Jardin Sukkei-en dans le centre-ville d'Hiroshima

Shukkei-en

Le jardin japonais en plein centre-ville

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Shukkei-en est un jardin traditionnel japonais situé dans l’arrondissement de Naka-ku, au cœur d'Hiroshima dans la région du Chugoku. D’inspiration chinoise du lac de l’Ouest Xihu, cet espace vert abrite également de nombreux érables et se dresse ainsi comme un lieu incontournable pendant la période automnale des koyo au Japon.

Créé en 1620 par Soko Ueda à la demande du seigneur féodal Nagaakira Asano, le jardin est offert par la famille de ce dernier à la préfecture d’Hiroshima en 1940. Détruit en 1945 par le bombardement atomique, Shukkei-en ouvre à nouveau ses portes au public en 1951.

Coincé entre le musée d’art d’Hiroshima et la rivière Enko, non loin du château 🏯, ce petit coin de nature propice à l’évasion contemplative se laisse découvrir. Il faut longer le musée sur la rue perpendiculaire au tramway pour trouver, à gauche, l’entrée principale du parc. Derrière cette porte, deux magnifiques bonsaïs accueillent dignement chaque visiteur.

On pénètre dans le lieu par une grande allée où se trouvent un café et la boutique de souvenirs, puis au bout du chemin une classique maison de thé. En arrière-plan de cette dernière, l'architecture végétale du jardin se dévoile, gravitant autour d'un magnifique étang qui fait la renommée du site. Shukkei-en peut se traduire par le "jardin à rétrécir les paysages". La promenade offre donc la possibilité de profiter de nombreux et différents panorama miniaturisés qui donnent l’impression aux spectateurs d’avoir enfilé des bottes de sept lieux, lui permettant de passer de vallée en vallée en une petite heure.

On remarque que presque toutes les vues du parc ont un point commun : le pont Koko-kyo, symbole des lieux. Cet arc-en-ciel de granit divise l’étang principal du nord au sud. Ce plan d'eau est d’ailleurs devenu la résidence d'une multitude de carpes koi multicolores ; magnifiques certes, mais qui se précipitent vers les promeneurs à la recherche de quelques miettes à gober, tels des pigeons aquatiques. On continue la visite pour trouver, au fond de ces vallées, le jardin d’herbes médicinales Yakuso-en encadré de bambous. Il est temps de retourner vers l’entrée où nos deux bonsaïs, tels deux gardes royaux britanniques, n’ont pas bougé d’un centimètre.

En visitant Hiroshima et ses alentours, on pense tout d’abord aux lieux funestes liés à l'histoire récente du pays ou encore à la très célèbre île sacrée de Miyajima. Pourtant, la ville offre des sorties natures moins fréquentées, dont certaines sont magnifiques en automne 🍁 comme le jardin Shukkei-en et le temple Mitaki-dera, un peu plus excentré au nord-ouest.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Shukkei-en et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 05 décembre 2019