Tout quitter pour vivre au Japon ?

14 réponses

Bonjour à tous

j'aurai 24 ans dans 2 mois et je me remet en question. Depuis toute petite je suis fascinée par le Japon. J'y suis allée 2 fois en moins de 2 ans : la première fois 2 mois toute seule, en vacances, j'ai fait un peu de wwoofing mais j'ai surtout visité. J'ai vraiment adoré.
J'y suis retournée pendant 4 mois en stage à la fac des sciences de Tokyo et ça a été la révélation. Le fait d'avoir un chez soi, un entourage, une petite routine... Tout ça m'a fait réaliser que je veux vivre là-bas. J'ai l'impression d'être née dans le mauvais pays, je suis plus heureuse là-bas que je ne l'ai jamais été en France. Au Japon je suis moi-même, je connais le bonheur. En rentrant en France après ces quelques mois, j'ai pleuré pendant 3 jours sans arrêt. Dans le train, dans l'avion, à l'aéroport... J'étais même triste de retrouver ma famille. Parce que je réalisai que le Japon c'était fini.

Bien sûr je n'idéalise pas le pays, je connais (certes pas encore tout) mais de nombreux "défauts" ou choses qui ne me plaisent pas. Mais même en ayant un raisonnement bien réfléchi, je me rend compte que c'est le Japon et rien d'autre (bien sûr je parle japonais).

La question qui se pose : quand partir ?

Je suis en 4ème année d'école d'ingénieur en bio et je serai diplômée en 2020. Mais je ne suis pas sûre de pouvoir attendre. Le temps que je passe en France me paraît gâché car c'est du temps que je ne passe pas là-bas, c'est du temps où je ne suis pas heureuse. Je suis triste.4

Je souhaiterais y aller dès maintenant mais je me demande si je ne devrais pas finir mes études, le diplôme pouvant servir là-bas... mais je ne sais pas comment attendre...

Bref auriez-vous des avis? des conseils?

Merci beaucoup

Par Minibrune Publié le 26 septembre 2018
Question intéressante ?
4,75/5 (8 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 14 réponses à la question posée

TokyoTokyo
26 septembre 2018
18:21

La seule réponse que je peux te donner (je suis dans le même domaine que toi, et ait eu le même problème haha) c’est que le diplôme d’ingenieur est un diplôme qui n’est reconnu qu’en France, nulle part ailleurs. Cependant, il existe des équivalences (même si tu n’as pas obtenu ton diplôme d’ingenieur, les années que tu as passées à étudier comptent ;) ) qui peuvent te permettre par exemple d’integrer un Master au Japon, ce qui te donnerait un diplôme reconnu là bas.
Après à toi de réfléchir à ce qui te convient le mieux

Réponse utile ?
2,21/5 (14 votes)
26 septembre 2018
18:28

Le diplôme d'ingénieur n'est pas reconnu uniquement en France. C'est juste sa dénomination qui change.
En France c'est un diplôme d'ingénieur, a distinguer d'un "simple" Master. A l'étranger, c'est équivalent à un master en ingénierie. Mais il est reconnu.

Réponse utile ?
4,06/5 (16 votes)
Herve ONGALI
27 septembre 2018
08:06

Bjr. Je te conseil de ne pas partir sans avoir terminer ton cursus scolaire. Un diplome obtenu te servira tjrs. Vas y tjrs en vacances et en 2020 tu partiras pour de bon. Moi aussi je suis fasciné par le japon, surtout la culture traditionnelle. La spiritualité aussi. Donc obtiens le diplome et let's go pour le japon.

Réponse utile ?
3,20/5 (10 votes)
Al
26 septembre 2018
19:27

c' est subjectif de dire qu'un diplôme d'inge n'est reconnu qu'en France. Beaucoup de cabinets de recrutement de haut profils au Japon (surtout a Tokyo) sont des filiales de head-hunters US et Europeens et ils connaissent pafaitement la reputation d'une grande ecole ou universite etrangere (pas besoin de leur faire la lecon sur ce sujet). Maintenant c'est a vous de choisir, si vous parlez et ecrivez japonais vous avez deja pas mal de cartouches en main pour essayer d'integrer une universite japonaise, mais il ne vous reste plus qu' 1 an et demi en gros pour obtenir votre diplome d'ingenieur (votre diplome plus un stage a Tokyo university (c'est Todai ou vous etes alle en stage ??) plus parler japonais (pera pera) vous partez plutot du bon pied . Personnellement j'ai attendu 15 ans avant d'etre transfere a Tokyo et pourtant avec un bon bagage, mais c'est le Japon que je voulais. Rien n'est simple. Suerte.

Réponse utile ?
3,75/5 (8 votes)
26 septembre 2018
20:06

Parrir sans diplôme serait la pire des bêtises qui pourrait transformer le rêve en galère. Aucun souci pour la reconnaissance des diplômes au Japon (hors diplôme « en chocolat » et ce d’autant plus que c’est a priori dans une boite étrangère que vous aurez le plus de chance de trouver un job de niveau ingénieur. Dans les boîtes japonaises vous aurez peu de chances d’etre embauchée a votre vrai niveau, d’autant plus que vous êtes une femme, la c’est le premier point ou il ne faut se faire aucune illusion, Coporate Japan est Misogyne et pas qu’un peu. Et donc du coup cela déteint, a un degré moindre certes, sur les sociétés étrangères y compris françaises qui de plus vous appliqueront les regles japonaises (congés et autres avantages) car bien sur on ne vous emploiera qu’en local. Pas forcément genant bien sur, mais on oublie les 35h, le CE genereux, la mutuelle qui rembourse bien et autres spécialités bien françaises. Si vous n’avez pas d’attentes particulières la-dessus alors pas de souci surtout que vous etes dans un domaine porteur.
頑張れ!

Réponse utile ?
4,43/5 (14 votes)
Adri93
27 septembre 2018
06:57

Arrête tes études et tu trouveras pas de job ici. Tu reviendras en France pour retarder ton projet, sauf que t'auras plus de bagages universitaires donc tu finiras par un job en France qui ne te permettra pas financièrement d'y retourner de sitôt.
Fais comme tu veux, bien mal acquis ne profite jamais.

Réponse utile ?
2,92/5 (12 votes)
Albatur
27 septembre 2018
07:59

A la Japanime de Paris début juillet une entreprise japonaise recrutait des ingénieurs français donc comme les autres, je te conseille d'avoir ton diplôme en poche avant d'y aller. Courage, deux ans ça arrive vite. (Et ça te laissera le temps de tout planifier pour ton départ définitif)

Réponse utile ?
3/5 (7 votes)
27 septembre 2018
09:30

Bonjour,

Ne plus se sentir super épanoui(e) là où on est, ça arrive souvent après la découverte de nouveaux horizons, c'est grisant.

Personnellement, j'ai passé presque 10 ans en Suède, et plus de 3 ans au Japon. Et ce qui m'a fait y rester aussi longtemps c'est justement de me dire que ces pays me correspondaient plus (chacun pour des raisons assez diamétralement opposées) et qu'en plus je montais d'un cran en termes de civisme, propreté, niveau général de la société, etc...

On a tous nos raisons, et il faut savoir écouter son cœur quand on estime ne pas être bien.
Cependant, attention à ne surtout pas idéaliser et précipiter les choses !

J'ai également un diplôme d'ingénieur, et trouver au Japon est une mission vraiment difficile.
Quand on est une fille dans l'ingénierie, c'est déjà un obstacle gigantesque au Japon. Il faut vraiment en prendre conscience.

Ensuite, et là c'est un super bon point, tu parles japonais. Mais s'agit-il d'un japonais parfait à l'oral (avec toutes les formes de politesse) et à l'écrit ? Les japonais ne font pas dans le détail en entreprise en en business. Être étranger avec un accent et des fautes passent dans certains domaines (c'est "mignon"), mais dans le domaine de l'ingénierie où tout doit être parfait (pour faire des produits aussi parfaits que les leurs, ça se comprend), ça peut très vite devenir un problème et faire que les gens n'oseront pas te faire confiance.

Alors sans diplôme, tu seras vouée à prendre des boulots qui ne seront pas à ce niveau-là, tu peux en être sûre malheureusement.

Déjà, imagine-toi à expliquer en entretien que tu as abandonné ton cursus en plein milieu. Le Japon est un pays où une telle remise en question telle que la tienne n'est pas comprise (et donc pas vraiment acceptée), où les gens étudient à fond depuis le plus jeune âge et mettent la réussite "de société" avant leur épanouissement personnel.

Ensuite, tu as 24 ans. La vie est longue. J'en avais 24 quand j'ai quitté la France et j'y suis revenu à 35 l'année dernière.
Et j'étais bien content d'avoir un diplôme qui m'a permis d'immédiatement retrouver du travail. Si dans quelques années (ou à n'importe quel moment entre maintenant et ta retraite) tu veux essayer autre chose que le Japon. Ca peut être la France, l'Europe, ce que tu veux. Même avec des dizaines d'années d'expérience, tu ne pourras juste pas postuler à la plupart des boulots dans l'ingénierie qui demandent expressément un diplôme, c'est un fait.

Mon petit avis :
- Termine bien tes études ici comme il faut, c'est un sésame pour toute ta vie. Surtout en ingénierie, c'est un poste clé en France et s'appliquer à tous les domaines (même différent de ton domaine de départ)
- Pose toi bien la question sur ton niveau de japonais. Suffit-il vraiment à travailler au Japon dans ton domaine ? Si ce n'est pas le cas, mets le paquet là-dessus sans attendre et sans te dire "ça devrait aller". Tu dois en être 100% convaincue !
- Tu peux très bien aller au Japon pendant les vacances, y faire un nouveau stage, etc... Pourquoi pas les JO en 2020, tu y vas en volontaire ?
Ca te permettra de mieux voir ce dont il est question niveau boulot (heures sup'...). Dans tous les cas, il faut que tu y retournes.
- Pour y travailler, y être envoyée depuis une entreprise française qui est aussi installée là-bas, ou une entreprise japonaise qui est ici mais recherche des profils à envoyer au Japon, c'est le meilleur pari. Il faut bien comprendre que, indépendamment d'ingénieur, de fille, de parler japonais ou non, de motivée ou non, n'importe quelle entreprise souhaite une valeur ajoutée avec les personnes qu'elle emploie, et souhaite de la fidélité sur un temps aussi long que possible.

Dans l'immédiat, sans diplôme, sans expérience, et avec l'idée de tout plaquer pour commencer, ce n'est pas ce que j'appelle une valeur ajoutée, au contraire (désolé d'être un peu direct). Tout vient à point à qui sait attendre. C'est valable pour toute forme de relation d'ailleurs. Si c'est ce que tu veux vraiment, ce n'est pas un an ou deux qui vont changer quoi que ce soit. Par contre, si ce n'est pas ce que tu veux, un an ou deux peuvent changer la donne complètement, donc laisse le temps au temps :-)

Tu es jeune, promise à un bel avenir avec un excellent diplôme. Tu as déjà voyagé, tu parles plusieurs langues, c'est une force !
Mets bien tout ça en forme, contacte des associations ici, voire carrément des entreprises japonaises pour expliquer tout ça. Fais ce qu'i faut pour montrer que tu es déterminée mais que tu vas au bout des choses. Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage :-)
Tu en sortiras grandie, plus sûre que jamais !
Bon courage à toi.

Réponse utile ?
4,67/5 (24 votes)
Amy
27 septembre 2018
11:05

J’aimerais pouvoir te conseiller correctement car je suis dans un cas semblable au tiens. Je suis en année de terminale et j’aimerais aller vivre au Japon pour la culture et le travail. Si je continue sur m lancée je ne serais diplômée qu’en 2022 et je n’ai pas assez d’argent pour faire quelques aller retour au Japon.
Personnellement je te conseille de finir tes études car tu auras plus de chance d’avoir un travail (c’est l’idée que je me fais) et après avoir patienté aussi longtemps tu sera encore plus heureuse d’y retourner et pour de bon cette fois.
Rien ne sert de courir, il faut partir à point!

Réponse utile ?
2,25/5 (4 votes)
27 septembre 2018
11:53

Merci à tous, oui vous avez sans aucun doute raison...

Je vais voir pour des stages bien que l'aspect financier soit compliqué à gérer

Merci encore pour vos conseils réfléchis et objectifs :)

Réponse utile ?
3,25/5 (4 votes)
27 septembre 2018
12:18

Une petite chose sympa : une fois ton diplôme en poche, tu peux tenter un VIE (lien ci-dessous des offres actuelles vers le Japon) :
https://www.civiweb.com/FR/offre-recherche-avancee/Page/1.aspx?q=s=@c=9…
D'ici un an ou deux, il y aura au moins autant d'offres, probablement beaucoup plus vu comment le monde s'élargit.
Le VIE est très souvent une porte d'entrée fantastique. Financièrement ça marche pas mal, et tu rentres dans une entreprise française, qui investit sur ta motivation. Quand ça se passe bien, les VIE deviennent des CDI sur place pour continuer sur la lancée donc c'est vraiment à envisager à moyen terme (parmi d'offres options) :-).

Réponse utile ?
3,40/5 (5 votes)
27 septembre 2018
14:02

Bonjour Minibrune,

Je comprends complétement ton envie et ta remise en question.
Je pense qu'il est important que tu finisse ton diplôme car cela sera certainement beaucoup plus simple au Japon pour toi ensuite (ou ailleurs si au bout d'un moment tu décidais de quitter le Japon).
Par contre je pense que tu as plusieurs possibilités pour retourner au Japon d'ici là :
- n'as tu pas de stage de fin d'étude de 6 mois (les gens e école d'ingénieur que je connais en ont tous) ? Si oui tu peux déjà commencer à te renseigner et à prospecter pour un stage là-bas ! (6 mois de moins en France et 6 mois de plus au Japon !)
- renseigne toi s'il n'y a pas d'échange universitaires possible avec le Japon via ton école. Dans mon école (de commerce donc c'est différent) il était possible de partir au moins un semestre à l'étranger en avant dernière année et nous avions quelques partenariats avec des fac japonaises.
- si la perspective de faire encore deux ans en France te parait trop longue peut-être peux-tu faire une année de césure (et donc aller faire un stage, un échange universitaire du bénévolat ou un VIE au Japon) : tu aurais comme ça la possibilité de passer un an au Japon. Après tout dépend de tes finances.
Voilà en tout cas bonne chance dans ton projet et tous mes vœux de réussite !
Florimelle

Réponse utile ?
3,20/5 (5 votes)
28 septembre 2018
01:28

Bonjour
Tout est réalisable mais tu ne sembles pas connaitre le monde du travail tel qu'il existe ici vu que tu n'es venue que comme touriste ou étudiante, je pense que tu devrais terminer tes études dans un premier temps et éventuellement intégrer une entreprise française ayant une succursale au Japon.
Pour ma part je ne pense pas qu'il soit possible d'intégrer directement une entreprise japonaise sans avoir vécu un certain temps dans le pays, la culture est très différente de celle qu'il y a en France, relation avec la hiérarchie, niveau de salaire différent homme / femme, considération inférieure, c'est vrai que ça peut sembler abstrait vu de l'étranger mais pour beaucoup de japonais, y compris parmi ceux qui ont un niveau élevé dans des grosses boites, la place de la femme est à la maison, son rôle étant de s'occuper des tâches domestiques et des enfants, y compris pour des épouses ayant pourtant un solide bagage universitaire. Chose très importante à savoir. Le fait de parler la langue peut être utile mais ne constituera pas forcément un atout dans la mesure où les ingénieurs japonais la parlent également, par ailleurs les entreprises qui embauchent des collaborateurs étrangers sont souvent bi lingues et l'anglais est donc la langue de travail.
Tu pourrais éventuellement venir un an en WH à l'issue de ta formation et découvrir de façon plus approfondie la réalité du pays,
Tout ce que je peux te dire c'est que d'expérience ceux qui sont venus vivre ici, du moins qui on essayé, en idéalisant de trop ce que pouvait être le pays ne sont pour la plupart d'entre eux pas restés alors que d'autres qui se sont retrouvés au Japon un peu pas hasard (c'est mon cas) y sont encore.
Bon courage

Réponse utile ?
3/5 (10 votes)
Adri93
28 septembre 2018
10:25

Oui, en général les fans de culture pop jap ne font pas long feu ici au Japon.
Ils sont vite déçus quand ils se rendent de la réalité et que le Japon n'est pas aussi romancé qu'ils le pensaient.
J'ai déjà rencontré quelques étrangers qui ont voulu faire leur vie mais qui ont tellement été déçus et dégouter que le Japon a un gout amer pour eux maintenant

Réponse utile ?
2,71/5 (14 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.