Takayama Inari-jinja (Aomori), allée du sanctuaire avec porte Torii et lanternes vermillons

Takayama Inari-jinja

Le tunnel de Torii rouges d'Aomori

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Takayama Inari-jinja est un sanctuaire shinto situé sur la péninsule de Tsugaru, dans la préfecture d’Aomori. Connu dans la région pour son joli tunnel de torii rouges, il est à visiter à la belle saison lorsque la végétation en pleine floraison égaye le cadre naturel. Excentré dans le nord du Japon, le site est accessible principalement en voiture.

Malgré une localisation excentrée du tissu urbain, au sein de la préfecture d'Aomori, Takayama Inari-jinja compte parmi les plus importants lieux spirituels du nord du Japon. Aux côtés de ses populaires confrères que sont Fushimi Inari Taisha à Kyoto et Motonosumi Inari à Yamaguchi, il appartient à la famille des sanctuaires Inari qui présentent dans son enceinte un remarquable tunnel de torii ⛩️ rouges, baptisé en japonais 千本鳥居 Senbon-Torii.

Takayama Inari-jinja (Aomori), tunnel Senbon-Torii et végétation du site en hiver

Sanctuaire typique dédié au dieu des récoltes

Fondé en 1701, le sanctuaire Takayama Inari est dédié à Uka-no-mitama, la divinité kami de l’agriculture. Issu de la mythologie japonaise et cité dans le célèbre recueil fondateur Kojiki ("Chroniques des choses anciennes"), ce dieu serait l’ancienne dénomination du kami Inari. La mythologie autour de cette divinité reste cependant assez complexe.

Du culte comme dieu des récoltes, Inari est aujourd’hui également vénéré comme kami du business et des affaires florissantes. On reconnait aisément les sanctuaires shinto qui lui sont consacrés grâce aux nombreuses statues de renards 🦊 dressées dans leur enceinte. Cet animal est en effet le messager officiel de la divinité.

La visite du site de Takayama se termine d'ailleurs par une longue rangée de statues de renards, toutes coiffées d'un bavoir. Chacune de ces représentations en pierre provient d'un sanctuaire Inari différent à travers l'archipel. Après avoir rempli leur mission de messager et de protecteur pendant de nombreuses années, ces statues usées par le temps trouvent ici le repos éternel.

Takayama Inari-jinja (Aomori), statues de renards messagers d'Inari

Chemin sous un millier de portes torii

On atteint le clou du spectacle du Takayama Inari-jinja après avoir gravi plusieurs escaliers et visité l'esplanade qui comprend le pavillon principal associé au bâtiment de culte Haiden.

Niché à flanc d'une colline boisée, le jardin japonais du sanctuaire se compose d'un plan d'eau qui part en ruisseau et le long duquel court le fameux tunnel Senbon-Torii. Tel un dragon rouge, il serpente élégamment entre la végétation et l'eau. On l'admire aussi bien de loin depuis différents points de vue qu'une fois à l'intérieur lorsque l'on marche sous les quelques 1.000 portes traditionnelles shinto.

La météo et la saison représentent 2 arguments déterminants pour prévoir une visite du sanctuaire et se garantir le meilleur panorama sur le tunnel de torii. En effet, on recommande fortement de choisir une belle journée au printemps 🌸 ou en été, afin de contempler les portes rouges encadrées par les arbres verdoyants et les floraisons saisonnières comme les hortensia. En hiver et en l'absence de neige, la végétation endormie affecte la beauté du site.

Takayama Inari-jinja (Aomori), sanctuaire Sanno-jinja

Localisation reculée au bord de la mer

Logé tout au nord de la façade ouest de Honshu, sur la péninsule de Tsugaru, Takayama Inari-jinja appartient au littoral de la mer du Japon. Ses constructions en bois subissent donc les assauts climatiques de l'océan et s'abîment ainsi plus rapidement. Les visiteurs peuvent remarquer par exemple les lanternes qui présentent des couleurs passées ou bien sont rongées par l'érosion.

L'entretien du sanctuaire exige un niveau de maintenance élevé et le prêtre en chef organise pour cela des appels aux dons afin de pouvoir remettre en état et conserver l'aspect éclatant des monuments vermillons du site. Depuis avril 2021, un projet de rénovation est engagé concernant le tunnel de torii.

On recommande la voiture 🚙 pour accéder au sanctuaire qui reste éloigné de la ville et donc au global peu fréquenté ; pour une découverte à faire lors d'un périple en autonomie dans la région d'Aomori.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par les préfectures de Akita et Aomori pour la destination #feeltohoku. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Takayama Inari-jinja et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 11 février 2022