Annulation de son voyage au Japon ?

Faut-il maintenir ses réservations (vol / conditions d'assurance) ?

Pas la peine de faire la politique de l'autruche : au-delà de notre caste de gens "bien renseignés" qui ne jugeons pas utile de reporter notre séjour, on en trouve un certain nombre qui souhaitent annuler leur voyage au Japon, par peur du risque ou simplement sur la base du principe de précaution.

Je ne juge pas ces personnes. Du moins tant qu'elles ne jugent pas ceux qui font le choix de partir tout de même. Chacun est libre de faire ses choix.

Le rouleau-compresseur des médias sensationnalistes a accompli sa tâche du lavage de cerveau, avant de passer à un autre sujet. Des dizaines de milliers de Japonais du Tôhoku sont décédés ou disparus au cours des catastrophes du 11 mars, encore beaucoup plus sont sans abris, mais tous ceux-là sont les oubliés d'un monde de l'image où l'émotion a une date de péremption. Demain, ils seront rejoints par les insurgés du monde arabe, sans aucune autre forme de procès.

En attendant, c'est le tourisme au Japon qui subit de plein fouet les effets de la peur du nucléaire. David, sur son blog Ogijima, démontre à coup de chiffres précis (et avec virulence) que la radioactivité n'est pas dangereuse dans la grande majorité du territoire japonais. Et si de nombreux autres facteurs sont en cause (communication chaotique de TEPCO et du gouvernement japonais, risque de contamination alimentaire, répliques sismiques quasi-quotidiennes depuis le 11 mars, peur d'emmener ses proches sur un territoire dont on ne peut connaître avec précision les effets à long-terme, pression psychologique de la famille et des amis), les faits sont là : beaucoup ont au mieux reporté, voire hésitent ou cherchent à annuler leur voyage au Japon.

Alors, puisque même le gouvernement français s'y est mis il y a quelques jours (pourtant parmi les premiers à favoriser la psychose en mars, par le biais de l'Ambassade de France au Japon), répétons-le : en-dehors de la zone d'exclusion, voyager au Japon dès maintenant ne comporte pas de risque sur la santé a priori.

Il me paraît donc terriblement dommage d'annuler un tel séjour généralement planifié des mois à l'avance, avec un budget important et tous les problèmes collatéraux que cela implique : gestion des congés posés en entreprise, difficultés et frais d'annulation des vols et réservations d'hôtel ou de Japan Rail Pass (tous rapportés par plusieurs d'entre vous en commentaires de précédents articles), communication difficile avec les assurances annulation de voyage...

Quant à l'argument selon lequel il ne serait pas très heureux de voyager au Japon dans les mois suivant la catastrophe, c'est une question de point de vue. Je ne vois pas ça comme un manque de respect, mais au contraire plutôt comme une marque de confiance renouvelée, sans compter la minimisation de l'impact économique sur le tourisme. En continuant à voyager au Japon, on contribue à faire tourner son appareil touristique et, sauf erreur, c'est plus que jamais le moment où les Japonais en ont besoin.

Si vous avez annulé votre voyage au Japon, quelles qu'en soient les raisons, venez en parler en commentaires et discutons de vos avis avec ouverture !

Article intéressant ?
5/5 (2 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Adrien
21 Avril 2011
08:31

Je devais partit dans 3 jours mais j'ai préféré annuler.
Tu dis que c'est une question de point de vue. Et bien voici le mien, je me voyais mal partir dans un pays endeuillé par plusieurs dizaines de milliers de mort. J'y retournerai c'est sur, mais pas 4 semaines après la catastrophe.
Aurais tu été faire du tourisme au Sri Lanka un mois après le tsunami? Je pense que c'est un peu la même optique, à la différence prés que j'ai plus d'affinité avec le Japon.
C'est sur que les devises du tourisme leur manquerons mais soyons honnête, le Japon est une puissance économique majeure. Je pense qu'il pourra se passer des yens que j'aurai éventuellement dépenser pendant mon séjour jusqu’à une date ultérieure.
Je préfère laisse le Japon panser ces blessures et revenir dans quelques mois, c'est une forme de respect.
Aprés pour les gens qui décident de maintenir leurs voyages et bien je peux le comprendre mais je n'ai pas la même vision des choses voilà tout.
Je te souhaite bon voyage tout de même.

21 Avril 2011
09:20

Ce qui m'ennuie avec David et son super article c'est le ton agressif employé. Certes il aime le Japon, on l'a bien compris c'est son droit. Mais le ton condescendant lors de son explication n'aide en rien à la lecture de l'article...
Et puis il y a pas mal de gens qui ont décidé de reporter leur voyage plus tard dans l'année donc ils vont y aller au Japon, foutons leur la paix. J'y repars en octobre donc je contribuerai à l'économie via le tourisme.
Je rappelle quand même qu'au delà des médias occidentaux le cafouillage en matière de communication venant de TEPCO et du gouvernement japonais était navrant également. Dans un tel contexte que faire ?
Que l'on cherche à expliquer qu'il ne faut pas ou ne fallait pas annuler son voyage est une chose; je dirais même que les arguments sont pour certains très bons. Mais un peu de respect ne ferait pas de mal !

21 Avril 2011
09:27

A l'inverse sur Kanpai, l'avis a toujours été donné mais avec respect des décisions de chacun ce qui est appréciable.

Yukito06
21 Avril 2011
09:46

J'ai annulé mon séjour au Japon qui devait débuter à la fin mars, pour les raisons évoquées plus haut, en gros par précaution et incitation assez virulente de mon entourage. Je suis d'accord avec votre article, il est vrai que le danger de la radioactivité est inexistant dans les grandes villes telles que Tokyo ou Kyoto. Je rejoins également l'avis de Adrien sur le fait que des "vacances" sont censées être une période "heureuse" et de "repos" et que compte tenu des derniers évènements, je me vois mal prendre du bon temps avec insouciance. Bref, tout ça pour dire, que je compte y retourner l'année prochaine sans doute.

Florent
21 Avril 2011
09:53

J'avais prévu de partir le 12 mai pour plus de 3 semaines, comme chaque année depuis 4 ans, mais j'ai tout annulé alors que j'avais globalement prévu de rester sur Kyoto.

Pas pour des hypothétiques risques nucléaires ou sismiques, vivant dans une zone à risque sismique qui a été largement "arrosée" par le nuage de tchernobyl, ça serait de l'hypocrisie que de s'en préoccuper.

Non, simplement parce que des vacances sur fond de comptage de morts, de construction de sarcophage et de Tokyo plongé dans le noir n'est pas ma conception de vacances "heureuses", n'en déplaise au ton péremptoire de cet article.

Flo

23 Avril 2011
08:49

C'est ton avis, ton choix et je les respecte bien que je ne les partage pas =]
J'espère que tu pourras repartir bientôt avec l'esprit plus serein.

Fred
21 Avril 2011
13:19

Bon ben moi je pars demain matin ! J'ai fait beaucoup de recherches techniques sur la radioactivité avant de prendre cette décision et nous voilà sur le départ ma femme, mon fils de 2 ans et moi. Je tiens quand même à signaler que je suis le manager web d'un site qui vend des pass de trains pour le Japon, je suis basé à Montréal et je peux vous dire que les ventes ont repris (pas autant qu'avant l'accident). La psychose du nucléaire est vraiment très grande en France, mais elle n'est pas si importante outre Atlantique. L'amérique du nord est réputée pour avoir des médias qui manquent d'objectivité, je me demande depuis quand les médias français ont une soif de catastrophe et de scandale...
Quoi qu'il en soit, je comprends très bien ceux qui ne veulent pas partir, le principe de précaution est une très bonne chose pour sa propre sécurité. J'estime que le risque est toujours assez élevé quand on va au Japon, il y a des tsunamis tous les 5 - 10 ans, des tremblements de terre régulièrement, mais les gros tsunamis arrivent environ tous les 100 ans, donc c'est limite plus sûr maintenant qu'il y a quelques années ^^ (hormis pour le risque nucléaire).
Je n'ai pas mentionné à ma famille que j'allais quand même au Japon, lorsque j'ai posté sur mon facebook quelques jours après l'accident que je savais pas si je devais annuler ou pas, tout le monde m'est tombé dessus. J'ai décidé de prendre mes propres décisions dans la vie, d'écouter les gens, mais je n'aime pas suivre des conseils qui viennent de personnes qui sont en pleine psychose et qui ont été brain washed par les médias.
Comme je le disais, je comprends très bien la décision de ceux qui annulent et on ne peut pas leur en vouloir mais plutôt les féliciter de pouvoir annuler leur voyage alors que c'était un rêve d'aller au Japon. On ne peut pas leur reprocher non plus que le tourisme est en mauvaise posture à cause d'eux, les japonnais comprennent très bien que la nature a ravager leur pays et que les gens ont peur de venir chez eux, je ne pense pas qu'ils reprochent quoi que ce soit à ceux qui annulent leur voyage. Ils seront plutôt du genre à se blâmer eux-même de ne pas avoir assez respecté la nature qui se venge désormais par ces catastrophes naturelles.
Sur ce, je vais finir ma journée de boulot et je vais préparrer mes valises !

21 Avril 2011
13:34

Très beau commentaire. Fred passe un bon séjour et profite bien :)

Sylvain G.
26 Avril 2011
16:17

"Ils seront plutôt du genre à se blâmer eux-même de ne pas avoir assez respecté la nature qui se venge désormais par ces catastrophes naturelles."

S'il y a eu un tremblement de terre et un tsunami, c'est à cause des Japonais eux-mêmes ?
Là, on est vraiment dans le n'importe quoi.

Fred
21 Avril 2011
13:45

Merci ! :-)
Ah, j'avais oublié de signalé que j'ai quand même changé ma route initiale. J'étais supposé rester 1 semaine à Tokyo et 1 semaine à Kyoto, mais j'ai tout annulé et maintenant je passe 2 nuits à Tokyo puis je pars vers l'ouest : Kyoto, Fukuoka, Beppu et Okinawa. Partir complètement vers l'ouest a été une excellente décision car j'ai pu me renseigner d'avantage sur la région de l'île Kyushu et ça a l'air vraiment magnifique !

21 Avril 2011
14:31

Si tu peux, essaie Yakushima qui, parait-il, est magique.

rames
21 Avril 2011
23:45

Bel article de Ogijima et bel article de Kanpai !
On peut voir beaucoup de réaction dans les commentaires héhé
les seules personnes que "j'attaquerais" sont tout simplement les gens qui nourrissent la psychose du Japon en étant persuadé d'un problème dont ils n'ont même pas pris connaissance eux même.
Qu'on parte ou pas. Chacun est libre de son choix (encore heureux). Mais comme Ogijima, quand j'entend quelqu'un me dire que le Japon est une terre dévastée, tout plein de radioactivité mortelle et j'en passe... j'ai juste envie de le secouer dans tout les sens et de parler ensuite.
Brice > d'accord avec toi, c'est vrai qu'Ogijima utilise des termes un peu plus aggressif que Kanpai.fr, mais ça se comprend après tout.
Tu dis : "Et puis il y a pas mal de gens qui ont décidé de reporter leur voyage plus tard dans l’année donc ils vont y aller au Japon, foutons leur la paix."
Il leur fous la paix à ces gens là non ? (ou alors j'ai mal lu c'est possible aussi) Au contraire, je crois qu'il est ravi que des gens repartent au Japon. Il s'attaque juste aux personnes qui n'ont pas cherché à comprendre une seule fois par eux même le problème et qui repête partout encore aujourd'hui, que le Japon est devenue l'antichambre de la mort >_> Moi ceux là, je commence à avoir du mal à les encadrer.
Enfin bon, c'est toujours agréable de lire dans les coms que des gens vont partir au pays du soleil levant ! Profitez bien tous !

Vyrtualsynthese
22 Avril 2011
14:14

Pour ma part, je devais partir le lendemain de la catastrophe pour retrouver ma bien aimé qui avais rejoin sa famille le temps de quelques congés. J'ai moi aussi annulé mon billet mais pour la simple raison est que leur famille qui était proche de la centrale avec des enfants en bas ages était venu se réfugier chez eux. Je me serais mal vu venir chez eux alors qu'ils étaient encore sous le coup des problèmes d'électricité et d'approvisionnement.
Je vous rassure j'était malade d'inquiétude pour mes proches sur place et je restait scotché à la télé japonaise toute la journée avec l'argent remboursé de mon billet prêt à prendre le prochain vole pour Tokyo.
Finalement 1 semaine plus tard j'ai reçut le top et 3 jours après j'était dans l'avion.

Pour le problème du pays endeuillé ne vous en faites pas les japonais son contant comme jamais de vois des têtes d'étranger et encore plus de touristes. Moi qui en profite pour faire du journalisme sur place je n'ai jamais eu des accréditation et des interviews aussi facilement. J'ai même un peu l'impressions que c'est les japonais qui sont inquiets pour nous.

jonathan
23 Avril 2011
22:33

Si il y avait une catastrophe en france, je serais pas contre les japonais venant nous visiter. Personnellement, un japonais venant en france aprés ce genre de désastre me rassurerais meme.

Vyrtualsynthese
24 Avril 2011
02:12

Surtout que à la différence du Japon nous vivons du tourisme. D'ailleurs si les japonais sont contant de nous voir c'est parce que beaucoup de commerçant sont sur la paille avec un commerce qui tourne presque plus depuis le seisme. D'ailleur j'ai vu quelques boutiques à Akiba qui étaient fermé avec un petit mots pour dire que vu la situation actuelle ils attendent le retour des touristes pour re-ouvrir.

bertrand
27 Avril 2011
12:46

Bonjour Gael...et tout d'abord merci pour ton site fort intéréssant....
Nous sommes arrivés au Japon, il y a 3 jours à Osaka. A l'aéroport aucun européen dans notre vol...
La situation ici ne correspond en rien à tout ce que j'ai lu en France... Le Japon n'est pas en crise, il passe par un moment difficile à gérer, certe, mais tout ici semble être le plus naturel...Pas d'angoisse, pas de restrictions et sans aucun doute pour nous aujourd'hui, pas de danger radioactif... Le Japon est un grand pays, vaste et développé...Ne croyez pas tout ce que les journalistes vous racontent, c'est sûr que de dire tout va bien, ne fait pas vendre. Nous sommes sur Kyoto maintenant, nous avons loué une maison et la personne qui s'occupe de recevoir les touristes est Française. Il nous a expliqué avoir été contacté par des journalistes après les événements et comme il a répondu qu'à Kyoto il n'y avait pas de problème, cela n'a pas semblé les intérésser....Vous aurez sans doute votre propre appréciation...
En tout cas, à part la pluie de temps à autres, dans la au Kansai, la vie est extraordinnaire, les Japonnais d'une amabilité déconcertante..Nous Français aurions beaucoup à apprendre, sur la gentillesse, l'accueil, la disponibilité et la gestion des événements...Non le Japon n'est pas mort, il vie, avec ces cicatrices, alors par pitié arrêté de croire tout ce que l'on vous dit..ne devenez pas des moutons prêt à tout croire...
Venez, vous verez...par vous même...Nous l'avons fait...et nous en sommes plus que ravi...
Alors Gael sans te connaître, en direct de Kyoto...KANPAÏ........

27 Avril 2011
12:53

Merci pour tous ces témoignages tous plus intéressants les uns que les autres =]
Kanpai !

Alex
27 Avril 2011
13:33

Moi, personnelement, c'est tout le contraire. Je voulais attendre avant de partir la-bas (rêve de gosse). Et la je vois beaucoup d'hotel ayant diminuer leur tarif : je pars a Tokyo ! J'ai pris mon hotel et mon avion ( 1800 euro l'hotel et le vol allez-retour pour 16 nuits ). Beaucoup de mes amis me disent : tu es fou, tu va revenir avec trois bras ! La psykose est tel que personne ne m'a dit : ouaah la chance! Bref moi je pars a tokyo et je souhaite a tout le monde de pouvoir en faire autant !

Nichiren
27 Avril 2011
21:43

Je vais vous donner mon avis : je devais me rendre début avril, avec ma compagne, ainsi que ma famille et des amis au Japon, pour célébrer notre mariage, préparer depuis plus d'un an.

Finalement, forcé à annuler à cause de pression familiale, nous avons du annuler les festivités...
La belle famille au Japon, n'a heureusement pas été choqué, sans doute du aux coutumes japonaises, qui veulent que lorsqu'un deuil arrive dans la famille, toute festivités doit être annuler dans l'année... c'est pour cela que beaucoup de mariage ont été annulés au Japon ce printemps !

Il n'y aurait eu que ma compagne et moi, nous serions partis, mais des fois, la pression de proche se fait trop présente... Ce que je regrette le plus, c'est l'influence des médias français sur les gens !

On a été pollué de fausses ou très exagérées informations par ces c** de média et je me suis rendu compte de leur puissance sur les gens... et de leur intérêt pour le sensationnelle, faisant passer au second plan, du jour au lendemain la catastrophe du Japon pour zapper sur la libye & co !

La psychose du nucléaire est même passé devant les vrais victimes du Tsunami, qui sont encore dans la misère la plus totale pour un grand nombre, même les dons n'ont pas été nombreux à cause de l'image de pays "riche" qu'est le Japon... alors que dans le Nord les gens sont loin d'être autant aisés que dans les grandes villes...

Bref, perso je retournerai au Japon, avec ou sans nucléaire, avec ou sans séisme, avec ou sans tsunami, tout cela fait partis du pays, même si on a tendance à l'oublier facilement de nos jours et ça me fait moins peur que de traîner un samedi soir à châtelet à minuit par exemple...

bertrand
29 Avril 2011
16:19

Nichiren, je t'accompagne totalement dans ta pensée... Aujourd'hui a commencé la golden week...et l'ambiance est de mise. Il y a toujours des pensées pour les victimes du tsunami, mais pour les Japonais malgré le deuil, il y a une toujours une envie d'avancer...Le Japon est et restera comme tu l'a écrit... En te souhaitant un bon mariage dès que tu rendra au Japon..

Yago
18 Mai 2011
16:09

Je n'y connais rien, je ne sais pas quels sont les risques encourus à cause du nucléaire mais vu les malades qu'il y a eu en France après Tchernobyl je ne peux pas croire qu'il n'y ait pas de risques rien qu'en s'éloignant de quelques centaines de km de la centrale. L'un de mes amis a décidé de partir au Japon, rien ne l' obligeait à y aller maintenant, je sais que c'est important pour lui, qu'il aime beaucoup ce pays mais je ne peux pas comprendre cette décision, j'ai bien lu vos messages en espérant que cela me rassurerait un peu mais c'est tout le contraire. En réalité personne ne sait rien et les médias sans doute pas plus que les autres, alors quand il est possible de faire autrement, pourquoi mépriser ainsi la peur de son entourage. Je ne pourrais pas passer de bonnes vacances en sachant que les gens qui tiennent à moi sont rongés d'inquiétude à la maison et s'en voudront toute leur vie de n'avoir pas su me convaincre de reporter mon voyage si d'ici quelques temps je développe je ne sais quel cancer. Effectivement des risques il y en a à tous les coins de rue mais pourquoi aller volontairement chercher aussi loin celui de souffrir et de faire souffrir les gens qui m'aiment en me regardant peut-être mourir à petit feu juste parce que je ne voulais pas attendre pour partir en vacances.
Peut-être que mon message et ma réaction sont très bêtes, je l'espère... En tout cas ce soir je me sens réellement désemparée face à cette indifférence et j'ai envie de dire aux proches des gens qui ont reporté leur voyage en les écoutant qu'ils ont beaucoup de chance que leurs famille ou leurs amis les aiment assez pour faire ce sacrifice. Si c'est une panique injustifiée, elle aura juste entraîné le report d'un voyage mais si les conséquences s'avèrent réelles...

Fred
18 Mai 2011
18:15

Je pense que ceux qui sont partis ont pris leur décision de manière réflechie. Si leurs proches ont peur, c'est surtout dû au manque d'information ou au fait que les médias font les choux gras avec cet accident. Par contre, beaucoup d'endroits sont dangereux, voire plus dangereux que d'aller au Japon, mais personne n'en a conscience ou tout s'implement n'en parle pas. Je suis allé en république dominicaine il y a quelques années et j'ai attrapé la "tourista" après avoir bu de l'eau du robinet. J'ai passé 3 jours au lit à être malade, vomissements et autre. Dans 10 % à 20 % des cas, cela conduit quand même à un alitement et, dans 2 %, les troubles évoluent vers la chronicité. La seconde semaine, dans l'eau, je me suis fait piqué par une raie et je suis partie en urgence à l'hopital car j'étais pris de convulsion et je ne me rappelle presque pas de ce qu'il s'est passé à l'hopital. Une autre année, je suis allée en Égypte et cette même année un bus de touriste a été pris pour cible et tous ses occupants ont été tués par des terroristes.

Est-ce que quelqu'un se soucie de ces endroits là ? Un peu... Mais sûrement pas autant que le fait d'aller au Japon. La radioactivité est dangereuse, certes, mais actuellement, le taux de radiation à Tokyo est inférieur à celui de bon nombre de villes en France. Rester 2 semaines ou plus à Tokyo ou Kyoto est risqué, mais pas autant que de vivre en France... Si les chiffres fournis par l'IRNS (http://www.irsn.fr/FR/Documents/tokyo.htm) servent de référence, il n'y a pas de soucis. Les taux les plus élevés que j'ai trouvés lors de mes recherches venaient d'un spécialiste du nucléaire qui vit à Tokyo et qui fait des relevés quotidiens. Ces chiffres sont toujours TRÈS inférieurs à ceux considérés comme risqués par les agences de surveillances nucléaires. Pour donner un exemple, il est plus sûr de rester 1 an à Tokyo que d'être pilote d'avion pendant la même durée (même en utilisant les relevés les plus pessimistes faits à Tokyo). J'ai beaucoup lu à ce sujet et je ne pense pas qu'il y ait de risques d'aller 2 semaines voire un mois à Tokyo. C'est simplement la psychose médiatique qui fait que les gens ont peur. Malheureusement, on vend beacoup mieux le drame et la peur que les bonnes nouvelles dans nos journaux...

Le seul bémol se situe au niveau de la nouriture. Ingurgiter un aliment contaminé est beaucoup plus dangereux que de se trouver à proximité d'une source de radiation. Donc manger des aliments qui ont reçu des débrits (poussière) nucléaires peuvent être dangereux. Les poissons et fruits de mer qui sont pêchés aux alentours de Fukushima sont également à risque. Le gouvernement japonnais fait tout ce qui est en son pouvoir pour contrôler ça, mais il est assez difficile d'avoir des garanties fiables à ce sujet si ce n'est en faisant des relevés sur de les aliments vendus. Quoi qu'il en soit, si on s'éloigne de Tokyo en allant vers l'ouest, on a très peu de chance de manger ce genre de produits.

Même après avoir exposé cette argumentation à ma famille, ils ne me croient toujours pas et pense que les données sont cachées parce que le Japon est une grande puissance économique etc... Moi je regarde les faits, et je ne crois que ce que je vois. On a aujourd'hui à notre disposition une grande quantité d'information, il suffit de ne pas se diriger vers les info/propagandes, mais plutôt vers les info scientifiques.

Pour conclure, je ne me fais pas de soucis pour mes amis qui vivent à Tokyo et je m'en fais encore moins pour ceux qui y restent quelques semaines.

Christian
21 Mai 2011
12:32

Ca y est ! les billets d'avion sont pris (Lufthansa en A380 pas trop cher) les auberges réservées pour aout. Nous n'avons qu'une hate ; Y ETRE !!!! et sans aucune arrière pensée puisque nous naviguerons de Tokyo à Kumamoto.

polpre
08 Juin 2011
20:11

Bonjour a tous
j'ai prévu de partir cet été mais pr des raison prof je dois écourter mon voyage.Or je ne peux échanger mon billet retour qu'1 fois arrive sur place plus les frais de modifications non remboursable plus la perte de la valeur du billet retour acheter lors de la réservation!Apres simulation le prix du billet avec British AIRWAY EST EXORBITANT , pres de 1145 euros!UNE HONTE§Quelqu'un peut il m'aider car pour avoir British pour voir si un arrangement est mission impossible car sinon je devrai alors annuler totalement mon voyage!!Et j'en serai navrée, voir super d......
Merci d'avances pour vos réponses.
Caroline P

17 Août 2014
22:59

C'est bien fait pour toi...

Ajouter un commentaire