Vue sur la vallée du temple Shiofune Kannon-ji à Ome

Shiofune Kannon-ji

Le temple aux 17.000 azalées à l'ouest de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Shiofune Kannon-ji est un vaste temple bouddhiste situé dans la ville de Ome, à l’ouest de Tokyo. Vieux de plus de 1.300 ans, le site est connu pour ses innombrables azalées (ou rhododendrons) de toutes les couleurs qui fleurissent massivement de la mi-avril à début mai. Chaque année, les Japonais viennent assister au matsuri qui leur est consacré dans la petite vallée, dominée par l’impressionnante statue du bodhisattva Kannon.

La date de création du temple est imprécise mais elle remonterait à l’ère Taika, entre 645 et 650. La légende attribue sa fondation à une nonne bouddhiste, Yao Bikuni, qui aurait vécu 800 ans. Cette incroyable longévité lui aurait été octroyée lorsque qu’elle ingéra involontairement de la chair de sirène dans sa jeunesse.

Son acte fondateur consista à sanctuariser une petite statue en bois de Senju Kannon (Kannon aux 1.000 bras, le bodhisattva de la compassion) dans la vallée actuelle. Abritée dans le bâtiment principal, la statuette d’origine aurait été préservée jusqu’à nos jours. Elle est montrée chaque année au cours de multiples cérémonies religieuses.

Vue sur les azalées du temple Shiofune Kannon-ji à Ome 2

La floraison printanière des azalées à l'honneur

L’entrée de la vallée où se niche le temple Shiofune Kannon-ji n’est accessible que par les rues d’une agréable petite ville de campagne. Lors des festivals, les visiteurs sont accueillis devant le temple par les habituels stands de nourriture : marchands de glace, de nouilles sautées yakisoba ou de boulettes de poulpes takoyaki. Les petites lanternes et fanions, dont les couleurs égayent l’entrée du temple, ainsi que les oriflammes bigarrées des allées donnent le ton.

La période de floraison des azalées, dont le pic se situe de la mi-avril à début mai, marque la meilleure saison pour visiter Shiofune Kannon-ji. Elle suit ainsi la haute saison touristique des sakura 🌸 à Tokyo. Les bosquets de rhododendrons plantés à flanc de la vallée se parent de merveilleuses couleurs vives, du rose au rouge en passant par le violet et le blanc. Le temps fort est Tsutsuji Matsuri, le festival des azalées qui a lieu le 3 mai chaque année. Pendant cette journée, de nombreuses célébrations sont organisées, dont une marche sur le feu ouverte à tous les intrépides.

Un ancien temple à la ferveur religieuse intacte

Le premier bâtiment est dédié au Bouddha Amida, qui règne sur la Terre Pure. Puis quelques marches entre de hauts pins conduisent à une petite esplanade. Le visiteur y est reçu par un bassin d’eau destiné à se purifier. On retrouve aussi quelques statues de Jizo, le protecteur des enfants, ainsi qu’un autel dédié à Yakushi Nyorai, le Bouddha de la médecine.

Le bâtiment principal du temple, Hondo, se trouve encore plus haut. Il n’est certes pas aussi grand que le bâtiment central au milieu de la vallée, mais son toit en chaume recouvert de mousse trahit sa plus grande ancienneté. En période de matsuri, un nombre impressionnant de visiteurs Japonais vient s’incliner devant ce pavillon puis faire la queue pour obtenir le sceau et la calligraphie du temple (goshuin).

La cloche Shofuku no Kane au temple Shiofune Kannon-ji à Ome

Une magnifique vallée bariolée de rhododendrons

Juste après le Hondo, un peu en hauteur, une première vue sur la vallée s’offre aux visiteurs. Le paysage est sublimé par les rhododendrons en fleurs. Pour l’apprécier le plus longtemps possible, il faut longer les hauteurs en passant par les différents points de vue. Sur la droite, une pente monte sur le flanc le plus proche, permettant d’accéder à une ancienne cloche, Shofuku no kane, que chacun peut faire sonner pour attirer la chance. Il est fréquent d’entendre son doux timbre résonner dans la vallée lors de la visite.

La montée donne accès à de beaux panoramas en différents endroits. Toutefois, il ne faut pas hésiter à emprunter certains petits chemins descendants pour se retrouver au milieu des massifs fleuris. Plus haut encore, des bancs sont disposés afin de profiter de la vue et plusieurs groupes de visiteurs y font des pauses pique-nique. Naturellement, les places sont chères car tous souhaitent profiter du point de vue le plus longtemps possible.

Statue de Kannon et petit bassin au temple Shiofune Kannon-ji à Ome

Un paradis floral dominé par la statue de Kannon

En effet, ce foisonnement d’azalées au sein d’un temple est rare. Au cœur de la capitale, on pense également à la colline aux rhododendrons du Nezu-jinja, mais dans une moindre mesure. Les couleurs bigarrées et le soin apporté au jardin du Shiofune laissent imaginer que l’on se trouve dans un petit coin de paradis. Le nombre de personnes n’est d’ailleurs pas une contrainte pour profiter des lieux si vastes. Sur le flanc gauche, des chemins offrent par exemple un calme agréable. Quelques groupes de personnes peuvent y passer une grande partie de la journée, cachés dans ces petits recoins en hauteur.

Une haute statue de Kannon domine la vallée. L'esplanade située à ses pieds permet d’admirer la vue plongeante sur le temple. En bas, un petit point d’eau entouré de pierres renforce l’impression d’être transporté dans un jardin d’Eden. Les massifs d’azalées sont parcourus de nombreux chemins, pour monter ou descendre, permettant de s’imprégner un maximum des lieux et d’emmagasiner odeurs et couleurs pour l’année.

Il est recommandé d’arriver tôt le matin pour profiter au mieux des lieux en évitant le monde. À noter également : il n’y a que très peu de touristes étrangers au Shiofune Kannon-ji. En dehors de la période des azalées en fleurs, le site perd de son charme et s’avère un peu loin de Tokyo pour justifier à tout prix une visite.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Shiofune Kannon-ji et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 23 Mai 2020