Tourisme au Japon : le marasme économique

Annulation de voyages (Flyjin)

C'est un peu ce que l'on craignait avec la fuite de beaucoup de Français de Tokyo. Cette mise en lumière n'était que le reflet d'un départ général des gaijin (étrangers) du Japon, quelle que soit leur nationalité, vers leur pays natal. Aujourd'hui, les sources s'accordent à dire qu'un certain nombre d'expatriés sont revenus au Japon, mais combien précisément, il est très difficile de l'évaluer.

Toutefois ce ne sont pas ces expatriés, ayant "profité" pour certains des événements du 11 mars pour se prendre quelques vacances, qui inquiètent le plus l'économie japonaise. On est plutôt anxieux vis-à-vis du tourisme, comme le montre cette récente et inquiétante brève de la NHK.

Selon ces informations, 240.000 étrangers auraient quitté le Japon la semaine qui a suivi le 11 mars, soit 100.000 de plus que les 7 jours précédents. Le bureau d'immigration enregistrait 160.000 étrangers entrant au Japon avant le séisme / tsunami, contre 60.000 la semaine qui a suivi et 50.000 celle d'après.

Peut-être encore plus inquiétant : les touristes en vacances, de passage au Japon pour quelques semaines au maximum, dont le nombre a chuté de 120.000 à un impressionnant petit 20.000 après la catastrophe... Il faut croire que la peur du nucléaire est encore bien présente auprès des vacanciers hésitants à effectuer un voyage au Japon, d'autant que les voyagistes / tour-opérateurs sont toujours interdits de proposer des séjours au Japon jusqu'au 30 avril. Depuis hier en revanche, le Ministère des Affaires Étrangères français adopte une position plus positive :

Résider ou voyager à Tokyo ne comporte pas actuellement de risque pour la santé des populations. Résider ou voyager dans le reste du pays ne présente pas de problème particulier.

De son côté, la télé japonaise s'en mêle puisque ce mercredi, la chaîne Asahi TV a consacré 15 minutes de reportage à la chute du tourisme au Japon, ainsi qu'aux "flyjin" ou flykokujin (déformation du mot "gaijin" qui signifie "étrangers").

Le reportage parle entre autres des rues désertées d'Akihabara, traditionnellement pleines d'étrangers (en particulier de Chinois), des réservations d'hôtels en chute libre, de la baisse du nombre d'étudiants étrangers au Japon, de la perte du business chez certains agents immobiliers pour étrangers (l'offre surpasse largement la demande), du manque de main-d'œuvre asiatique dans les fermes et usines, etc.

Un économiste affirme que la baisse du tourisme au Japon et la fuite des étrangers pourrait avoir des conséquences désastreuses sur l'économie japonaise, à hauteur de 1500 milliards de Yens.

A noter que sur Kanpai, vos témoignages semblent plutôt aller dans l'autre sens ; cf. l'article "Voyage au Japon : vous partez ou pas ?". Et le cours du Yen, dans le même temps, redevient favorable au tourisme pour les étrangers.

D'un autre côté, le gouvernement japonais, qui a stoppé toutes ses campagnes de promotion du tourisme au Japon, ne fait (encore ?) aucun effort pour relancer l'économie touristique dans son pays. Certains pensent qu'on peut s'attendre à de prochaines baisses de prix sur les vols Paris-Tokyo ou sur les hôtels au Japon, mais pour l'instant rien n'est moins sûr.

2011 : -27,8% au total et -36,8% de Français !

Complément du 03.02.2012

Les chiffres du tourisme au Japon en 2011 sont éloquents : nous avons été 27,8% d'étrangers de moins qu'en 2010 à nous y rendre l'année dernière, et pour les Français, la baisse a même atteint les -36,8% ! Si pour ma part, et comme d'autres, j'ai tenu néanmoins à m'y rendre l'été dernier, les causes principales de cette chute de fréquentation sont relativement évidentes :

Concrètement, selon l'Office National du Tourisme au Japon, 6,22 millions d'étrangers (voyageurs d'affaires compris) ont séjourné au Japon en 2011, contre 8,61 millions en 2010, chiffre qui constituait un record de fréquentation. A titre d'information, la France est toujours le pays le plus visité au monde, avec 76,8 millions de touristes en 2010, dont 15,1 millions rien qu'à Paris (via).

La baisse la plus forte a évidemment été ressentie après le tremblement de terre et les événements de Fukushima : en avril, la fréquentation a atteint -62,5%. En fin d'année, cette chute était moins visible : -11,7% tout de même. Quant aux Français, nous avons effectué 95.400 visites au Japon en 2011, soit -36,8%.

Évidemment, le gouvernement japonais a cherché à promouvoir le tourisme afin de relancer cette industrie en berne. La mesure la plus retentissante a été cette proposition de 10.000 billets d'avion gratuits pour le Japon, qui n'a finalement pas été validée pour des questions logiques de budget.

Mais au milieu de ces mauvaises nouvelles, on trouve une note positive pour l'industrie japonaise du tourisme : la fréquentation des Chinois a augmenté de 35% en 2011, avec 92.300 visiteurs. Et pour cause, l'obtention du visa a été facilitée permettant ainsi aux classes moyennes de voyager en masse : pour les individuels, il faut désormais justifier d'un salaire annuel de 60.000 Yuans (environ 7.000€) contre 250.000 auparavant.

Même s'ils dépensent plus de deux fois moins que les Américains lors d'un voyage au Japon (117.000¥ contre 250.000), les Chinois devraient être de plus en plus nombreux à visiter les îles japonaises. On parle de +80% en 2012 ! La Chine est déjà devenue, depuis l'année dernière, le premier pays importateur de produits japonais devant les États-Unis. Le commerce nippon cherche donc à séduire cette population et à la détourner de la Corée du Sud, qui reste leur destination favorite.

N'oubliez pas de visiter mon article synthétique pour séjourner au Japon sans se priver avec un budget précis : comment partir 15 jours au Japon avec 1.800€ ?

Article intéressant ?
4.33/5 (6 votes)

Galerie photos

  • tourisme-japon-marasme-economique
  • Tokyo Restriction Electricite 3

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Commandez vos Japan Rail Pass (dès ~237€)

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Réservez votre hôtel via Booking ou Hotels.com

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

15 Avril 2011
09:17

Pour l'instant à bien regarder les tarifs des agences spécialisées dans les circuits au Japon, ils ne baissent pas. Je pense que le cafouillage en matière de communication sur le nucléaire ainsi que les solutions qui doivent être prises na rassurent pas. La déconfiture de TEPCO et du gouvernement japonais quant à la gestion de la catastrophe enfoncent le clou et là plus besoin des médias occidentaux pour cela.
Toutefois, il convient d'être attentif à l'évolution de la situation. Personnellement, j'espère toujours profiter du Japon à l'automne mais je reste vigilant et me tient régulièrement au courant de l'évolution. Je pense qu'il serait intéressant d'avoir des retours, des témoignages de touristes partis récemment ou qui y sont actuellement.

pitchan
15 Avril 2011
21:47

Va sur le forum du routard il y a des retours de gens qui habitent au Japon ou qui y sont en voyage et visiblement RAS mais peu de touristes. Sinon regarde mon blog j'y serai cet été et je ne manquerai pas de mettre des messages. J'hésite encore à aller à Toko donc comme toi je suis l'évolution de la situation.

15 Avril 2011
22:05

Je voulais surtout parler de la presse pour les retours. Grosse évolution aujourd'hui puisque la France dit aux voyageurs que ce n'est plus aussi risqué...

David
15 Avril 2011
23:22

Ah si si, c'est toujours aussi risqué de s'envoler pour le Japon, on recevra toujours plus de radiations dans l'avion que dans n'importe quelle ville du Japon à l'exception de la zone d'exclusion.
Je pense même que c'est très dangereux de rester en France, vu que la radioactivité y est aussi plus élevée qu'au Japon.

David
15 Avril 2011
23:20
Rames
15 Avril 2011
23:37

Hum, j'ose imaginer que les lecteurs de Kanpai sont pour la plupart bien informé (ou s'informe bien) cassant un peu du même coup la "psychose" qui est née avec les êvenement du 11 mars et ce qui en suit. Du coup, c'est très certainement "normal" si la tendance des lecteurs du blog dit : "on veut y retourner et à fond copain !" lol

Mais dans les faits, les personnes partant au Japon ne sont pas tous des passionnés du pays en lui même...
Par contre, il en résultera peut être un point positif : le Japon devant faire face au manque de tourisme, envisagera peut être de baisser les prix des billets et autres :) (on peut toujours réver :D)

rames
21 Avril 2011
02:36

Un très belle article du blog d'Ogijima
http://ogijima.fr/2011/04/radioactivite-japon-france/#comment-1092
Ou l'on peut voir les relevés du territoire français et japonais du moment.
Ou l'on explique un peu le sievert, enfin à lire quoi. Pour les sceptiques évidemment.
Hop dsl pour la pub qui n'en ai pas une (même si Ogijima est un bon blog comme Kanpaï :p) Mais bon, ça reste dans le thème :)

21 Avril 2011
06:33

Amusant, cette page sur Ogijima fait partie des liens de l'article planifié pour aujourd'hui 10h.
Une bonne ressource en tout cas !

pitchan
21 Avril 2011
09:51

Rafraichissant à lire. C'est vrai qu'on continue à avoir des questions sur comment annuler son voyage et qu'on voit bien que la facilité avec laquelle on voyage partout dans le monde et le développement des forums crée un profil de voyageur sans réelle connaissance du pays où il vont aller. Ca donne des questions assez amusantes du style: "je vais à Tokyo qu'est ce que je dois voir?" à se demander pourquoi il y va.

David
21 Avril 2011
15:47

Merci pour le shout out à tous les deux (et aux autres s'ils lisent ceci)

sundvold
03 Février 2012
13:46

même à akihabara je n'ai pas rencontrer un seul touriste en novembre .... Meme takeshita dori était pauvre en population occidentale

sedorikku62
03 Février 2012
13:50

Je dois y retourner cette année (surement septembre).
Je regarde tout les jours l'app XE pour connaitre le taux de change du yen et je démoralise tout les jours.
1er voyage : 1€ = 140Y
2eme voyage : 1€=130Y
3éme voyage : 1€=107Y

Et aujourd'hui : 1€=101Yens...

Gunter
03 Février 2012
13:57

Ben nous, rien ne nous fera annuler nos voyages là-bas.
On y a été 3 semaines en Août 2011, on y retourne la semaine prochaine pour 9 jours
et on y retourna cet été.

Furansu-Nana
03 Février 2012
14:51

J'etais à Tokyo fin décembre, j'ai croisé pas mal de touristes quand même.
Mais c'est vrai qu'entre la crise du yen et celle de l'euro, le porte monnaie souffre beaucoup plus qu'avant.

Reynald Weislo
03 Février 2012
15:26

He ben voila Günter a tout dit,
hé oui on voyage à 4 ou 5...
Cet été c'etait justement le moment d'y aller
et on y retourne dans 8 jours et on y retournera.
Faudra faire plus d'économies c'est tout.
Quand a croiser des touristes là bas, c'est égoïste, mais j'y
vais pas pour y voir des Français.....Hihihi

Gunter
03 Février 2012
15:55

On va quand même espérer que l'euro remonte.
Une compensation avec le taux de change en ce moment à 100 yens pour 1 euro: c'est facile de calculer sur place la valeur des choses. (maigre compensation je sais!!) Mais le plaisir d'être là-bas est plus fort que le taux de change. On f'ra des économie sur la bouffe. Déjà qu'on a fait une énorme économie sur le billet d'avion de la semaine prochaine: Alitalia - 399 euros TTC AR Rome Tokyo.

Chouky
08 Mars 2012
23:04

Oh la vache !!! 399€ AR ? ça c'est TOP !
Et sinon au niveau de la compagnie tu as des choses à redire, ou c'était bien ?
Je pense a y retourner l'année prochaine, je sais je commence à y penser un peu tôt mais bon...

Gunter
08 Mars 2012
23:30

La compagnie ALITALIA, pas de soucis, bon service à bord, bouffe très moyenne (en éco évidemment), pas assez de film en français (5 ou 6). Les bagages sont vraiment maltraités, rien à voir avec le soin japonais.

Mais par contre, l'aéroport de Rome-Fiuimicino, alors là non. Une poubelle, et c'est vraiment peu de le dire.
Quand on arrive de Narita, on a l'impression d'arriver dans le tiers monde.

Nicholas
05 Février 2012
07:10

En tout cas pour moi c'est pareil, j'espère réaliser mon voyage le plus tôt possible , mais rien ne me fera annuler ou reculer....

Titou
06 Février 2012
14:54

On y est allé au mois d'octobre avec ma femme, et en effet, on à été surpris de croiser si peu de touristes. Mais au contraire je dois dire que c'est plutôt appréciable. Les deux fois ou on s'est retrouvé avec des bus de "fat americans" on a pris nos jambes à notre cou !
Mais il est clair que le taux de change merdique nous à énormément freiné sur nos dépenses, on à beaucoup plus regardé les prix des restos et on à ramené moins de souvenirs que prévu, malheureusement.

J’espère pouvoir y retourner bientôt avec un taux de change plus avantageux.

NtRnOs
07 Février 2012
06:30

sedorikku62 tu n as pas connu en 2005,2006 quand 1 euro vallait 170yens tu vivas a cette epoque comme si tu vivais en france, mais avec tous moins cher au Japon hihihi

sedorikku62
07 Février 2012
13:40

En effet, j'ai pas connu cette époque. J'étais mineur, étudiant et sans sous à ces dates >.

thierry
14 Février 2012
11:09

le tsunami et les infos alarmistes de nos medias pourris ne nous ont pas empechés d'y aller en avril dernier (3° sejour pour moi et 1° pour ma copine).
par contre, je suis vraiment étonné qu'il n'y ait QUE - 28% de baisse parce que dans des endroits comme shinjuku ou la takeshita dori, nous avions vraiment l'impression d'être les seuls touristes (on a d'ailleurs souvent croisé des regards étonnés des japonais ; et même une fois, on nous a carrement demandé pourquoi on était venus malgré les infos vehiculées par les medias etrangers... et ces personnes nous ont même remercié d'être là à la fin, du vrai délire.
je me souviens aussi avoir eu un vrai coup de blues dans la boutique de fuji-tv à odaiba : en avril 2010, il y avait 5 ou 6 vendeuses et la boutique était pleine alors qu'en avril 2011, une seule vendeuse... et elle était loin d'être débordée...
sinon, on a tous les 2 adoré le fait de ne croiser que très très peu d'occidentaux... ça n'en était que plus depaysant.
et c'est vrai qu'entre mon 1° sejour en 2009 et cette année, le taux de change a baissé de 30% :(

hors sujet mais, petit pincement au coeur en voyant la photo de l'article, elle a été prise à 100 de notre hotel (shinjuku prince hotel) pourvu qu'on puisse y retourner cette année :)

cécile
14 Février 2012
17:30

N'oublions pas que beaucoup de vols ont été annulés en mars / avril... :'( je suis étonnée qu'avec toutes les annulations de vols, le taux ne soit pas plus bas !!!

Ajouter un commentaire