Voyage au Japon : vous partez ou pas ?

Annulation de séjour - partir suite à la catastrophe (séisme / tsunami / nucléaire)

Suite à la catastrophe du 11 mars (séisme / tsunami / nucléaire), de nombreux expatriés Français ont quitté le Japon. Cette page va se focaliser plus particulièrement sur les touristes qui souhaitaient se rendre au Japon et dont les plans ont changé, ou pas, suite aux évènements qui s'y déroulent depuis mars.

Cet article fait suite à Faut-il éviter de partir au Japon ?, mais j'aimerais qu'il se penche plus précisément sur des retours d'expériences réels de personnes ayant prévu de voyager au Japon et leur rapport de touriste face à la catastrophe. Je reçois beaucoup de mails de personnes dans l'expectative et je ne peux leur répondre qu'en partie ; je souhaite donc que cet article puisse servir de discussion entre personnes dans le doute, et je pourrai moi-même y participer au besoin, puisqu'il était envisagé que je reparte un mois au Japon cet été.

Les tour-opérateurs (voyagistes) français ont suspendu leurs séjours au Japon jusqu'au 30 avril. Cette date butoir ayant déjà été prolongée, elle peut encore l'être dans l'avenir. Si vous êtes dans ce cas et que votre voyage a été reporté ou annulé, parlez-nous de votre expérience. Mais racontez-nous également si :

  • vous étiez au Japon pour un voyage touristique de moins de 3 mois (non-expatrié, donc) le 11 mars : où étiez-vous ? Comment avez-vous réagi ? Êtes-vous rentrés en avance ? Pourquoi ?
  • vous aviez prévu de partir au Japon courant mars / avril / mai et tout ou presque était réservé : avez-vous maintenu votre voyage ? Pourquoi ?
  • vous aviez prévu de partir au Japon un peu plus tard dans l'année et rien ou presque n'était encore réservé : avez-vous maintenu votre projet de voyage ? Pourquoi ?
  • vous avez décidé de partir en apprenant la catastrophe, pour voir les changements de vie au Japon et/ou aider les populations dans la nécessité : racontez-nous vos choix et vos ressentis sur place.

Merci d'avance pour vos témoignages.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

myunoyume
04 Avril 2011
08:55

Il était prévu avant la catastrophe que je parte au Japon à compter de Juin pour mon stage de fin d'études à Tokyo pendant 7 mois. A ce jour rien n'est annulé, je pars toujours comme prévu, mon visa est en cours de préparation. Je ne sais pas comment j'aurais réagit si j'avais été sur place, mais ne pas partir est pour moi impossible, j'aime trop ce pays. Je maintien mon séjour car j'ai confiance et ne veut pas tomber dans le catastrophisme français. Je veux être aux cotés de mes amis Japonais et étrangers qui vivent au Japon pour aider comme on le peut le Japon à surmonter cette épreuve.

Adrien
04 Avril 2011
09:12

Bonjour,
Je devais partir au Japon le 24 Avril avec un ami pour une durée de 12 jours. Nous devions faire Tokyo et sa périphérie ainsi que les villes côtières telle que Kamakura. Nous avions réservés nos billets d'avions chez Go voyages avec comme compagnie British airways. Pour les hôtels tout était booké, nous avions versé les arrhes et étions très impatient de partir.
J'ai appris la nouvelle sur twitter vers 8h00 heure française le 11 Mars, en substance cela disait "Séisme de folie qui à duré longtemps quelques dégâts matériels mais sinon rien de grave". Pas de quoi m'alarmer aux 1ers abords, j'allume la télé, il parlait d'une trentaine de morts et de vitres brisées. Bon c'était malheureux pour les quelques victimes mais a ce moment là je voulais toujours partir.
Mais plus les heures s'écoulait plus cela tournait à la catastrophe, les morts commençaient à se compter en centaines, puis en milliers, rajouté à cela les répliques sismiques, les coupures de courant, le danger nucléaire.. Mon pote m'a dit tout net qu'il n'irait pas, et mes proches m'ont conseillé de faire de même.J'étais vraiment déprimé, rendez vous compte, ce voyage représentait pour moi un rêve de plusieurs années et d'économie acharnées... Mais ce qui m'a vraiment décidé à tout annuler c'est ce souvenir qui m'avait marqué aprés le tsunamie de 2004 au sri lanka, un reportage montrait des touristes qui se dorés la pillule sur la plage quelques jours après la catastrophe. ça m'avait mis hors de moi, je trouvais cela abject. A partir de là, je me voyais mal partir dans un pays endeuillé qui commencerait à peine à panser ses blessures et enterrer ses victimes. Un mois après c'est beaucoup trop tôt me suis-je dit.
Donc voilà, c'est là qu'a commencé la galére pour se faire rembourser. Go voyages m'a beaucoup déçu, politique de l'autruche, à base de "on est qu’intermédiaire voyait ça avec British Airways", ce à quoi rétorquait BA:" C'est votre agence de voyages qui à encaissée le virement, voyez ça avec eux..."
Donc j'ai un peu balisé, car les vols étaient maintenus et à ce titre là si je refusais d'embarquer, ils me retenaient 100% du prix du billet en frais d'annulation. Au bout de quelques heures avec la hotline (1€374 l'appel + 0.34 c la minute) qui m'ont couté un bras et demie, des dizaines de mails de réclamation avec des réponses au mieux évasives. C'est finalement le recommandé avec copie à l'ufc que choisir ainsi qu'a la répression des fraudes de mon département qui les ont fait bougé. En effet, ils avaient changé le vol de retour sans mon accords (au lieu d'arrivé à charles de gaulles à la base j'arrivai à Orly) donc modification unilatérale du contrat de vente. J'ai eu ENORMEMENT de mal à leur faire entendre raison mais au bout de plusieurs semaines de lutte acharnée j'ai finalement eu un mail de confirmation comme quoi j'étais bien remboursé.
Donc au final, un rêve brisé, 3 semaines la boule au vente à savoir si j'allais récupérer les 1200€ de billets d'avions et surtout beaucoup de tristesse pour peuple Japonnais que j'aprécie énormément.
Voilà, voilà...
Une chose est sure, j'irai un jour, surement en 2012, mais en attendant je suis l'actualité avec une pointe d’appréhension à chaque fois qu'ils mentionnent Fukushima. J’espère de tout cœur que cela s'arrangera pour eux.
Pray for japan.
Bon courage à ceux qui sont dans la même situation que moi.
Adrien

Audrey
08 Avril 2011
12:31

Adrien,

Ton message m'a particulièrement interpellé car j'ai moi aussi des difficultés à entamer une procédure avec Go Voyages. Je n'ai pas pris l'assurance annulation car j'étais sûre et certaine de pouvoir partir cet été (Juin-Juillet) et aussi que les frais pour cette assurance me revenait trop cher.

Comme toi, quand j'ai appris ce qu'il s'est passé, je voulais toujours partir. Mais maintenant, je suis totalement dégoûtée. Je veux annuler. Mes parents refusent que je parte car apparemment tout le Japon est touché par le problème nucléaire. Les bateaux sont mis en quarantaine etc. Entre temps, comme je pensais qu'annuler se ferait sans trop de peine, j'ai pris d'autres engagements.

Mais malgré la centaine d'email, les coups de fil, le personnel de Go Voyages m'envoient promener vers British Airways qui me renvoie vers eux. J'en ai marre de faire l'aller-retour. Ils me disent qu'ils n'ont pas de procédures et qu'il faut voir ça une semaine avant mon départ ! D'après leur FAQ, je dois racheter d'autres billets, et ne peux pas espérer être remboursée de ma précédente réservation après émission du billet (qui se fait 24h après la commande ... commande effectuée en Janvier !). C'est scandaleux.

Je connais quelqu'un qui voulait peut-être me racheter mon billet, mais quand je me suis renseignée pour changer le nom, que ce soit Go Voyages ou British Airways, il faut racheter les billets et cela occasionne entre 30 et 50 euro de frais de dossier. J'ai demandé si il n'y avait pas une alternative, que je change de destination et rentabilise l'argent déjà versé, c'est pareil ... Je dois faire comme si je n'avais jamais rien versé !

Je pense être dans mon tord. Ceci dit, ni moi ni eux ne pouvions prévoir cette catastrophe. Tous les vols jusqu'au 30 Avril bénéficient d'un traitement particulier et peuvent reporter leur voyage jusqu'en Septembre ! Je pars au mois de Juin, mais les effets du nucléaires dans la mer aura des conséquences au moins jusqu'à l'an prochain encore. Pour moi c'est un peu comme si la compagnie assurait que le "nuage s'arrêtera à la frontière". Qu'en gros, y'aura plus de réactivité après le 30 avril avec un petit coup de baguette magique.

Je suis épuisée. Je n'arrête pas de me renseigner à droite et à gauche sans succès. Si quelqu'un a un conseil pour que je puisse récupérer mon argent, vraiment, je vous en serai très reconnaissante.

Bon courage à tous !

Okasan
04 Avril 2011
09:37

Eh bien, Gael, merci pour ce site que je parcours avec grand plaisir à chaque fois et que pendant ces derniers temps, comme d'autres sites, nous ont permis de garder un œil sur le Japon durement éprouvé.
Je fais partie des gens qui aiment beaucoup le Japon, sa culture et son peuple!
Mon voyage était préparé depuis fort longtemps et encore plus rêvé :)
La décision de partir s'est prise en famille!
Je ne pars pas seule.
Le tout, c'est que tout les trois, avons pris la décision de partir, ayant juste fait une modification dans le séjour.
Le compte à rebours a commencé! Le départ est imminent :)
La notion de difficulté pour ce pays, nous y a aidé! Un peu comme un Ami à qui nous voulons prouver notre soutien et notre présence!
Certains appellent ceci " inconscience"... Mais non! C'est réfléchi et mesuré!
De toute façon, le risque zéro n'existe pas...Mourir? Bien sûr ^^ Nous y passerons tous un jour, mais avant, je voulais voir le Japon :)
J'ai beaucoup de plaisir à y aller et plus que jamais! Nos Amis nous attendent et j'ai hâte de les voir! Et puis, le Printemps est la saison où l'espoir est encore plus fort! Alors, un vœu?
Oui! Celui que cette partie du Japon éprouvée et tous ceux que de force y ont étés associés, puissent se reconstruire et sécher leurs larmes, pour SOURIRE à nouveau!
Je vous salue bien amicalement.

Sabrina
04 Avril 2011
10:45

Bonjour a tous,
Nous nous devions partir en voyage de noce du 27 mars au 12 avril.
Ça faisait 1 an que l'ont économisait pour ce voyage et nous souhaitions particulièrement assister a la saison des cerisiers en fleur.
Nous avions pris un tour sur mesure passant par Tokyo, le Mont Fuji, Kyoto, Nara et Hiroshima, nous avions réservé les hôtels et les transports sur place.
Lorsque nous avons vu la catastrophe, nous étions très inquiets pour les Japonais et on espérais que notre voyage serais maintenu, mais 2 jours plus tard l'agence nous as appeler pour annuler le voyage.
D'un côté nous étions déçus, mais d'un autre on se voyais mal faire les touristes dans ces circonstances, cela nous aurais semblé déplacé.
Mais nous ne perdons pas espoir et nous espérons pouvoir y aller a la même date l'année prochaine.

fabien
04 Avril 2011
12:08

Bonjour,

En ce qui me concerne j'avais prévu d'y aller à compter du 26 juillet. J'avais réservé les billets d'avion chez Air France. Après mure réflexion je ne vois aucune raison de ne pas y aller. Je pense aussi que c'est une marque de soutien envers le peuple japonais car après tout quand un ami va mal on ne l'abandonne pas. La seule chose c'est que j'attends avant de réserver mon hôtel. En effet je n'ai pas envie de prendre la chambre d'un japonais qui en a besoin. Et puis je pense que d'ici là les choses se seront améliorées. Par contre j'axerai mon voyage sur Tokyo, Kyoto et Osaka.

Enzo
04 Avril 2011
12:14

Bonjour,

J'avais prévu de faire un séjour au Japon à partir du 15 mars, pour durée de deux mois environ, un rêve vieux de plus de vingt ans dans lequel j'avais réservé logement, JR pass, et bien sûr billet d'avion (Lufthansa par le biais d'Opodo). Bon but légitime était de faire du tourisme et donc de visiter le pays grâce au JR pass pré cité, mais également de chercher à y "faire mon trou" et d'y trouver un éventuel travail et ce, peu importe lequel au départ, si seulement ça peut m'aider à maitriser davantage la langue. Beaucoup de rêves en somme, brisés à la manière d'un couteau remué dans une plaie :

Comme cité plus haut, au départ était fait mention d'un énorme séisme, un ami m'a averti par téléphone de cet événement (je ne regarde jamais la télé), j'allume la télé et je tombe sur un enchainement avec un tsunami, qui semble avoir ravagés énormément la côte nord/est du pays. Plus tard, on raconte que trois centrales nucléaires ont été durement touchées.

L'explosion "volontaire" d'un des réacteur de Fukushima m'a donné l'intuition que mon voyage n'allait pas se dérouler comme prévu, et effectivement, c'est en allant à l'aéroport que j'ai appris que mon vol avait été annulé. Je serais allé au Japon si il n'y avait pas eu cette annulation, quitte à transformer mon séjour en mission humanitaire.

C'est donc profondément meurtri et écœuré que je retourne à contrecœur dans ma maison au beau milieu de nulle part, replongeant dans une routine infecte qui dure depuis des lustres et que je souhaitais briser. J'y voyais même parfois de l'humiliation, vu que cet horrible évènement est arrivé peu avant mon départ, même trêve de paranoïa, la routine m'attendait, ça c'était une évidence...

S'ensuivit les deux semaines les plus longues de ma vie, guettant la moindre info sur internet et à la télé, qui annonçaient que la centrale de Fukushima allait de mal en pis, certains médias affirmaient que le Japon allait devenir inhabitable, et il faut avouer que je ne faisais pas confiance aux discours de Tepco, qui m'ont l'air d'être un gros ramassis de pompe à fric, comme beaucoup dans le milieu.

Donc pendant deux semaines, les catastrophes à Daiichi se suivaient en crescendo : "le réacteur 1 est sous contrôle mais le 3 a pris feu, le 3 est réparé mais il y a une fuite dans le 4, le 4 est réparé mais le 1 émet des radiations alarmantes, le 1 est sous contrôle mais le 3 a pris feu, ..." ad libitum. Jusqu'à l'arrivé de Areva sur les lieux (et aussi la fin des cantonales curieusement). Areva a littéralement joué le Veni Vidi Vici, et a directement trouvé la solution, démanteler le site. Pendant deux semaines, on s'attendait à un nouveau Tchernobyl, et il a suffit à une poignée de super français pour tout régler et de ne plus du tout entendre parler de quoi que ce soit au Japon depuis sur la plupart des supports "officiels".

J'en reviens à mon cas. Mon billet d'avion a été intégralement remboursé, j'ai été très satisfait là dessus, cependant, je souhaitais plus un report plutôt qu'une annulation. Oui car malgré tout ce qui a été dit à la télé, je souhaite continuer à poursuivre ce projet de séjour, et ce rapidement pour plusieurs raisons :

- Ils ont des soucis avec la radioactivité. Et alors ? Si eux endurent cette peine, pourquoi moi je ne le pourrais pas ?

- Les divers frais qui eux ne me seront pas remboursés, comme la caution de l’appartement et le JR pass (j’ai eu droit à une extension de durée pour le logement jusqu’à mai).

- Le fait que je veuille y aller en période de printemps, voir les cerisiers en fleurs, « profiter » du golden week pour rencontrer des gens, et plein d’autres choses (le Reitaisai, étant un grand amateur de Touhou Project).

- Et pourquoi pas ne pas espérer de trouver un travail sur place, même si vu l’état actuel des choses, je culpabiliserais plus qu’autre chose, mais je suis prêt à tout pour aider si besoin est.

Mais le principal frein à l'histoire, c'est la peur de faire tache, de venir tel un cheveu sur la soupe auprès des japonais et de passer pour les fameux vacanciers du Sri Lanka qui étaient sur la plage insouciant suite au Tsunami qui l'avait frappé. Et les dire de Gaël concernant le fait que les français ont été les premiers à "quitter le navire" ne risque de ne pas m'aider non plus. En même temps, je ne viens pas au Japon pour redorer un blason factice, j'y vais pour moi et pour ceux qui vont m'y héberger, à savoir les japonais.

A votre avis, avec tout le zèle qui me reste, dois-je maintenir mon projet ? J'avoue émettre encore des doutes, mais de moins en moins tout de même.

Merci d'avance pour vos réponses et veuillez m'excuser pour ce gros pavé probablement indigeste une fois posté.

04 Avril 2011
12:40

Merci pour ces premiers témoignages très intéressants.

Voici un lien vers les dernières infos de l'Office National du Tourisme Japonais : http://www.jnto.go.jp/eq/

kevin
04 Avril 2011
13:29

Bonjour,
Je devais partir pour Tokyo le 30 juillet pour une durée de trois semaines. Face aux évènements et aux nouvelles alarmantes que les médias nous donnaient en boucle j'ai pensé à annuler mon voyage. Et puis la famille et les amies vous supplie de ne pas y aller donc la j'ai commencé à réaliser que mon rêve d'aller visiter ce pays allait certainement se briser. Mais en lisant plusieurs articles sur différents sites dont kanpai, j'ai décidé de maintenir mon voyage, car ce que j'ai pu lire de certaines personnes qui sont sur place m'a rassuré, car leurs versions sont beaucoup moins catastrophiques que celle de nos médias. Je suis donc déterminé à partir et aller visiter ce pays même si pour le moment je ne peux toujours pas montrer mon envie de partir à mes proches qui sont toujours inquiets.

christian bohnert
04 Avril 2011
14:47

Je prévois toujours de me rendre 3 semaines au Japon en aout; j'avais prévu Tokyo et tous le sud; donc, je ne change rien.
Mon fils de 11 ans m'accompagne et j'ai entière confiance en mes amis japonais qui me renseigne quotidiennement et me dois vis du peuple japonais la manifestation de ma solidarité.
Donc sauf aggravation notable de la situation là bas, je me réjouis de ce nouveau voyage dans ce merveilleux pays.

Gui
04 Avril 2011
15:46

Pour ma part j'avais prévu de partir début Aout pour trois semaines. Le voyage prévoyait tokyo, mont fuji, kyoto et ses alentours et hiroshima et ses alentours et un retour à tokyo [peut etre osaka]. Je prévoyais le voyage, regardais les blog, les infos pratiques, achat de guide bref, en plein prévision du voyage et du budget.

Puis la nouvelle est tombée, ca m'a scié. Pour moi ce voyage était un rêve qui se réalisait, fan de culture japonaise, j'attendais ce moment avec impatience. La j'avoue que beaucoup de chose sont remis en question : partir ou pas. Le séisme aussi catastrophique ne devait pas m'arrêter dans mon projet mais la centrale c'est tout autre chose.

La situation semble un peu maitriser mais toujours grave. J'ai confiance dans le peuple Japonais mais ne partant pas seul je ne veux pas imposer la peur de la radioactive à mon amie. de plus la famille nous supplie de ne pas partir. Donc actuellement j'attends ,e je comptais prendre mes billets à trois mois de notre départ. c'est a dire dans 3 semaines, je vais me renseigner auprès de l'ambassade Japonaise et du quai d'Orsay pour avoir des garanties. Si c'est trop chaud, je reporterais d'un an et en profiterais pour apprendre le Japonais (enfin les bases, je ne suis pas un surdoué) par contre j'espère que tout va s'arranger et partir mais actuellement, il ya des chances que je passe a un plan B pour les vacances.

Donc dans l'état actuel des choses je veux partir masi bon le risque semble encore important meme si tokyo est éloigné, j'ai peur qu'on demande un rapatriement en cas de probleme ou de ne pas profiter. Mais reporter me fiat bien chier donc la je suis tiraillé. ma décision je la prendrais dans 3 semaines. Postive j'espere

Sanaé
05 Avril 2011
04:21

Bonjour, je devais partir à Tokyo dans une université d'été pendant deux mois en Juillet et en Aout. Néanmoins j'ai appris la tournure quelque peu négative et la contamination de la nourriture à Tokyo. J'ai quand même maintenu mon voyage au Japon, mais je serai surement dans une ville plus à l'ouest, Kyoto, ou Fukuoka.
Je pense qu'il est important que les étrangers aillent au Japon, je pense que pour le moral des japonais, se sentir délaissé quelque peu par tous les étrangers et voire plus est assez dur. J'aimerai vraiment apporter mon aide à ma façon, je ne sais pas encore comment mais je suis très touchée par ce qui se passe.

Alicia
05 Avril 2011
15:24

Bonjour ! Je vois que beaucoup de monde va quand même suivre ses projets de voyage au Japon.
Pour ma part, j'ai reçu mon visa vacances travail la veille du tremblement de terre, et depuis mon entourage me dissuade d'y aller, voire même de ne pas utiliser mon visa. Je pars en août, et j'y partirai comme prévu malgré quand même, une certaine appréhension.
La chose "amusante" dans cette histoire, c'est que les entreprises dans lesquelles je postule semblent me considérer comme une folle. Oui, forcément : je quémande du travail alors que la situation n'est pas au beau fixe, et que la plupart des français (beaucoup de mes amis d'ailleurs) sont rentrés en quatrième vitesse au pays (mais tous y retournent maintenant) Alors comment avoir de la crédibilité dans ce genre de moment ?
Les avis de mes amis japonais sont plutôt partagés : certains se réjouissent malgré tout de voir que je continue mes démarches et que je n'annule pas mon billet d'avion, tandis que d'autres me somment de rester en France, parce que "je fais n'importe quoi alors que j'ai le choix de rester à l'abri".
Qui écouter ? Que faire...oO ?

christian bohnert
05 Avril 2011
15:30

Alicia, tout dépend aussi de votre destination. Si vous allez dans le nord vous prenez des risques sinon dans le sud il n'y a pour le moment aucun danger

Alicia
06 Avril 2011
07:34

Je comptais partir travailler dans le sud dès le départ. Mais est-ce que ça n'est pas réducteur que de penser que "le nord va mal, et le sud va bien" ?
Ca ne m'empêchera pas de partir, mais hier encore une personne de mon travail m'a dit que ça n'était vraiment pas une bonne idée...mais ?!?!?!

christian bohnert
06 Avril 2011
07:45

En fait apres cette catastrophe c'est tout le Japon qui va mal en fait car ils sont tous solidaires; mes amis qui habitent Nara, m'encourage à venir car pour eux c'est une preuve que nous sommes nous aussi de cette façon solidaires.
Les autorités vont tout mettre en oeuvre pour faire revenir au plus vite les touristes et contribuer ainsi au redressement du pays.
Je ne sais dans quelles conditions vous partez mais je me permets de vous dire que c'est une tres bonne idée et que vous avez bien de la chance de pouvoir partir y travailler !!!!!!

Alicia
06 Avril 2011
19:44

Ca fait plaisir à entend...enfin à lire ^^- j'en ai assez d'entendre les personnes de mon travail (qui sont, je précise, tous japonais) rabâcher que le Japon est un pays à fuir, et que la région de Sendai et Fukushima sont à rayer de la carte...je comprend leur désarroi mais ils sont réellement défaitistes. Vous n'imaginez même pas la tête qu'ils ont fait quand j'ai osé émettre l'idée que je pourrai aller faire du bénévolat à Sendai...!
En tout cas, j'espère que votre voyage avec votre fils se déroulera comme vous le prévoyez (bien, entre autres) Je n'ai jamais eu l'occasion de visiter Nara mais j'ai effectivement entendu de très bons échos à son sujet :)

06 Avril 2011
09:40

Bonjour,

Nous avons prévu de partir à 4 (ma femme et mes 2 enfants) durant Juillet.
Au programme : Tokyo, Nagoya, Tsumago,Nara, Kyoto, Osaka...
Evidemment, j'ai suivi et je suis la situation au Japon.

Les deux questions qui se posent :
- Est-ce safe pour ma famille ?
- Va t'on gêner les Japonais si on y va (transports et hébergement limités, comprendre les consignes...) ?

Nous maintenont notre voyage car
- c'est safe et je ne vois pas de raison que cela change
- nous ne pensons pas géner malgré les restrictions logistiques actuelles
- nous sommes tout simplement content d'y aller !

Je comprends aussi que les dates, les conditions et les réponses ne sont pas les mêmes pour tous

PS: MErci pour le site, twitter, ...

Jean-Marc
06 Avril 2011
14:13

Bonjour,

Pour ma part, j'ai prévu d'y séjourner au moins 3 semaines en septembre, et je n'annulerais pas d'autant que j'y suis allé du 18 au 31 mars, en raison de la catastrophe. Pas pour du tourisme, évidemment, l'idée était de faire un reportage pour montrer que les gens sur place auront besoin de toute l'aide de la communauté internationale après cette catastrophe. J'en ai aussi profiter pour faire un peu de volontariat afin de préparer des paquets pour les zones peu accessibles et qui reçoivent peu d'aides des organismes habituels.

Je n'habite pas ce pays, mais y aller en ce moment difficile, c'était plus une façon de montrer que je pense à eux, un peu plus fortement que par un don anonyme à la Croix Rouge (fait aussi par ailleurs). J'en avais les moyens, donc je l'ai fait et je n'ai aucun regret. Ca permet notamment de jauger de l'énorme différence entre la façon dont le drame est perçu en France, et celle dont il est vécu sur place. Même parfois au Japon, les Tokyoïtes sont très peu informés de la réelle situation à Sendai, où nous nous sommes rendus. La présence d'étrangers au Japon fait en tout cas plaisir aux Japonais qui se sentent soutenus. Plusieurs personnes nous ont remercié d'être venus, et je les comprend. Dans la même situation en France, j'apprécierais que les gens nous aident, malgré notre statut de "riche nation". En tout cas, tant que vous évitez le périmètre autour de Fukushima, seule zone où toutes les précautions sont vraiment nécessaires, il n'y a pas de risque aujourd'hui à voyager au Japon. Nombreuses personnes me traitent d'inconscient à dire ça, mais non, je suis juste bien informé. Entre la surexagération de la peur du nucléaire et l'alarmisme ambiant en France, il y a en effet, de quoi avoir peur. Par contre, avec un esprit rationnel et en analysant juste les faits, vous verrez, y a aucun souci.

Si j'en ai l'occasion, je retournerais au Japon avant même septembre, mais bon le voyage coûte cher donc, ça reste à voir ! :)

alban
06 Avril 2011
18:23

bonjour je part avec ma femme au japon (nagoya)
pour 15 jours du 22 avril au 8 mai.
et nous maintenons le voyage.A un momment nous voulions annuler,nos amis nous ont dit que chez eux tout était en ordre.
malgrès une petite guéguerre avec mes parents,ce matin encore,nous sommes décidés à partir.
Le plus dûr est de laisser notre fille pendant 15 jours

06 Avril 2011
21:01

Elle viendra avec vous la prochaine fois !
Nous partons avec nos enfants de 10 et 7 ans ... le plus drole sera sans doute les petits déjeuner.
C'est qu'ils sont leur petites habitudes !

alban
07 Avril 2011
03:32

elle a que 3 ans je pense que c'est trop jeune.
j'èspere un jour l'emmener

titou
06 Avril 2011
19:34

hello !
j'avais prévu de partir avec 3 autre personnes, tout le mois d'aout. 2, viennent de déclarer forfait, le troisième, se pose des questions. Donc le problème est plus de savoir si 1 mois toute seule au Japon ça me tente ou pas.
Nous avions prévu d'aller (entre autre) à ...... Sendai, Matsushima, Hiraizumi en gros faire le tour du nord pendant une dizaine de jours !! donc ça , ça tombe à l'eau.
Je pense encore partir (en espérant peut être trouver d'autre compagnons de route) , en évitant le Nord Est et en faisant peut être un petit passage par Hakodate et Sapporo à la place, et continuer sur ce que j'avais prévu, Matsumoto, Kanazawa, Kyoto, Naoshima, et Tokyo... pour les grandes lignes.

Voili voilou !!!

christian bohnert
06 Avril 2011
20:16

Sauf informations contraires, il n'y a aucun risque au sud d'une ligne Tokyo/Nagoya. Donc sans mauvaises nouvelles d'ici là, je maintiens mon séjour au Japon en aout !
Je pense qu'au travers du net, avis de nos amis japonais sur place, articles et reportages dans les médias, nous sommes relativement bien informés donc inutile de "catastropher" pour le moment.
N'oubliez pas dans vos périples de visiter Nara !!!!!!

titou
06 Avril 2011
20:30

Nara c'est prévu !! merci !

07 Avril 2011
01:27

Au final, j'ai annulé mon voyage que je devrais être en train de faire. Ce sera pour mi octobre-mi novembre car il parait que les couleurs d'automne sont superbes ;p
Reste plus qu'à négocier avec mon chef de nouvelles dates de congés et je remets tout le projet à plat.

alban
07 Avril 2011
03:33

octobre,novembre c'est pas mal il fait pas froid encore , et c'est beau
j'y suis allé en 2007 fin octobre

07 Avril 2011
09:34

Merci alban. Effectivement c'est ce que l'on m'a dit. Il y a même un site où l'on peut avoir des infos sur le rougissement de feuilles d'érable (koyo). A défaut des cerisiers, ce sera un très beau spectacle :) L'été je n'essaie même pas avec les typhons, il parait que ce n'est pas terrible et il fait très chaud et humide :/

Rames
07 Avril 2011
04:56

Nouveau voyage prévue depuis début 2011 pour ma part avec un départ prévu fin 2011 (septembre serait le top) et je n'ai pas arreté une seule seconde d'économiser pour mon voyage (parce que on dépense facilement vite la bas non ? enfin surtout en transport bordel :D).
Depuis le début, j'essaye de me renseigner, de suivre l'actualité en filtrant, en écoutant les gens que je connais sur place (et pas seulement à Tokyo)
Si j'avais été sur place à ce moment là, j'avoue sincèrement que je ne sais pas quelle aurait été ma réaction. Certainement de "fuir" vers le sud du pays chez des amis (à cause de la pression que notre politique à mise en place (han les salauds!)) pour revenir en fin de compte vers Saïtama là où vivent des bons potes japonais.
Au jour d'aujourd'hui, si la situation reste sensiblement la même, je partirai à 100%
Evidemment, pour les personnes souhaitant visiter la région du Tohoku, ça sera certainement pas le même délire.
J'ai prévue de partir pour un an à faire des aller retour Japon-Australie. Mes amis m'attendent sur place (que ce soit au Japon ou en Australie) et sincèrement, je suis pressé de retourner au pays de mes rêves, celui du soleil levant. Je pars avec mon meilleur ami cette fois ci et nous sommes tout les deux sur le pied de guerre ! héhé

Par contre à l'inverse, j'ai une amie qui justement souhaitait partir également au Japon en fin d'année, et pour elle, c'est tout l'inverse. Elle a décidé de tout arreter par peur de tomber malade... Ce qui m'a bouleversé, car elle faisait bien chier tout son entourage à parler du Japon telle une groopie excessive (j'avoue ça me saoule un peu ça >_>). Personne ne s'attendait à ce qu'elle rejète d'un coup le Japon comme ça.

En somme je crois que les gens qui ont trop écouté ou lu les grands titres à sensation des médias (limite sans même prendre le temps de lire l'article) ont réellement ressentis une psychose du Japon le qualifiant dans leurs têtes comme le pays a évité à tout prix.
Malgrès tout, je pense que le tourisme repartira rapidement :) après tout, c'est pas un pays avec une culture fantastique le Japon ? :D Evidemment que oui :p

Naja
07 Avril 2011
13:26

Bonjour tout le monde,

Je suis très émue de lire tous vos témoignages car tout comme vous je suis une complète amoureuse du Japon. J’y suis déjà allée qq fois et je prévoyais d’y retourner du 16 avril au 16 mai et ce depuis un peu plus d’un an. J’ai malheureusement tout annulé lorsque la menace nucléaire a commence à se profiler à l’horizon. Je n’ai même pas eu besoin d’insister pour qu’on me rembourse mes vols ainsi que mes réservations d’hôtels. Une personne de chez Emirates-Airlines a même pris contact avec www.edreams.fr pour accélérer le remboursement des vols. Il m’a fallu 10 jr pour récupérer tout l’argent des hôtels et ça ne devrait plus tarder pour le montant des billets d’avion.

Maintenant en ce qui concerne l’aspect nucléaire de la situation, il est un fait qu’il y a une totale désinformation. Que se soit au Japon (surtout au Japon) mais également en Europe. Je suis l’actualité de façon très assidue et il n’y a plus une seule minute qui est consacrée à ce qui se passe à la centrale de Fukushima. Plus une seule !!!! C’est hallucinant !!!!

J’ai du aller chercher l’information au sein de quelques sites un peu plus spécialisé qui traite l’affaire d’un point de vue plus scientifique. Je peux vous dire, et ça me fend le cœur de constater que le Japon en est là aujourd’hui, qu’une catastrophe du même niveau que Tchernobyl est en train de se jouer au moment même où je vous écris. Il est même dit que la catastrophe de Fukushima est en train de surpasser celle de Tchernobyl. Ils ne maitrisent strictement plus rien de ce qui se passe là bas. Raison pour laquelle ils commencent à faire appel aux Etats-Unis, l’Allemagne, la France… Ils tentent le tout pour éviter que la situation n’empire. Car les répercussions se feront ressentir au Japon mais également à une échelle mondiale.

Les cœurs des réacteurs de la centrale ont commencé à fusionner et il y en a 6 à Fukushima ! Si la situation du réacteur contenant du MOX (le 3 je crois) venait à s’aggraver encore plus, la radioactivité serait telle que plus personne ne pourra s’en approcher et par la même occasion des autres réacteurs non plus qui ne pourront plus être traités et la fusion de tous les réacteurs serait inévitable. Il ne faudra pas plus d’une heure pour mourir si une personne est a proximité de la centrale et qu’arriverait-il si la produit en fusion s’enfonce dans le sol…celui des 6 réacteurs en plus… ce scénario ne s’est jamais produit et n’a même jamais été envisagé…vers quoi allons nous ? C’est totalement hallucinant !!! Vous savez certainement tous quelles ont été les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl. Cancer, déformations à la naissance, etc.

Pour une question de profit, la compagnie électrique TEPCO qui gère la centrale n’a pas écouté les consignes de sécurité qui lui ont été formulées. Elle a continué à utiliser des produits tel que le MOX que plus aucune centrale nucléaire au monde n’utilise et ce pour la simple raison que ça se revend à bon prix une fois utilisé. Elle a également trafiqué des rapports de sécurité pendant des années et j’en passe.

Je suis vraiment en colère. Et voilà où le peuple japonais en est aujourd’hui. Il vit au jour le jour avec une menace invisible au dessus de sa tête et il est voué à être contaminé par cette radioactivité. J’ai lu que le niveau de radioactivité est très élevé à Tokyo et il l’est aussi à jusqu’à Osaka. Et on évite de nous le dire à nous mais aussi au peuple japonais. Tokyo n’est qu’à 260 km de la centrale…

Le Japon est un pays que j’aime et où je projetais d’aller y vivre et y travailler un jour. Les démarches étaient lancées. Il a été trahi par ses dirigeants pour des considérations financières.

J’ai vraiment l’impression que ce qui se joue à l’heure actuelle va changer la face du monde.

Je me demande seulement ce qu’il va advenir du Japon si aucune solution n’est trouvée à ce problème nucléaire…J’en pleure encore. Mes contacts à Tokyo me disent que la vie va au ralenti et qu’ils se demandent de quoi l’avenir sera fait…

Une chose est certaine, si le Japon s’en sort il sera d’autant plus un modèle de ce que sera l’après nucléaire. Je l’espère tellement.

En conclusion, oui j’ai annulé mon voyage car j’ai peur pour ma santé. Je n’en suis pas moins solidaire avec le peuple japonais. Une chose est certaine, quand les choses s’arrangeront car j’ai l’espoir que c’est dans ce sens que les choses vont évoluer, il ne me faudra pas plus de deux jours pour boucler ma valise, acheter mon billet et courir à l’aéroport.

Voici une petite phrase que j’ai lu dans un article tout à l’heure à l’attention du peuple japonais : « Le monde entier est plein d'admiration pour vous. Vous nous avez donné une très grande leçon. »

Rames
07 Avril 2011
18:42

Sans être la société parfaite (et de loin), j'ai toujours considéré la société japonaise comme la société utopique (bon, j'aime pas tout non plus hein). J'avais même peur d'être déçu lors de mon premier voyage. A m'imaginer un pays fantastique, quel choc ça aurait été si mes impressions étaient fausses. Et qu'est-ce que je découvre la bas à mon arrivée ? L'utopie révé était encore en dessous de la réalité. Le peuple japonais est d'une attitude exemplaire sur tellement de domaine que cela en est incroyable. Evidemment tout n'est pas positif dans leur système mais sincèrement, j'ai rencontré beaucoup de français en voyage sur place, et quasiment tous avait le même ressenti : "on devrait tous faire un stage de savoir vivre au Japon"
Vraiment, je trouve cette phrase on ne peux plus vrai.

Okasan
07 Avril 2011
13:37

Naja, c'est émouvant ce que vous dites. Souhaitons le meilleur pour le Japon et que votre projet puisse voir le jour :)

gay
07 Avril 2011
20:36

Bonjour à tous,
je suis journaliste pour France 2 et je souhaite faire un reportage sur des personnes qui vont passer du temps (leurs vacances, leurs congés) pour aller aider les Japonais sur place.
Merci de me contacter, cela ne vous engage à rien. 0170922834. Très cordialement, Marion GAY.

Rames
08 Avril 2011
03:05

Un reportage sur les personnes voulant aider les japonais ?
Je pose la question parce qu'après juste 30sec de recherche, j'ai vu que vous souhaitiez faire un reportage sur Tchernobyl (25ans) en février dernier et avec tout les grands titres apocalytique publiés dernierement, enfin, voilà. On a beaucoup comparé la catastrophe de Fukushima à Tchernobyl et ça n'a fait que nourrir une peur et un malaise général ainsi que des tensions qui aurait pus etre évité...

"Ecrivez votre opinion ici !bonjour à vous ! je suis journaliste et je m'intéresse à Tchernobyl que SUMMER RAINB0W a évoqué dans une précédente discussion. C'est le 25 malheureux anniversaire de l'explosion. Cela va engendrer beaucoup de "tourisme", j'aimerai donc en parler avec vous. Vous pouvez me contacter sur gaymarion@hotmail.com. merci à vous, cordialement Marion GAY.
" Source > http://fr.toluna.com/opinions/782040/Je-ai-regarde-emission-avec-Preside...
Voilà, c'est juste histoire d'etre certain du sujet haha
Bonne continuation

gay
07 Avril 2011
20:37

ou sur mon email biensur gaymarion@hotmail.com !!

NAZOU
08 Avril 2011
12:21

Bonjour à tous,
Nous aussi nous avons prévu un départ pour Tokyo le 28 mai ! à ce jour nous n'avons pas pris de décision, nous sommes dans une situation difficil acr air france ne propose des mesures d'échange ou de remboursement que pour les départs jusqu'au 8 mai , donc pour nous pas de solution !
Nous espérons partir mais il est vrai que la pression famililale est forte ! Comment faire ?
Nous attendions ce voyage avec impatience afin de rencontrer ce peuple si digne.

Lophy
08 Avril 2011
19:00

Bonjour à tous!

Nous devions faire notre voyage de noce du 1er au 24 Avril! Circuit réalisé par nos soins, avec les cerisiers et tout, que du bonheur, un rêve sur le point de se réaliser.....et qui va se réaliser!...Le report étant entièrement pris en charge, nous l'avons enfin fixé, nos nouvelles dates : çà sera du 3 au 25 Juin!!!!
Nous suivons tous les jours le site de NHK et de l'ambassade de France au Japon, avec les relevés de L'INRS, sachant que le plus haut de notre séjour est à Tokyo (9 jours) ensuite nous partons vers le Sud.

Après une longue réflexion, nous avons donné le feu vert à notre agence aujourd'hui même, nouveau contrat à signer! Que le rêve continu!!!

Lophy
09 Avril 2011
06:01

Oups, je me suis trompée, je voulais marquer : IRSN....Mea culpa!

alban
09 Avril 2011
07:34

dommage les cerisers ne seront plus en fleurs.

Lophy
09 Avril 2011
07:44

oui la plus grosse des déception.....Mais à choisir on préfère juin, pour la saison (pas trop chaud, ni trop froid et une belle verdure) mais aussi par rapport à nos boulots! On pense qu'on reviendra un jour pour les cerisiers sans peut-être faire tout un circuit, on verra!

Lophy
13 Avril 2011
08:18

Zut persuadé que la saison des pluies étaient plus vers Juillet.....On s'est laissé emballer par nos nouvelles dates.....Quelqu'un est déjà parti en Juin?
Vraiment pas très malin sur ce coup là.....

PUJOL
10 Avril 2011
08:26

Bonjour à tous ! Je pars à Tokyo pour une quinzaine de jours avec mon ami du 16 au 30 avril. Nous avons décide dé ne pas annuler notre voyages, rêvé depuis plusieurs années, après nous être dûment informés sur la situation. Les médias français ont très largement été alarmistes et ont su jouer sur la peur de Tchernobyl qui hante tous les français. Sauf que si nous prenons la peine de bien nous informer, nous découvrons que le taux de radioactivité actuel à Tokyo est certes plus élevé que le taux normal, mais reste toujours plus bas que celui existant naturellement dans certaines régions du monde et plus particulièrement de France (Nantes et Nîmes par exemple). Alors sauf à ne plus partir dans ces magnifiques régions françaises, je ne vois pas où est le danger de séjourner à Tokyo. En outre le taux de radioactivité diminue continuellement. S'agissant de l'eau du robinet, il faut savoir que les normes japonaises sont beaucoup plus strictes que les normes européennes et que l'eau, avec les taux relevés à Tokyo à une époque, n'aurait jamais été interdite à la conso en France. Enfin s'agissant de la nourriture, je pense que les autorités japonaises réalisent des contrôles très stricts et qu'ils ne laissent pas circuler n'importe quoi. Il suffit de faire preuve de vigilance, ce qui n'est pas insurmontable. Beaucoup de mes proches ne comprennent notre décision de partir, mais je suis absolument convaincue, qu'en l'état actuel, il n'existe aucun risque pour la santé et ce d'autant plus que l'IRSN a contrôlé en début de semaine dernière 124 français qui ont séjourné au Japon après le 11 mars et qui ne présentaient aucune radioactivité ou une radioactivité extrêmement faible, sans conséquences pour la santé. Voilà, il est bien évident que je ne minimise pas l'ampleur de la catastrophe de Fukushima, mais je pense qu'il ne faut non plus tomber dans l'excès inverse. Je considère également que ce voyage sera ma façon de montrer mon soutien au peuple japonais.

Leviacarmina
11 Avril 2011
10:36

Bonjour,
Pour ma part avec une amie et ma soeur, nous avions planifié au départ d'aller à Tokyo du 1er au 10 avril avec un billet d'avion pris chez Air France et les réservations d'hôtel effectuées par nos soins. Devant les difficultés connues par Tokyo avec les coupures d'électricité et l'approvisionnement dans les magasins, nous avons décidé de changer de destination 10 jours avant de partir pour Osaka, Air France effectuant le changement de billet sans frais et nous avons réussi à trouver un hôtel à un prix raisonnable et très bien situé.
Nous sommes donc parties comme prévu et nous avons adoré notre séjour sur place. Certes les gens suivent la situation dans le Nord du Japon aux nouvelles, il y a eu le fort tremblement de terre dans le Nord la semaine dernière et on voit partout dans les lieux publics, les hôtel, etc... des boîtes de collecte de dons pour les victimes du 11 mars et il y a eu un concert de collecte de fond à Osaka pour lequel nous n'avons pas pu assister car il était complet.
Cependant à Osaka et dans les villes que nous avons visitée Kyoto, Nara et Kobe la vie suit son cours en cette période de cerisiers en fleur. Si nous ne regardions pas les nouvelles, cela aurait été un séjour touristique ordinaire. Certains Japonais, notamment les employés dans les lieux touristiques, regrettaient que les touristes aient déserté cette partie du Japon alors qu'il n'y a pas de problème dans le Kansai. Nous avons pu avoir des contacts avec des Japonais, soit car mes compagnes de voyage parlaient un peu Japonais, soit parce que j'ai pu discuter en anglais ou en espagnol avec certains autres. Donc nous n'avons absolument pas regretté notre séjour et je crois que notre présence, en tant que gaijin, a été appréciée.

christian bohnert
11 Avril 2011
15:25

Bravo à tout ceux partent ou qui sont partis ! Nous allons en faire autant, c'est décidé et meme avec les enfants !

11 Avril 2011
16:49

Super !
Vous partez où ? quand ? pour voir quoi ?

christian bohnert
11 Avril 2011
18:59

Nous connaissons déjà tres bien le Japon, nous adorons :!!! Nous comptons y retourner en aout d'abord à Tokyo pour nos enfants et ensuite dans tous le kansai puis hiroshima, toujours pour les enfants....Miyajima, peut etre Kyushu, nous verrons. Nous avons des amis à Nara chez qui nous irons bien sur et nous aviserons. Quoiqu'il en soit aucune inquiétude et surtout une envie d'etre pres d'eux qui sont si dignes et si courageux !

Christophe
12 Avril 2011
21:09

Nous avons avec ma femme et ma fille un voyage prévu pour le 25 avril jusqu'au 6 mai à tokyo, depuis quelques jours nous réfléchissons au fait de partir ou pas, je suis plus inquiet pour mon enfant que pour moi mais la prudence voudrait que j'annule pour sa sécurité... le problème est qu'il est plutôt difficile d'avoir des informations précises et surtout réelles de la véritable situation au japon, satanées journaux télévisés. Dans tous les cas ALITALIA (à fuir comme la peste) ne rembourse pas les billets d'avions en intégralité, un peu moins de 45% du total versé, argent facile...et vu que nous n'avions aucunes autres destinations ou nous voulions aller le problème reste entier.
il me reste la solution de descendre à kyoto, un peu plus éloignée de la centrale, même si je pense que cela ne change pas grand chose en fin de compte, mais ma femme refuse de résider à tokyo pour notre séjour mais elle veut quand même aller au japon, ahhh les femmes ^^.

alban
13 Avril 2011
06:45

petit liens sympa sur la vie d'un français avec sa famille au japon
http://www.sudouest.fr/2011/04/10/leur-vie-est-desormais-au-japon-367637...

vybyvy
14 Avril 2011
09:34

Une question pour ceux qui maintiennent leur voyage :

vous n'avez pas peur des risque de contaminations nucléaires ? dans l'air mais surtout dans la nourriture ?

Ne vous apparaît il pas risquer de manger des produits frais potentiellement contaminé ? même en faisant attention, comment décrypter les emballages écrit en japonais pour connaitre leur provenance ?

Et pour ceux partant avec des enfants, les risques de contamination ne vous inquiètent pas, sachant que les effets de Tchernobyl se sont fait sentir quelques 20ans après, cela peut paraître moins risqué pour un adulte mais pour des enfants ou adolescents...

Je ne veux pas paraître alarmiste, mais ce sont des questions que je me pose et qui m'ont fait annuler mon voyage, justement prévu avec une adolescente dont je ne peux me permettre de risquer la santé à long terme.

Par avance merci pour vos avis et réflexions.

alban
14 Avril 2011
09:43

j'ai lu dans un article .
après des test de radiactivité sur des poissons près de la centrale donc contaminé,il faudrait en manger tout les jours pendant 1 an pour avoir des effets sur le corp humain.
les légumes je sais pas.
Sachant que les 3/4 de la nourriture japonaise est importée , je me fais pas trop de soucis.

14 Avril 2011
09:49

Bonjour

Non je n'ai pas peur.
Non je ne suis pas inconscient
Oui je pars avec mes enfants de 10 et 7 ans en Juillet

Le Japon n'est pas un régime autocratique.
Il est vrai que l'on pourrait en dire long sur les liens politiques-économiques entre pouvoir et grandes entreprises "gérant" le nucléaire.
MAIS je pense que :
- la presse est suffisemment indépendante (malgré les « Kisha Club »)
- on trouve suffisement de sources scientifiques indépendantes, fiables et expertes et japonaises comme http://rcwww.kek.jp/norm/
- de plus les ambassades et forces américaines mesures et publient
- on trouve aussi des blogs fiables en Europe : http://sciences.blogs.liberation.fr

De toutes ces lectures on peut déduire
- que le danger est réduit géographiquement et évitable (dans le cadre de mon voyage. La zone est immensément trop grande pour ceux qui ne pourront JAMAIS retrouver leur maison)
- que nous pourront passer à Tokyo et y manger sans danger
- que les médias font dans le senstionnalisme à court terme
- que les médias ne parlent plus de ceux qui ont tout perdu
- que les médias ne suivront pas sur le long terme l'effort colossal de décontamination et suivit à faire

Tout ceci comme on dit en anglais In My Humble Opinion !

PS : pour finir avec plus de légéreté le plus difficille sera de changer le style de petit déjeuner des mes enfants !

Lophy
14 Avril 2011
09:54

voici le dernier bulletin d'information de l'IRSN ils en parlent page 6 et 7 principalement :
http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Documents/IRSN_Reside...

Gaelle
18 Avril 2011
09:16

Bonjour,
Je lis avec intérêt tous les commentaires. Nous devions partir du 21 mai au 5 juin en amoureux (10 ans de mariage) , tout était prévu depuis longtemps (3 petits garçons à caser pour 15 jours), enfin juste les billets d'avion OPODO British Airways sans assurance annulation hormis l'achat par Mastercard Gold... début mars j'étais en train de me pencher sur les réservations de ryokan et autres réjouissances.
Et puis, cette grosse catastrophe... Nous avons été très chamboulés - pour les japonais d'abord bien sur - nos tergiversations de touristes étant sommes toutes accessoires (au delà de la déception de l'annulation d'un voyage qui nous tente tant) - et suivons la situation du mieux que l'on peut, ce qui n'est pas chose facile.

Mon oncle et ma tante, résidant à Tokyo depuis plusieurs années mais tous 2 en France lors du séisme, viennent de repartir à Tokyo, après 1 mois de séjour supplémentaire et imprévu en France . J'ai donc des informations de ce qui se passe là bas : je cite ma tante (avec son accord). Voici ce qu'elle écrit:
"La vie à Tokyo est normale, les magasins ne manquent de rien et les services fonctionnent comme d’habitude.
Les restrictions d’électricité continuent à m’impressionner : dans les gares, il n’y a qu’un néon sur 4 environ d’allumé, les escalators sont stoppés, dans les rues un lampadaire sur deux et les buildings ne s’éclairent plus, les ascenseurs des petits bâtiments sont arrêtés aussi. A la maison nous avons dévissé une ampoule sur deux et nous n’allumons qu’une lampe à la fois dans la pièce.
L’ambiance dans la ville a vraiment changé, même si les gens se promènent, font leurs courses, vont au spectacle et au restaurant, on sent une retenue. Chacun a l’air en deuil.
Les récits des moments qui ont suivi le tremblement de terre correspondent bien à ce que vous avez pu entendre : calme complet, informations diffusée partout et les gens ont commencé à marcher pour rentrer chez eux, certains même ont repris leurs courses là où ils les avaient laissées….. Les métros ont repris à partir de 4h du matin.
Il y a eu des critiques bien sur : les gares ont été évacuées et fermées ; certains hôtels ont refusé des chambres alors qu’elles étaient libres. Ceci pour éviter d’avoir à gérer trop de monde en cas d’une nouvelle secousse. Pourtant, il faisait froid et certaines personnes ne pouvaient pas marcher.
Le déblaiement de la zone sinistrée est en cours, ils pensent qu’il leur faudra 3 ans pour recycler tous ces déchets. Il est difficile de mettre tout le monde d’accord sur les logements temporaires. Il a fallu évacuer les centres d’hébergements trop peuplés par crainte d’épidémie : les gens ont été tirés au sort et répartis sur le territoire. Les enfants qui ont perdu leurs parents ou dont les parents sont blessés ont été recueillis par les grand parents ou la famille pour une très grosse majorité. Nous avions de l’argent dans nos caisses et nous avons pu payer leurs frais de scolarité : l’année scolaire vient de débuter et il faut acheter les uniformes. L’emplacement des maisons temporaires reste en débat, faut-il s’installer plus en hauteur ? les gens veulent revenir sur leurs terres !!! En attendant, ça piétine.
L’alerte au tsunami a sauvé énormément de monde : une estimation dit que sans l’alerte on aurait 200 000 morts. A ce jour on arrive peut être à 30 000. Les gens ont eu 20 à 30 minutes pour se sauver vers les hauteurs. L’alerte se déclenche à chaque tremblement de terre et, comme pour les alertes incendies chez nous, les gens n’y croient plus trop et ont tendance à les ignorer : mais là la secousse fut assez forte pour les faire partir aussitôt
L’activité sismique est loin d’être finie, ça tremble souvent. Selon un schéma d’après les expériences passées, les sismologues imaginent quelque chose d’assez fort de nouveau en septembre.
Hier nous avons revu nos dispositifs avec Denis !!!
Je vais à un entretien débat mercredi soir à l’ambassade, j’aurai d’autres choses à vous raconter."

Voila, donc pour nous 2, notre position est simple : même si tout ne sera pas comme cela aurait du être (je pense à Tokyo et sa vie de mégalopole hyper lumineuse notamment, ainsi qu'à question de savoir si on va pouvoir se gaver de sushis comme on en avait l'intention sans prendre trop de risques en matière de radioactivité), nous pensons (aujourd'hui 18 avril) partir quand même. Primo parce que si on ne part pas maintenant, on ira jamais, je ne m'étends pas sur notre contexte économico familial mais c'est notre seul créneau dispo. Deuxio parce que si on ne peut pas s'adapter à la situation, et qu'on est dans le regret de ce que cela aurait du être, eh bien je pense qu'on ne mérite pas un tel voyage. Par respect pour les japonais et en soutien à ce qu'ils vivent, une part de nous veut partir "quand même", même si tout le monde nous regarde curieusement et s'apprête à sortir le compteur geiger quand on rentrera, paranoia française oblige... Tertio, je voudrais ajouter que je me considère comme qq'un de plutôt responsable, je n'ai vraiment rien d'une tête brulée, je suis médecin généraliste (pas de lien de cause à effet, hein...). Bien sur face à la radioactivité, je m'interroge, mais je vous rappelle qu'on est irradiés tous les jours quand on est malade et qu'on passe des radios, des scanners bien plus nocifs (et sans que personne ne compte vraiment les doses reçues par les malades mais c'est un autre débat) etc. De toute façon, la vie est un risque, OK bien sur je souhaite le minimiser car je suis mère de famille et doit penser à mes enfants, je n'irai pas me jeter dans la gueule du loup mais quand même, relativisons... D'ailleurs, si je ne part pas au japon, je vais faire une dépression, et le lien entre dépression et cancer semblerait assez significatif, alors :) ...
Alors voila, la suite au prochain numéro, mais pour l'instant on y va, sauf développements inquiétants du coté de Fukushima...
Bonne journée à tous, chez nous aussi les cerisiers sont en fleur...

christian bohnert
18 Avril 2011
12:08

Gaelle, BRAVO ! Idem, nous maintenons notre voyage en aout pour les memes raisons ! L'été sera tres beau aussi là bas........

23 Avril 2011
08:54

Beaucoup de commentaires et d'avis très intéressants.. Merci beaucoup pour tous ces témoignages !

Serge
26 Avril 2011
11:39

Bonjour,
J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les commentaires de chacun, partant au Japon, je ne savais pas quoi faire.
J'ai pris l'option de ne pas repousser mon voyage. Actuellement au Japon, je rends visite a des amis dans la prefecture de Kyoto et d'Okayama. Tout va bien ici et je ne ressens aucune anxiete de la part des gens ou parmi mes amis. Bien sur a la TV, lorsque l'on diffusse des reportages sur les zones sinitrees on ecoute avec attention mais on passe a autre chose. J'ai passe des trs bonnes soirees avec la famille d'amis dans un izakaya ou au karaoke et je ne regrette pas d'etre venu, bien au contraire.
La vie suit son cours, les gamins jouent au baseball et sont hereux de voir un etranger venir les voir a l'entrainement et moi je suis content de les voir sourire.
Bonne journée à tous et bon voyage a ceux qui partent dans les prochains mois.

Okasan
30 Avril 2011
11:30

Je me dois de vous annoncer mon retour de mon premier voyage au Japon.
A ceux qui n'ont pas pu partir, dites vous que ce n'est pas grave, vous finirez bien par y aller à un autre moment et ainsi vivre ou revivre votre expérience japonaise auprès d'un peuple profondément respectueux, communicatif et ainsi vous émerveiller de leur environnement!
Ce fût un magnifique voyage, où, à mon rythme, en si peu de temps ( 15 jours), j'ai vu tant de choses et j'ai vécu à l'heure japonaise!
Les cerisiers fleuris nous ont tous attendu!
Incroyable leur beauté légère, qui attire la vénération et admiration de ce peuple et qui fini par nous prendre aussi !
Il va me falloir du temps pour vous livrer mes images que j'organise en ce moment...
En tout cas, allez y, on y apprend beaucoup... Et soyez solides dans l'usage de votre langue anglaise... Les japonais ont fait beaucoup d'efforts pour pouvoir communiquer avec nous.
Un peu de japonais pour notre plaisir et le leur... Mais, vu que cette merveilleuse langue est si complexe ^^ Un anglais solide vous aidera à vous exprimer sans équivoques^^ Et là, vous ne serez plus touristes, mais citoyens du monde!
La cuisine japonaise?
Délicieuse et abordable! On mange à toute heure et surtout, n'hésitez pas à prendre le train.
C'est la meilleure façon de connaitre et découvrir les différents paysages japonais et d'aller chercher des belles choses plus loin en dehors des grandes villes.
Et puis... Ils sont toujours à l'heure :)

alban
03 Mai 2011
12:32

je suis actuellement en voyage au japon et tout se passe bien

j ai fait hiroshima kyoto nara tokyo et yokohama et vraiment
on a l impression qu il ne c est rien passe
je suis encore au japon pour 4 jours
hormis un temps pas top et une petite secousse a 2 heures du mat
all is ok

pchan
01 Août 2011
09:34

Bonjour à tous,
Le 11 Mars dernier, j'étais en pleine balade dans les montagnes de Nikko quand le séisme a frappé l'archipel.
Après la plus grosse secousse, j'ai continué ma journée comme si de rien n'était (aucune info diffusée à ce moment précis).
Vers 17h, retour à la gare de Nikko...fermée avec des dizaines de personnes bloquées devant les portes. Pas d'info sur la tragédie. Après 1 ou 2 heures d'attente, nous sommes redirigés vers un gymnase municipal. Pour ceux qui ne connaissent pas Nikko (moi le premier), à part la gare et quelques boutiques aux alentours, on peut dire que c'est vraiment un trou.
Finalement j'ai dû passer la nuit sur place car un retour sur Tokyo était tout bonnement impossible. Egalement impossible de contacter l'ami qui m'hébergeait...n'ayant aucune idée du Tsunami ni de la situation dans la centrale, je ne me suis pas inquiété pour autant.
J'ai rencontré des jeunes Japonais avec qui j'ai sympathiser et avec qui nous avons décidé au petit matin de prendre un taxi jusqu'à la ville la plus proche. De là nous avons miraculeusement trouvé une voiture à louer. C'est n'est que vers 15h (soit 24h après le sinistre) que j'arrive à joindre mon ami qui m'informe pour la première fois de ce qui s'est passé!! eh oui, à aucun moment la police ou les fonctionnaires municipaux n'ont estimé que les personnes bloquées devaient être informées.
Au final, ce n'est qu'après plus de 8 heures de route (pour 150km) que nous arrivons à Tokyo...
Malgré la paranoia largement diffusée par les médias, j'ai décidé de continuer mon séjour comme prévu. Malgré les nombreuses répliques (pas toujours rassurantes), je garde mon calme (pas facile quand toute la famille en France vous pousse à rentrer le plus tôt possible). Communication quasi-inexistante avec l'Ambassade de France (le numéro d'urgence vous renvoie sur un répondeur automatique), email annonçant la mise en place d'un vol charter spéciaux pour 18h à Narita...annoncée à 17h via email (!!) et j'en passe.
Finalement, je devrais avancer ma date de départ d'un jour...avec un retour sans encombre (si ce n'est de passer une nuit dans l'aérogare de Pékin).

01 Août 2011
09:49

Bonjour
@pchan sacrée épopée !
Pour notre part nous sommes revenus de 15 jours au Japon en famille
Aucun problème.
Peu de touristes.
Quelques Japonais même contents de nous voir et qui le disaient (très rare mais vu la réserve naturelle des Japonais c'est déjà ça)

On y retournera !

Ajouter un commentaire