Musee National Tokyo 1

Musée national de Tokyo

La plus grande collection d'art du Japon

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le Musée national de Tokyo est un complexe regroupant plusieurs bâtiments d'exposition, situé à Ueno dans l'arrondissement de Taito, au nord-est de la capitale japonaise. Inauguré en 1872, il s'agit du plus ancien Musée national de l'archipel. C'est aussi le lieu où l'on peut admirer le plus grand nombre de Trésors nationaux et Biens culturels importants du Japon.

Halte culturelle classique, le Musée national de Tokyo (TNM ou MNT en français) propose à ses visiteurs un parcours chronologique retraçant l’évolution de l’art japonais mêlée à l’histoire très ancienne de la civilisation nippone. Les différentes collections sont réparties dans cinq pavillons, eux-mêmes intégrés dans un jardin japonais parsemé de quelques maisons de thé à l’architecture traditionnelle.

  • Honkan : bâtiment principal et le plus ancien du complexe inauguré en 1938, il est classé Bien culturel important en 2001. Il abrite la plus grande galerie du Musée dédiée au Japon et à son raffinement artistique de l’Antiquité à l’époque d’Edo au XIXe siècle. La richesse de la collection tient plutôt dans la diversité des œuvres exposées (kimono, porcelaine, armure, sabre, calligraphie, estampe, etc.) que dans la quantité. L’espace intérieur est vaste, avec une circulation fluide. Un fort intérêt est placé dans la contemplation : peu d’œuvres dans une même salle et de nombreux sièges invitent les visiteurs à devenir spectateurs.
  • Heiseikan : autre espace consacré à l’art japonais, il s’agit en ce lieu d’une approche archéologique avec une salle qui présente des objets et des poteries datant des époques préhistoriques de Jomon et Yayoi, ainsi que des premières ères historiques de Kofun et Asuka entre autres.
  • Galerie des trésors du Horyu-ji : rénové en 2016, ce pavillon moderne accueille un patrimoine historique et culturel de premier ordre. Plus de 300 trésors de l’Antiquité, offerts par le temple bouddhique Horyu-ji de Nara à la famille impériale, s’exhibent pour le plus grand bonheur des amateurs d’art.
  • Tokoyan : cette galerie de l’Asie expose de façon permanente des œuvres artistiques et pièces d’artisanat qui proviennent de la Chine, de la Corée, d’Asie centrale jusqu’aux frontières de l’Ouest.
  • Hyokeikan : reconnaissable par son dôme vert, ce dernier édifice à l’architecture occidentale est également désigné comme Bien culturel important. Il ne se visite pas en dehors de manifestations spéciales.

La visite du Musée national de Tokyo suppose que l’on connaisse un minimum de l’histoire de l’archipel. En effet, l’exposition se veut à l’image de l’esthétisme japonais, épurée aussi bien sur la mise en scène que sur les explications des œuvres. Ainsi, l’on peut regretter le manque de traductions anglaises complètes sur certaines calligraphies ou parchemins ; les informations se résumant parfois seulement au plus strict minimum : auteur, époque, matière.

Le complexe assez vaste permet de prendre son temps pour explorer les collections, mais également pour se restaurer sur place ; des stands ambulants ainsi que des restaurants plus classiques proposent une carte variée à des prix abordables. On note également que l’entrée du Musée, qui s'élève à quelques centaines de Yens 💴 pour l’exposition permanente, s’avère vite amortie. C'est plutôt le contraire concernant la boutique officielle, qui vend certains souvenirs à des tarifs prohibitifs.

Proche géographiquement de plusieurs de ses compères, on conseille également de visiter le Musée national de la nature et des sciences ou encore le Musée d’art métropolitain de Tokyo.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Musée national de Tokyo et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 23 Mai 2020