Village minier Omori d'Iwami Ginzan

Iwami Ginzan

L'exceptionnel village minier d'Omori

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Iwami Ginzan est une ancienne mine d'argent située au sud de la ville d'Oda, dans la préfecture de Shimane au Japon. La visite de ce site minier ne se limite pas aux tunnels souterrains : c'est en réalité un ensemble de villages composé de maisons traditionnelles, sanctuaires et autres vestiges des techniques d'extraction de l'époque, que l'on découvre au gré d'une balade, entre forêts de montagne et bord de mer.

Archipel volcanique en activité, le Japon exploite les richesses de son sous-sol depuis plusieurs siècles au gré des progrès de l'Homme à extraire le minerai. Aujourd'hui, plusieurs anciennes mines d'argent (ginzan) situées dans des régions plutôt rurales se sont transformées en lieux touristiques à découvrir. On connaît déjà Ikuno Ginzan dans la préfecture de Hyogo et l'on découvre ici celle d'Iwami, classée au patrimoine de l'UNESCO depuis 2007. Cette honorification vaut-elle le détour dans la préfecture de Shimane ?

La première chose à savoir concerne l'étendue des lieux. Il ne s'agit pas seulement de s'engouffrer dans quelques tunnels souterrains ouverts au public. Iwami Ginzan est un mini-monde à lui seul, de plus de 500 hectares, que l'on prend le temps d'explorer telle une investigation vers son passé, un retour à l'époque où la mine était encore en service. On se plonge dans le décor d'antan pour ressentir les conditions de travail sur place, l'organisation hiérarchique de cette société autogérée avec son seigneur et ses ouvriers, et s'imprégner des lieux de croyance qui rythmaient la vie quotidienne.

Au cœur d'une vallée forestière, le parcours amène les visiteurs à en découvrir les vestiges répartis en deux zones. Au nord, on déambule à travers le très joli village minier d'Omori estampillé de ses maisons traditionnelles :

  • On pénètre la résidence Kumagai, famille de riches commerçants qui témoigne d'un intérieur soigné et bien équipé pour l'époque.
  • On s'arrête devant le temple Gohyaku Rakan, curieusement composé de 500 statues de Bouddhas cachées dans la roche en mémoire des défunts.
  • On se recueille au sanctuaire Kigami tout en bois peint et sculpté.
  • On apprend le savoir-faire artisanal au Musée des pierres d'Iwami.

Enfin au sud, on retrouve les traces du site minier lui-même avec notamment l'entrée du tunnel Ryugenji Mabu.

À noter que la visite se poursuit vers la mer en suivant les voies d'acheminement vers les ports maritimes, tel que Yunotsu qui assurait l'exportation du minerai.

Exploitée pendant près de quatre siècles, la "Montagne d’argent d’Iwami" connaît la prospérité au XVIIe siècle, dans une Asie pré-moderne où les échanges entre Orient et Occident se multiplient. Réputée pour ses techniques d'extractions manuelles abouties, la mine fournit jusqu'à un tiers de la production mondiale d'argent. Malheureusement, l'isolement du Japon pendant la période d'Edo (1603 - 1868) lui fait manquer le tournant de l'industrialisation qui s'opère en Europe. Cette nouvelle concurrence couplée à l'épuisement de certains gisements entraîne peu à peu la cessation de son activité traditionnelle à la fin du XIXe siècle. Cette histoire dorénavant préservée est dressée en tant que patrimoine historique et culturel du Japon mais aussi bien archéologique à valeur universelle. En effet, Iwami Ginzan reste un bel exemple de l'occupation du territoire par l'Homme, aujourd'hui revenu à l'état naturel. Et c'est bien pour ses paysages culturels qu'il faut visiter ce site en partie enfoui dans une végétation boisée et luxuriante qui a repris le dessus.

Il faut compter une journée d'excursion pour bien profiter des lieux. Un réseau de transports en commun permet d'accéder à Omori depuis le centre-ville d'Oda, de Matsue ou d'Izumo. Sur place, il est possible d'effectuer le circuit à pied ou à vélo 🚲 ; un service de location est disponible à la descente du bus.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour organisé et financé par l'Office du Tourisme de la préfecture de Shimane. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Iwami Ginzan et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 04 septembre 2020