Risque nucléaire au Japon : le diktat de la peur

Catastrophe radioactive des centrales en France

Je ne suis pas spécialiste en nucléaire.

Pas plus, mais peut-être pas moins non plus que tous ces journalistes et politiques qui nous harcèlent depuis des jours sur le risque nucléaire, après avoir lu une page Wikipédia.

La catastrophe japonaise a un peu plus d'une semaine. Vendredi 11 mars à 6h46 heure française, un séisme de magnitude 9.0 a secoué la Terre au large des côtes du Tôhoku (voir la carte du Japon). Quelques minutes après, un tsunami s'abattait sur ses côtes. Quelques heures plus tard, la centrale de Fukushima commençait à inquiéter : la vague géante a perturbé les lignes électriques qui alimentent son système de refroidissement.

Depuis, les médias occidentaux semblent tourner en boucle autour du nucléaire. Ici, on entend que le Japon est un pays dévasté et que les Japonais ne contrôlent plus rien. Là, que les rejets radioactifs de Fukushima pourraient atteindre l'Europe. On fustige le supposé manque de communication du gouvernement japonais sans penser à balayer devant sa porte.

Les politiques s'en mêlent. Comme de bien entendu, la Droite soutient la politique française du "tout nucléaire" inspirée il y a plus d'un demi-siècle. En règle générale a contrario, la Gauche plurielle et les lobbys divers crient au réveil face à des choix jugés dangereux voire criminels pour la population. Tout cela sur fond d'élections cantonales les 2 weekends à venir...

En bout de chaîne, une audience qui écoute ce que lui dit la télé comme parole d'évangile, qui lit les journaux et les intègre comme argent comptant sans autre forme de procès. Quand bien même y aurait-il un rattrapage électoral. Quand bien même les envoyés spéciaux commenteraient la situation du Tôhoku et de Fukushima depuis la Chine ou au mieux depuis Osaka. Quand bien même Cécile Duflot, loquace secrétaire nationale des Verts et diplômée d'un DEA de géographie, situerait le Japon dans l'hémisphère sud.

Une audience qui a peur, qui cède parfois à la panique, qui pense que tout le Japon n'est plus qu'un amas de gravier, de bois et de boue, et qui dévalise les magasins pour trouver de l'iode ou des compteurs Geiger. On leur montre des images de Japonais qui portent des masques en parlant de radioactivité, sans leur dire que la plupart des Asiatiques en portent dès qu'il fait froid ou que les niveaux de pollens sont élevés.

A demi-mot, on s'étonne (on se désole ?) de ne voir aucune image de cadavres. On ironise sur le comportement japonais qui ne montre aucune émotion, on se demande même parfois si ce ne sont pas juste des inconscients. On voit le monde avec des œillères, par le petit trou de la serrure de son prisme occidental et de sa grande gueule de latin. Si l'autre ne réagit pas comme nous, il ne peut être qu'étrange...

Pendant ce temps, au Japon.

Il y a une zone d'exclusion de 30 kilomètres autour des centrales nucléaires de Fukushima. En leur sein, des dizaines d'hommes se sacrifient depuis une semaine pour sauver la situation. Mais, de l'avis de tous les experts, comparer l'accident de Fukushima à celui de Tchernobyl n'a jamais été qu'une énorme connerie depuis le début.

250km plus loin, à travers les montagnes, Tokyo va bien. Aussi étonnant que ça puisse paraître pour certains, la vie ne s'y est pas arrêtée, en témoignent ces webcams qui filment la vie en direct. De nombreux conbini sont mal réapprovisionnés ; la capitale économise son énergie, connaît des coupures d'électricité programmées pour accompagner l'effort de rebranchement des refroidisseurs pour les centrales. Les premières simulations de dispersion du nuage radioactif par l'IRSN (Césium 137 et Millisieverts) montre une ville qui a été exposée à des doses éloignées de tout danger pour la santé.

Quant au reste du Japon, dont Kyoto et toutes les villes plus au Sud, on pourrait dire qu'il n'a pas connu le drame. Sa population, en revanche, montre des signes d'une solidarité indéfectible.

Parmi les expatriés, il y a déjà 2 groupes : ceux qui ont fui (on parle de 80% des 9.000 Français au Japon), parfois lâchement ou parfois par prudence, sous les pressions de leur famille ; et ceux qui sont restés par confiance et par foi, parce qu'ils aiment le Japon tout autant dans l'adversité.

Les Japonais font face à l'évènement avec intégrité, courage et confiance, sans effusion d'émotions inutile. Les Français, eux, bien au chaud dans leur fauteuil, cèdent à une trouille nombriliste orchestrée par des médias en quête de sensationnalisme et des politiques catastrophistes. Imaginez une seule seconde les conséquences d'une telle catastrophe en France...

L'image des étrangers, en l'occurrence des Français au Japon, est certainement en train d'en pâtir même si les Japonais ne le disent pas.

Cette semaine, j'ai parfois eu honte de mon pays. On a plus parlé de notre petit confort que des milliers de morts, que du demi-millions de sans-abris du Tôhoku. On a peu parlé de dons et des "seuls" 5 morts à Tokyo qui vient quand même de connaître un "big one", de l'organisation d'une ville tentaculaire qui ne s'est écroulée ni humainement ni économiquement. Quelle autre capitale aurait su faire aussi bien ?

La sanité, mon poumon de l'information, c'est Twitter. Parce que je soutiens le Japon, je ne vais pas chercher à remuer la merde là où il n'y en a même pas.

Et lorsque je retournerai au Japon cet été, j'en profiterai toujours autant qu'à chaque fois que j'y voyage. Parce que c'est un peuple noble, qu'il l'a prouvé une fois de plus, et que son pays ne cessera jamais de m'émerveiller.

元気出して頑張れ、日本!!

Article intéressant ?
5/5 (5 votes)

Galerie photos

  • nucleaire-radioactif-japon
  • japon-tsunami-nucleaire
  • japon-konbini-devalises
  • japon-tsunami-tohoku

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

leviacarmina
18 Mars 2011
19:25

Merci pour cet article qui décrit mes sentiments actuels sur le sujet et mon choix de la même façon de suivre les actualités en regardant NHK world et via twitter.
Je suis d'accord qu'il va falloir aider le Japon, notamment en montrant que certains Français sont là présents auprès d'eux, loin des discussions opportunistes qui avivent les sentiments de peur de la population française.
Pour ma part, la question du voyage est plus aigüe encore car nous avions prévu de partir pour Tokyo le 31 mars prochain. Cependant, dans les difficultés actuelles de la ville, est-ce le moment ? Nous nous posons la question d'aller vers Osaka plutôt, en reportant peut-être de quelques semaines notre départ.

jomox
18 Mars 2011
19:28

Voila tout est dit et je partage totalement ce point de vue.

18 Mars 2011
20:00

Gael,

ton post est très juste et bien écrit. Bine que je ne sois pas tout à fait d'accord sur le précédent mais tu as raison de mettre le doigts sur un point, on oublie vite. Je suis très étonné de voir sur des sites comme ceux du Monde ou encore Libération que la une sur la situation au Japon est reléguée au second voire troisième plan. Ah la Lybie, les élections cantonales c'est sûr c'est crucial c'est la vie.

Au delà de Twitter, j'ai pu apprécié le professionnalisme de la BBC plus en retenue, plus investie dans une mission d'information que nos chaînes d'infos : iTélé, BFM etc...

Mais que voulez-vous un sujet d'actu, ça dure combien de temps ? 1 semaine tout au plus. Aujourd'hui ça fait pile une semaine que le destin a réouvert les blessure du Japon nous renvoyant aux horreurs du passé : Hiroshima, Nagasaki et enfin Kobe. C'est peut-être un peu rapide comme "résumé" mais je pense que ce sont des repères forts pour les occidentaux.

Enfin Gael, tu n'as pas à avoir honte de ton pays. Dis toi simplement que le Japon peut-être content d'avoir quelqu'un qui pense à lui.

myl63800
18 Mars 2011
22:46

Il y a un quart d'heure, sans mentir, je ne vous connaissais ni d'Eve ni d'Adam !
Je vais remonter dans le temps pour mieux vous apprécier.
En attendant, merci pour cet article que j'ai eu plaisir à partager.
C'est vrai qu'il y a des jours où l'on peut de demander sur quoi s'appuie notre fierté d'être Français.
Je ne suis jamais allé au Japon, mais aujourd'hui mes pensées vont à tous ceux qui souffrent au Pay du Levant.

stephane
18 Mars 2011
23:07

tout a fait d'accrord sur ton point de vue hormis concernant le cas des expatries francais qui est bien sur beaucoup plus complexe que tu le laisse penser. (je n'en suis pas par ailleurs).
evidemment il est comprehensible que dans un moment pareil les japonais aient besoin de soutien et peuvent se sentir abandonnés en voyant les expatries partir, il est logique qu'il puissent le vivre comme ca de LEUR point de vue.
mais c'est tellement manicheen de reduire la situation a ca. si la situation inverse se produisait (catastrophe en France) les japonais reflechiraient à partir bien evidemment aussi, c'est humain. l'être humain a un reflexe de survie, si il se sent menacé ses priorités sont reevaluees, ou est le mal? c'est extremmement facile de juger des gens qui sont juste sujet a la peur, si leur reaction est demesurée c'est leur probleme arretons de faire de faux proces.
il est clair que certains vont tomber dans une psychose assez delirante, souvent par le fait d'une desinformation qui est totalement scandaleuse, je repense a ce type dans envoye special qui s'enfuyait en courant. C'etait pathetique mais voila le type a peur on ne peut pas lui en vouloir, et il vaut mieux qu'il parte a la limite il ne risque pas d'etre d'un grand secours dans cet etat de panique.
Dans cette catastrophe il est tres difficile d'etre objectif vu les sons de cloches totalement opposés et souvent extremes entendus de part et d'autre. La seule chose qui me fait honte de la reaction de l'occident c'est la desinformation et le sensationalisme que tu evoques, pas les exaptries qui s'en vont !! je suis ecoeuré par ce que je lit dans les medias, on arrive meme a oublier les 500 000 (?!) sans abris qui ont vu leur familles decimées et profiter de l'occasion pour lancer un debat sur les centrales nucleaires francaises, comme si ca ne pouvait plus attendre..
J'ai vu quelques expatries qui se vantent en permanence sur twitter ou autre de ne pas etre des laches, comme si ils en tiraient une quelconque gloire, je les trouve nettement plus pathetiques, ils y trouvent comme l'occasion de se sentir plus japonais que jamais. Si ils veulent rester c'est un choix personnel, inutile d'en informer le monde toutes les 5 minutes et de comdamner les autres à la premiere occasion. ca demande un certain courage mais ca n'est pas forcement plus sensé.

stephane
18 Mars 2011
23:13

voila je pense que le soutiens peut etre nettement plus significatif envers les japonais en les aidant du mieux possible, notamment en faisant des dons aux sauveteurs, offrir un hebergement si le besoin s'en fait sentir etc... ce que font les expatriés n'a que peux d'importance a mon avis.

jomox
18 Mars 2011
23:16

Il y a ceux qui sont parti par peur, ça peut se comprendre, puis il y a ceux qui sont parti, laissant leur femme Japonaise sur place car celle ci ne voulait pas partir. C'est cette dernière attitude qui est vraiment lache. Heureusement il y en a peu.
Mais sinon pourquoi quitter totalement le Japon ??? Il suffit d'aller un peu plus vers le sud comme certain ont fait.

stephane
18 Mars 2011
23:22

a mon avis ca ne regarde qu'eux, on s'en fout. Ca ne veux pas dire que l'on cautionne, juste que le probleme est ailleurs, vraiment.

jomox
18 Mars 2011
23:25

bin on s'en fout pas tant que ça car d'apres un commentaire que j'ai lu d'un français qui est resté, les Japonais étaient touché du fait qu'il reste au Japon. Donc pour moi, partir du Japon donne un peu une mauvaise image des étrangers.

stephane
18 Mars 2011
23:30

oui je suis totalement d'accord avec toi, mais je crois que si il ya une mobilisation internationale pour aider le pays, le probleme des expatriés sera insignifiant. le probleme est la, on dirait que le monde n'attend qu'une catastrophe nucleaire pour avoir encore plus de sensationalisme, du coup on repaorte le probleme sur ca.
Cette histoire d'expatriés est allimentée par les medias justement, ca rechauffe un peu le patriotisme au passage, alors que le probleme n'est pas la !

jomox
18 Mars 2011
23:33

Non bien sur ce n'est pas un grave problème en soi. Ils ont bien sur d'autres préoccupations plus importantes que ça, notamment la surchauffe des réacteurs

stephane
18 Mars 2011
23:40

ca me fait penser aux duplex completement absurdes aux JT d'expatries francais a tokyo (ou en chine!) juste apres le tusnami. je n'en revenais pas. je vois encore des expatries qui se vantent de donner des interviews a droite a gauche sur twitter! Je n'arrive pas a concevoir toute cette logique patriote. le peuple japonais souffre, les expatriés hesitent a partir, faisons preuve d'un peu plus de respect et resituons le probleme

stephane
18 Mars 2011
23:43

je ne remet bien sur pas en cause la difficulté de la situation pour les expats qui vivent aussi une epreuve bien entendu, mais le fait qu'on oublie que la plupart peuvent faire un choix, les japonais n'ont pas de choix.

David
19 Mars 2011
01:31

Gaël... Je cherche quelques mots, mais en fait: +1

Puce
19 Mars 2011
09:05

Comme je comprends ton sentiment...

Pour ma part, dans l'adversité la plus totale, j'ai envie de les rejoindre. Pour la question des expatriés, ce qui est reprochable à certain, c'est d'ajouter au sensationnalisme... Après, il y en a qui rentrent en effet par prudence, pour mettre leurs proches à l'abri au cas ou, mais qui n'en rajoute pas.
Après, je comprend aussi que les japonais le voit d'un mauvais oeil : certains français vivent là depuis des années, partagent à priori la vie des japonais mais s'échappent à la moindre difficulté. Je ne pense pas cependant que l'on puisse reprocher aux gens de s'inquiéter malgré tout...

Ajnabi
19 Mars 2011
09:35

Merci pour votre post, il dit bien mon sentiment sauf en ce qui concerne les expatriés.
Moi, je vis insoucieusement en France et je me dis : pour diverses raisons dont la peur, des expatriés rentrent dans leur pays ; non, je ne peux pas porter de jugement. Comment pourrais-je les traiter de "lâches" ?
La peur individuelle ne me choque pas mais c'est le fait qu'elle soit exploitée et transformée en psychose par nos médias et nos politiques qui m'exaspère.

Sylvain G.
19 Mars 2011
13:24

Tout est dit. Merci Gaël.

stephane
19 Mars 2011
17:06

Gael, la photo montrant le torii et les decombres est tres forte, connais-tu son auteur?

19 Mars 2011
23:48

AFP, rapportée par l'excellent The Big Picture http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/japan_-_vast_devastation.html

Rames
19 Mars 2011
19:08

Superbe post, reposter sur mon blog, il vaut vraiment le détour.
Kanpai.fr et d'autres (comme ici-japon par ex et tant d'autres) sont devenus depuis peu la voix de la raison du peuple :)
Qui aurait cru ça.. haha

19 Mars 2011
23:37

Merci pour la visibilité !
Par contre, peux-tu simplement poster un extrait sur ton blog et non copier/coller l'intégralité de l'article ? Merci d'avance.

Rames
19 Mars 2011
23:45

pas de problème, je comprend amplement :p

josh
19 Mars 2011
21:11

Vous n'êtes vraiment que des imbéciles qui vous permettez de juger des gens qui choisissent de partir et qui ne sont pas que français mais aussi anglais, américain, australien et japonais (vers le sud), etc. Comme vos seules sources d'information sont japonaise et française, vous n'avez vraiment pas idée que l'inquiétude est globale. J'espère que vous avez l'air malin à boire votre eau du robinet radioactive maintenant.

Rames
19 Mars 2011
23:45

je ne m'étendrais pas sur un débat car ça serait inutile (entre nous hein) mais qui juge quelqu'un ici ? Je crois que tout le monde comprend l'inquiètude des gens. Je comprend les gesn qui fuis, moi même si je me retrouverais dans une situation comme celle ci, j'aurais peur. Personne ne juge, c'est juste qu'il est interessant de souligner la différence de comportement entre les peuples dans cette situation. De plus, pour ton info personnelle, en cette période de l'année (et ce, jusqu'en avril/mai, les vents soufflent d'Ouest en Est (vérifie si tu veux, toute la communauté géologique te le confirmeras) donc les risques d'avoir de l'eau contaminé... dsl, mais j'y crois pas trop.
Je comprend que l'on puisse être effrayé devant une telle situation, mais nourir la peur par la peur sans se renseigner intelligement ne sert strictement à rien.
Les gens comparent même ce drame à Tchernobyl... c'est assez halucinant.
Alors oui la situation est alarmante, oui il y a danger, mais de là à ce que tout le monde fuit et que le japon perde toute son économie (effet boule de neige des migrations) à cause de spéculations totalement fondé sur la peur et non sur la recherche et la science, il y a un fossé

josh
25 Mars 2011
07:49

Mais t'es vraiment pathétique à confondre géologie et météorologie, à nous donner la météo sur deux mois, à t'appuyer sur la science pour étayer tes convictions en finissant tes phrases avec "j'y crois pas trop".
L'eau du robinet a été contaminée à Tokyo, elle a été déconseillée aux enfants, la vente de légumes et de lait est interdite dans quatre préfectures et il y a un territoire de 30km de rayon qui est évacué et sans doute fortement contaminé. Alors, les étrangers qui fuient et surtout les français, ils ont bon dos, c'est leur faute, tout ça hein, pourquoi ils mangent pas des légumes contaminés et boivent pas de l'eau radioactive pour soutenir l'économie ?
Mais en fait tout ça, tu t'en fous parce que dans ta petite tête, tu ne penses qu'à Tokyo la ville de tes rêves et le reste du monde et mêmes les japonais de la campagne et du nord du pays peuvent bien crever. Mais tu n'as qu'à y aller là-bas, personne ne te retient. Tu peux y aller chopper ton cancer à long terme juste pour soutenir l'économie japonais en consommant de l'électronique et du manga puisqu'il n'y a que ça qui t'intéresse.
Je suis bien dégoûté de voir que des gens comme toi existent.

Rames
25 Mars 2011
08:52

eh ben, tu caches pas tes mots. Dsl si je te choque, mais bon, c'est comme ça que je vois les choses. Evidemment que je penses à la situation des gens qui se trouvent sur place et que je souhaite de tout coeur que tout se rétablisse pour eux. Mais je parle surtout dans l'optique d'enlever la peur que les gens ont par exemple en france à croire que la mort va leur tomber sur la tete.
Pour info, tu en penses quoi des nuages nucléaires des bombes qu'ont a testé pendant des dizaines d'années ? tu crois que il n'y avait pas de nuage là ?
Mais continu à écouter la télé comme étant la source de toute vie et de renseignement si c'est ce que tu souhaites. La catastrophe a grande echelle nucléaire n'arrivera pas, en tout cas pas demain au Japon. Tchernobyl, Tree miles island, ce ne sont pas du tout les mêmes cas de figures.
Enfin, je reprend les mêmes mot que ceux employé auparavant, qui juge qui ici ? Personne n'a dit que les français qui ont quitté le japon ont eu tord. Tu crois que je serais resté dans ma précieuse ville comme tu dit (Tokyo) sans me soucier de quoi que ce soit ? Evidemment que non, j'aurais moi aussi fuit, et tout simplement par peur. Seulement aujourd'hui, je serais pret à y retourner sereinement.
Inutile de te prendre la mouche comme ça hein

pitchan
20 Mars 2011
22:30

Ce qui était drôle c'est de voir par ex Fox News qui a trouvé une centrale nucléaire à Shibuya !! ben oui rien moins que ça alors qu'en fait c'est une discothèque. Pour répondre à Josh darling comment sais tu d'où nous prenons nos sources ??? Va voir mon blog et on en reparlera.
Sinon il y a même un mur de la honte "wall of shame" qui recense les articles ou comportements assez limites des journalistes et tout les pays en prennent pour leur grade alors on peut tous aller voir
http://jpquake.wikispaces.com/Journalist+Wall+of+Shame

rames
20 Mars 2011
23:10

yep, superbe lien que tu nous partages là :)
Egalement, on peut trouver sur le blog de Suppaiku un très bon article
http://www.suppaiku.com/2011/03/le-temps-ralenti-et-les-decisions.html
A lire avec beaucoup d'attention.
Perso, j'arrête pas de chercher des infos qui pourrait etre le plus vrai possible. j'écoute et j'analyse les interview, je vérifie un million de fois les sources, les dires, les aspect scientifiques (oui je suis un geek j'avoue :p), je me tiens au courant de mes amis au Japon (français et japonais) et au final, je retombe pas mal sur les mêmes conclusions.

Kami
21 Mars 2011
23:59

Une image qui resume bien le traitement de l'info par les differents médias à propos de Fukushima :
http://img31.imageshack.us/img31/92/westernmediaaboutjapanf.jpg

zazoo6
23 Mars 2011
14:48

J'ai beaucoup apprécié la lecture de cet article, j'aime bien ceux qui savent s'insurger, mais je pense que l'on oublie une chose : face au danger personne ne réagit de la même manière, et y a t'il une bonne ou une mauvaise manière de faire.
La France est ainsi, elle a toujours monté en mayonnaise les conséquences de situations inacceptables, mais la réaction bien que vive et certainement égocentrique n'a telle pas non plus ses avantages....
Parce que je suis désolée mais c'est peut être moins grave que tchernobyl cela reste une situation invraisemblable, on ne devrait pas être en arrivé là.... Et au fond faire naître la peur c'est peut être donné aussi des couilles à l'opinion publique pour quelle se bouge un peu le f...d.
Donc chaque personne peut réagir comme bon lui semble, le fond du problème est ailleurs, et les Japonais sont victimes comme beaucoup d'autre le seront de situation similaire parce que la populasse on s'en fout....

pitchan
23 Mars 2011
15:03

Mais on est tous responsables parceque franchement ça m'arrange bien d'être au Japon avec la clim l'été, de prendre ma canette de CC lemon au distributeur, de voir les néons de TOkyo le soir.... pareil pour les japonais (ou les français) on s'est habitué au confort sans se demander quel en est le prix... d'ailleurs ce que voient les gens c'est l'augmentation de l'électricité. Je suis étonnée que plus de gens ne se mobilisent pas contre le nucléaire (pas au Japon parceque la manif ce n'est pas vraiment culturel) mais ici.

Rames
23 Mars 2011
18:45

Bein beaucoup de gens ne sont pas "pour" le nucléaire masi comme tu le dis, nous en sommes devenus tellement dépendant qu'un changement radical (même sur un an) serait impossible. Aucun pays n'osera faire "le pas" en premier car trop de risque économique...
Mais nul doute que la catastrophe du Japon fait couler beaucoup d'encre aujourd'hui et je crois (enfin j'espère) que les gens ont peut être repris conscience que bein, le nucléaire, c'est bien mais c'est dangeureux erf >_>

David99
24 Mars 2011
17:05

Superbe article Gael. Je suis entierement de ton avis. Juste une petite precision concernant les expatries. J'habite moi meme Osaka depuis plus d'un an, et je suis evidemment reste ici. De mon point de vue, et de tout ceux que je connais, il n'y a pratiquement aucun danger donc je ne vois aucune raison de partir. Par contre, ce n'est pas du tout l'avis de ma famille et amis en France. La pression est vraiment tres forte, c'est tout juste si ils n'envoient pas un commando pour me chercher. J'ai beau leurs expliquer qu'on a la chance de ne pas avoir ete toucher ici, rien n'y fait. Le pouvoir des medias et des images bien choisies est trop grand. Ils font plus confiance a ce qu'ils voient qu'a ce que je leurs dit. Beaucoup de francais sont donc retournes en France, non pas parce qu'ils le voulaient, mais leur famille en France le voulait.

pitchan
24 Mars 2011
21:52

Il y a un super article de je crois Japan Today qui parle des gaijin qui reviennent au Japon après être partis , un nouveau mot vient d'être crée en japlish les "flyjin" et il semble que le ressentiment des japonais vis à vis de leurs collègues étrangers partis pourrait être assez fort selon les entreprises.

Ulrick
10 Novembre 2011
18:57

Bon alors, vous en êtes où les super exparts donneurs de leçon maintenant que les réacteurs sont à ciel ouvert depuis 8 mois, que TEPCO admet ne plus maîtriser la situation, que la radioactivité s'étend sur tout le pays à des taux alarmants grâce à l'incompétence inédite du gouvernement japonais et que les cas de pneumonie, de thrombose et de leucémie explosent ?

C'est moche la vie. La crisounette de rien du tout était en fait le plus grosses catastrophe nucléaire de l'Histoire et vous en avez tous bouffé et respiré en voulant jouer les super warriors - "à l'ambassade, c'est trop des méchants vilains qui aiment pas le Japon parce qu'ils nous demandent de quitter le pays des mangas tout jolis..."

Qui n'a pas retenu sa leçon de Tchernobyl sera punit par Fukushima.

Daniel
13 Novembre 2011
06:43

J'hallucine là.. On en est ou ? Bein, le japon n'est pas mort.. Les cas de leucémies que tu parles Mr je sais tout sur tout n'ont aucun rapport avec les événements de Fukushima (d'ici 15 ans ouais je serais d'accord avec toi)
Euuh, L'économie du japon, malgré la crise mondiale, arrive à tenir la route car le japon a encourager les gens à rester. Evidemment, depuis le début, on dit que Fukushima (la zone en elle même et les alentours sont risqués).
C('est toujours marrant de voir les gens comme toi qui reviennent critiquer les evenements 6mois après uniquement pour se satisfaire d'avoir "raison"
Mais remettons nous dans le contexte. Les medias parlaient d'explosion (elle n'a pas eu lieu), de crise mondiale etc. Pour info, plus de 2000 essais nucléaire ont eu lieu. Oui Fukushima est une soufflerie à saloperie radioactive et c'est bien malheureux. Et non, au moment de la redaction de l'article, les evenements n'étaient pas les même qu'aujourd'hui. Tepco a super mal géré la catastrophe en refusant les aides trop longtemps.
Oui le nucléaire c'est pas bien et ça pue du cul.
Mais vas y, continu à véhiculer ton message de "il faut fuir le japon" le pays sera à l'abandon. Les gens qui n'ont pas les moyens de partir creveront de faim et de pauvreté. Au final on aura 70 millions de mort en 10 ans. Pourquoi pas après tout, c'est une idée forte interessante que tu as là.
Sur le fond, on est tous d'accord, et ce depuis le début, pour dire que c'est une catastrophe sans précédent et qui a des impacts sérieux. Mais réagir avec panique n'est pas très intelligent non plus.
Bref, je suis d'accord pour le débat mais intelligemment. Pas en s'envoyant des insultes ou des discours comme tu tiens ici et que je suis en train de suivre betement.

Ulrick
16 Novembre 2011
19:45

T'as raison Daniel, le Japon n'est pas mort et comme à Tchernobyl, l'explosion des cas de pneumonie et de leucémie depuis mars sont un coup des bolchéviques.

Tout va bien donc. Il y a juste 5 réacteurs nucléaires en syndrome chinois qui depuis 8 mois contaminent le pays d'Okkinawa à Hokkaido (http://enenews.com/wp-content/uploads/2011/11/900kmCs.jpg). On trouve de l'uranium et du plutonium sur des kms en zone habitée (http://fukushima-diary.com/2011/10/uranium-from-the-soil-of-aizu-wakamatsu/) et du strontium jusqu'à Yokohama (http://fukushima-diary.com/2011/10/news-strontium90-in-yokohama-was-2-5-...). L'un des points les plus radioactifs de Tokyo se trouve juste devant la Diet (http://fukushima-diary.com/2011/10/news-one-of-the-worst-hottest-spots-i...). Toute la chaîne alimentaire est contaminée (http://fukushima-diary.com/2011/10/news-theres-nothing-left-to-eat/).

Et pour que personne n'échappe aux radiations, le gouvernement japonais a la bonne idée de faire incinérer les déchets radioactifs du tsunami aux 4 coins du pays (http://fukushima-diary.com/2011/10/8000-bqkg-of-radioactive-sewage-sludg...).

Mais pas de crainte, Astroboy va venir sauver le pays des otaku !

Jomox
16 Novembre 2011
20:57

Mais on s'en fout royalement, de toute façon c'est la merde partout, on bouffe et on respire de la merde en France, et ce, depuis des décennies. On risque même de crever d'un cancer plus vite en France que ceux qui ont été "irradié" au Japon. Alors fout nous la paix, si on préfère crever au Japon plutôt qu'en France c'est notre droit.

daniel
17 Novembre 2011
04:51

Je rejoins Jomox ainsi que toi même Ulrick. Evidemment le nucléaire est un fléau (et ça putain vous arrivez pas à l'entendre de notre bouche hein c'est dingue). Mais croire qu'on risque plus au Japon (hors région fukushima je le repete pour la millième fois bordel) qu'en france ou qu'en polynésie, c'est juste une pure connerie.
DONC (bordel à cul de bite j'insiste !) Fuir le japon ne sert à RIEN ! A RIEN !
Et je lis aussi ses infos mon cher (fukushima-diary). (Ps : merci de les partager c'est tjr bon d'avoir des preuves à l'appui)
Moi aussi je souhaite qu'on sorte du nucléaire (si si vraiment) et d'ailleurs je suis heureux d'apprendre que plusieurs pays en parlent aujourd'hui (même si on y croit pas totalement pour la plupart d'entre eux).
Mais que veux tu faire ? Tu veux regrouper tout le monde sur une ile entre 5 murs et qu'on vivent tous les uns sur les autres ? Tu veux délocaliser toute la population du Japon ? Quand ai-je dit que les politiques/tepco et compagnies font bien leur travaille ? Hein ? jamais.
Tu as l'air bien renseigné sur le sujet pourtant. Je t'nvite donc à regarder l'histoire du nucléaire, les essais etc. Et dis moi honnetement si tu penses sincèrement qu'etre en France, c'est la carte de la sécurité ? http://www.youtube.com/watch?v=mGNYrWX2Z8s (plus de 2000 test nucléaire en 50 piges)
Aussi, évite de prendre toute personne aimant le japon comme étant un otaku stp... Des conclusions hatives (uniquement parce que je traine sur Kanpai) sont tout simplement stupides et irréfléchi.
Allez juste pour exemple, j'ai eu une LAL (Leucémie) il y a 4 ans et ce n'était pas au Japon que je l'ai développé mais en france.
Oui la radioactivité il y en a au Japon, oui c'est pas bien, oui ça tue des gens, des animaux, tout un écosystème qu'on gache en ce moment même, mais ouvre les yeux. Fukushima n'est pas le seul endrois au monde ou l'on rejette des dechets hautement radioactif. On a même fait des essais nucléaire dans la startosphère. Inutile de préciser que là, les conséquences furent véritablement catastrophique par rapport aux essais habituelles. http://fr.wikipedia.org/wiki/Starfish_prime

De plus, on a trouvé des fortes zones de radiation à Tokyo et ça ne venait pas de Fukushima non. Mais du sol lui même. Des elements radioactifs enterrés là depuis des années. Donc arretons svp de faire peur à la population entière de la sorte.
Je t'accorde bien volontier que le problème n'est pas assez (et c'est honteux) relayé par les medias.
Les gens n'ont pas conscience du danger du nucléaire et c'est un véritable problème.
Mais pratiquer un exode total de la population du Japon serait juste fou. On retrouverai les même problème ailleurs.

Et bien évidemment fuir la région de fukushima est évidemment plus que conseillé !
Ca me fait halluciner d'etre d'accord sur le fond mais pas sur la forme.
De plus :
"La crisounette de rien du tout était en fait le plus grosses catastrophe nucléaire de l’Histoire et vous en avez tous bouffé et respiré en voulant jouer les super warriors"
Tu confirmes mes propos ici en affirmant que la radioactivité est mobile (même si je t'accorde que Fukushima et ses alentours est bien entendu à éviter désormais)

daniel
17 Novembre 2011
04:52

Si on devait fuir chaque pays où un incident nucléaire à eu lieu, on n'aurait plus un seul pays où vivre. c'est tout simplement ce que j'essaye de dire.

daniel
17 Novembre 2011
05:07

Enfin un exode total d'une masse de population (celle du japon en l'occurence) serait à l'heure actuelle un véritable crash économique. Le nombre de personne à faire faillite, les enjeux économiques etc. Tout ça ne serait il pas au contraire pire encore ? et je ne parle pas uniquement du terme économique mais surtout en terme de vie humaine. Une famille qui fait faillite, je lui donne pas longtemps à vivre dehors sans logement, ni nourriture, ni soins médicaux. Nous sommes malheureusement dans un système capitaliste ou l'argent est la première des préoccupations des hommes (ainsi que le moteur de notre société de consommation). La vie d'un etre humain passe malheureusement en second.
Ce qu'il faut, ce n'est pas de ne plus aller au Japon et fuir le pays tel la peste. Ce qu'il faut c'est uniquement stopper les centrales dans le monde et passer enfin aux energies propres, les vrais energies propres.
Evidemment ceci n'engage que moi et ne j'encourage personne à aller la bas de toute manière. Décourager les gens à se rendre au Japon par contre est peut etre tout simplement inutile.

Kat
17 Novembre 2011
10:17

Juste je vais pas parler de Fukushima plus que ça. Par contre votre site Fukushima Diary, j'ai juste jeté un coup d'oeil rapide, mais au vu du dernier billet notamment (http://fukushima-diary.com/2011/11/who-are-they/) je pense pas qu'il soit thrustable. Les quelques articles et cartes n'ont jamais de sources, et ça demande donc d'être pris avec une extrême prudence.
Petit point perso, j'ai fais des études dans le domaine de la physique nucléaire (et notamment du génie nucléaire). J'ai bossé sur le code de l'IRSN de dispersion et dépôt. C'était pour vous donner un petit CV rapide. A vous de juger à quel point vous pouvez faire confiance ensuite à mon jugement.

Je vais embrayer sur un point annexe abordé ici et qui est un corollaire à l'abandon de l'énergie nucléaire (fission) : les énergies "propres". Comme nombre de gens n'y connaissant rien (nos partis écologistes en premier lieu), nous voulons sortir du nucléaire... Et de brandir le cas de l'Allemagne notamment (on peut aussi parler de l'Espagne). L'Allemagne, l'un des plus gros pollueurs d'Europe. Alors oui ils ont de l'éolien. Très bien. Très intermittent aussi. Malheureusement, la consommation, elle ne l'est pas. Et à moins que la population n'accepte d'avoir son frigo qui ne marche que quand il vente, et en journée (solaire), ce ne sont pas des solutions acceptables, AUJOURD'HUI (demain est un autre jour, et il est absolument nécessaire de développer ces énergies, et plus encore le stockage de l'énergie). D'ailleurs, l'Allemagne n'a jamais autant brûlé de charbon depuis le moratoire sur le nucléaire (l'Espagne est spécialiste du gaz pour le coup). J'entends déjà les gens qui sont renseignés faire référence au Pays-Bas. Il faut savoir que les Pays-Bas ont la chance d'avoir un gentil voisin, la Suède, qui possède la plus grande capacité hydrolique d'Europe. L'éolien des Pays-Bas serait le plus polluant du monde si l'accord avec les barrages suédois ne tenait plus.
Tout cela pour dire, qu'à moins qu'on arrive à solution de type décroissance (autre débat, très très intéressant), l'énergie nucléaire est "climat compliant", et aucune autre énergie ne peut se targuer de l'être autant (ah oui autre point du CV, je travaille actuellement dans le domaine de la qualité de l'air et du climat...).

Voilà, si vous avez des questions, n'hésitez pas, je repasserai sur le topic pour répondre (et jdemanderai à des collègues des cartes avec des sources, et non pondues sur excel).

Michael
18 Novembre 2011
14:19

Sur ce problème, je voudrais déjà saluer la fabuleuse capacité de résilience du peuple japonais.... Si les élites nippones ont pêché (en partie, par leurs fautes, en partie par le caractère inédit du désastre), la population a été exemplaire.
Concernant la pollution, je voudrais tout de même rappeler que TOUTE DOSE DE RAYONNEMENT aussi minime soit-elle (la radio chez le dentiste) est toxique , et chacun de nous en prends chaque jour !!!! Si on tient compte, AVEC CA, de la pollution atmosphérique , des pesticides ou colorants alimentaires, des produits menagers toxiques etc.... Notre corps prends chaque jour une quantité colossale de toxines !!! mais JUSQU A UNE CERTAINE MESURE, propre à chacun , il resiste !!!! je remarque qu'on a oublié, les centaines d'essais nucléaires menés par les USa, l'URSS, la chine pendant la guerre froide...... qui ont dût dispersé aussi leurs doses de radionucléides.... !!!

Certains survivants d'hiroshima ont vécu très vieux, d'autres sont morts vite...... A l'heure actuelle, le problème est donc d'éviter une sur-accumulation de rayonnements, pour les japonais, et de prendre soin d'éviter les déplacements inutiles dans les zones risquées pour les étrangers !!!

Daniel
26 Novembre 2011
20:26

Et une info en plus pour dire qu'on est pas juste des con d'otaku qui ne comprennent rien à rien les extremistes du slip là http://www.youtube.com/watch?v=LKV4chKId7Y
Nous savons tous que le gouvernement japonais essaye de faire tout ce qu'il peu poru farie passer ça à l'as.
Mais les gens ne sont pas dupe, ils se réveillent en ce moment. Et les japonais savent que vivre à Fukushima reste une condamnation tout simplement.
Oui les habitants sur place doivent "fuir" Non il ne sert à rien de fuir le pays par contre. Ce qu'ils trouveront à Kyoto, osaka etc, ils le retrouveront à Sydney, paris, NY etc...

Michael
26 Novembre 2011
20:45

Video très interessante......, qui confirme mon sentiment depuis le début. LE MANQUE DE LEADERSHIP EST ABYSSAL !!!! Dans une situation aussi grave, faire circuler des informations ou des données scientifiques a peu d'intérêts. IL aurait fallu des dirigeants capables de donner des ordres claires, d'assumer de très lourdes responsabilités sans argumenter. Par exemple, l'embargo sur le riz de Fukushima a été décidé récemment, ça aurait du être le cas à la fin mars...... je n'ai pas compris qu'on laisse le controle des operations à la TEPCO..... L'armée aurait du prendre le responsabilité pleine et entière du site et utiliser le savoir-faire de la tepco.

pour ne citer que deux exemples frappants !!!!

Bref, au niveau du leadership, tout est à reconstruire !!!!!! ZERO POINTE !!!!!

Ajouter un commentaire