Vue sur l'allée Inui-dori au printemps

Inui-dori

L’allée impériale aux cerisiers et aux érables de Tokyo

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Inui-dori est une allée du palais impérial de Tokyo, accessible au public seulement quelques jours par an au printemps et à l’automne. D'une longueur de 600 mètres, cette partie des jardins impériaux est connue pour abriter de nombreux cerisiers et érables japonais plantés le long de larges douves. Son ouverture occasionnelle est synonyme de foule exceptionnelle.

Située entre les bâtiments du palais impérial et les jardins est, l'allée Inui-dori offre une balade assez rare, malgré sa courte longueur : moins d'un kilomètre. Les curieux viennent en nombre et, dès le chemin menant à l’esplanade d'accès, la foule est impressionnante. Cependant, le flux de visiteurs est bien canalisé et avance sans incident ni trop longue attente.

L’accès est très encadré car on entre sur le lieu de vie de l’Empereur du Japon, il y a donc un enjeu de sécurité vital. Les gardes procèdent à une fouille des sacs à l’entrée et à des vérifications grâce à un scanner à main passé le long du corps. Après ces quelques formalités, le public est invité à passer par la grande porte Sakashita.

Dès le début de l'allée, on peut déjà apercevoir une partie du palais. Une émotion particulière naît à la contemplation de la demeure du personnage le plus important du Japon. Un peu plus loin au bord de l'allée, un bâtiment massif abrite les bureaux du Kunaicho, l’agence de la Maison impériale, qui gère les activités des membres de la famille impériale et les visites officielles.

Inui-dori, Cerisiers en fleurs

Une image d'Épinal du Japon

Très vite, l'allée couverte de cerisiers s’offre aux visiteurs. La tour japonaise traditionnelle Fujimi-yagura, depuis laquelle on pouvait apercevoir le Mont Fuji 🗻, se dresse au loin. Avec les cerisiers en fleurs en premier plan, elle compose une véritable image d’Épinal du Japon dans laquelle circule la foule. Vers le milieu de l’allée, une très vieille porte (Tsubone-mon) datant de l’époque d'Edo (1603-1868) barre l'accès à d'autres édifices du complexe impérial.

Tout le long de la balade, les arbres sont parfaitement taillés. On se plaît à marcher entre les sakura 🌸 en fleurs, tout en sachant que l’accès à ce lieu de pouvoir symbolique est exceptionnel.

Vers la fin du parcours, deux choix s’offrent aux visiteurs :

  • continuer vers la porte Inui en continuant de longer les douves et les cerisiers ;
  • ou bifurquer sur la droite et emprunter le joli pont Nishihanebashi pour rejoindre les jardins de l'est du palais impérial.

Il faut obligatoirement continuer sur une de ces deux options car tout retour en arrière est normalement impossible, les gardes veillant à ce que la foule avance toujours dans un seul sens. Terminer le parcours par la porte Inui permet de profiter complètement de l’allée. Il est ensuite facile d'accéder aux jardins par une porte côté nord. Le passage par le pont donne quant à lui accès à un joli point de vue sur les douves.

Inui-dori, Vue sur l'allée 2

Une fréquentation à la hauteur de l’événement saisonnier

Entre 350.000 et 500.000 personnes visitent chaque année Inui-dori lors de l'ouverture printanière, et un peu plus de 200.000 visiteurs en automne 🍁.

Au printemps 2019, l'allée impériale a accueilli 380.000 personnes sur les 9 jours d’ouverture. La balade reste tout même agréable. Il n’y a pas de bousculade et l'espace s'avère suffisamment vaste pour prendre quelques photos et profiter des lieux. Il s'agit d'une visite remarquable si l'on se trouve à Tokyo aux bonnes périodes.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Inui-dori et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 27 avril 2020