fin-assassin-s-creed-2

Fin Assassin’s Creed 2

La Vérité - Assassin’s Creed 3

Attention ! Cette page parle de la fin d’Assassin’s Creed 2 et de pistes probablement exploitées par le futur Assassin’s Creed 3. Si vous n’avez pas fait les deux premiers épisodes de la série promue par Jade Raymond, évidemment, vous risquez de vous prendre des méchants spoilers dans la tronche. Donc, réservez-vous la lecture pour quand vous aurez fini AC2, ou si vous n’avez juste pas envie de faire ces deux jeux…

Avec la fin du deuxième épisode, le scénario de la trilogie Assassin’s Creed sort un peu du brouillard. La fin du premier opus lançait beaucoup de pistes qui sont désormais, pour certaines, éclaircies et précisées. Même si, évidemment, beaucoup de points restent en suspens. Mais on sait désormais que l’histoire, aux accents chroniques de Xenogears (ce qui n’est pas pour me déplaire), tourne autour de la création, des déités et de la fin du monde toute proche. En parlant de ça, n’oublions pas que le jeu se déroule en… 2012. Nous y reviendrons. Notre héros Desmond Miles est toujours le sujet 17, la clé autour de la guerre entre Assassins et Templiers, traduite dans le temps présent à travers Lucy Stillman (Kristen Bell) et Warren Vidic pour la société pharmaceutique Abstergo. Au sujet de ces 2 personnages, on sait que Vidic ne tire pas vraiment les ficelles, peut-être aura-t-on une surprise dans AC3 concernant les pontes d’Abstergo ; quant à Lucy, je me demande de plus en plus si elle est vraiment du côté où elle prétend être. On sait qu’elle doit la vie à Vidic et je me demande si elle n’est pas un genre d’agent double dont le travail serait d’accélérer le processus de souvenirs de Desmond…

Dans tous les cas, le scénario semble de plus en plus clairement tourner autour du cataclysme de 2012 et du calendrier Maya. Selon une des théories de destruction (celle visiblement approchée par le scénario d’Assassin’s Creed), c’est le soleil qui anéantit la civilisation humaine et la Terre comme il a créé la vie. C’est, en tout cas, plus ou moins ce qu’explique Minerve à la fin d’AC2. Selon les échanges d’e-mails lus à la fin du 1, Abstergo a prévu de lancer un satellite contenant le 3è fragment d’Eden le 21 décembre 2012, afin de contrôler l’humanité. Pour information, a priori l’action présente des jeux se déroulerait en septembre/octobre. L’objectif des Templiers modernes est évidemment que Desmond retrouve ce 3è fragment d’Eden pour l’envoyer en orbite. Quant aux Assassins, il s’agit de protéger ce fragment ainsi que les autres, répartis dans le monde comme l’indique la carte du Codex dans Assassin’s Creed 2. En effet, les Assassins sont immunisés contre le troisième fragment d’Eden, mais les autres pièces peuvent probablement les contrôler également.

Quant à Desmond, les pouvoirs qu’il récupère de ses ancêtres au fur et à mesure de ses voyages dans l’Animus (la vision de l’aigle à la fin du 1, les déplacements en parkour dans le 2) sont en même temps ce qui le détruit. En effet, c’est suite à des séjours prolongés dans l’Animus que le sujet 16 s’est perdu dans les méandres de ses mémoires, aurait « fusionné » avec ses ancêtres, puis a sombré vers la folie (et le suicide, apparemment). Plus un Assassin élevé à l’Animus prend de pouvoir, plus il s’affaiblit, un peu comme le Mangekyô Sharingan d’Itachi et Sasuke dans Naruto, si vous voulez…

L’une des fascinantes récompenses de la fin d’Assassin’s Creed 2 est la vidéo de révélation « La Vérité » (« The Truth ») obtenue après le déchiffrage des 20 glyphes cachés et répartis dans les villes du jeu. Cette courte vidéo, rapportée par le sujet 16 (qui apparemment, était un descendant direct d'Adam) comme un indice fort, présente Adam & Eve comme possiblement les premiers Assassins de l’histoire, contraints par les déités (Minerve et consorts) à construire les pièces d’Eden. La vidéo nous montre une civilisation avancée, qui sera plus tard détruite, dont la « prison » est située proche du Kilimandjaro (cf. image de une de cet article), au nord de la Tanzanie, à l’est de l’Afrique. Voici la vidéo :

À partir de tous ces indices et ceux distillés dans les deux premiers volets de la série, il est possible de supposer où se déroulera l’action d’Assassin’s Creed 3. On pense à la France pendant la Révolution à la fin du XVIIIè siècle, à l’ère victorienne britannique, à l’Égypte antique des Pharaons, à l’empire Romain, aux guerres de sécession, au Mexique et Pérou des Mayas/Incas, bien sûr à l’Eden, ou encore à l’El Dorado comme vu dans Uncharted 2. On tend aussi très fortement vers le Japon féodal, et not

amment Yonaguni, l’île la plus à l’ouest de l’archipel japonais et sur laquelle on aurait découvert les bâtiments les plus anciens de l’histoire de l’humanité (et qui connaîtra finalement un destin à la Atlantis). On peut également imaginer que les Francs Maçons, la seconde Guerre Mondiale (Hitler en Templier) ou l’indépendance américaine puissent jouer un rôle dans le scénario, puisque le jeu y a déjà fait référence.

Évidemment, Desmond prendra beaucoup plus d’importance dans Assassin’s Creed 3 et devrait avoir de moins en moins besoin de l’Animus pour voyager parmi les souvenirs de ses ancêtres… sans aller jusqu’aux catatonismes du sujet 16, espérons-le pour notre héros. On peut d’ailleurs imaginer le retrouver au hasard des pérégrinations, si son suicide n’était qu’une couverture. En tout cas, on devrait avoir beaucoup plus de passages dans l’ère actuelle. D’autant que la mission de Desmond semble désormais se concentrer sur les voyages autour du monde, afin d’ouvrir les Sanctuaires (temples) comme indiqués sur la carte du monde formée par le mur de pages Codex.

Et un petit souhait pour finir : ce serait bien de contrôler une Assassine pour une fois, dans ce monde de machos. Assassin’s Creed 2 nous montre que la confrérie des Assassins regroupe également des femmes tout à fait valeureuses à l’époque d’Ezio, alors qu’Ubi nous les mette enfin entre le pad…

En bonus : un « easter egg » d’Ubisoft Montreal avec l’octopus géant caché dans l’un des 6 tombeaux :

Dernière mise à jour le 15 novembre 2016