japon-nhk-guignols

Le Japon se plaint des Guignols de l'Info

Fukushima : vidéos Canal+

La catastrophe du 11 mars au Japon a fait réagir l'ensemble des médias internationaux, y compris les émissions un peu plus légères et les humoristes. C'est évidemment le cas des Guignols de l'Info, diffusée tous les soirs sur Canal Plus, qui présente un point de vue iconoclaste sur ces évènements tragiques.

Seulement, ce traitement humoristique n'est pas du goût de tous, et notamment d'une partie de la population japonaise à commencer par les immigrés japonais en France.

L'affaire a pris du buzz ce samedi 29 avril, lorsque la chaîne de télé japonaise NHK a diffusé un reportage sur les Guignols et le Japon. L'extrait en question du journal TV était disponible dans une vidéo YouTube intitulée "le Japon proteste contre une émission satirique française".

Ce reportage présente l'émission Les Guignols de l'Info et traduit en particulier 3 extraits qui ont pu susciter l'émotion auprès des Japonais :

  • une comparaison entre Hiroshima en août 1945 après l'explosion de la bombe atomique et le Tôhoku (région nord-est, voir la carte du Japon) et notamment Sendai après le tsunami ;
  • la réduction aux frères Mario des travailleurs de TEPCO qui œuvrent avec difficulté au refroidissement des centrales nucléaires de Fukushima ;
  • et enfin, le montage infographique du drapeau du Japon 🇯🇵 avec le symbole de la radioactivité.

Ce qui a "lancé" l'affaire est une lettre de protestation envoyée par l'Ambassade du Japon en France à la chaîne Canal Plus le 18 mars dernier. Cette lettre a fait suite à des mails reçus par l'Ambassade, écrits par des Japonais vivant en France qui se plaignaient de certains propos des Guignols de l'Info. Selon eux, la satyre serait inadaptée à la situation et blessante pour le peuple et la nation japonaise.

Je précise qu'il n'y a a priori pas de plainte déposée par la loi française, mais "juste" une protestation rendue publique.

Canal+ aurait répondu à l'Ambassade du Japon dans une lettre, invoquant la liberté d'expression, en expliquant que :

Les Guignols de l'info est un programme qui critique tout type de personnes et d'événements, à aucune exception [sans] aucune intention de heurter les victimes ou le peuple japonais.

Cette réponse aurait choqué les Japonais, en particulier par son absence d'excuses. (via et via)

Ce que j'en pense

J'ai l'impression qu'on est plutôt ici face à un problème de compréhension entre deux sociétés qui, culturellement, ne fonctionnent pas de la même façon et n'ont pas la même démarche intellectuelle (sans aucun classement, hein) de réaction à ce genre d'affaire :

  • D'un côté, une émission iconoclaste qui tape sur tout ce qui bouge et brandit sa liberté de parole comme rempart à toute critique (car héritière d'un fonctionnement révolutionnaire). Et entre nous, la liberté d'expression en France, surtout ces temps-ci, il faut faire attention à la chérir puisqu'elle semble de plus en plus en danger...
  • De l'autre, une culture du honne / tatemae qui peut se sentir honteuse des évènements, qui subit ses conséquences de plein fouet dans la consommation économique et pour laquelle certains sujets sont intouchables. Le coup du drapeau est encore plus "touchy" puisqu'étant un symbole nationaliste très fort, ce genre de galéjade (possiblement douteuse) peut être facilement perçue comme une critique anti-japonaise.

Seulement voilà, pour moi Les Guignols sont en plein dans le rôle qu'ils jouent auprès de l'opinion et ce rôle est important. Aussi important que lorsqu'ils se moquent d'Obama et l'Afghanistan, de Sarkozy et toutes ses frasques, ou encore du tremblement en Haïti qui, rappelons-le, a fait l'an dernier encore beaucoup plus de morts et de vies brisées que celui du 11 mars au Japon.

Ce rôle que certains trouvent malvenu ou ingrat, est celui de la dédramatisation. Censurer Les Guignols de l'Info sur Fukushima, c'est censurer tout l'appareil de second degré que l'on peut avoir sur le sens des choses, c'est censurer un des derniers médias à grande échelle qui traite encore du Japon alors que la plupart des autres ont tourné la page, laissant derrière eux des milliers de sans-abri.

Je déplore évidemment les ravages énormes causés par le tsunami et les difficultés liées aux centrales nucléaires. Mais je ne peux que défendre la sanité d'une émission qui n'oublie pas le Japon et qui prend le parti d'en rire pour en parler, même si ce n'est parfois pas du meilleur goût. Et puis, en matière de communication, les Japonais peuvent-ils se targuer d'avoir été exemplaires concernant les centrales de Fukushima ?

A ceux qui se plaignent des vidéos des Guignols : et si on commençait par ces quelques Américains qui parlaient de "karma" entre Pearl Harbor et le tsunami ? Allez jeter un œil dans cette direction et on reparlera de second degré...

Se préparer

Voyager assuré

Assurance en cas d'accident

Par Kanpai Publié en Mai 2011 - mis à jour en octobre 2016