emploi-stage-japon

Travailler au Japon : trouver un emploi ou un stage

Pour certains, aller travailler dans une entreprise japonaise est le Graal d'une vie rêvée au Japon. Toutefois il ne faut :

  • ni fantasmer sur cette recherche (bien préparée, l'installation au Japon peut être parallèle voire préalable à la recherche emploi) ;
  • ni la renier en bloc (ce qu'on entend régulièrement comme légendes urbaines sur le Japon, comme : les Japonais travaillent tous 80h par semaine avec quelques jours de congés seulement dans l'année).

Maintenant, pour être réaliste, trouver un emploi ou un stage au Japon n'est pas une mince affaire. La voie royale est encore d'effectuer ses recherches en amont, de passer des entretiens téléphoniques ou en visioconférence depuis son pays d'origine. Ou encore de prévoir un ou plusieurs rendez-vous physiques peu après son arrivée au Japon.

Quels visas pour travailler au Japon ?

En tant que Français, avec un simple passeport, on n'obtient à l'immigration au Japon qu'un simple visa de tourisme de 90 jours. Ce visa interdit toute activité professionnelle, à l'exception des stages de moins de 3 mois non rémunérés. Voici donc les différents visas qui vous permettront de travailler ou d'effectuer un stage de plus de 3 mois et/ou rémunéré au Japon :

  • le visa de travail, évidemment, généralement sponsorisé par l'entreprise qui aura décidé de vous employer. Il vous faudra, vous et votre future entreprise, remplir des documents conjointement afin d'obtenir ce visa de travail. Il est impossible de se le voir délivrer sans l'aide d'un employeur.
  • le visa de stage, appelé visa "cultural activities", qui permet d'effectuer un stage de moins de 3 mois rémunéré / de plus de 3 mois non rémunéré. A savoir : l'indemnisation n'est pas considérée comme une rémunération (à vous de jouer là-dessus). Attention : il n'est pas possible d'obtenir ce visa pour effectuer un stage de moins de 3 mois non rémunéré - cf. visa étudiant.
  • le visa vacances-travail / "working-holidays" est un peu particulier puisqu'il autorise les étrangers à vivre jusqu'à un an au Japon et à exercer une activité professionnelle (hors travail dans les bars, boîtes de nuit, salles de jeu...). Il est délivrable assez facilement pour les personnes âgées de 18 à 30 ans, sur présentation d'un dossier de candidature, une seule fois dans leur vie.
  • attention, le visa étudiant n'autorise aucune activité professionnelle ou de stage rémunérée, mais seulement les stages de moins de 3 mois non rémunérés.

Si le stagiaire ou l'étudiant au Japon ont besoin d'effectuer une activité salariée à côté, ils doivent se rendre au bureau de l'immigration pour demander une autorisation complémentaire.

Où chercher un travail / un stage au Japon ?

En parallèle ou en amont de votre demande de visa pour partir au Japon, vous devrez axer votre recherche d'un stage ou d'un travail. Attention, la plupart des sites et des offres sont uniquement en anglais ou en japonais. On trouve très peu d'offres d'emploi au Japon rédigées en français. En tant que gaijin / étranger au Japon, il est fortement conseillé de bien parler anglais, en plus du japonais évidemment (voir paragraphe suivant).

Voici quelques sites de recherche d'emploi au Japon pour consulter les offres et/ou déposer votre candidature :

En complément de cette liste, n'hésitez pas à suivre Kanpai sur Facebook et Twitter, car nous y postons de temps en temps des offres d'emploi (notamment en français).

Postuler pour un emploi au Japon

Pour travailler ou effectuer un stage au Japon, il est plus que recommandé de parler japonais, le mieux possible, et en complément d'avoir un bon niveau en anglais. Voici quelques liens qui pourront vous accompagner dans ce sens :

Enfin, voici 2 pages très intéressantes si vous souhaitez candidater au Japon, pour préparer votre :

---

Bonne recherche d'emploi japonais à tous !

Dernière mise à jour le 09 septembre 2020