Odaiba (Tokyo), distributeurs de boissons sous les cerisiers en fleurs

Les distributeurs de boissons au Japon

Le n°1 des machines automatiques

⏱ 5 minutes

Baptisés jidohanbaiki ou simplement jihanki, les distributeurs automatiques au Japon sont présents partout dans les villes et les campagnes. Les Japonais les utilisent notamment tous les jours pour s'acheter des boissons fraîches en été et chaudes en hiver. D'autres machines existent également comme les distributeurs de cigarettes ou de journaux.

On ne le dira jamais assez, l’été est chaud au Japon, surtout dans la capitale (et le béton n’arrange rien) avec un climat moite et lourd de juillet dès la fin de tsuyu ☔️, la saison des pluies, jusqu'en septembre. On parle d’un taux d’humidité de 70% pour une température de 30° et cela semble être la moyenne constante pendant toute cette période. Mais comment les Japonais tiennent-ils ?

Au Japon, les distributeurs automatiques de boissons sont partout. Mais absolument partout, PARTOUT : à l’hôtel 🏨, dans les ryokan, sur les quais des gares, aux aires d'autoroute, dans les villes, à la campagne et jusqu'au sommet du mont Fuji 🗻 ! D’ailleurs dans la rue, il n’est pas rare d’en croiser alignés plusieurs les uns à côté des autres. Voire tous les 100m ! En 2020, il y en avait 1 pour 30 habitants au Japon, soit environ 4,05 millions de distributeurs sur l'archipel (tout type de produits vendus). Un chiffre certes en baisse ces dernières années en raison du déclin démographique et de la concurrence accrue des konbini, mais qui montre combien la population reste attachée à cette habitude de consommation prise depuis la fin de l'ère Taisho (1912 - 1926).

Devenus incontournables du paysage nippon quotidien, les distributeurs automatiques que l'on baptise en japonais jidohanbaiki (abrégé en jihanki) ou vending machine en anglais font leur entrée sur le territoire au début de l’ère Meiji (1868 - 1912) ; soit bien après les pays occidentaux qui utilisaient déjà des machines similaires. Le pic de leur utilisation est atteint en 2000 lorsque l'archipel comptabilise alors 5,6 millions de distributeurs au total pour un chiffre d’affaires d'environ 5.700 milliards de Yens (~34 milliards d'euros).

Mont Fuji, distributeurs de boissons au sommet

Un usage au quotidien par la population

Plus qu'ailleurs dans le monde, les distributeurs automatiques ont totalement été adoptés par les Japonais et les raisons de ce succès national s'expliquent notamment par :

  • Le Japon est un pays plutôt sûr où le taux de vandalisme très bas encourage l'installation de jidohanbaiki sur la voie publique.
  • La météo contrastée de l'archipel affiche des étés aux allures tropicales qui supposent de s'hydrater souvent, puis des hivers froids et secs où une boisson chaude est souvent bienvenue pour se réchauffer.
  • Le penchant des Japonais pour la robotique en général se décline ainsi dans les usages les plus quotidiens.
  • L'efficacité redoutable de ces machines qui sont toujours disponibles : pas besoin de rentrer dans un magasin pour aller chercher le produit en rayon et passer en caisse, l'achat est ici immédiat et possible 24h/24, 7j/7.
  • Pour les distributeurs de boissons, un choix pléthore d'eau minérale, de sodas, de thé / café (chaud ou froid), de jus de fruits, de boissons énergisantes mais aussi de cannettes plus originales comme de la soupe au maïs ou à l’azuki (pâte d'haricots rouges) est possible.
  • Les prix pratiqués restent relativement bas, compter en moyenne entre 80¥ (~0,48€) et 160¥ (~0,95€) la canette ou la petite bouteille.
  • La densité élevée de la population crée de la demande continuelle dans les zones habitées : 93% des 126 millions d’habitants vivent en ville, essentiellement regroupés sur le littoral et les quelques plaines.
  • L'investissement de départ ne se montre pas élevé et à la portée de tous, on trouve d'ailleurs dans les quartiers résidentiels des machines gérées par les habitants directement. Les règles d’urbanisme peu contraignantes, une faible consommation électrique et le marché dynamique de l'occasion encouragent également le secteur.
  • Enfin, le système de recyclage des déchets en usine semble fonctionner avec la présence de poubelles juste à côté pour récupérer directement les contenants vides et éviter ainsi le mécontentement des riverains.

Fukuoka, exemple de jus de fruits Tropicana vendu au distributeur automatique

La moitié des machines pour la vente de boissons

Lorsqu'on cherche une machine automatique au Japon dans la rue, c'est en général pour étancher sa soif. Les distributeurs dédiés aux boissons représentent en effet un peu plus de 56% du parc national (source Statista). Très pratiques en été pour les rafraîchissements prêts à boire, ils le sont tout autant l’hiver puisqu’ils proposent des boissons chaudes de saison. Bon, il ne faut pas être trop regardant sur la qualité du café en canette, mais cela dépanne bien !

Concernant les autres machines, voici un aperçu de ce que on peut y trouver comme produits ou services, pas exemple :

  • les fameuses consignes à bagages coin lockers ;
  • le change de monnaie, notamment dans les bus, les magasins à gashapon ou les salles de jeux en général ;
  • le prêt de parapluie en plastique ;
  • le règlement du parking payant ;
  • la distribution de journaux ou de magazines ;
  • la vente d'accessoires de dépannage comme des masques chirurgicaux, des tee-shirts ou encore des brosse à dents ;
  • la vente de cigarettes qui nécessite la possession d'une carte Taspo pour justifier l'âge de l'acheteur ;
  • la vente de nourriture facile à manger notamment des nouilles cup ramen 🍜, des raviolis gyoza 🥟, des onigiri 🍙, des viennoiseries et plus récemment des plats congelés ;
  • la vente de tickets pour des parcs de loisirs, des évènements, etc.

Les jidohanbaiki acceptent en général les billets de 1.000¥ ainsi que toutes les pièces sauf celles de 1¥ et 5¥, et sont capables de faire l'appoint. Pour certaines machines, il est également possible de payer avec sa carte IC (Suica, Pasmo, Icoca, etc.) voire de régler avec un QR Code sur son smartphone 📱 et via les appli telles que Acure Pass, ALIPAY ou WeChat Pay.

Visuellement colorées et attractives, les machines automatiques au Japon servent également au marketing et certaines sont, de cette façon, décorées en fonction des saisons avec des fleurs de cerisiers 🌸 ou des feuilles d'automne 🍁, tandis que d'autres sont habillées aux couleurs du site touristique où elles se trouvent ou de la mascotte régionale. Par ailleurs, dans les plus grandes gares, on trouve maintenant des distributeurs pourvus d'un large écran LCD qui remplace les habituels rayonnages de bouteilles factices.

Mis à jour le 18 juin 2024 Drinks Vending Machines in Japan