Heirin-ji

La forêt d'érables aux portes de Tokyo

Heirin-ji est le plus grand temple du bouddhisme zen de l'école Rinzai de la région du Kanto, situé dans la ville de Niiza au sud de la préfecture de Saitama, près de Tokyo. D’une surface de près de 43 hectares (qui comprend un domaine forestier), son enceinte est un spot d'automne d’une beauté rare et laisse aux visiteurs un souvenir mémorable.

Le domaine du Heirin-ji se trouve sur un territoire que l'on nommait autrefois "la plaine de Musashino" et où s'étendait une immense forêt primaire de résineux et de feuillus. Construit en 1375 par le moine Sekishitsu Zenkyu, le temple a ainsi préservé de l'urbanisation une partie de cet espace forestier.

Des pavillons authentiques en bois et toit de chaume

L’entrée se révèle déjà fort agréable, encadrée d'une première magnifique rangée d’érables japonais (momiji). Puis, une fois devant la grande porte principale Sanmon à deux étages qui date de 1664, on tombe définitivement sous le charme : l'architecture en bois brut des pavillons, les toits de chaume recouverts de mousse et les superbes érables en plein rougeoiement s'harmonisent à la perfection.

Comme dans beaucoup d'enceintes Zen, on emprunte des chemins parfaitement droits et alignés qui amènent successivement aux différents sites du complexe. Ainsi, du pavillon de Bouddha (Butsuden), on vire à droite pour contempler un magnifique petit clocher édifié en 1750, ou à gauche, longer un petit étang qui abrite des dizaines de carpes koi sous une canopée parfaitement calme et reposante. On remarque également un petit îlot pourvu d’un Benten-do, petit monument dédié à Benzaiten, déesse du savoir, de la beauté, de l’art et de la musique. À noter que la plupart des bâtiments ne peuvent pas être visités de l’intérieur mais on se contente aisément des jolies façades richement sculptées.

Des érables momiji à perte de vue

Si l'on ne peut pénétrer les pavillons bouddhistes, il est en revanche possible et fort recommandé de s'enfoncer à travers la forêt privée attenante au temple. On y croise d'abord un cimetière assez grand, dont un espace est dédié aux moines importants dans l’histoire du Heirin-ji et un autre consacré au clan Matsudaira, l'une des plus puissantes familles à l’époque d'Edo (1603-1868). Isolé de la place principale, les visiteurs se laissent volontiers surprendre par l’atmosphère mystique qui se dégage des tombes aux formes parfois particulières.

La balade sous les feuilles des arbres reprend et, à mesure que l'on s'enfonce dans l'espace forestier, les touristes se font de plus en plus rares. Le chemin reste bien balisé, plat, et suffisamment dégagé pour ne pas se sentir perdu. Quelques bancs en forme de rondin de bois permettent de faire une halte voire de se restaurer si l'on a apporté son pique-nique avec soi. On profite à merveille de ce cadre idyllique à la fin novembre, lorsque les teintes automnales sont à leur apogée. Les amateurs de sylvothérapie (shinrin-yoku au Japon) sont alors ravis de communier avec les érables en pleine période de koyo.

L'automne est certainement la meilleure période pour découvrir Heirin-ji, bien que la visite ne manque pas d’intérêt non plus en février à la floraison des pruniers et abricotiers du site.

Notez cette destination
5/5 (8 votes)
L'avis Kanpai

Galerie photos de Heirin-ji

  • Érables rouges au temple Heirin-ji (Saitama)
  • Allée d'érables en période de koyo et porte Sanmon du Heirin-ji
  • Érables rouges au temple Heirin-ji (Saitama) 2
  • Allée d'érables en période de koyo et porte Sanmon du Heirin-ji 2
  • Petit étang et autel Benten-do du Heirin-ji
  • Érables rouges et porte Sanmon du Heirin-ji
  • Pavillon du Heirin-ji en automne
  • Pavillon du Heirin-ji en automne 2
  • Allée de lanternes au Heirin-ji
  • Forêt d'érables japonais au temple Heirin-ji (Saitama)
  • Forêt d'érables japonais au temple Heirin-ji (Saitama) 2
  • Statue de Kannon au Heirin-ji

Informations pratiques

Utiliser Google Maps
Agrandir la carte
Voir toute la carte du Japon

Comment se rendre à Heirin-ji

Depuis la gare de Tokyo :

  1. En train -- ~35 minutes ligne JR Keihin-Tohoku, gare Minami-Urawa puis changement ~15 minutes ligne JR Musashino, gare de Niiza (570¥ / ~4,69€ ou gratuit avec le Japan Rail Pass)
  2. En bus -- ~8 minutes, ligne 23, direction Kurume, arrêt n°7 Heirin-ji (200¥ / ~1,65€) ou ~30 minutes à pied

Destination accessible avec le JRP : commandez vos Japan Rail Pass (dès ~248€)

Tarif

Adultes : 500¥ (~4,11€)

Enfants : 200¥ (~1,65€)

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Jours et horaires d'ouverture

Ouvert tous les jours de 9h à 16h30 (dernière entrée à 16h)

Fermeture annuelle le 31 décembre

Durée / période de visite

Compter une demi-journée

Idéal en période de koyo de mi-novembre à début décembre

En japonais

平林寺

Météo à Tokyo

Aujourd'hui
8 / 12°C
Demain
5 / 11°C
Consulter les prévisions météo pour Tokyo

Accompagnement privé

Connexion internet

Restez connectés avec un Pocket Wifi au Japon

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Thématiques associées

Ressources

Site officiel (en japonais)

Pour aller plus loin

Bien préparer son voyage au Japon

Questions-réponses

Kotaete

Poser une question

Compagnons de voyage

Isshoni

Chercher des compagnons

Blogs membres

Kakikomi

Publier votre article

Que voir depuis Heirin-ji (Kanto)