Français au Japon : les conséquences de la débâcle

Image de la France au Japon après le tsunami / radioactivité (Ambassade / Flyjin)

Depuis la catastrophe du séisme / tsunami et l'inquiétude radioactive qui a suivi, la population d'expatriés au Japon s'est vue bouleversée. Un nombre important de ressortissants étrangers résidant sur l'archipel a semble-t-il fui, soit pour s'installer dans le sud du Japon ou les pays asiatiques proches le temps que la situation s'apaise (d'où le néologisme "eva-cation"), soit pour rentrer définitivement au pays et tourner la page nippone. Selon les sources, il semble que 80 à 90% des 9.000 expatriés français aient quitté le Japon depuis le 11 mars. L'Ambassadeur parlait de quelques 1.800 restants il y a plusieurs jours.

Je ne juge pas ces personnes, quelles que soient leurs raisons d'avoir quitté le Japon.

Bien au chaud dans son fauteuil qui n'a ni tremblé, ni flotté, ni été irradié, il est facile de critiquer et de dire qu'à leur place, il aurait mieux valu faire autrement. On n'a pas reçu des appels ou mails de la famille paniquée et insistant pour que l'on quitte le Japon. On n'a pas eu peur qu'il arrive un drame à nos proches, à chaque nouvelle réplique du tremblement de terre. On n'hésite pas à nourrir ou à donner à boire à son petit avec la crainte de le contaminer. Donc quand on n'est pas touché, autant que possible, je pense qu'on peut se la fermer sur ce sujet.

Quoi qu'il en soit, le résultat est là : une bonne partie de la population française à déserté le Japon. Et ce geste aura de toute façon des conséquences.

D'abord, à l'extérieur, il semble que les vannes commencent à tomber. On lisait sur Twitter il y a quelques jours :

Les Français ont été les premiers à faire des dons suite à la catastrophe au Japon... sous forme de taxes d'aéroport.

Attention à ne pas rire trop fort, quand même, comme le comédien Gilbert Gottfried qui s'est fait licencier pour avoir publié rapidement des tweets comme :

  • I was talking to my Japanese real estate agent. I said ‘is there a school in this area.’ She said ‘not now, but just wait.’
  • What do the japanese have in common with @howardstern? They're both radio active.
  • I just split up with my girlfriend, but like the Japanese say, 'They'll be another one floating by any minute now.'

Comédien peut-être, mais pas roi du timing...

De manière plus terre à terre, la question est maintenant de savoir l'impact qu'auront ces départs sur les étrangers vis-à-vis des Japonais, et plus particulièrement sur la communauté française qui a été parmi la plus retentissante dans cette fuite. Comme, à l'étranger, un individu est souvent considéré comme le représentant de tout un pays, le Français va vraisemblablement devoir faire face à quelques changements lors de ses prochains voyages au Japon.

On peut d'abord penser à des conséquences négatives, telles que :

  • l'image des Français dégradée pour les Japonais, le renforcement d'une certaine lâcheté et peut-être du concept "je suis ami et solidaire seulement quand tout va bien". Certains parlent de surprise, d'autres carrément d'animosité envers eux. Au Japon, un terme dérivé de "gaijin" désigne déjà ces étrangers : les "flyjin" (article dont est tirée la photo de une).
  • trouver un travail "sérieux" au Japon risque de devenir plus compliqué, à cause d'un probable sentiment de méfiance suite à tous ces salariés français qui ont déserté leur entreprise japonaise après le 11 mars.
  • l'hésitation et la difficulté à se rendre au Nord de Honshû, et même Hokkaidô risque potentiellement d'en pâtir.
  • plus concrètement, les tour-opérateurs français ont annulé leurs séjours au Japon jusqu'au 30 avril.

Mais on peut également trouver des impacts positifs suite à cette crise, si vous partez au Japon dans les prochains mois, par exemple :

  • il y a des chances pour que le coût du voyage baisse pour attirer de nouveau le touriste vers le Japon : prix des vols et séjours, des hébergements, du Japan Rail Pass, etc. Rien n'est confirmé ni ressenti aussi tôt, bien sûr, mais on peut s'attendre à de nouvelles offres comme récemment après les évènements en Tunisie.
  • beaucoup de petits boulots pour étrangers vont avoir besoin de main d'œuvre et en premier lieu, évidemment, l'éternel prof de français au Japon.
  • si vous venez vous installer au Japon ces prochaines semaines, vous devriez pouvoir vous équiper à moindre frais grâce aux "Sayonara Sales" (la vente d'ameublement et d'équipement de maison par les expatriés qui repartent).

Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?

Article intéressant ?
4.82/5 (11 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

David @ Ogijima
25 Mars 2011
16:56

"l’éternel prof de français au Japon."

Tu crois qu'il y a encore des gens qui vont vouloir apprendre le français au Japon après ça ?

Nico
25 Mars 2011
17:46

Certes les français ont levé les voiles, mais n'est ce pas le cas de la plupart des étrangers résidents au Japon ?
Je pense qu'a peu près tous ceux qui ont un pays de repli sont repartis non ?

Michix
25 Mars 2011
22:04

@Nico.
Pas tout à fait : autant beaucoup d' Européens ont quitté le Japon, autant les Américains et les Britanniques auraient eu plutôt tendance à rester.

tolliam
12 Avril 2011
08:57

Bonjour,
Je crois que le temps ne se prête guère à la polémique compte-tenu de ce qui se passe au japon. Je suis Française, et oui j'ai bougé. Oui, le 14 mars en fin de journée, j'ai quitté Tokyo et suis partie avec mes enfants à Kyoto avec deux de mes amies et leurs enfants (dont une japonaise) pendant que nos maris restaient à Tokyo fidèles à leur poste (je peux vous dire que ces 4 jours m'ont semblé interminables). Oui le 20 mars je suis rentrée en France pour deux semaines. Oui, j'ai eu honte en pensant aux Japonais qui n'avaient pas cette possibilité de repli et qui devaient coûte que coûte se rendre à leur travail. Mais que faire, l'école était fermée et ce jusqu'à nouvel ordre (et très vite, nous avons su que ce serait pour un minimum de trois semaines), mon grand est en terminale et doit passer son bac en juin, les immeubles se vidaient au fur et à mesure de leurs habitants étrangers, français mais anglais, américains, italiens, allemands, etc ... et les bulletins d'information étaient terrifiants surtout quand il s'agissait des chaînes françaises qui faisaient du sensationnel et désolée de vous décevoir mais je ne suis malheureusement pas bilingue en japonais, les infos japonaises semblaient factuelles mais relativement hermétiques pour moi (Heureusement la BBC calmait le jeu !). A l'heure où je vous parle je suis rentrée pour la réouverture de l'école comme une bonne moitié de la communauté française, les Anglais ont fait de même, les familles Américaines ne sont pas encore rentrées tout comme les familles Allemandes, Suisses ou Autrichiennes. Les seules Ambassades qui ont décidé de mettre la clé sous la porte sont les Ambassades Allemande, Suisse et Autrichienne. Alors écoutez, regardez et cessez de nous jeter la pierre. Bougez-vous, j'ai entendu des tas d'ineptie en France, comme quoi le Japon était un pays riche et qu'il n'avait pas besoin d'aide. 500 000 pauvres gens sans abri dans le Nord luttent au quotidien aujourd'hui pour survivre, pour la plupart des petits agriculteurs, des petits commerçants, qui ont tout perdu. Nous devons leur redonner espoir et ce sans la ramener et faire distinction de notre nationalité. Rationnement ? Il ne faut rien exagérer ! Mais oui je croise les doigts pour qu'il n'y ait pas de pépin avec l'eau car on ne trouve pas ou très difficilement de bouteilles d'eau minérale, les rayons de produits frais ne sont pas variés déjà en temps normal, cela ne s'est pas amélioré depuis le 11 mars. Le plus dur en ce moment, c'est que cela secoue sérieusement presque tous les jours, de fait on limite son périmètre d'action de façon rester proche de ses enfants car le 11 mars nous a montré qu'en cas de pépin il n'y avait plus ni téléphone portable ni transport en commun.
Merci de m'avoir lue

domi
20 Avril 2011
08:25

merci pour votre commentaire........

usagi chan
03 Janvier 2012
10:46

Au sein de mon entreprise je me suis confrontée à un mur!! Ces raisons absurdes étaient évoquées, bien ecoeurée. Je t'en avais parlé il me semble dom sama.

David
26 Mars 2011
01:49

Voyons voir... Mon expérience n'est certes pas valable pour faire des statistiques fiables, mais, je lis un certain nombre de blogs de personnes au Japon (j'ai jamais compté combien mais quelque part en 20 et 50). La moitié environ sont tenus par des Français, l'autre moitié par des Anglophones (de toutes nationalités).
-Chez les Français je dirais qu'une très très grosse majorité a quitté Tokyo (pour qui se habitaient à Tokyo, une grosse majorité, le Français pensant quand même très souvent que le Japon se résume à cette ville). Et qu'un quart environ a quitté le Japon.
-Chez les Anglophones, 100% sont restés chez eux, y compris certains vivants dans le Tohoku.

Étonnant non ?

Nico
26 Mars 2011
08:36

Assez étonnant en effet, ou alors les Français ont tellement été marqués par la désinformation à l'époque de Tchernobyl, qu'ils ont préféré se mettre à l'abris plutôt que d'apprendre 20 ans après que l'incident était plus grave qu'annoncé.
Il faut dire qu'on ne sait plus ce qu'il faut croire dans les médias : les propos sont soit alarmistes, soit un peu trop rassurants.

David
26 Mars 2011
10:29

Qui croire dans les médias ? Personne (ou alors des médias dignes de confiance, il n'en reste plus beaucoup dans le monde : BBC, un peu NHK - tiens ça tombe bien c'est une chaîne japonaise, et vaguement Al-Jazeera, bien que je ne sais pas trop quelle est leur expertise en ce qui concerne les choses du Japon)
Par contre, puisqu'il est question d'expertise, le mieux reste encore d'écouter les experts (dans ce cas, les physiciens nucléaires) et eux ne donnent pas vraiment d'informations contradictoires.
Nous vivons une époque unique dans l'histoire, internet nous donne la possibilité d'avoir accès à tout le savoir de l'humanité pour qui prend la peine de le chercher. C'est peut-être ça le problème, les gens préfèrent être affalés sur leur canapé à gober tout ce qui sort de la télé (qui n'aura jamais autant mérité son surnom de boite à con) plutôt que de faire l'effort d'apprendre les faits par eux-même.

Ça et le fait que les Français ne sont pas réputés pour leur courage, ils l'ont encore démontré ici.

Rames
28 Mars 2011
21:41

"Nous vivons une époque unique dans l’histoire, internet nous donne la possibilité d’avoir accès à tout le savoir de l’humanité pour qui prend la peine de le chercher. C’est peut-être ça le problème, les gens préfèrent être affalés sur leur canapé à gober tout ce qui sort de la télé (qui n’aura jamais autant mérité son surnom de boite à con) plutôt que de faire l’effort d’apprendre les faits par eux-même."
haha très bonne analyse :D

vhalis
25 Mars 2011
18:37

Je pars au Japon en decembre pour essayer de m'installer et donc trouver un job serieux. Il est vrai que j'ai un peu d'appréhension vis à vis de "la nouvelle vision" des étrangers par les japonais.

Coco
26 Mars 2011
16:41

J'avoue avoir du mal à comprendre les réactions du style "les Français sont des lâches, si ils aimaient vraiment le Japon ils ne l'aurait pas quitté". Corrigez-moi si je me trompe mais les Japonais ont plus intérêt dans l'immédiat à voir les étrangers rentrer provisoirement dans leur pays :
- au vu des mesures de rationnement, mieux vaut qu'il y ait le moins de monde possible à ravitailler si on veut être sûr que tout le monde ait ce dont il a besoin, non?
- il vaut mieux que les secours aient le moins de personnes à sauver, pas la peine de rester si c'est pour ajouter un poids éventuel supplémentaires aux secours : ça n'aura pour effet que d'entraver leur travail.
- si les personnes en question n'ont pas de compétences particulières utile pour les secours, elles seront plus un gêne qu'autre chose, au vu des points précédents.
- une aide financière est tout aussi possible sur place qu'à l'autre bout de la terre grâce à internet
- le fait de partir peut permettre de libérer de la place pour les réfugiés vers le Sud, qui sont nombreux je pense, et qui n'ont pas tous un endroit où dormir.

Après évidemment il y a des raisons personnelles qui rentrent en ligne de compte et loin de moi l'idée de vouloir juger les gens qui soient partis ou restés, mais du point de vue de l'utilité publique, il vaut mieux que les étrangers se rapatrient maximum, non ? Dès lors je ne voit pas vraiment où est la lâcheté, la décision de rester plutôt que partir me semblant plus motivée par des raisons personnelles que par un raisonnement global par rapport à son utilité pour le pays hôte.
Là où cela pourra avoir des conséquences néfastes, c'est si jamais les expatriés en question ne retourne pas au Japon après, car cela aurait certainement un impact sur l'économie japonaise (qui n'a vraiment pas besoin de ça en ce moment).

Je pense qu'il est plus important de se poser des questions au vu de l'étrange laxisme sur les normes de sécurité pour les centrales nucléaires dans un pays pas vraiment habituer à prendre à la légère les menaces sismiques et de tsunamis. D'ailleurs je ne sais pas si les Japonais accordent vraiment d'importance à ce phénomène de "fuite" des étrangers (quelqu'un a-t-il des infos là-dessus?), ils ont d'autres choses à propos desquelles s'inquiéter je pense.
D'ailleurs ceux qui craignent de voir ternir une certaine image de la France au Japon doivent prendre en compte l'aide précieuse apporté par les Français pour la gestion de la situation de crise nucléaire. Quelque chose qui m'a d'ailleurs grandement étonné dans cette histoire, c'est que les Français soient les seuls avec les Allemands à avoir réellement investi dans le développement de robots d'intervention en cas d'accident nucléaires et de l'équipe qui va autour. Je veux dire, je croyais que les Japonais avaient toutes les sortes de robots possibles et imaginables ...

Rames
03 Avril 2011
18:45

Tu pousses un peu loin ta reflexion non ?
Je ne dis pas que c'est mal d'avoir fuit le pays, moi perso, avec la frousse que j'aurais eu, sur le coup, jme serais certainement posé la question et ma famille m'aurait tellement fait chier pour que je parte (pour ma sécurité) que je serais surement parti aussi (mais à regret après reflexion)
Parce que la catastrophe est surtout au nord du pays, pourquoi ne pas migret vers le sud ou aucun problème d'approvisionnement ne se fait sentir ni même aucun autre problème d'ailleur.
"- il vaut mieux que les secours aient le moins de personnes à sauver, pas la peine de rester si c’est pour ajouter un poids éventuel supplémentaires aux secours : ça n’aura pour effet que d’entraver leur travail." > je vois pas trop ce que tu veux dire par là.. les secours sont là pour sauver les personnes à sauver comme tu dit oui. Mais pourquoi devraient -t'ils te sauver si tu n'as rien ?
"- si les personnes en question n’ont pas de compétences particulières utile pour les secours, elles seront plus un gêne qu’autre chose, au vu des points précédents." pourquoi une gène ? Si t'es pas bête justement, tu les laisses bosser pour qu'ils soient traquilles non ?
"- une aide financière est tout aussi possible sur place qu’à l’autre bout de la terre grâce à internet"
D'accord avec toi mais bon
"- le fait de partir peut permettre de libérer de la place pour les réfugiés vers le Sud, qui sont nombreux je pense, et qui n’ont pas tous un endroit où dormir."
Il y a "2 types" d'emmigré on va dire, ceux qui vivent au japon quotidiennement et les touristes ou le visa WHV (sur un an) pour les premiers, ils vivent dans leurs apartements et je pense pas que leur apparetement sera reloué à des réfugiés malheureusement. Pour la seconde catégorie, elle ne dort qu'a l'hotel en général et je pense pas non plus que les refugié seront accueilli gracieusement dans un hotel ou le prix de la chambre est plus cher qu'un loyer classique..
Je cherche pas querelles hein, j'aime le débat :)
Mais je pense que pour une grosse majorité des étranger ayant "fuit" le japon, je pense qu'ils avaient avant tout "peur" ou que leur familles les ont poussé à le faire. Partir du japon en se disant qu'ainsi, tu leur rendra service, je doute que beaucoup de monde ai pensé ceci.
J'attend ta réponse ! :)

Rames
03 Avril 2011
18:51

ps : Avoir les jetons à cause de la catastrophe, c'est on ne peux plus humains hein, encore une fois, je ne souhaite pas une réaction aggressive comme on en voit souvent (trop?) >_>.
Je n'ai rien contre les gens qui sont partis parce qu'ils ont flippé un peu ou qu'on les a poussé à partir. Au contraire, je compatis, j'imagine qu'ils sont déjà assez dégouté d'être rentré dans notre cher pays : La France... ;-)

Coco
26 Mars 2011
16:47

J'ai oublié d'ajouter les contraintes d'électricité en plus de celles sur les biens de première nécessité : des étrangers en moins au Japon, ça veut dire aussi moins d'électricité consommée, ce qui n'est vraiment pas négligeable au vu de la situation actuelle. Bref, une autre raison qui fait que partir est tout sauf lâche.

Michix
26 Mars 2011
18:04

Je ne crois pas que les Japonais, en tout cas dans leur majorité, fassent vraiment une fixation sur les départs massifs d'étrangers du Japon. Ils ont autre chose à faire ce moment avec les conséquences immédiates de la catastrophe : aide aux réfugiés de Sendaï, problèmes persistants à Fukushima, reconstruction économique....

Quant à l'image négative que les Français pourraient avoir auprès des Japonais, je n'y crois pas vraiment car les Japonais verront d'abord les départs massifs d'étrangers dans leur ensemble sans forcément faire une distinction précise nationalité par nationalité. Ceci d'autant plus que les Français étaient très peu nombreux au Japon : 9000 Français sur un nombre total d'étrangers fin 2008 de plus de 2 millions, dont 53000 Américains, 17 000 Britanniques, 11 000 Canadiens ... En plus, si les Français on pu partir en masse si facilement, c'est peut-être aussi parce que beaucoup étaient des étudiants ou résidants d'un an en visa vacances-travail donc des personnes en séjour temporaire.
Bref, pour ces raisons je ne crois pas que l'image des Français change auprès des Japonais

26 Mars 2011
21:34

Il faut surtout voir que ceux qui, sur le net, critiquent la fuite des Français sont des Français eux-même... Je ne doute pas que certains Japonais soient déçus mais après c'est une autre affaire. Ce qui commence à être pénible c'est cette belle boucle franco-française de personnes qui ont décidé de rester au Japon et qui ne cessent de juger, de diffamer les compatriotes à tout bout de champs. Et comme il a été dit : qui est-on pour juger ? Ah mais oui peut-être avons-nous affaire là à de futurs héros que l'Histoire retiendra ? J'ai pour ma part des amis qui sont soit partis vers le Sud pendant quelques jours ou qui sont partis vers Hong-Kong. En dialoguant avec eux j'ai vu leurs raisons et j'ai tenté d'être là pour eux même à des milliers de kilomètres de distance. De même qu'avec mes amies japonaises et qui ne comprennent pas ce "rejet" des Français car comme cela a été dit plus haut. D'autres non-japonais ont fait leurs valises.

Après que l'on se casse sans appel, laissant femme ou mari et enfants, c'est effectivement moche mais encore une fois, nous ne sommes pas dans leur intimité.

Enfin quand je vois que l'on ne cesse de dire, oui enfin les médias occidentaux en font trop. Certes, chez nous ce ne fut pas très mesuré. Mais que dire de la NHK ??? Chaîne publique qui pour le coup devient LA voix du gouvernement pour les infos TV. Et donc si le gouvernement fait de la rétention et bien les journalistes japonais de ce même groupe n'auront pas accès à toute la mesure de ce qui se passe réellement à Fukushima.

Au risque de me répéter, qu'on cesse de juger, de foutre de l'huile sur le feu.

26 Mars 2011
22:04

Enfin j'ajouterai que les Japonais ont d'autres préoccupation. On peut lire un peu partout que désormais, OUI, le gouvernements ainsi que de nombreux organes de communication ont fait de la rétention, ce qui n'est pas pour plaire à la population...

Une de mes sources : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/03/26/fukushima-silenc...

EtudiantJapon
27 Mars 2011
19:41

Bonjour,

Je fais partie de ceux qui sont allés vers le Sud du Japon. Je suis à Okinawa plus précisément en ce moment. De ce que j'ai vu personnellement c'est que les japonais eux-mêmes ne refuseraient pas de partir un temps de Tokyo et des amis l'ont même fait sauf que la plupart d'entre eux ont des obligations et le danger n'est pas "certain" donc entre la quasi-certitude de perdre son boulot et l'incertitude du danger, beaucoup choisissent de rester pour ne pas avoir à affronter un problème certain donc ! Dans l'auberge où je reste, je vois débarquer des familles de Tokyo, venues se réfugier un temps à Okinawa. Si les français sont stigmatisés c'est je pense à cause du message alarmiste que l'ambassade a donné très tôt et qui a affolé une partie des expatriés. Mon ex-copine japonaise m'a même envoyé un article en anglais disant que l'ambassade avait diffusé un "faux message d'alerte provoquant la panique". Je crois que c'était CBS news. J'ai aussi été marqué par le côté impulsif de certains que j'ai rencontré dans le bus me menant alors à Osaka : "Tu as vu les news ? C'est une apocalypse, perso en débarquant je file à l'aéroport et tu devrais faire de même".
Disons que pour une partie des japonais qui ne savent pas faire la part des choses, on sera peut-être mal vus, pour les plus ouverts et compréhensifs, pas de problème.

pitchan
28 Mars 2011
18:18

Il y a un nouveau terme en japlish pour les "gaijins" les "flyjin", ceci dit le "french bashing" de certains forums anglo saxons ( de façon générale je dois dire et pas juste lié à la situation actuelle) commence à être lourde... comme le forum du Lonely Planet par ex pour ne pas le citer. Toutes les nationalités sont parties c'est plus une question de choix individuel.

mikado
29 Mars 2011
04:49

on ne peut pas dire que la solidarité des français au japon aient été extraordinaire ! des les premiers évènements : " c ' était , courage , fuyons ! " et ça je ne pense pas que nos amis japonais apprécieront .....................

stan
01 Avril 2011
21:52

Hé bien laisse les japonais penser tout seul, ils n'ont pas besoin de toi pour penser à leur place, surtout quand c'est complètement faux.

tolliam
12 Avril 2011
09:01

Et toi t'étais où pendant ces moments difficiles ? Qui es-tu pour jeter des jugements à l'emporte-pièce sans rien connaître des tenants et des aboutissants. L'indulgence ne semble pas ta qualité première mais si je me trompe, fais-moi signe, ici à Tokyo aussi il y a des SDF qui ont besoin d'aide.

Knox
30 Mars 2011
17:48

Les japonais ne sont pas stupides... Mis a part l'aide financière, il est a l'heure actuelle, impossible d'aider autrement... japonais et étrangers confondus. Un retour au pays pour rassurer sa famille n'a en aucun cas un lien avec la lâcheté ou la bravoure... En ce qui concerne le lien familial, je pense qu'un japonais est bien place pour le comprendre.
Bref, c'est vraiment un truc bien français de juger tout et n'importe quoi. Chacun est libre de ses choix quelques soit les raisons, point-barre.
Moi, je devais partir au japon fin avril et je partirai fin avril... arrêtez de vous prendre la tête !

stan
01 Avril 2011
08:50

Ils sont pénibles les otakus français bien au chaud chez papa-maman à cracher bien courageusement sur les français du Japon et à se permettre de juger alors qu'ils n'ont rien vécu de tout ce qui a pu et continue de se passer là-bas.

mikado
02 Avril 2011
00:34

@ Stan .................................. Je te conselle le témoignage de l okatu christophe ( comme tu l emploie si péjorativement ) , c est revelateur des kaijins francais face au drame japonais et comme on dit , il n y a que la verité qui blesse ............ ................

David
02 Avril 2011
00:56

Moi je l'aime bien le petit Stan, il nous a fait un beau commentaire là avec un max de clichés en un minimum de mots. Je dirais même, bel exercice de style.

Lina
15 Septembre 2011
08:19

Alkaazaam-information found, problem solved, thanks!

Myrddin
01 Avril 2011
12:52

J'adore lire ça.. Il y a beaucoup de commentaires réfléchi et d'autres que je dirais complètement con..(La réflexion est conne.. pas la personne hein(quoi que.. j'en sais rien))
Bref .. Déjà,je n'y suis jamais aller(malheureusement, et n'ai pas d'ami qui y soit ou en soit parti) mais je pense que.. si certains sont parti, c'est leur choix, après tout, c'est de leur vie dont il est question la non ? Ceux qui critiquent, qui êtes vous pour juger une personne qui part par peur de mourir dans d'atroce souffrance? Vous feriez de même j'en suis sur.
Il me semblait aussi avoir vu aux informations qu'il n'y avait pas que des gaijin a partir de l'archipel.. mais aussi, des Japonais ! A moins que les médis se trompent énormement, il me semble me souvenir que des japonais aussi ont quitté leur pays pour un certain temps..ça fait d'eux des quoi ? Des traîtres? Des laches aussi?
Arrêtez de critiquer :/ Autre chose.. S'interesser a comment on sera perçu si on va au Japon après ça.. Dites vous que c'est comme pour les femmes.. Si elle vous ne veut pas de vous, c'est qu'elle ne vous mérite pas. Il y aura toujours des japonais con comme leur pied avec un esprit extremment fermé, et d'autres avec un esprit ouvert. Ignorez les fermers, et honorez les ouverts.

christophe
02 Avril 2011
00:14

Moi c'est simple, j'habite a Londres et j'ai de la famille au Japon.

En Angleterre la BBc et autres medias ont couvert l'affaire avec beaucoup plus de calme et pragmatisme, donnant des infos concretes sur l'evolution de la situation des les premieres jours. J'ai regarde en meme temps les medias francais c'etait la FIN DU MONDE. Meme les experts (tres nombreux...) se relayaient sur les plateaux (c dans l'air, tf1. le monde...) pour dire que si les choses n'etait pas reglees dans les 24 heures c'etait catastrophique. AUCUNE analyse avec graphique ou schema des reacteurs, RIEN. Que de l'affirmation. Tous les reacteurs etaient perces, et en fusion...
Meme CNN a fait un meilleur boulot.

Puis les autorites francaises qui annoncent que tout le monde doit partir. Les anglais etaient sur le cul. On ne s'y attendait pas du tout, a tel point que l'info courait que c'etait surement du au fait que les Francais, grace a leur savoir dans le nucleaire, savaient beaucoup plus de choses que les autres et que le gouvernement Japonais et les medias cachaient tout.

On a COMPLETEMENT oublie de dire que la culture japonaise, surtout en periode de crise n'a RIEN a voir avec la culture Francaise. Tout le monde fait corps au Japon. Meme la mafia depeche des helicos et des equipes pour aider les sans abris etc..

et NHK a de mon point de vue couvert le sujet tres impartielement, montrant meme souvent sa frustration sur le manque de donnees communiquees. Mais, a l'anglo saxone, diront nous, avec plus DE CALME!!!
Donc ou en sommes nous aujourd'hui? Et bien c'est simple, les Francais sont tous partis, et les Anglos saxons, sont quasiment TOUS restes, comme confirmes par les medias. Il y en a meme a Fukushima, ou j'ai ma famille.
Les japonais ne sont pas des rancuniers, et c'est cela leur force, ils se sentent surement au dessus de tout cela. Mais dans les hauts cercles, l'elite, les choses se savent. L'ambassadeur n'a d'ailleurspas attendu longtems pour presenter ses excuses, voyant que la catastrophe nucleaire annoncee...est en train d'etre doucment mais peut etre surement maitrisee, comme annonce d'ailleurs par les Japonais.

Je n'en veux pas (trop) aux "expat" francais qui sont partis, ils ont suivi les consignes de l'ambassade. J'en veux a la strategie de com soit stupide et ignorante, insultante, soit clairement intentionnee pour affaiblir un concurrent nucleaire (Hitachi-Ge.. ayant entre autres recemment gagne des contrats en Asie de l'Est contre Areva)
Mais c'est comme cela, tous les coups sont permis dans les gros biz. Sarkozy est repasse 2 heures pour essayer de rattraper le coup et invoquer l'aide d'Areva ('jattends toujours de voir ce qu'on va faire NOUS les francais sur un dossier d'une technologie sino americaine...et la aussi je vous invite a relire les articles du Monde et autres...Les Japonais a genoux demandent enfin l'aide francaise...ridicule)

Il n'y a aucun doute, ce sont les autorites francaises qui ont lance le depart des etrangers en panique, ce seront les meme qui auront a repondre peut etre aux demandes des francais qui veulent retourner au Japon. Ils n'auront que leur ticket a payer eux meme je presume.

Mais la pas de probleme non plus, les Expats dans leur grande partie etant des petits parisiens et parisiennes bobos restant dans leur cocons franco francais, et ne se melangeant pas aux Japonais, ils n'en seront guere affectes...au contraire ca fera un bon petit sujet de discussion chez Alban et Chloe...
On les voit a Londres, New york, Dubai...a 10km
(et pour ma part je les fuient)

"Ah bonjour! Vous etes revenus?"

mikado
02 Avril 2011
00:29

@ christophe .............................................. Arigato pour ton temoignage , cela vat calmer notre amis Stan qui était pas trop d ' accord sur le comportements de nos chers francais au japon ! il a pas trop aimé l ' allusion ; " courage , fuyons pour les francais ! pourtant c est la réalité .......................

Francaise a Tokyo
15 Avril 2011
07:02

Reflexions interessantes sur le business du nucleaire... il y a effectivement surement des choses a fouiller dans les affaires d'AREVA and co pour expliquer la com' de l'ambassade a Tokyo.

Autre chose : quelques jours apres la visite de Sarkozy a Tokyo, l'ambassadeur a donne une interview a un journal d'affaires japonais (en japonais, donc quasiment invisible pour les francais) dans laquelle il explique que les francais qui sont rentres en France l'ont fait sur "une decision individuelle, probablement sur le coup de l'emotion".

On croit rever !

Je fais partie de ceux qui sont rentres en France (a mes frais) parce l'ambassade conseillait de le faire ! Et maintenant, l'ambassadeur "nous lache".

Tout est politique, et nous, simples citoyens, sommes des fourmis a la merci de nos dirigeants (politiques et industriels, dans ce cas).

tolliam
15 Avril 2011
08:10

Bonjour,

Je trouve étonnant vos propos, l'Ambassade a conseillé aux personnes n'ayant rien à faire à Tokyo ou de s'éloigner vers le sud ou de se rendre en France. Après, tout est question d'interprétation personnelle. Vous avez décidé de rentrer en France pour des raisons qui sont les vôtres, à vos frais, c'est donc que vous êtes partie assez vite après le 11 mars car vous auriez eu la possibilité de bénéficier d'une aide au retour en France (gratuite) si vous aviez attendu jusqu'au 18 et 19 mars (puisqu'il y a eu des vols affrêtés depuis Tokyo et depuis Osaka) . L'Ambassadeur n'y est pour rien, vous avez un libre arbitre pour prendre vos décisions. Et en quoi vous lâcherait-il ? Même pour les gens (dont je suis) qui ont quitté le Japon sur des vols affrêtés par l'Armée française, nous avons été d'emblée prévenus que nous reviendrons à nos frais. Et aujourd'hui je suis ravie d'être de retour au Japon, même si j'ai dû payer mon billet (l'Ambassade a même négocié avec Air France des billets retour simple à des tarifs très, très raisonnables)
Je ne comprends pas votre attitude, ça ne me fait pas rêver du tout !
Ici au Japon, on a besoin de bonnes volontés pas de gens grognons !
Et même sans aller au nord du japon, il ya de nombreux SDF à Tokyo qui ont besoin de bénévoles pour leur assurer leur bento quotidien.

Myrddin
02 Avril 2011
00:40

Oui c'est bien jolie baton enrobé de chocolat :)
Courage fuyons. A vrai dire. C'est logique non? D'un point de vue purement logique sans prendre aucun parti, les français au japon, comme dit, sont FRANCAIS ! Donc? Si le pays ou ils sont subit un grâve traumatisme, ils en partent le temps que cela se calme. Surtout quand leur ambassade le leur demande.

Et bon si tu veut juger les gens sur leur comportements.. Bah on peut généraliser au fond non?
Les japonais sont des moutons assoiffer de politesse et de faux-cul isme
Les français des connards raleurs avec une grande gueule et des petit bras.
Les Americains des psychopathe assoifé de guerre.
Et tout les gentils arabe du moyen orient des terroristes en puissance.

Bref passons tu veut? Vous êtes qui pour juger leur actions?Dieu?Leur parents?
Quand à la réalité. c'est une question de point de vue sur ce que les média et internet te dit. Si les Allemands avaient gagné la seconde guerre mondial la réalité aurait été que les Juifs étaient tous des salops méritant de mourir...
Donc je pense que Stan a tout a fait raison. Laisse les Japonais penser par eux même des Français qui ont fuit(Tu en fait quoi d'ailleurs des japonais qui ont fui? C'est des traitres? Des laches? Courage fuyons? bah...)

Ps : C'est quoi un Kaijin? Quitte a t'amuser avec des mots japonais...

mikado
02 Avril 2011
00:54

SVP evite l ' expression : ........ " baton enrobé de chocolat" tu l' as garde pour tes relations ! quand a kaijin , je crois que ton comportement , et ta maniére de caricaturer et de mettre tout le monde dos a dos , te le fera comprendre cette expression japonaise , sinon google , ya pas mieux ! sans rancune ..........

Myrddin
02 Avril 2011
00:57

L'expression étant.. Gaijin. Et non pas Kaijin, va savoir ce que c'est ça hein?
C'est toi qui caricature un peu tout. je n'ai fait que te le mettre en face, mais tu as l'air d'avoir un peu de mal avec ça.
Gentil batonnet enrobé de Chocolat.

mikado
02 Avril 2011
01:01

oui j ' avoue , c ' est pas trop mon truc ! apparament toi ca ne te gene pas trop , chacun son trip ...........................

Myrddin
02 Avril 2011
01:07

De te mettre des fictions et tes caricature en face non effectivement ça ne me gêne pas.
Tu fais quoi et tu vis ou exactement? Tu es un français qui vit au Japon et qui est resté? Un de ces français qui ont obéit à l'ambassade et sont parti et tu juge les autres a ta place?
Ou simple un Gaijin qui est resté bien tranquil en France,qui n'a absolument pas subis de menace radioactive, ni de nombreux séisme? Sauf si tu es dans les 2 premiers cas(et encore) tu n'as absolument pas à juger les gens dont tu ne sais foutrement rien et que de toutes façon tu n'as pas le droit de juger.
maintenant qui a raison ou qui a tord je m'en fous. Il peut y avoir de multiple raison qui les ont fait fuir. Rassurer de la famille, vouloir mettre en sécurité sa famille, peur de la mort?
Va savoir.Tu peut juger ça? Tu aurais fait quoi a leur place? Vu la propagande a certains moment on aurait presque pu croire qu'on pouvait ganbader dans la radioactivité en se baladant a côté de Fukushima.

mikado
02 Avril 2011
01:17

si ca peut t interresser ; a tokyo , chez les parents de ma copine ! sur ce salut et sans rancune !

Myrddin
02 Avril 2011
01:32

Dans ce cas, pourquoi Kaijin et pas Gaijin?(Bah ça peut se comprendre si tu fais juste de l'oral remarque)

Mais bon tout ça reste amusant. Parce que ça prouve bien qu'on est français ! Tout ce qu'on fait dans les commentaires la.. c'est Critiquer. Que ce soit les Français qui ont fui le Japon, ou les Français qui critique les français qui ont quitté le Japon xD

mikado
02 Avril 2011
02:13

tu vois on est d accord sur le fond mais pas la forme !

pitchan
02 Avril 2011
15:21
mikado
02 Avril 2011
17:04

merci a toi pour l ' article de presse !

pitchan
02 Avril 2011
17:23

De rien; Je l'ai repris sur mon blog en l'intitulant :"les français sont-ils partis trop tôt? (titre à la con)" . Plus que les "ils ont tort" "ils ont raison" ce sont les conséquences ou pas, montées en épingles ou pas qui m'intéressent.
J'ai mis un sondage pour voir QUI va au Japon cet été et QUI a annulé. Je suis curieuse de voir les résultats :)

Sara
02 Avril 2011
15:56

Deux amis japonais de Tokyo ont séjournés chez moi une dizaine de jours...Il n'y a pas que les étrangers qui ont peur. Par la suite, une connaissance japonaise commune a posté sur son mixi "si vous quittez le Japon , c'est que vous ne l'aimez pas". Apparemment même entre japonais le fait de quitter le pays pose problème pour certaines personnes peu ouvertes d'esprit comme dit précédemment. Chacun drevrait être libre de faire ce qu'il veut sans subir les critiques des autres...

Mike HELENA
03 Avril 2011
09:50

Je suis entièrement d'accord avec COCO, en tout point.
Cette histoire, c'est juste des vieux ragots, faut même pas prêter attention à cette rumeur ridicule.
Les japonais ont d'autres préoccupations.

Otani
27 Août 2012
06:48

bonjour,
je pense que c est tres facile de juger les personnes quand on est a l autre bout de la planete et qu on est tranquillement derriere sa television.
je connais beaucoup de Francais qui ont quitte le Japon tout d abord pour proteger les jeunes enfants, ce que moi aussi j aurais fait bien sur et puis je pense qu ils ont eu tres peur de ce qui se passait. Le gouvernement francais rapatriait des familles entieres franco japonaises ainsi que des femmes japonaises divorcees de francais avec des enfants.
Mes amies japonaises ayant des jeunes enfants ont egalement quitte tokyo quelques semaines pour se refugier dans le sud.
voila c est tout ce que je voulais dire mais moi j aurais fait la meme chose que toutes ces personnes

Misaki-
01 Octobre 2015
02:35

Je suis en admiration. J'adore le Japon, sa culture et tout ce qui se rattache a ce fabuleux pays. J'etais vraiment boulversee par ce qui leur etait arrive et je ne le souhaite a personne. Nous devrions prendre exemple sur ce peuple dans son courage et sa dignite. Vive le Japon quoi !

Ajouter un commentaire