Comment partir 3 mois au Japon malgré un CDI ?

10 réponses

Bonjour à tous ceux qui me liront :)

Voilà, j'ai actuellement 21ans et j'ai un CDI depuis environ 1an.
Le Japon me fascine, j'adore ce pays et sa culture sous bien des formes et je rêve d'aller découvrir tout ça en étant en plein dedans !
Mon rêve, car je ne peux pas vraiment appeler ça un projet pour le moment, c'était de m'y installer pour 1an. (Ce rêve étant dicté par mon indécision sur le sujet "si je pars au Japon sur quelques semaines ça serait à quelle période de l'année ?".)
Ensuite en regardant les VISA et tout ça, j'ai vu qu'en tant que Touriste on ne pouvait séjourné que 90jours sur le sol Nippon et j'ai donc réduit mon rêve, passant alors de 1an à 3mois de séjour jap'.

J'arrive maintenant à ma grande question. (Enfin ! ^_^')
La plus grosse envie à laquelle j'ai terriblement besoin de céder c'est de partir découvrir ce Japon qui me fait rêver. Seulement je ne sais pas du tout comment faire vis-à-vis du travail notamment. 3mois ça fait une grosse pause et je ne pense pas que demander de si longues vacances puisse passer même avec le meilleur espoir du monde.
Donc voici ma question : Comment faire pour pouvoir partir au Japon malgré mon travail ? (dans l'idéal en exploitant la durée maximum du séjour ^-^)

Merci d'avance pour ceux qui auront eu le courage de me lire et pour les (j'espère !) futures réponses ! voire encore mieux ! :)

Par Ryuu85 Publié en octobre 2016 Thématiques associées :
Question intéressante ?
/5 ( vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 10 réponses à la question posée

Henkam
30 octobre 2016
18:15

On peut pas franchement t'aider, à 21 ans tu devrais déjà savoir comment gérer ta vie normalement. Si tu veux absolument partir au Japon pour une durée aussi longue tu donnes ta démission et tu y vas en espérant retrouver un autre job à ton retour, c'est aussi simple que ça...

Réponse utile ?
2,25/5 (32 votes)
30 octobre 2016
18:23

Il faut voir avec ton service des ressources humaines les conditions pour obtenir un congés sans solde dans ton entreprise, ce qui te permet de retrouver ton poste à ton retour.

Réponse utile ?
4,21/5 (14 votes)
Allan
30 octobre 2016
18:39

Tu peux aussi y aller en Working Holiday Visa pour 1 an. Si tu as un très bon niveau d'anglais , tu peux faire une saison d'hiver en station de ski. Je suis en Nouvelle-Zélande actuellement et j'ai rencontré un français qui a fais ça. Et sinon travaillé dans les fermes les trucs comme ça ou dans les restaurants français. Après le travail la bas c'est pas le travail chez nous. Surtout en hôtellerie en ayant des amis japonnais , c'est pas la même.
Sinon pour revenir à la question de base. En étant partis 2 mois et demi à l'étranger j'ai prévenu mes patrons que je partais pour cette durée voir , si ils pouvaient avoir quelqu'un en CDD pour attendre que je revienne c'est ce qu'il c'est passé. Ça dépend de l'appréciation de chacun et j'imagine de la branche dans laquelle tu bosses

Réponse utile ?
4,63/5 (8 votes)
30 octobre 2016
23:20

Quand je vivais en France et que je travaillais à casto j'avais un collègue qui était parti 1 an en pvt au Canada avec sa compagne qui travaillait aussi avec nous ils ont pris un congé sans solde de 1 an et quand ils sont revenus ils ont repris leur travail. Donc même 1 an c'est possible

Réponse utile ?
5/5 (5 votes)
31 octobre 2016
12:42

Bonjour,
Je t'invite à en discuter directement avec les RH de ton entreprise et à consulter le droit du travail concernant le songé sabbatique.
Tu peux effectivement bénéficier du visa vacances-travail qui dure lui 1 an, mais qui pose quelques conditions, contrairement au visa touriste de 90 jours.

Réponse utile ?
5/5 (3 votes)
lb
31 octobre 2016
12:54

Honnêtement, parles-en à ton patron tout simplement. C'est aussi simple que ça. Tu as deux possibilités, cumuler tous tes jours de vacances et compléter par un congé sans solde ou le visa vacances-travail (mais attention, tout le monde ne l'a pas. Ils ont des quotas et de plus en plus de monde veut partir au Japon, donc aies un projet bien ficelé).
Après une fois sur place, il faut savoir que si tu n'as que le visa touriste, ça ne te permet pas de travailler. Donc prévois le budget, car trois mois c'est long et la vie est chère au Japon.

Réponse utile ?
4,75/5 (4 votes)
31 octobre 2016
14:04

Je suis d'accord avec lb ... il faut en parler avec ton patron/responsable : si tu veux partir 3 mois (ou plus) en gardant ton CDI, ça implique de passer par un congés sans solde (le congés sabbatique étant légalement réservé aux personnes ayant plus de 3 ans d'ancienneté je crois ...).
Or, le congés sans solde est un accord entre l'employeur et l'employé ... l'employeur n'a aucune obligation (légale) de te laisser partir, il te faut donc son accord.
D'autant plus que mettre tes collègues, patron, responsable, ... , devant le fait accompli est le meilleur moyen de te les mettre à dos (quelqu'un qui part plusieurs mois, après "seulement" un an dans la boîte, peut être perçu comme quelqu'un sur qui on ne peut pas compter ...).

Donc, si ton avenir dans la boite est important pour toi, parles-en à tes collègues parce-ce que:
1) tes décisions auront un impact sur eux
2) tu ne pourras probablement rien faire sans l'accord de l'entreprise

... Toutefois, si ton avenir dans cette société n'a pas d'importance, alors profite tant que tu peux de ton contrat, prend le temps de monter un projet pour une expatriation d'un 1 an (histoire que ça en vaille le coup), et une fois que ton projet est prêt (ou avant si tu t'entends bien avec tes collègues), explique que tu veux partir, et que, si possible, tu souhaites trouver un accord pour ne pas rompre le contrat (mais peu de chances que ça marche), mais que ta décision est prise et que s'il le faut tu démissionnes.
Attention, ce n'est pas une décision facile, elle implique une perte du revenu, mais aussi des droits au chômage, la non-cotisation à la retraite , etc .... , et si tu fais ça, inutile de revenir dans la boite si quelque chose se passe mal. C'est un saut dans le vide.

Mon conseil : si ce n'est déjà fait, commencer par un petit voyage de 2 (idéalement 3) semaines, histoire de savoir où tu met les pieds, et ensuite essaye de "tâter" le terrain pour voir comment peut être perçu ce genre de projet dans l'entreprise, et adaptes-toi.

Réponse utile ?
3,67/5 (3 votes)
31 octobre 2016
19:14

Pour compléter un peu les réponses et aller dans une autre possibilité (je dirai plus réalisable au vu de ta situation). Tu peux partir en fin d'année et additionné tes jours de congé de la première année à ceux de l'année suivante, ainsi tu peux partir minimum deux mois sans faire appel à un congé sans solde durant les mois de décembre et janvier. J'ai eu la chance de découvrir le Japon durant trois petite/interminable semaine et je pense que deux mois pourraient te "suffire" pour une première expérience. Ganbatte à Toi, beau projet !

Réponse utile ?
5/5 (2 votes)
31 octobre 2016
19:19

[Message supprimé à la demande de son auteur]

Réponse utile ?
/5 ( vote)
01 novembre 2016
01:23

bonjour
j'ai de sérieux doutes sur la faisabilité de ton projet, étant moi même chef d'entreprise je me verrais mal me passer d'un de mes employés pendant trois mois alors qu'il est en CDI
je me doute bien que si ton employeur t'a fait ce type de contrat c'est qu'il a vraiment besoin de toi
dans le doute attends quelques années avant de pouvoir réaliser ton projet, je pense qu'il faut au moins 5 années d'ancienneté avant de pouvoir envisager de partir si longtemps
bon courage

Réponse utile ?
3/5 (1 vote)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.