Nara Dreamland 24

Dreamland

Le parc d'attractions fantôme de Nara

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Dreamland est un parc d’attraction situé au nord-est de Nara dans la région du Kansai au Japon. Depuis sa fermeture définitive en 2006, les amateurs d’exploration urbaine se sont emparés du lieu laissé à l’abandon.

🚧 Accès restreint

La totale destruction du complexe est terminée depuis 2017. Il ne reste plus qu'un terrain vague.

Dreamland est une ambition portée par le puissant homme d'affaires Kunizo Matsuo dans les années 1950, dont le but était de construire le premier parc d’attractions Disneyland au Japon, dans la ville de Nara. Après des différends avec Disney, il se retrouve seul et sans la licence de Mickey pour achever son projet. Le parc ouvre finalement ses portes le 1er juillet 1961 et rappelle fortement le style Disney dans son approche globale et certaines de ses attractions en particulier.

Malgré un certain succès au cours des premières années, la fréquentation connaît une chute vertigineuse, d'abord liée à l’ouverture de Tokyo Disney Resort en 1983, puis d’Universal Studios Osaka en 2001. Le parc ferme définitivement ses portes le 31 août 2006, après près d'un demi-siècle d'exploitation.

Nara Dreamland est divisé en cinq espaces thématiques :

  • Main Street USA, l’entrée du parc et la rue des boutiques qui débouchent sur une copie du château de La belle au bois dormant.
  • Fantasyland, la zone des attractions familiales avec tasses tournantes, chaises volantes et autre maison hantée.
  • Tomorrowland, le paradis des arcades : jeux vidéo et consorts tels que purikura, UFO, etc.
  • Adventureland, reprise des espaces jungles des parcs Disney.
  • Aqualand (anciennement Ancestoland / Japon antique), la zone aquatique rénovée pour tenter de relancer les entrées, avec toboggans et piscine à vagues.

Une visite d'ambiance à risques et périls

Arpenter ce parc depuis sa fermeture revient à faire de l'urbex, une exploration urbaine qui nécessite un pourtant évident message d'avertissement :

Nara Dreamland est officiellement fermé depuis 2006. Le parc d'attractions 🎡 est entouré de grillages et surveillé par un gardien. Son accès est interdit au public et, à notre connaissance, aucune autorisation contraire ne peut être délivrée. Choisir d'y entrer revient à violer une propriété privée et est passible de poursuites, sans compter le danger que représentent les infrastructures non entretenues. Kanpai ne souhaite aucunement encourager ses lectrices et lecteurs à s'y rendre et ne saurait être tenu responsable des choix de chacun.

Par ailleurs la démolition de Nara Dreamland a été entamée à l'automne 🍁 2016. Depuis, il ne reste plus que quelques ruines inintéressantes sur un terrain vague.

Ce qui frappe le plus à la découverte de Dreamland est cette impression étrange que tout a été laissé en plan, un peu comme si tout le monde avait fui dans l'urgence d’un coup après une catastrophe. Ce sentiment ne quittera pas le visiteur tout au long de l'exploration et n’a fait que renforcer le côté post-apocalyptique du lieu. Ainsi, au cours de la balade entre les boutiques, restaurants et bureaux, on retrouve divers meubles et vaisselle d'époque, et même des disques 45 tours !

Le parc se caractérise donc aujourd'hui par cette aura singulière, accentuée d'abord par la végétation qui a eu le temps d'envahir les infrastructures (il est très amusant et étonnant de voir des arbres pousser tout autour voire sur les rails d’un roller-coaster), mais également par les nombreux tags qui les ont progressivement recouvertes.

Dans la salle d'arcade de Tomorrowland, toutes les machines ont été dépouillées de leurs pièces et de leurs lots depuis bien longtemps, sans doute dès les jours qui ont suivi la fermeture du parc. Du côté d'Aqualand l’eau très sale des piscines, qui accueille désormais des cimetières de chaises, ressemble plutôt au royaume de la rouille. Certaines plaques d'égouts, non remplacées, offriront quelques sueurs froides aux distraits.

On trouve par ailleurs à Nara Dreamland une série d'observatoires souvent très impressionnants :

  • depuis la tour du château, la vue sur Main Street et autour offre une bonne appréciation générale de l'entrée du parc ;
  • depuis le sommet du grand toboggan principal, encore étonnamment en bon état à côté des autres, une horizon saisissante se dévoile sur l'ensemble du parc et des montagnes avoisinantes, jusqu'à la ville de Nara ;
  • enfin, pour les plus audacieux (d'aucuns diront "irresponsables" !), les rails des roller-coasters ou du monorail présentent une approche évidemment hallucinante.

Le clou du spectacle intérieur reste toutefois la maison hantée, véritable concentré du spectacle "fin du monde" de Dreamland. À découvrir avec une indispensable lampe de poche, dans une atmosphère pesante renforcée par les cris inquiétants du sol manifestement fragile. À l'époque déjà, des sorties de secours étaient présentes le long du parcours, pour libérer les gens qui avaient trop peur. Ambiance garantie !

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Dreamland et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 26 février 2020