Koko-en, jardin de la résidence du seigneur, plan d'eau et érables rouges en novembre

Koko-en

Les jardins japonais du château de Himeji

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Koko-en est un ensemble de neuf jardins japonais situés au pied de l'enceinte du château de Himeji, dans la préfecture de Hyogo. Bien que ses origines, au début des années 1990, soient relativement récentes, ce grand espace vert offre le temps de sa découverte une plongée dans les paysages traditionnels du Japon à l’ère féodale.

Inauguré en avril 1992 à l’occasion des 100 ans de la ville, Koko-en a été imaginé pour s’harmoniser parfaitement avec le château 🏯 de Himeji qui se dresse en toile de fond puisque situé à seulement 5 minutes à pied. Ce vaste espace vert s’étend sur une superficie de 3,5 hectares à l’emplacement même de l’ancienne résidence ouest du seigneur daimyo (Nishi-Oyashiki) et de quelques autres maisons de samouraïs.

Koko-en, jardin de la résidence du seigneur, cascade et érables rouges en novembre 2

Neuf jardins japonais traditionnels

Ce ne sont pas moins de 9 jardins japonais différents que l’on découvre en une seule visite et qui proposent un aperçu condensé de l’art paysager à l’époque Edo (1603 - 1868). On retrouve ainsi les éléments symboliques d’un jardin traditionnel, à savoir :

  • un grand plan d’eau avec ses carpes koi dans le jardin principal de la résidence du seigneur ;
  • la maison Souju-an de style sukiya dédiée à la cérémonie du thé (suspendue en période de pandémie du Covid-19) ;
  • la vue sur une élégante cascade depuis le pavillon Cho-on-sai qui s’avance sur l’eau ;
  • une succession de petites forêts d’arbres d’été qui fleurissent au printemps, d’érables qui rougissent en automne, de pins et de bambous qui restent verts toute l’année ;
  • un paysage miniaturisé de l’archipel composé de collines artificielles, de petits ponts de pierre, de bosquets et de ruisseaux ;
  • et pour les amateurs d’histoire, deux jardins de fleurs (dont Nae-no-niwa) qui proposent de revenir sur les plantes cultivées et particulièrement appréciées dans la région à l’époque d’Edo.

Les espaces vert sont accessibles par la porte Yashiki-mon puis délimités par des murs blancs à l’architecture féodale, avec une base en pierres apparentes puis recouverts d’un enduit et surmontés de tuiles Ibushi.

Koko-en, jardin de la cérémonie du thé

Une atmosphère apaisante et hors du temps

On se plaît à se promener dans cet environnement à la fois végétal et traditionnel où règnent calme et tranquillité. On profite d’une pause pour écouter le doux bruit de l’eau qui ruisselle, regarder les nombreux insectes s’affairer autour des fleurs et les oiseaux sauvages venir se rafraîchir au bord des étangs. On peut également y voir des expositions temporaires au sein des bâtiments du jardin ainsi que différents bonsaïs de pruniers, de pins ou d’érables mis en avant selon les saisons.

Les visites du Koko-en et du château de Himeji fonctionnent bien ensemble. Le jardin offre par ailleurs la possibilité de déjeuner sur place au sein du restaurant Kassui-ken.

Cet article a été réalisé dans le cadre d'un séjour financé par les préfectures de Hyogo et d'Osaka. Kanpai a été invité mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Koko-en et autour.
Par Kanpai Updated on 20 janvier 2021