Visa de travail pour ouvrir un concept store au Japon à 38 ans ?

20 réponses

Bonjour je suis une jeune femme de 33 ans. Je travaille en tant que vendeuse depuis l'âge de 17 ans, j'ai déjà effectué un working holliday au Japon. Je n'ai aucun diplôme de l'enseignement Supérieur pas même le bac. Cependant j'ai obtenu le JLPT n2 en étudiant en tant qu'autodidacte.Je compte reprendre mes études et obtenir un master commerce international via l'inalco en demandant une dispense de bac.

Mon rêve serait d'ouvrir un café/ concept store ou je pourrais également vendre des vinyles.

J'ai consulté suffisamment de forums pour savoir que je ne suis éligible à aucun Visa de travail....d'où la reprise d'études. En ne redoublant aucune année je sortirai donc diplômée à 38 ans.

Ma question est donc la suivante : avec cet âge avancé et ce master pourrais je prétendre à un Visa de travail pour; par la suite, ouvrir cet établissement dont je rêve au Japon?

Veuillez me pardonner pour le pavé, j'ai essayé d'être précise sur ma situation et mon projet.

Question intéressante ?
4.5/5 (4 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Sérgio Ribeiro
26 Avril 2019
01:06

Hello ! Super concept, j'ai toujours voulu faire la même chose.

26 Avril 2019
08:38

Merci j'y pense depuis fort fort longtemps.

AndréZuka
26 Avril 2019
03:04

Un visa de travail permet uniquement de travailler dans un entreprise au Japon et dans un domaine précis.
Il est fait pour être salarié et ne permet pas de pouvoir créer sa propre entreprise.
Il y a d'autres visas, comme par exemple le visa investisseur, qui existe pour faire cela.

26 Avril 2019
08:41

Je le sais bien cependant pour un Visa investisseur ne fait t-il pas un associé natif en lequel on a confiance ? Le fait de travailler la bas dans un premier temps, avoir un compte en banque japonais, une résidence, etc etc...ne permet t-il pas d'accéder au Visa d'entrepreneur plus facilement qu'en étant à l'étranger sans aucun diplôme?

26 Avril 2019
03:13

Vous étiez un an au Japon donc vous avez sans doute pris des notes:
- Vous êtes étrangère
- Vous êtes une femme
- Vous approcherez la quarantaine
Ces 3 paramètres sont tout sauf négligeables. Comme je l'ai dit à plusieurs reprises, il n'existe pas à proprement parler de visa de travail ou de visa de travail "généraliste". Il existe des visas qui permettent ou non de travailler, comme celui d'ingénieur ou d'époux (se) de citoyen japonais par exemple. Pour obtenir l'un de ces précieux visas qui permet de travailler il faudra trouver une entreprise prête à embaucher le ou la candidate à un poste. On n'obtient pas de visa de travail pour ensuite chercher un poste.

Les visas sont toujours liés au secteur pour lequel ils sont délivrés, un porteur de visa ingénieur ne peut pas devenir enseignant ou créer son entreprise s'il a perdu son poste. Si vous n'êtes pas marié à une personne japonaise ou une personne qui est résidente permanente au Japon, le permis de résident permanent c'est 10 ans de délai pour avoir le privilège d'y prétendre (sans aucune garantie d'ailleurs).

Donc si vous souhaitez par la suite passer à la création d'entreprise sans être résidente permanente il faudra changer de visa pour passer au visa de business manager (il remplace l'ancien visa d'investisseur). Là, ça se complique car ils les délivrent au compte-gouttes et avec un dossier solide suite à des abus ces dernières années. De vrais locaux, un business plan crédible et solide, 5 millions de yens minimum bloqué sur un compte japonais...et beaucoup, beaucoup de paperasse en japonais uniquement. Bonne chance.

Korantan
26 Avril 2019
08:03

Bonjour,
Déjà je suis d'accors, très bon projet. Ensuite comme dit plus haut, dans votre cas c'est plus le visa investisseur qui vous serait utile. Et pour la reprise d'études, pourquoi ne pas faire une VAE? Si vous travaillez depuis 17 ans dans la vente, et que vous rester dans ce concept, avec une VAE vous pouvez obtenir un BTS management commercial. Bonne chance dans votre projet!

26 Avril 2019
08:47

Merci pour votre réponse, effectivement la VAE me permet d' être extempée de bac et de la première année de licence puisque j'ai déjà un niveau de japonais.

26 Avril 2019
09:01

Bonjour merci de votre réponse.
Oui j'ai bien ces paramètres en-tête d'où mes prévisions et questions. Je sais bien qu'il n'existe pas de Visa de travail général d'où ma question : est-ce que le commerce international est un secteur qui recrute ? Et est-il possible de passer d'un Visa de travail à un Visa d'entrepreneur? Sachant que oui il faut un compte japonais, un associé natif etc etc etc....ce qu'il me serait difficile d'avoir en restant ici!

Certaines personnes reprennent des études, d'autres se marient uniquement pour avoir un visa....je ne comprend donc pas pourquoi ce serait si inaccessible pour moi? Sachant que j'ai plus du tiers de 5 millions de yens mis de côté et surtout je suis HYPER motivée!
Pour la paperasse en japonais si j'ai réussi jusqu'ici à progresser en japonais seule, ce n'est; à mon humble avis; pas pour rien...

26 Avril 2019
20:13

Courage 33 ans c'est jeune ! J'ai 38 ans je suis au Japon à Sapporo pour être plus précis depuis quelques semaines.

J'ai un visa étudiant d'1 an qui peut être renouvelable. Je suis dans une école de cours de Japonais j'ai quitté mon travail en France et je travaille ici 15 heures par semaine dans un restaurant.

Le Japon arrive à une période où il doit s'ouvrir car il y a plus de retraités que d'actifs.

Commence ton projet je suppose que tu n'es pas marié et sans enfant donc aucune responsabilité qui te retiendrais en France.

Fonce !

27 Avril 2019
02:43

bonjour, A Fukuoka il y a l existence d un visa statup pour tout ceux qui veulent ouvrir un business innovant https://startup.fukuoka.jp/...a regarder de ce cote.. sinon si tu est partante pour t installer a Fukuoka et si ton dossier tient vraiment la route moi je suis ouvert a de nouveau projet .(je suis installe a Fukuoka depuis 18 ans et suis dans le monde de la restauration)...MP pour en discuter plus

28 Avril 2019
01:35

Avant d’ouvrir son business vaut mieux travailler au Japon et connaître le marché japonais.
A 38 ans bosser en tant que jeune diplômée au Japon en tant que femme c’est très compliqué.
Vos expériences en France seront vaines au Japon vous serez considérée comme jeune diplômée à 38 ans et faudra expliquer pourquoi aux recruteurs.
C’est pas impossible mais compliqué et si vous visez Tokyo la concurrence est atroce et les chances sont minimes et ils prendront des plus jeunes et plus compétents, c’est pas les étrangers qui manquent à Tokyo.
Le jlpt2 a Tokyo tout le monde l’a et beaucoup ont le 1 aussi.
Pour bosser en commerce international sans l’anglais c’est mort, faudra passer le toiec et avoir au moins 800 pour être crédible.
Visez le jlpt 1 et 800 au toiec pour vous démarquer et l’immigration Vous donnera le visa de travail si un employeur vous engage.
Le plus dur au Japon c’est trouvé le premier emploi après c’est un tremplin vers une autre boîte plus grande. C’est ce que j’ai fait maintenant je suis dans une grosse boîte japonaises avec des super conditions pour un jeune.

28 Avril 2019
11:38

Merci pour votre réponse. J'ai déjà le toeic, je le passe assez régulièrement puisqu'il n'est valable que deux ans. Mon dernier test date de novembre et j'ai obtenu 930 points. Pour le jlpt je prépare le n1 pour décembre prochain....j'ai toutefois bien conscience que c'est moins d'être une finalité dans l'apprentissage du japonais...
Quand vous dites mieux vaut connaître le marché du travail AVANT d'ouvrir sa boîte, encore une fois ça risque d'être difficile sans être sur place! J'essaie de mettre toutes les chances de mon côté, je suis certes une femme de 33 ans aujourd'hui, ce qui est certainement "vieux" pour le monde professionnel, mais il n'empêche que j'ai quasi 15 ans d'expérience dans la relation client, une belle Somme de côté, prête à être investie, et sans me lancer des fleurs, pas mal d'auto-discipline pour arriver complètement SEULE à un niveau de langue correcte.

AndréZuka
28 Avril 2019
17:46

C'est bien de vous jeter des fleurs avant d'avoir réalisé quoi que ce soit mais bon le TOEIC ou JLPT sont des tests papiers qui permettent seulement de savoir vous situer au niveau de la compréhension de la langue, ça ne permet pas de savoir son niveau à l'oral ni à l'écrit.
Quand j'étudiais pour le JLPT N2 et N1 et que je montrais les exercices à mes amis japonais la plupart ne pouvait même pas répondre aux questions ou des fois n'arrivait même pas lire les kanji.
Et si vous dites à un japonais que vous avez le JLPT, souvent il ne saura même pas ce que c'est...
Tout ça pour dire qu'évident le JLPT ça aide énormément pour l'apprentissage de la langue mais ne misez pas tout là dessus en pensant que ça va vous ouvrir toutes les portes car ce qui primera toujours c'est votre capacité à pouvoir interagir avec un interlocuteur japonais à l'oral ou à l'écrit.
Et si votre niveau d'anglais et japonais est si bon que vous avez l'air de le prétendre, je vous conseillerais de vos renseigner plutôt sur des forums/communautés anglophones ou japonais, cela vous aidera surement que je venir poster sur un site francophone où personne ne pourra vraiment vous donner de réponses intéressantes.

29 Avril 2019
05:42

めちゃ上から目線な答えだ...Thanks for your suggestion i obviously asked more or less the same question in an english speaking forum but i thought that, as a french , i will get supportive answers from my fellow. Look like i was was in the wrong place.

AndréZuka
29 Avril 2019
06:34

Désolé mais à en voir ton message, ton niveau d'anglais est loin d'être si dingue que ça, pas mal de fautes grammaire et du coup je suis pas certain qu'on ait pu complèment te comprendre sur les autres forums.

Ceci dit je suis anglophone à la base et le français est ma deuxième langue et même si je le pratique depuis plus de la moitié de ma vie et que je n'ai pas d'accent prononcé, je sais que mon français n'est pas parfait.

Aussi je pense que 返事 serait plus approprié que 答えvu le contexte.

29 Avril 2019
11:18

Je n'ai pas dit que mon anglais était dingue ni mon japonais, mais c'est quand même assez fou de votre part, d'être aussi septique et condescendant avec quelqu'un qui a appris seule sans cadre scolaire, qui a simplement un projet, mais si ça vous fait jubiler d'être aussi cruel, je vous laisse à votre bac à sable.

29 Avril 2019
03:28

Quand je parle de marché japonais, je parle d’intégrer une entreprise japonaise qui vous formera à la connaissance entre autre du marché japonais et la relation client dans un premier temps.
La relation client en France et au Japon est différente, les japonais sont retissants à acheter des produits étrangers et surtout aux étrangers.
Meme si vous avez de l’expérience en France, vous en avez aucune au Japon, l’expérience vous sera utile mais au Japon on vous rabâchera que vous ne connaissez rien au marché japonais.
J’ai eu presque 5 ans de relation client en France et j’ai 4 ans de relation client au Japon, je sais de quoi je parle j’ai fait de la relation client dans tout le Japon et dans des grand magasins japonais sans compter le BtoB. Le Japon est un monde à part avec un marché qui se suffit à lui même.

28 Avril 2019
11:44

vous allez y arriver si vous le voulez vraiment...

28 Avril 2019
12:01

C'est possible de envoyé un message en privé, si oui comment ? Merci beaucoup !

04 Mai 2019
04:36

Bonjour,

Je pense qu'il est nécessaire d'ouvrir les yeux : vous dites avoir "plus d'un tiers de ¥5M" de côté <=> avec si peu de ressources vous envisagez sérieusement, à court ou moyen terme, un projet d'entreprise dans un pays au niveau de vie supérieur et pas forcément accueillant vis-à-vis des petits business venant de l'étranger ? Personnellement ce n'est que passés les 150 000 € d'épargne à 30 ans que des investissements de type immo ou business à l'étranger m'ont paru raisonnables, alors bon courage si vous comptez présenter votre projet sur place avec le strict minimum requis pour le visa investisseur, avec rien derrière.

Désolé si mon message sonne essentiellement négatif, je n’ai absolument rien contre les rêves et les ambitions mais votre projet me semble détaché de la réalité du terrain. Possible, mais il va falloir mettre les bouchées triples (au moins). Bon courage.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.