Jardin de Shin-Edogawa (Tokyo), vue sur le plan d'eau et la maison Shoseikaku

Jardin de Shin-Edogawa

L’ancienne résidence du clan Hosokawa

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le jardin de Shin-Edogawa, également baptisé en japonais Higo-Hosokawa Teien, est situé au bord de la rivière Kanda, dans l'arrondissement de Bunkyo au nord-ouest de Tokyo. Il propose une promenade typique autour d'un plan d'eau, rythmée par les floraisons saisonnières et qui se termine par la visite de la résidence traditionnelle Shoseikaku.

Connu également sous le nom de Higo-Hosokawa Teien, le jardin a appartenu autrefois au clan Hosokawa dont les seigneurs régnaient sur l'ancien domaine de Higo, devenu la préfecture de Kumamoto à Kyushu. La famille possédait ainsi une résidence secondaire entourée d'un espace vert travaillé au bord de la rivière Edo (future rivière Kanda) au sein de la capitale féodale (future Tokyo). De cette façon, Shin-Edogawa Koen signifie le "nouveau jardin de la rivière Edo". En 1961, la ville devient propriétaire des lieux et le jardin japonais de Shin-Edogawa s'ouvre au public.

Jardin de Shin-Edogawa (Tokyo), sentier autour du plan d'eau

Promenade fleurie autour d'un plan d'eau

Deux entrées sont possibles sur l'espace vert : par la porte principale ou via un accès sud. Les visiteurs font tout de suite face à un vaste plan d'eau, élément central du jardin, autour duquel on déambule. Sur une superficie au final assez restreinte, on contemple un paysage miniaturisé riche et diversifié. Colline, cascade, îlot, lanterne à 3 pieds, petite pagode à 13 étages, ponts et pas japonais rythment la promenade. On pourrait croire à un décor naturel tellement les différents éléments sont intégrés et entretenus de façon harmonieuse.

Durant les beaux jours, le jardin japonais sert de joli paysage traditionnel pour des séances photos de mariage ou autres occasions où l'on est vêtus en kimono 👘. Le long du chemin sont disposés quelques bancs légèrement surélevés qui offrent une contemplation idéale, enveloppés par la nature et le chant des oiseaux en plein centre de Tokyo.

Les floraisons se succèdent :

  • du printemps avec les cerisiers 🌸, les camélias et les pivoines ;
  • à l'été avec les iris ;
  • et jusqu'à l'automne avec le rougissement des feuilles d'érables ainsi que les camélias de l'espèce Camellia Sasanqua.

En hiver, les pins revêtent leur protection en paille en forme de parapluie, baptisée yukitsuri.

Jardin de Shin-Edogawa (Tokyo), bâtisse Shoseikaku

Résidence traditionnelle Shoseikaku

Shoseikaku est la bâtisse à l'architecture traditionnelle qui surplombe le jardin de Shin-Edogawa. Utilisée comme lieu d’étude par la famille Hosokawa, la maison subit de gros dégâts pendant le grand tremblement de terre du Kanto de 1923. Sa dernière rénovation de grande ampleur date de 2014 et il est désormais possible de visiter son intérieur.

Pour cela, on se déchausse à l'entrée pour enfiler des chaussons et déambuler dans les différentes pièces décorées dans la tradition japonaise de l'époque. Aucun signe de modernité en vue, mis à part une télévision qui diffuse un court documentaire sur la résidence. Depuis le balcon de l'étage supérieur, on apprécie particulièrement la vue en hauteur sur le parc.

Pour ceux qui souhaitent prolonger l'univers des jardins japonais de Tokyo, on recommande de découvrir celui du luxueux hôtel 🏨 Chinzan-so situé à deux pas.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Jardin de Shin-Edogawa et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 23 mars 2022