Vos retours d'expérience en tant que recalés au programme JET ?

7 réponses

Bonsoir à toutes et à tous

Je souhaite exorciser mon mal, ma frustration et surtout mon ressentiment face au programme JET. On m’a toujours présenté ce programme comme une opportunité unique, un vrai tremplin permettant de travailler au Japon dans les collectivités territoriales, ce qui est très difficile à atteindre sans ce genre de programme.

Il faut savoir que c’est ma première tentative cette année car Je n’avais jamais postulé auparavant. Je me souviens d’une information qui circulait prétextant une limite d’âge, un peu comme les V.I.E. Ceci étant, ce n’est pas la véritable raison de mon désarroi. Quoique si j’avais su j’aurais postulé bien des années auparavant.

Enfin bref, j’ai commencé à monter mon dossier fin janvier 2022 avec la conviction que ça irait et j’ai donc diligemment recueilli la flopée de documents nécessaires. Pendant que je travaillais sur les 3 lettres de motivation, j’ai tout de même été surpris de constater que seulement 5 places étaient disponibles en CIR contre 0 en ATL. En comparant cela aux pays anglophones qui ont un énorme quota, c’est une honte. J’ai tout de même continué à postuler parce que j’estimais être légitime.

D’ailleurs laissez-moi vous en dire un peu plus sur mon parcours. Je vais essayer d’être bref :

J’ai validé une licence LLCE Japonais sur Aix-en-Provence et un Master études japonaises mineure sociologie à Toulouse. J’ai passé une année au Japon, plus précisément à Nagasaki entre 2016 et 2017 au sein de l’université des langues étrangères.

J’ai pu donner des cours d’anglais dans un collège et de français pour les adultes d’une association. Je me suis constitué un carnet d’adresse, j’ai rencontré mon petit ami avec qui je suis toujours et j’ai décroché une promesse d’embauche pour un futur stage pro effectué en 2019.

J’ai même participé pour la petite anecdote à un concours intitulé Mister University Japan 2017 (je suis apparu dans un article du magazine Junon) et ce après avoir été élu « prom king » à la fête de la fac. Je n’ai pas mentionné ça dans mon dossier je vous rassure. C’est juste pour montrer que j’ai vécu pas mal de choses cette année-là.

Toujours la même année, j’ai été sélectionné sur concours comme le narrateur français officiel du Musée de la Bombe Atomique et du Mémorial pour la Paix de la ville de Nagasaki. (Ok, ça je l’ai mentionné dans mon dossier)

A mon retour en France, j’ai souhaité validé une formation en Commerce Internationale de niveau bac+2 parce que mon master de recherche était trop théorique et que je voulais ouvrir des perspectives plus professionnalisantes. Pendant ce cursus, j’ai validé la certification des conseillers du commerce extérieur de la France remise par la CCI.

J’ai passé en 2019 le TOEIC ou j’ai obtenu 900/990 mais je compte le repasser pour un meilleur résultat car la validité est depuis dépassée. Seulement, je n’ai jamais passé le JLPT N2, (N4 en 2012 cependant) car lorsque je me suis inscrit pour la session de 2020, le Covid venait de frapper. Puis originaire de Marseille ce n’est pas toujours pratique de faire le déplacement sur Lyon ou Paris.

J’ai expliqué que je pensais objectivement posséder un niveau N2 car étant titulaire d’un Master 2, je pensais que l’on m’aurait laissé le bénéfice du doute sur ce point.

Je leur ai tout de même fait parvenir un justificatif mentionnant l’annulation du JLPT 2020 par l’association de Lyon. J’aurais pu passer celui de 2021 mais j’ai été gravement malade cette année-là.

J’ai fourni plusieurs lettres de recommandations professionnelles (CPAM, service international) universitaires (professeur d’anglais et de marketing) ainsi que celle d’un professeur japonais qui se trouve être également le responsable du département de français à Gaidai.

Tout ceci pour vous dire qu’après avoir soigneusement travaillé mon dossier, j’ai fini par recevoir une petite réponse du service éducatif de l’ambassade du Japon m’informant du rejet de ma candidature à la pré-sélection. Un peu du genre « Désolé Madame, Monsieur mais vous ne faites pas le poids ». Je caricature mais j’ai même pas reçu une réponse personnelle.

Je n’ai donc pas eu l’opportunité de défendre mon projet et passer l’examen oral qui aurait pu éventuellement montrer que je possédais un niveau entre le N1 et le N2.

J’écris ce message non pas pour faire la liste des choses dont je suis à peu près fier mais surtout pour montrer combien le système est stagnant et variable pour ne pas dire injuste d’un pays à l’autre. Quand on voit le quota aux USA et le niveau exigé, on a pas de chance d’être français. En effet, pourquoi avons-nous si peu de places disponibles me direz-vous ?

Et bien certains sauront ainsi que non seulement les places sont extrêmement limitées mais certains anciens participants du JET restent en fonction d’une année à l’autre. De ce fait le turnover n’est pas du tout dynamique. Attention, chacun sa chance et tant mieux si leur travail paie mais on perd cruellement en terme d’égalité des chances. Non?

Enfin, je finirais par dire que ce qui m’a également choqué fut la réponse que j’ai reçu lorsque j’ai souhaité savoir pourquoi mon dossier avait été rejeté aussi tôt. Avec le recul je n’aurais peut-être pas dû demander tellement celle-ci m’a indigné. Normalement on n’ait pas supposé recevoir de feed-back sur les résultats aussi je remercie l’effort fait par la personne m’ayant répondu mais je ne peux pas faire comme si ces explications étaient justifiées. Les argumente étaient tellement contraire à ce que je pensais avoir montré de moi et de mon parcours que j’ai pensé à une erreur de destinataire.

En gros mon dossier a été rejeté parce que je n’avais pas le N2, alors que d’autres dossiers contenaient le N1 et N2. (je peux accepter ce premier argument) mais m’entendre dire que mon niveau de japonais était trop faible, que je devrais étoffer mes expériences professionnelles avant de postuler à nouveau, alors que j’ai bossé de 2017 à 2021 sur du 39h par semaine. C’est un peu se moquer du monde.

On m’a aussi fait comprendre et j’avoue ne pas comprendre que le jury attend aussi un niveau de français natif, à croire que je parlais italien…

En plus de cela en lisant des blogs anglais et français je me suis rendu compte que les années précédentes des personnes avec un niveau N5, N4 avaient été sélectionnées à passer l’oral surtout de l’autre côté de l’Atlantique. J’ai même fini par voir du côté du site internet du CLAIR en Angleterre que le N2 n’était en fait pas obligatoire pour eux et qu’il n’était qu’un outil de mesure servant à informer les candidats que l’emploi d’un japonais avancé été requis.

Bref, j’ai presque l’impression d’avoir soit été profilé soit que mon dossier s’est retrouvé mélangé à celui d’un autre. Je suis d’accord qu’il y a eu un vrai engouement cette année pour le programme mais je doute qu’il faille avoir un doctorat pour espérer passer devant le jury.

Je pense sincèrement qu’ils auraient dû me laisser le bénéfice du doute sur ce coup. Ainsi je souhaite avoir un retour des personnes ayant été recalées cette année. J’apprécierais que l’on se serre les coudes car je sais très bien que cette ambition de carrière au Japon nous est commune. Alors merci à tout ceux qui auront patiemment lu jusqu’au bout car j’avais besoin de partager mon expérience.

Depuis quelques jours je suis vraiment hyper déçu sachant que je connais deux sœurs qui été dans mon groupe de japonais à Nagasaki et qui ont elles été choisies pour le programme de 2019 et elles sont à ce jour toujours en poste. Ça laisse vraiment que très peu de places pour nous autres et je ne pense pas avoir la force de postuler l’année prochaine pour être tout à fait franc.

En espérant avoir vos retours d’expériences à ce sujet.

Merci et bon week-end.

Par Zakkxx1 Publié le 03 avril 2022 Thématiques associées :
Question intéressante ?
5/5 (6 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 7 réponses à la question posée

Bennypon
03 avril 2022
19:24

J'ai essayer de participer moi aussi , j'ai reçu le même mail que toi , sauf que je n'ai pas fais d'etudes universitaires (j'ai un jlpt n3 ) ce qui as eu sans aucun doute un impact sur le resultat mais j'ai tenté quand même , j'ai fait aussi des recherches de mon côté comme toi c'est incroyable la différence de traitement entre la feance et les pays anglophones , 5 places uniquement c'est une honte quand on vois que les autres ont plus d'une centaine de place

Réponse utile ?
4,40/5 (10 votes)
Emi-lissa
03 avril 2022
21:32

Coucou Zak ! Ça doit être la première fois je poste dessus mais ton témoignage m'a touchée donc je me permets de faire un retour d'expérience.

Tout d'abord, bravo pour ce super parcours !

Bref résumé pour me situer par rapport à toi : Licence en relations internationales à l'Inalco et Master en études japonaises à l'Université de Paris, j'ai passé mon TOEIC que j'ai eu avec un score de 930 et mon JLPT N1 l'an dernier. J'ai aussi eu l'occasion de faire un échange universitaire à Saga, et effectuer mon stage de fin de master de 6 mois à Tokyo. Cette année a été ma deuxième candidature au JET, qui a été rejetée. je précise que j'ai postulé l'an dernier et que j'ai eu le privilège de passer aux entretiens mais que j'ai été rejetée après... c'est la vie me diras-tu. L'an dernier, et par question de timing, j'ai pas eu le temps de joindre mon JLPT N1 et mon score TOEIC au dossier, mais j'ai quand même passé le 1er tour... cette année, j'ai pu joindre les deux, et mes bulletins de notes (etc) n'ont pas changé mais j'ai été rejetée donc je suis en mode "much confuse" haha.

Pas trop envie de pousser un coup de gueule, mais les conditions d'entrée(?)/d'acceptation me questionnent également. L'an dernier, après les résultats du premier screening, on a formé un groupe de 7 français tous acceptés à l'entretien pour se soutenir. Au terme de la période en question (des entretiens), il y a en a que 2 dans notre groupe qui ont été affectés, et même pas dans leurs choix (pour l'un des deux). Aussi, le permis de conduire avait été en théorie exigé pour l'un des postes, mais la personne affectée n'avait pas son permis; on lui a dit plus tard que "ce n'est pas grave" et elle a pu prendre son poste. Il me semble que cette personne n'avait pas son N2 de mémoire... Pour être honnête, on a tous été sonné dans le groupe. Quand on s'est présentés les uns aux autres, on avait tous des parcours hyper riches et variés, des parcours comme le tien ou le mien, enrichissants et compétents... donc oui on arrivait pas trop à comprendre ? Je n'arrive toujours pas à comprendre là... haha

Je n'entrerais pas dans les détails ici, mais sache que c'est peut-être un mal pour un bien. J'ai gardé contact avec la personne que j'évoquais au dessus qui a pris poste l'an dernier, et qui m'évoque des conditions de travail "questionnables" (je mets bien les guillemets là, mais vais citer entre autres : environnement toxique voire limite harcèlement au travail). Je pense honnêtement pas que ton parcours ait été le frein, donc même si c'est déprimant, j'espère que tu pourras garder la tête haute et être fier de ton parcours et tes accomplissements.

Je te soutiens également en tant que recalée au JET cette année ! Soyons forts et continuons de croire en notre but d'expatriation !

Réponse utile ?
4,27/5 (11 votes)
Tktk
03 avril 2022
23:11

Salut !

Je suis tellement désolé pour toi, tu as un dossier en béton !
Quand je vois que des potes américains sont accueillis les bras ouverts avec même plusieurs organises ALT, ils ont juste à parler anglais, et nous, c’est super filtré, il faut le fle etc… je trouve ça tellement injuste et prétentieux en même temps….

personnellement je sais que j’ai aucune chance pour les programmes JET, même si je suis JLPT N2 etc

Bon courage, c’est pas facile mais ps impossible

Réponse utile ?
4,33/5 (3 votes)
Hilbert
04 avril 2022
04:26

Il y a 23 postes de JET CIR pour les francais contre 145 pour USA, 65 Chine, 50 Coree. Pour un total de 514.
Pour ce qui est de JET Alt c'est encore plus difficile sachant qu'il y a 4 postes pour le francais et plus de 5160 pour l'anglais.

Dans les deux cas, il est evident que les criteres d'admissions vont etre draconiens pour les francais.
Entre nous, JET CIR demande largement un N2 sinon N1. Il s'agit de faire du developpement economique/touristique avec une multitude de partenaires FR ou JP, un niveau avance de japonais est indispensable.

Réponse utile ?
4,33/5 (9 votes)
04 avril 2022
11:22

Bonjour,

Votre parcours est épatant et je partage votre déception. La raison du plus grand nombre de places pour les américains/anglais et chinois est purement économique je pense...

Ma question est peut être naïve étant donné que je connais mal ce programme mais...pourquoi voulez vous passer par ce programme pour obtenir du travail ici ?

Vous avez un bon Français, un bon Japonais et un bon Anglais. Pourquoi ne visez vous pas une grosse société Française (Marque de Luxe ou institution financière) ou encore mieux, une chancellerie francophone ?

Bon courage à vous en tout cas.

Cordialement,

Réponse utile ?
4,64/5 (14 votes)
Madeline
08 avril 2022
16:07

Bonjour à tous,

Je me sens très rassurée de lire vos commentaires. J'ai également été recalée lors de la première sélection avec le même message impersonnel que vous...

Je vais aussi brièvement vous faire part de mon parcours. Je possède une double licence en lettres modernes et en japonais. Actuellement je suis en dernière année en M2 japonais et en M2 édition. J'ai également passé un semestre au Japon en 2019 à l'université de Mie au Japon.

Tout comme Zakkxx1, je n'ai pas pu passer le JLPT N2 à cause du covid donc j'avais envoyé un mail à l'ambassade avant de constituer le dossier pour savoir si cette qualification était obligatoire. Ils m'ont répondu que ce n'était pas le cas et que je pouvais postuler sans.

Comme vous je suis très déçue, je pensais au moins avoir l'opportunité d'aller jusqu'à l'entretien même si je savais que ce dernier serait difficile (surtout quand je vois tous les excellents candidats qu'ils ont eus). D'autant que si je ne me trompe pas, ces postes sont censés être destiné aux personnes qui souhaitent améliorer leur japonais et travailler au Japon. Nous le savons tous, arriver à travailler sur l'archipel nippone relève du parcourt du combattant... Je sens que j'ai vraiment besoin d'aller au Japon pour parvenir à améliorer mon japonais mais ce pays ne m'a jamais semblé être aussi loin...

En tout cas, je suis très contente d'avoir eu des retours, ça me soulage beaucoup.

Bonne continuation à tous, et bon courage dans votre aventure du japonais !

Réponse utile ?
4/5 (1 vote)
Florence Ohno
11 avril 2022
08:45

Bonjour. Je suis ALT (en anglais) indépendante au Japon et je suis désolée pour tous ceux qui se retrouvent injustement « recalés » malgré leurs dossiers en béton. Par rapport au nombre « scandaleux » de postes de CIR et ALTs pour français au Japon, la réponse est simple : l ‘anglais est la seule langue étrangère obligatoire enseignée dans les collèges et lycées publics- et de plus en plus en école élémentaire selon les préfectures. En comptant au moins un/une ALT par établissement…
Le français est enseigné dans certains (rares) établissements privés et en université. Pour les postes de CIR, les relations internationales se font essentiellement en anglais, alors en tant que français si vous pouvez décrocher un poste, c’est vraiment la fête !

Bon courage à tous pour la suite !

Réponse utile ?
4,33/5 (3 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.