Climatiseur japonais de marque Fujitsu

Guide d'utilisation des climatiseurs japonais

Le climatiseur se dit en japonais エアコン aircon (prononcer "éakon") en référence aux premières syllabes du terme anglais "Air Conditioner". Comme il n'existe pas de mot japonais traditionnel pour désigner cette technologie récente, c'est le principe bien pratique du wasei-eigo qui s'applique ici, car il permet de fabriquer de nouveaux mots japonais à partir de l'anglais.

Très présent dans les intérieurs des domiciles et des établissements publics au Japon, le climatiseur réversible, qui sert aussi bien à refroidir qu'à chauffer une pièce, se révèle un appareil indispensable à savoir bien utiliser afin de rendre son séjour agréable à vivre. Il est extrêmement rare qu’un logement en soit dépourvu. En effet, l'archipel nippon présente un climat assez prononcé avec des hivers plutôt froids et secs, puis des étés très chauds et humides.

La traduction en plusieurs langues des équipements électroménagers japonais n'est malheureusement que peu disponible et il apparaît nécessaire d'appréhender les principaux mots de vocabulaire afin de bien comprendre le fonctionnement. En complément du guide concernant l'utilisation des machines à laver au Japon, voici le tour de celui des climatiseurs japonais.

Prendre en main la télécommande

Accroché en hauteur, le plus souvent au-dessus d'une fenêtre, le boîtier de la climatisation est contrôlé par une télécommande que l'on nomme en japonais リモコン rimokon et qui correspond à la contraction du terme anglais "Remote Controller". La plupart des fabricants japonais (Daikin, Hitachi, Panasonic, Toshiba, Mitsubishi, Fujitsu, etc.), qui constituent l’écrasante majorité des appareils vendus, optent pour une télécommande la plus simple et intuitive possible. Si on ne la trouve pas, il faut alors chercher un petit panneau de contrôle fixé au mur et qui peut être caché derrière les rideaux.

L’emplacement des boutons, les symboles ainsi que les couleurs sont souvent les mêmes et suggèrent déjà visuellement la fonction de la touche. Cette première approche permet surtout d'activer ou d'éteindre la climatisation (la touche jaune) dans une pièce, mais cela n’est certainement pas suffisant pour régler une utilisation en adéquation avec ses attentes. Il est alors important de maîtriser les différents modes proposés par un climatiseur japonais, par exemple :

  • l'arrêt programmé ;
  • la puissance du souffle ;
  • la température souhaitée ;
  • et le déshumidificateur.

Vocabulaire d'une télécommande japonaise de climatiseur standard

Voici une liste non-exhaustive des principaux termes qui permettent de se servir efficacement d’un appareil classique :

Télécommande de climatiseur japonais de marque Daikin

En japonais Transcription Signification
ひかえめ自動 Hikaeme Jidou Mode automatique (éco)
運転 / 停止 Unten / Teishi Marche / Arrêt
温度 Ondou Température (+ ou -)
運転切換 Unten kirikae Changement du mode (Chauffage, froid, déshumidificateur, etc.)
風量 Fuuryou Puissance de la ventilation
強風 Kyoufuu Puissance de la ventilation : Fort
弱風 Jakufuu Puissance de la ventilation : Faible
微風 Bifuu Puissance de la ventilation : Brise (très faible)
風向 Kazamuki Direction de la ventilation (réglage haut bas ou centre via un pictogramme)
スイング Swing Ventilation de haut en bas (mouvement alterné)
風ないス Kaze naisu Ventilation détournée (en haut pour ne pas être gêné)
タイマー Timer Arrêt programmé
Iri Avec (On)
Kiru Sans (Off)
内部クリーン Naibu kuriin Nettoyage automatique
冷房 Reibou Mode froid (climatiseur)
暖房 Danbou Mode chauffage
除湿 (ou ドライ) Joshitsu (ou "Dry") Déshumidificateur
快眠 Kaimin Mode nuit (silencieux)
空気清浄 Kuukiseijou Air pur
取消 Torikeshi Annuler

À noter : la fonction de nettoyage automatique n’est pas suffisante pour un entretien sur le long terme. Les filtres nécessitent une intervention manuelle périodique pour les changer mais également pour bien nettoyer le moteur associé. Il faut dans ce cas se référer à la notice fournie et être connaisseur ou bien faire appel un spécialiste. Ce dernier, équipé d'un mini nettoyeur haute pression, démonte entièrement le boîtier afin d'enlever les moisissures et les poussières qui s'infiltrent au cours du temps.

Un entretien régulier des climatiseurs d'une habitation permet de faire baisser la facture d'électricité et de purifier l'air. Les futurs résidents ont ainsi tout intérêt à demander de quand date le dernier gros nettoyage de la climatisation lorsqu'ils recherchent un logement.

L’avantage du mode "déshumidificateur" au Japon

Le taux d'humidité au Japon est largement plus élevé que ce que l'on peut expérimenter en Occident, et parfois sans même que la chaleur ne soit excessive. Le réflexe d’allumer le climatiseur n’est donc pas instantané, pourtant le confort que peut procurer l’appareil sur ce point n’est pas négligeable.

Le mode déshumidificateur (除湿 joshitsu en japonais) permet de débarrasser une pièce de la sensation de moiteur qui n’est pas franchement agréable. Pendant tsuyu ☔️, la saison des pluies en général à cheval entre juin et juillet, ou même lors de simples journées pluvieuses, cette fonction représente également une aide précieuse pour aider à sécher le linge étendu en intérieur.

Climatiseur japonais et télécommande de marque Daikin

Conseils d'utilisation d'un climatiseur en été et en hiver

Afin d’optimiser au mieux l’utilisation d’un climatiseur au Japon et d'éviter de trop consommer, il convient de connaître quelques éléments essentiels propres à la vie au Japon et développés ci-dessous.

Faire attention aux écarts de température

L’écart de température entre l’extérieur et la pièce climatisée ne doit pas être trop excessive. Avec une différence de l’ordre de 5°C, on se sent déjà beaucoup mieux et cela permet de ne pas tomber malade mais également de limiter l’impact sur la facture d’électricité et sur l'écologie. Dans les régions du Kanto ou du Kansai par exemple, on conseille de programmer une température intérieure idéale autour de 28 à 29°C en été puis autour de 21 à 22°C en hiver.

Maintenir une température intérieure stable

Le maintien d’une température stable tout au long de la journée représente également un facteur important pour éviter une surconsommation électrique. Par exemple, on ne laisse pas le soleil surchauffer une pièce en été et on privilégie la pénombre avec notamment l'utilisation de rideaux occultants カーテン遮光 kaaten shakou.

Un boîtier de climatisation fonctionne de manière optimale pour une certaine superficie qui correspond à une pièce d'habitation ou éventuellement à deux petites chambres. Il est donc indispensable de bien fermer les portes et ainsi de conserver la fraîcheur (ou la chaleur) uniquement dans les pièces de vie essentielles et non dans tout le logement. En effet, certains espaces n'ont pas besoin d'être climatisés, comme un couloir ou la cuisine si on a prévu de toute façon d'y faire cuire des aliments. Par ailleurs, lorsque l'on quitte son logement pour la journée ou pour une durée assez longue, il n’est pas recommandé de laisser tourner le climatiseur inutilement durant son absence.

Baisser la climatisation la nuit

La nuit, la température extérieure baisse naturellement et il n'est nul besoin de trop forcer sur la climatisation. On recommande ainsi un écart moindre avec l’extérieur qu’en journée, autour de 2 à 3°C en été. Cette baisse d'utilisation permet également d'adoucir le son de la ventilation et donc de mieux dormir pour les personnes sensibles au bruit.

En hiver, les Japonais ont tendance à dormir dans des futons recouverts de couvertures ou de couettes bien chaudes ; la climatisation en mode chauffage peut donc suffire à une température réglée sur 18 ou 19°C, voire être coupée pour les moins frileux.

Aérer dès que possible son logement

Dès que le vent se lève et qu'une sensation de fraîcheur revient dehors, on préfère couper le climatiseur et ouvrir les fenêtres afin de favoriser un courant d’air dans son logement. De manière générale, il est fortement conseillé d'aérer son habitation tous les jours, même quelques minutes pour renouveler l'air ambiant, de préférer les heures matinales en été et d'ouvrir aux heures les plus chaudes en hiver.

---

Les chaleurs intenses de l'été japonais se concentrent sur les mois de juillet et août, mais peuvent débuter dès juin et durer jusqu'à la mi-septembre dans les régions centrales les plus touristiques de l'archipel.

Bon à savoir : c’est la ville de Kumagaya dans la préfecture de Saitama, située à 85 km au nord-ouest de Tokyo, qui est souvent désignée comme la ville la plus chaude du Japon, avec des pics à 41°C à l'ombre relevés ces dernières années. Les futurs voyageurs sont désormais prévenus !

Updated on 15 juillet 2021 - A Guide to Air Conditioners in Japan