Emporter ses médicaments au Japon

Une chose, tout de même, avant de partir, car elle n'est pas mentionnée sur l'e-book de Gaël. Pour ceux qui suivent un traitement médicamenteux ou qui doivent utiliser d'autres produits pharmaceutiques (moi c'est les gouttes pour les yeux...) et qui partent pour plus d'un mois, il y a des formalités à effectuer pour s'assurer de ne pas se faire confisquer ses médicaments à la douane (voire pire si vos médicaments contiennent des substances interdites au Japon). La page de l'ambassade du Japon sur ce sujet en donne les grandes lignes, mais les informations précises sont sur le document à remplir, qui est en anglais uniquement, donc je vais en parler un peu ici.

Vous n'avez aucune formalité à effectuer si la quantité de médicaments que vous emportez correspond à un mois de traitement maximum et s'ils ne contiennent aucune substance interdite ou contrôlée (narcotiques, amphétamines...).

Si vous emportez une quantité de médicaments correspondant à plus d'un mois de traitement et s'ils ne contiennent aucune substance interdite ou contrôlée, il vous faut remplir ce document (yakkan shounmei) puis l'envoyer par la Poste au Japon et attendre qu'il vous revienne dûment signé et tamponné. Donc ça prend du temps, n'attendez pas le dernier moment !

Il y a trois formulaires à remplir (pages 9, 11 et 13) : la page 9 est à envoyer en deux exemplaires identiques, et la page 13 est à envoyer en autant d'exemplaires que vous emportez de médicaments (un pour chaque). Il faut ensuite y joindre une photocopie de votre ordonnance, un document attestant de vos dates de séjour au Japon (copie de votre billet électronique par exemple), une enveloppe à vos nom et adresse pour le formulaire visé, et des timbres japonais pour l'affranchissement ou bien un coupon-réponse international (que vous pouvez acheter en ligne ici, ou dans votre bureau de poste si vous avez de la chance, mais aucun de ceux où je suis allé n'en avait). Enfin, envoyez le tout au Japon à l'adresse indiquée sur le document (différente selon que vous arrivez à Tokyo ou à Osaka/Nagoya), et attendez. :) (Comptez trois semaines pour voir large.)

Si vos médicaments contiennent des substances considérées comme des narcotiques au Japon, il vous faut contacter le numéro indiqué en page 7 du document ci-dessus pour obtenir un certificat spécial, différent du yakkan shounmei.

Si vos médicaments contiennent des amphétamines ou apparentés, il est impossible de les emporter au Japon.

Article intéressant ?
5/5 (3 votes)

Découvrez les autres articles de Bach-kun

Commentaires

11 Novembre 2015
01:29

Merci pour ce post intéressant. Je suis sous traitement et je me posais la question.

17 Février 2016
20:55

Pour ce qui est des médicaments, doivent t'il être avec leurs boites et notices ou ne peut on prendre que les plaquettes correspondantes à la durée du séjour .

shinobu
19 Août 2017
20:18

Bonjour,

Ma soeur et moi partons en voyage pour moins de 3 semaine au japon dans 10 jours, cela c'est décidé il y a quelque jours et nous suivons respectivement des traitements sous buprénorphine et tramadol (contient de la morphine). Nous sommes allé à l'ambassade japonnais cependant ils ne pouvaient pas nous fournir une autorisation et on nous a donner une adresse mail à joindre (j'allais expliquer ma situation et si il le demande tout les justificatif nécessaire prouvant que je suis sous traitement). Nous avons des ordonnances à nos noms ainsi que des attestations prouvant que nous sommes dans l'obligation de suivre ces traitements pour notre santé. Selon vous je devrait contacter aussi Okinawa Narcotics Control Office à la page 5 (et non 7) ?
Savez-vous combien de temps pour avoir une réponse ?
Je suis désolé pour le dérangement mais je suis un peu en mode panique et me demande si je dois carrément tout annuler ....

Ajouter un commentaire