De l'apprentissage difficile du japonais

Langue japonaise, dure à parler et écrire ?

L'apprentissage du japonais commence, pour beaucoup j'imagine, entre 16 et 20 ans. La voie dite « royale » est de se le faire enseigner à l'université, de passer le JLPT puis d'aller faire un plus ou moins long séjour au Japon pour compléter son apprentissage.

Autour de moi, je ressens une forte curiosité des non-japanophiles à propos de la supposée difficulté d'apprentissage de la langue japonaise. Tous ces signes étranges (des quoi ? des kanji ?), ça intrigue, parfois même ça inquiète...

Le cerveau humain est fait de telle sorte qu'à partir de très tôt, il ressent un besoin de communiquer. Et qu'à cet âge là, il est encore vierge de tout formatage linguistique (l'hérédité peut faire débat, mais je ne prétends pas rentrer là-dedans). C'est la raison pour laquelle on précise à raison que le meilleur apprentissage bilingue est celui où chacun des parents d'un enfant lui parle dans sa propre langue maternelle.

Justement, avez-vous déjà remarqué à quel point les enfants, jusqu'à l'adolescence, épongent le savoir qui leur est transmis et intègrent avec facilité les apprentissages : langue, sport, connaissance, etc. C'est parce que leur corps et leur esprit ne sont pas encore fixés sur des routines d'utilisation permanente, et que leur ouverture à de nouvelles paternes est encore presque intacte. Le passage à l'âge adulte referme souvent cette faculté.

Faites commencer l'apprentissage du japonais à deux individus de capacité intellectuelle équivalente, l'un à 5-10 ans, l'autre à 45-50 ans. Même programme, même volume horaire, mêmes objectifs. Je prends le pari que le gamin progressera n fois plus vite que son aïeul.

Je mets de côté les facilités et affinités de chacun sur la capacité d'appréhension et l'intérêt pour un domaine en particulier. Personnellement, je crois aux cerveaux linguistes comme on peut reconnaître les scientifiques.

Un ami m'avait raconté une anecdote passionnante : une Chinoise de ses connaissances, quadrilingue, ne réfléchissait plus en mots mais en idées, ce qui lui permettait de faire un gymkhana plus que facile entre ses langues. La réflexion en forme de phrases, c'est l'écueil numéro 1 du thème (par opposition à la version) qui reste discret dans les langues latines comme l'espagnol, un peu moins vers l'anglo-saxon, et carrément pénible pour des langues lointaines du français comme le chinois ou le japonais.

Très tôt dans l'apprentissage de ces idiomes, donc, il faut chercher à s'émanciper de nos habitudes de formulation pour absorber une approche plus idéelle et moins fonctionnelle.

Plus tard, il pourra être intéressant de remarquer que les schémas de fonctionnement et d'articulation d'une langue, à l'écrit comme à l'oral, façonnent l'inconscient collectif et s'articulent dans la vie sociale des groupes de population.

Mais si ça peut vous rassurer, et parce qu'on ne le dit certainement pas assez : la langue japonaise est une langue relativement facile à intégrer. L'oral est d'une logique souvent bluffante, avec son absence de conjugaison, sa prononciation évidente, ses rares déclinaisons et son articulation de l'ordre des expressions via les particules. Et pour l'écrit, mes amis, ne cherchez pas midi à quatorze heures et faites chauffer le par-cœur !

Article intéressant ?
4.6/5 (35 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Antoine.Rx
08 Novembre 2009
22:01

Article très intéressant, je suis tout à fait de cet avis, qu'il faut se détacher de son mode de fonctionnement pour bien apprendre une langue étrangère.

PPN
12 Novembre 2009
01:50

Je me retrouve d'une certaine manière dans l'anecdote que tu mentionnes à propos du raisonnement par idées et non pas par mots.

Ayant été exposé très tôt au Vietnamien et au Français, lorsque je passe d'une langue à l'autre, il se produit une sorte de "schizophrénie logique" comme si je ne pensais pas du tout de la même manière. C'est assez difficile à décrire, mais pour dire les choses simplement, on pense directement dans la langue. Je suppose que ton expérience entre Français et Japonais doit s'en rapprocher.

Mais je pense que la divergence est plus profonde (et ton passage sur l'inconscient collectif était peut-être une allusion à cela) : il n'y a à mon avis pas 2 blocs séparés entre idées et langues, nos idées sont définis par la logique de la langue. Pour prendre un exemple personnel avec l'Anglais qui est une langue acquise plus tardivement, il m'est plus facile de rédiger directement que de traduire comme si la langue-source limitait ma façon de voir les choses.

Mouais...
23 Novembre 2009
23:58

Les adolescents absorbent beaucoup plus que les adultes mais ils ont rarement la maturité pour comprendre. Ça s'apparente plus à du bachotage qu'à de l'assimialtion de la langue. Et bien souvent, ils abandonnent aussi vite qu'ils ont commencé quand ils se rendent compte que le Japon n'est pas un manga. L'apprentissage de la langue comme langue courante se fait avant 10 ans.

shijin
11 Décembre 2009
20:17

bof bof pas convaincu le japonais est accessible a tous c naïf mais c juste question de volonté

jeje2a
17 Décembre 2009
09:06

salut
je confirme les dires relatifs à l'âge des personnes.
j'ai une trentaine d'année et j'avance vraiment doucement mais l'envie d'appendre le japonais ne m'a pris qu'il y a deux ans à peu près
je conseille cependant d'apprendre à développer sa mémoire avant de commencer

Megachwim
18 Juin 2010
20:21

Je suis de ton avis: l'apprentissage, quel qu'en soit le domaine, est bien plus facile étant jeune.
J'ai commencé à apprendre le japonais il y a environ deux ans de cela avec une amie en cours de latin! ( ok, je sais, c'est pas très bien). Et puis, par manque de temps et peut-être de volonté, puisqu'elle n'était plus dans ma classe, j'avais arrêter. Il n'y a que depuis quelques jours que je m'y suis remise, et les connaissances me sont revenues très vite!
La seule chose qui me semble difficile pour le moment, ce sont les particules.

Tetsuro
06 Septembre 2010
13:29

Je ne suis pas d'accord.
Quand on est enfant on apprend betement, sans plaisir. On apprend vite mais on ne comprend pas.
J'ai 33 ans et j'ai commencer juste avec des méthodes de livres. J'ai appris plusieurs Kanjis, et tout les Hiragana en quelques jours seulement. Pour un enfant il lui faut beaucoup plus de temps, c'est aussi pour ça que pour les enfants, on fait des canards, des chats, on apprend une lettre par jour ect...Sinon 3 jours passées et tout est oublier.
Je ne vois meme pas l'interet de l'article, lol, moi qui ait cliquer croyant que ca m'aiderais à mon apprentissage du Japonais... ^^
Rien à voir avec l'age, tout est une question de conditions, je connais des adultes qui apprennent des langues les unes apres les autres, par passion, et aussi car ils on l'envie et la soif d'apprendre. Le cerveau à la faculté de s'adapter. C'est normal que plus agé on arrete un peud'apprendre, on a fait ca toute notre vie, mais quand on le veux notre capacité à apprendre a un peu faner, mais promis une semaine et ca repars !
Donc n'ecoutez pas ces conneris, vous voulez apprendre le jap ou autre? Tout le monde peu, à n'importe quel age, il faut juste le vouloir, etre patient et travailleur, voila ! ^^

Lilys
08 Septembre 2010
17:50

...
Un peu dure ta réaction non?
Il a été plus que prouvé que l'apprentissage d'une langue se fait instinctivement chez les enfants...
Le cerveau humain pert cette capacité d'apprentissage d'une langue entre onze et treize ans en moyenne, âge où bêtement, on commence justement à nous faire étudier des langues étrangères...
N'importe quel enfant en bas âge est capable d'apprendre une langue de façon intuitive en étant plongé dans un environnement linguistique particulier, d'où le fait que les enfants né dans des familles où les parents ont des origines différentes soient parfaitement bilingues en grandissant, si tant est que leurs parents aient fait l'effort de leur parler chacun dans leur langue maternelle (j'en ai un brillant exemple avec un des mes amis franco-américano-japonais qui parle couramment français, anglais et japonais et les écrit également parfaitement sans le moindre problème!)
Maintenant, l'apprentissage d'une langue, si tant est que l'on se donne les moyens, peut naturellement se faire à n'importe quel âge, comme tout finalement, avec du temps et de la volonté... Peut-être les méthodes "classiques" sont-elles finalement plus adaptées à nos façons de penser en grandissant... Un enfant apprend en écoutant et en évoluant, un adulte apprendra en étudiant et en apprenant les règles, les conjugaison, le vocabulaire... Bref, du par coeur finalement, il n'y a plus vraiment quoi que ce soit de "naturel" dans tout cela...
D'où la difficulté d'apprendre une langue étrangère probablement... Mais nous avons été habitués à apprendre d'une certaine façon et nous sommes tous plus ou moins conditionnés finalement...

Bref, pour en revenir au sujet de base. Considérer cet article comme une "connerie" est probablement un peu exagéré... Il ne fait finalement que déclamer des vérités presque universelles et une autre approche éloignée des clichés que les "non-japanophiles", si bien nommés, possèdent...
Le japonais est une langue plutôt "facile" à parler, plus complexe à lire et à écrire car nous avons appris à construire nos phrases, à conjuguer etc... d'une certaine façon (l'absence de futur en japonais est parfois très déstabilisant par exemple) mais finalement, c'est juste une façon différente d'appréhender la communication,il faut un peu de temps pour s'y faire et comme pour tout, quand on veut on peut!

Bon courage à tous ceux qui se lancent dans cette grande aventure en tous cas! (et surtout pour l'apprentissage de l'écriture qui demande de looooongues heures d'étude et de par coeur!)

Tadayoshi
21 Mai 2016
03:02

Entièrement d'accord avec ton commentaire, moi quand j'étais petit je détestais apprendre, ce n'est que plus tard vers l'âge de 17 ans que j'ai eu une vraie soif d'apprendre, que cela soit littéraire, linguistique ou manuel, j'apprends constamment de nouvelles choses et je trouve extrêmement réducteur quand l’article stipule que les enfants auraient une capacité d'apprentissage supérieure. Au contraire, le cerveau d'un enfant n'est pas encore développé à son potentiel maximum et il va sans dire qu'un adulte, s'il a le goût d'apprendre, apprend plus vite à plus forte raison que son expérience lui apporte un support que l'enfant n'a pas, mais qu'il apprend plus vite aussi parce que son cerveau est plus développé qu'auparavant. La seule chose qui à mon humble avis peuvent freiner un adulte dans l'apprentissage en général, c'est un manque de pratique. Le cerveau cela s'entraîne, les gens qui ne lisent pas, ne réfléchissent pas trop et ont un métier fatigant risquent en effet d'apprendre moins vite qu'un enfant qui est scolarisé et passe toute la journée à apprendre, et qui par conséquent est surentraîné.

Lysianne
09 Septembre 2010
19:31

Remarque sur le message de Tetsuro...

Oui je suis d'accord avec Lilys, on nous apprend en études des sciences du langage que l'enfant est "formaté", si l'on peut parler ainsi, pour apprendre toutes les langues, et c'est donc en focalisant son apprentissage d'une langue maternelle sur, par exemple, le français, que les zones du cerveau, qui ne sont pas solicitées pour apprendre les autres langues, s'ocultent pour consacrer tout le potenciel de l'enfant sur la langue qui est en cours d'apprentissage. De plus il est faux de croire qu'il faut plus de temps à un enfant pour apprendre une langue, au contraire, ils sont plus aptes que les adultes à assimililer au mieux une langue, quand la langue est enseignée au même statut que la langue maternelle, car l'enfant n'est pas totalement imprégné de la langue maternelle unique et des habitudes grammaticales engendrées par son apprentissage. Cela lui permet donc d'assimiler intuitivement (tout comme il le fait pour la langue maternelle) et plus facilement des systèmes grammaticaux complètement différents que celui de sa langue maternelle. De plus, dire que enfant nous apprenons une langue sans plaisir n'a pas de sens car il ne s'agit pas de plaisir chez un enfant mais d'une necessité qui lui permet d'intéragir avec son environnement, ses proches. Donc l'enfant est avide de ce savoir qui va lui permettre de demander à manger, un jouet ou autre. C'est pourquoi un enfant ayant des parents parlant deux langues ou plus va automatiquement, par nécessité, être amener à parler ces langues. Il ne s'agit donc pas de plaisir dans le cas des enfants et cet apprentissage issu de la nécessité ne peut pas être comparé à l'apprentissage des langues engendré par une passion. C'est de plus par nécessité que notre cerveau s'adapte et non pas par plaisir. Pour reprendre les termes de Lilys, les enfants, qui sont dans un environnement où plusieurs langues sont parlées, apprennent ces langue "naturellement" alors que les adultes les apprennent "artificiellement", si l'on peut parler ainsi. Si comme, effectivement, "des adultes apprennent des langues les unes après les autres" aussi facilement c'est parce que plus on apprend à parler différentes langues, plus on a de faciliter à en apprendre de nouvelles. Donc le problème de l'âge ne se pose pas car ce genre d'apprentissage se fait à tous âges. En outre, l'apprentissage des langue fait appel à la mémoire somantique (conceptes, sens des mots, symboles) et à la mémoire lexicale (forme des mots, prononciation) qui sont regroupées sous le nom de "mémoire verbale" et qui fait donc partie de notre mémoire à long terme qui possède une capacité phénoménale de conservation et donc n'a pas de réelle limite. Je ne vois donc pas l'intéret de faire une telle critique aussi peu fondée si ce n'est critiquer pour critiquer. J'espère, Tetsuro, t'avoir un peu mieux éclairé sur le sujet! =) Voilà!!! =) Et désolée pour le roman!! ° ( ^_^") °

flo flo
01 Décembre 2010
22:31

j'ai 30 ans je viens de démarrer ya pas très longtemps et franchement ca rentre super vite les hiraganas et katakanas je les ai appris en quelques jours. quand a la grammaire c'est pas si compliquer que cela. bon courage a tous

pitchan
23 Février 2011
20:34

Maintenant il y a plein de livres pour bosser le japonais comme celui de Marc Benabé:" le japonais en manga" qui, mine de rien, est très pointu sur les questions de grammaire du coup on travaille sans trop s 'en rendre compte. Avec les animés ou la jpop on entend quand même beaucoup de mots, le plus dur ensuite, surtout pour les ados, c'est de laisser de côté tous les termes super grossiers qu'on entend parcequ'au Japon on ne les utilise pas du tout en fait.
L'avantage au Japon c'est que quand tu te lances les gens sont très réceptifs et que rien que quelques mots te donnent un contact totalement différent avec les gens.
Allez au karaoke en japonais c'est incroyable ce que ça aide à la lecture rapide !!!!!

ThePhilo
27 Février 2011
17:15

Il faut vraiment arrêter avec ce prétendu apprentissage "Instinctif" des enfants, sans aucun effort... manifestement beaucoup ne se souviennent plus de leur enfance ou n'ont plus aucun contact avec les enfants !

Voilà les faits :
L'enfant commence à avoir un language embryonnaire (association de 2 mots) à 1 an 1/2. A 6 ans, il ne sait toujours pas écrire sans fautes... A 10 ans, l'écriture est plus fluide mais des mots plus compliqués est encore oubliée...

Bref, elle est où la supériorité des enfants, ces "pseudo-génies" de l'apprentissage ??!
Vous passeriez 10 ans dans un pays, à écouter 7j/7, 24h/24 la langue, avec des professeurs à 100% de leur temps à votre écoute (i.e les prents...), je vous promets que vous êtes bilingue, et pas après de nombreuses années comme les enfants!

Si l'adulte est plus puissant à l'apprentissage que l'enfant, c'est parce que justement il est plus intelligent qu'un enfant. Il ne se base pas sur le par coeur mais par association d'idée, réflexion etc... et il peut démultiplier ceci parce que son savoir de base est largement plus grand que celui de l'enfant.

Sbluirp
25 Mai 2013
18:03

"Faites commencer l’apprentissage du japonais à deux individus de capacité intellectuelle équivalente, l’un à 5-10 ans, l’autre à 45-50 ans. Même programme, même volume horaire, mêmes objectifs. Je prends le pari que le gamin progressera n fois plus vite que son aïeul."

FAUX! Des tests ont prouvé que le cerveau d'un enfant est plus de 20fois moins performant que celui d'un adulte!
Comme le dit ThePhilo, un gosse n'a rien d'autre à faire que d'écouter les autres parler, et ce pendant plusieurs années.
Un enfant japonais de 6ans ne sait ni lire, ni écrire, son vocabulaire actif est de moins de 1000mots, son vocabulaire passif (le nombre de mots qu'il comprend) est des 4000mots, le tout en étant entouré de japonais 24/7.
Un étranger adulte est capable de mémoriser une vingtaine de mots par heures (en utilisant un SRS), ce qui le place déjà au niveau d'un japonais de 6ans après 6mois d'étude à raison d'une heure par jour (ce qui est vraiment peu pour toute personne sérieuse).
Bien sûr l'étranger aura plus de mal avec la grammaire à cause de sa langue d'origine et n'aura pas l'expérience pour faire des phrases naturelles mais à temps d'étude égal, un étranger serait capable de devenir avocat ou politicien au Japon là où un enfant de 6ans n'aura qu'un vocabulaire et une grammaire de gosse, c'est à dire pas grand chose.

Tetsuro
27 Février 2011
18:30

Oui je suis ok avec toi ThePhilo, c'est ce que j'ai tenter de leur expliquer, mais ils sont bornés à cette idée, je leur explique que les adultes avalent beaucoup plus d'informations qu'un enfant. Je fais du japonais depuis seulement 6 mois en école, j'ai 33 ans, et j'ai jamais appris aussi vite.
Etant enfant pour apprendre l'anglais j'ai mis des années, ils faut pas oublier qu'un adulte lorsqu'il apprend c'est qu'il le VEUT, et ca joue beaucoup, hors un enfant souvent n'est pas interessé, donc tout est plus lourd, je m'en fichais pas mal des math ou autre etant enfant, je voulais juste jouer, lol

johncena
03 Décembre 2012
04:01

Salut moi j appris les hiraganas en une demi journée,et en ce moment 60 kanjis par jour j ai jamais appris aussi vite non plus et a 16 ans!

pitchan
27 Février 2011
18:37

Je suis d'accord avec Tetsuro, un adulte VEUT progresser (et souvent il a payé pour les cours ou il a un objectif à court terme comme un voyage) il a aussi l'expérience de l'apprentissage des langues s'il en parle déjà une ou deux. Tu peux mieux parler japonais après un an qu'anglais après la 6e. Ceci dit n'oublions pas que les généralités sont souvent trompeuses "les enfants" "les adultes", certains adultes apprennent très vite et entendent bien les sons, certains n'ont pas l'oreille musicale (ça joue beaucoup dans l'apprentissage des langues) tout dépends aussi de la langue si elle te correspond ou pas (si elle très grammaticale comme le russe par ex- en comparaison le japonais est beaucoup plus simple à l'oral).

Seatkill
18 Janvier 2015
17:26

c tou sur la photo ?? paske si c toi t bonne !!! x)

Melina
21 Juillet 2011
20:47

Hum... je ne suis pas vraiment d'accord avec vous Tetsuro et ThePhilo. Les enfants ont une sorte d'apprentissage instinctif car malgré le fait qu'ils soient jeunes, les enfants ont une très bonne mémoire et à force d'entendre une langue qu'ils ne comprennent pas forcément ils finissent par la comprendre en associant des paroles, des gestes à des moments du quotidient.
Quelque chose qui peuvent énerver ou géner des adultes c'est la curiositée des enfants, curiositée qui est très utile pour apprendre des langues. Un enfant ne va pas apprendre une langue sans aucun effort c'est totalement stupide de dire une chose pareille... un enfant se trompe beaucoup de fois avant de réussir, comme le ferait un adulte. Et ThePhilo qu'est ce qui te fait dire qu'un adulte est plus intelligent qu'un enfant? Les enfants sont très intelligent simplement ont ne le voit pas car nous ne sommes pas dans leurs tête! Les enfants associent des mots, à des images, qu'ils ont vu des mimiques, à toutes sorte de choses alors qu'un adulte les associent justement a des mots qu'ils connaissent déjà dans une autre langue ou alors apprenent du par coeur. Ce qui montre d'une certaine manière que les enfants ont une meilleure logique pour apprendre.
Mais c'est aussi une idiotie de dire que les adultes apprennent beaucoup plus lentement que les enfants ou les ados. Une personne adulte qui veut apprendre peut le faire aisément, il suffit d'avoir de la volonté et de revoir pour ne pas au fur à mesure de l'aprentissage oublié ce qu'on a appris au début...
Et c'est tout a fait normal qu'une personne parlant plusieurs langues apprennes plus facilement, encore plus que les langues en question sont du même "genres" par ex. les langues latines (français, espagnol, portugais, italien...) qui ont une forte ressemblance.
Aurevoir et bonne journée (ou bonne soirée ^^)

al
21 Août 2011
13:00

parler un japonais pour dire queqlues phrases, tout le monde sait le faire. En revanche analyser un message, une idee, et exprimer ainsi que structurer sa reponse en japonais evidemment, cela demande pas mal d`annees et d`effort. Et la les enfants ont une bonne longueur d`avance par rapport aux adultes. ce n`est pas necessairement une question de motivation, je vous rappelle au passsage que nos petits neurones commencent leur ineluctable vieillesse entre 18 et 20 ans. Bien sur il faut entretenir ce cerveau mais cela demandera plus de temps avec l`age, desole pour ceux qui n`y croit pas. mata ne.

kinkette
05 Septembre 2011
10:23

Le gros problème dans tout ce que vous dites, c'est que certains confondent langage et langue.
Et l'orthographe n'a rien à voir avec le fait d'apprendre une langue ou non, ce n'est pas le problème. On peut très bien arrivé à parler une langue correctement, et faire pleins de fautes.
Je travaille dans une école internationale et je vois arriver tous les jours des enfants étrangers qui ne parlent ni français, ni anglais. Certes, certains peuvent être hermétique (blocage etc), mais d'autres sont de vrais éponges, et les progrès qu'ils peuvent faire en 1 mois sont assez bluffants, et TRES loin de ce qu'un adulte pourrait faire. Comme le dit Melina, les enfants sont capables d'une logique que nous ne pouvons plus appliquer, puisque notre phase d'acquisition est terminée : ils sont en plein apprentissage du langage, et donc peuvent assimiler beaucoup plus de choses dans n'importe quelle langue que nous, adultes, qui comparons (inconsciemment ou non) la langue à apprendre avec notre langue première (ou langue maternelle). Nous avons donc du mal à faire fonctionner nos méninges dans une logique langagière qui n'est pas forcément la même que la notre (exemple du français face au japonais). Ce n'est pas une question d'y croire ou non, c'est un fait prouvé par bon nombre de linguistes depuis plus de 40ans.

kinkette
05 Septembre 2011
10:24

Preuve en est : je parle très bien français, et mon texte est farci de fautes :)

Timbeu
05 Septembre 2011
10:33

Bjr, J'aurai souhaité savoir si vous pourriez me conseiller une méthode plutôt qu'une autre pour apprendre le japonais (livre, édition,...etc...) Merci bcp

dabertrand
05 Septembre 2011
15:40

sa dépend si on as un bon sensei qui nous apprend comme il faut le japonais
en tout cas moi j'ai un professeur japonais qui vien de kyoto ^^

Timbeu
05 Septembre 2011
16:39

ben justement pas de sensei autour de chez moi faut faire 110 bornes dc pas forcement evident

dabertrand
05 Septembre 2011
20:59

pas de chance moi mon sensei il habite a flerus en belgique et moi a charleroi en belgique et il vien a domicile ^^

Timbeu
05 Septembre 2011
21:26

mince il veut pas faire 650km pour me voir

dabertrand
06 Septembre 2011
01:14

tu habite ou comme sa je te trouverai un prof xd

dabertrand
06 Septembre 2011
01:16

si tu es de belguique il faut appeler l'ambassage belgique japon et tu demande la liste des prof pour un cour de japonais peut etre que sa marche dans les autres pays

Djidaneg
03 Février 2012
08:54

Bonjour Gaël,

Etant faux débutant en japonais, la méthode est-il intuitif ? Apprend-t-on convenablement ?

Cordialement,

Terence

03 Février 2012
12:32
Djidaneg
03 Février 2012
13:17

La methode "ASSIMIL' pardon.

04 Février 2012
08:03

En tant que faux débutant, je te conseillerais plutôt Minna no Nihongo.

ryu miyamoto
13 Mars 2012
00:25

oral d'une facilité déconcertante surtout si on pratique avec des amis des jeux videos ou du chat agrémenté de google traduction.

l'écriture et bien là y pa non plus de bémols si on aime dessiner et si on adore la langue japonaise vous y trouvez un tel plaisir que dans son apprentissage on ne s'interesse plus à la difficulté mais plutot à apprendre les plus possible et à avoir le plus de fun que possible

xenotypos
04 Juin 2012
10:07

J'avoue que cette légende urbaine naïve sur les capacités d'apprentissage des enfants m'a toujours fait bien rire ahah. Admettons qu'ils soient moins formatés, il reste un fait scientifique: le pic de capacité d'apprentissage est vers 25ans, et certainement pas à 10ans où tu apprends aussi vite qu'un âne, soyons sincère. C'est un fait facile à vérifier les sources sont partout mais les gens refusent de les voir pour rester dans leurs idées, je devrais dire leur fantasme.
Je me suis souvent demandé pourquoi, je crois que ça vient des adultes qui ont du mal revenir dans les études et qui s'imaginent des excuses, alors qu'au final la capacité à étudier des jeunes (j'en suis) vient simplement de leur conditionnement à le faire durant des années, ils ont tous les "automatismes" qu'il est parfois difficile de récupérer. Et parfois, c'est aussi peut-être juste que l'adulte ne se rappelait plus à quel point il travaillait étant jeune.
L'autre élément qui avantage l'adulte à l'enfant de 10-14ans est en effet son envie de travail (si il est motivé), qui multiplie de façon insoupçonnée les performances.

Donc moi, je te parie tout l'argent que tu voudras, non, TOUT ce que tu voudras sans hésitation, que si le gamin progresse n fois plus vite, c'est que ton n est un chiffre inclu entre 0 et 0.2. Tu devrais regarder plus souvent à quoi ressemblent les classes entre 5 et 10ans.

xenotypos
04 Juin 2012
10:19

Ah, par contre, je parle dans le cadre d'études. Pas d'apprentissage d'une langue en "baignant" dedans.
Quoi qu'on en dise une langue reste avant tout du par coeur, on se rend compte avec le temps que même les notions de grammaire finissent par s'oublier pour une forme toute faite et instinctive qui nous vient naturellement: une forme issu du par coeur. Aborber des infos sans les comprendre est une spécialité de l'enfant, donc effectivement dans ce cas il apprendra très vite.

Mais ce n'est pas du tout l'exemple donné dans l'article, et la comparaison avec un âne s'arrêtait strictement sur la capacité d'étude, qui nécessite compréhension, logique, temps et organisation.
Une fois de plus, l'assimilation "permanente" d'une langue en baignant dedans change radicalement les données.

serenaetenza
21 Avril 2013
13:42

J'ai 13 ans et j'apprend le Japonais...vu que je suis motivée je retiens assez vite. :D
Mais on est comme tout le monde,parfois c'est super galère a retenir x')

melgué
22 Mai 2014
09:18

Je suis lycéenne en bac pro cuisine en seconde, et mon rêve est d'apprendre le japonais et partie étudier la cuisine là bas. Mais le souci,est que mes parents ne peuvent pas se permettre de m'acheté des livres pour apprendre le japonais ou même des cours. Je voudrais savoir, si il y aurati un site permettent d'apprendre gratuitement et facilement le japonnais.Je fais en deuxième langue espagnole,et j'aurais préféré le japonais car cela fait des années que je veux l'apprendre . Je regarde, des films et dramas en japonais,avec traduction pour apprendre quelque mot, mais je souhaiterais vraiment apprendre cette langue alors, svp si quelqu'un connais un site gratuit, pour apprendre je vous pris se serrais gentil merci beaucoup.

Noy
22 Mai 2014
20:52

Salut Melgué,
Pour commencer, as-tu déjà étudié les hiragana et les katakana ?
Tu devrais débuter par ça.

Ensuite, en cherchant un peu, tu peux trouver de quoi avoir quelques notions de grammaire, vocabulaire etc...voici une petite liste de liens en français, même si en anglais tu trouveras plus de choses je pense (donc ne néglige pas cette autre langue ):

- des cours à partir de petits dialogues ou textes et avec une communauté
http://www.japan-activator.com/
http://www.ici-japon.com/apprendre-le-japonais
http://www.crapulescorp.net/japonais/index.php5

- des cours audio avec les textes en pdf
http://www.nhk.or.jp/lesson/french/

- de la grammaire en vrac
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Grammaire_japonaise

http://www.go-i.fr/
http://www.guidetojapanese.org/french/

- des cours en vidéo
https://www.erin.ne.jp/fr/
Youtube regorge des vidéos amateures, à toi de faire le tri

- le japonais abordé dans les manga
http://anime-manga.jp/french/

Des outils géniaux :
- Rikaichan/Rikaikun qui fait apparaître un pop-up pour lire les mots des textes. Il comprend des dicos en français, français, russe et un dico de prénoms

- Tagaini jisho (anglais-japonais)qui est un dico de phrases et de kanji (clés, significations, lectures)

- Anki qui est un logiciel de répétition pour noter des phrases, du vocabulaire et apprendre un maximum en s'interrogeant en priorité sur ce qui est mal connu

Du côté des blogs :
Des petits podcasts, des descriptions sur les livres d'apprentissage en français et petites expressions
http://langues-asiatiques.com/category/japonais/livre-japonais/

De la grammaire expliquée par 2 passionnés de la langue japonaise
http://rpjaponais.blogspot.fr/?zx=c25dd057828e5c61
http://sukinanihongo.blogspot.fr/search/label/%E6%96%87%E6%B3%95%2Fgramm...

Voilà, avec ça tu as de quoi t'occuper un long moment.
Courage

melgué
23 Mai 2014
17:45

merci beaucoup

Seatkill
18 Janvier 2015
17:21

Je commance le Japonais et j'ais 14 Ans !! =P

30 Mars 2015
00:37

Je suis d'accord avec cet article.

Il est aussi vrai que la plupart des ado (dont je fais partie) l'étudient pour les manga.

Personnellement j'ai loupé le 2nd semestre de ma 1ere année de licence parce que je n'avais pas de but concret. Et pourtant, je n'étudiais pas pour les manga.

Mais c'est un peu un problème qui surgit partout, sans but, on avance pas. Surtout en étant jeune. On va à l'école parce qu'on doit y aller, on fait le minimum syndical. Point barre. Jusqu'au moment où on se rend compte que c'est la clef pour notre rêve.
Ensuite, quand on est "mature" dirons-nous, c'est plus difficile parce qu'on est plus fermé au monde. On est persuadé par nos connaissance et un nombre de concept et cliché affolant ! Mais j'ai envie de dire que ça peut aussi être le cas des ado. Tout est une question de remise en question, de priorité.
Les personnes d'une quarantaine d'année qui n'ont pas de difficulté, étaient pour la plupart des ado ayant conscience de tout ça. Ou alors ont fait une super introspection.
J'ai aussi entendu dire qu'après avoir appris 4 langues (il me semble), les apprentissages des langues suivantes se font plus facilement.

Ajouter un commentaire