Financement au Japon avec un statut d'expatrié ?

16 réponses

Bonjour,

J'espère que vous allez bien. Voilà bientôt quelques mois que je suis Japon suite à ma mutation professionnelle.

Tout se passe bien pour moi, cependant, j'aimerai avoir quelques conseils d'expatriés vivant au Japon ayant eu recours un financement bancaire.

Voilà, je travaille pour une filiale d'une banque HK. Mon salaire est taxé et versé sur un compte HK. Je souhaite acheter une vieille maison au japon comptant, cependant, je souhaite financer la partie travaux. Malgré un "bon" salaire, je n'ai pas trouvé de banque japonaise pouvant me financer. En effet, je n'ai pas à proprement parlé de salaire japonais (j'ai le statut d'expat en gros).

J'ai tenté de me faire financer par ma banque HK mais ce n'est pas possible étant donné que c'est pour une maison au Japon (Déblocage sur facture).

Par ailleurs, est il possible de se faire financer sur 5 ans avec un visa de 2 ans (qui sera renouvelé) ?

Merci à vous et bon courage

Publié le 23 mars 2021 Thématiques associées :
Question intéressante ?
4,50/5 (8 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 16 réponses à la question posée

23 mars 2021
03:18

Donc si je résume bien :
- Vous êtes étranger
- Résident au Japon depuis quelques mois seulement
- Pas de statut de résident permanent
- Pas de salaire japonais
- Visa de travail de 2 ans (je ne connaissais pas, c'est plutôt 1, 3 ou 5 ans)
- Pas de conjoint japonais ?

Ce qui étonnant c'est que vous soyez étonné d'avoir essuyé des refus des banques japonaises. Aucune banque japonaise (ni étrangère) ne prendra le risque de vous fournir un crédit. Vous êtes un risque, vous n'avez apparemment aucune attache au Japon. Comment peut-on travailler dans le secteur bancaire et ne pas comprendre que c'est impossible de vous fournir le moindre financement ?

Je suis persuadé que ces refus vous les auriez également essuyées dans n'importe quel pays avec un dossier pareil. En France, vous vous ferez remballer même par Cofidis en présentant les mêmes détails. Sans statut de résident permanent, il faut faire une croix dessus.

Réponse utile ?
2,64/5 (36 votes)
Anonyme
23 mars 2021
04:03

Bonjour,

Merci pour votre réponse. Je connais parfaitement mon métier qui le trade. Le financement immobilier est un tout autre domaine...

Mon visa court jusqu'en 2023, il me restera 2 ans de visa après l'achat de ma maison. J'ai pu acheter une résidence en France dans les mêmes conditions, le risque est tout simplement couvert par l'hypothèque de la maison dont la valeur sera revalorisée après travaux.

Cordialement,

Laurent

Réponse utile ?
3,53/5 (15 votes)
Guiguimon
24 mars 2021
03:24

Je pense cela risque d’être malheureusement très difficile pour vous, pour les points suivants:
-Vous venez arriver avec un visa sur du court terme pour le moment.
-La valorisation d'une maison au Japon est pas exactement la même qu'en France. Du aux séismes et catastrophes naturelles, aux méthodes de constructions, normes sismiques changeantes etc, elles ont une durée de vie relativement courtes. Bien souvent, les maisons de plus de 40 ans sont rasées pour être reconstruites
-Vous n'avez si j'ai bien compris aucun fond au Japon (et d'ailleurs peut-être aucune taxation au japon non plus), cela devenant problématique pour eux si vous refusez de rembourser.

Réponse utile ?
3,17/5 (6 votes)
23 mars 2021
04:34

Donc en France vous avez obtenu un financement immobilier avec un statut de résident étranger, une simple carte de séjour délivrée par la préfecture, vous n'avez pas de passeport français ou européen. C’est surprenant. Et le tout avec un salaire versé sur un compte hors de l'hexagone et une carte de séjour toute neuve ? Et le tout sans aucun historique dans des banques en France et en ayant jamais eu de compte avant votre arrivée en France ?

J'ai un peu de mal à y croire voyez-vous ?

Réponse jugée peu pertinente

Réponse utile ?
1,55/5 (29 votes)
Anonyme
23 mars 2021
04:38

Mais je suis Français...

Réponse utile ?
3,33/5 (9 votes)
23 mars 2021
05:10

Ah, ah…c'est bien ce que j'avais compris ou deviné. Donc un français a obtenu un crédit immobilier en France, quelle surprise !
Je vais vous expliquer les bases :
- En France, vous êtes chez vous, vous êtes citoyen, vous avez un historique auprès des banques françaises, un dossier ou pas à la Banque de France, des attaches...
- Au Japon, vous êtes ETRANGER (foreigner, Ausländer, 外国人 etc.…).
Vous comprenez les concepts citoyen ≠ étranger ?

Vous n'avez de salaire versé au Japon et vous êtes étranger de fraîche date et sans statut de résident permanent. Il vous manque des neurones ou quoi ? Même les agences de crédit comme PROMISE vous enverrons chier.

Réponse jugée peu pertinente

Réponse utile ?
1,94/5 (36 votes)
Anonyme
23 mars 2021
05:24

Un français avec des revenus d'une société étrangère, c'est ce qu'il fallait retenir !

Mon salaire n'est pas japonais mais le prêt est porté sur une maison libre d'endentement située au Japon ! Je possède un visa japonais et je vis au Japon, je suis pas le français qui habite Paris et qui cherche a acheter au Japon !

Il ne me manque aucun neurone, il s'agit de la partie "question réponse", d'où ma question !

Quel bêtise de vous avoir parlé...

Réponse utile ?
3,74/5 (23 votes)
N-chan
23 mars 2021
05:38

Comme le dit Highlander "Vous n'avez de salaire versé au Japon et vous êtes étranger de fraîche date et sans statut de résident permanent." Et je suis parfaitement d'accord sur le fait que "Ce qui étonnant c'est que vous soyez étonné d'avoir essuyé des refus des banques japonaises."

Relisez bien ses réponses s'il vous plaît...

Réponse utile ?
2,44/5 (16 votes)
Anonyme
23 mars 2021
05:49

Mais j'ai bien compris cela, le fait que mon salaire ne soit pas japonais posera soucis pour les banques japonaises (Mais la forme de son message est...agressive). Je suis étonné oui et non, je pensais qu'il aurait été peut être possible d'acheter la maison via une sorte de société civile japonaise qui percevrai mes propres loyers, et qui, par logique, aurait des revenus japonais pouvant rembourser le prêt.

Cordialement,

Laurent,

Réponse utile ?
3,80/5 (15 votes)
Chloe17
23 mars 2021
10:28

Laisse tombé, il t'a tué quand il t'a répondu "Merci pour votre réponse. Je connais parfaitement mon métier qui le trade. Le financement immobilier est un tout autre domaine..."

Maintenant arrête de forcer mon choux.

Réponse jugée peu pertinente

Réponse utile ?
1,87/5 (15 votes)
Stenfort
24 mars 2021
05:21

Bonjour
Vos réponses m apparaissent bien agressives,
Laurent demande conseil et non une leçon de moral,
Bonne journée

Réponse utile ?
4/5 (11 votes)
23 mars 2021
08:28

Quelqu'un a lâché les chiens méchants aujourd'hui.
Laurent n'a pas dit qu'il s'étonnait de ne pas trouver de financement facilement, il explique juste son problème et cherche une solution.
Même si je comprends que son profil n'attire pas les banques, il a quand même potentiellement une maison à hypothéquer qui, j'imagine, couvrirait le remboursement de son prêt si la banque devait la saisir si il arrête de rembourser. C'est une garantie assez correcte. Ajouter à celà une assurance pour le prêt probablement plus élevée que pour un profil plus simple... Qu'est-ce qui est déconnant ?
Mais tout le monde est expert sur ce forum apparemment.

Réponse utile ?
3,88/5 (17 votes)
eki
23 mars 2021
09:09

c'est pas un problème d'expert, la n'est pas le sujet. Les réponses a ce post sont peut être legerement agressives mais c'est parfaitement exact, les banques japonaises ne lui feront pas de prêt, et se fichent pas mal d'une hypothèque .

- il a une zairyu mais un visa de 2 ans (je suppose qu'il a demandé l'ouverture d'un cpte sur une bque japonaise ? (pas précisé) et quand vous ouvrez un cpte les banques vous demande votre zairyu et ça ne leur a pas échappé le terme de son court visa même si c'est potentiellement renouvelable),
- salaire non versé sur un compte japonais (je crois)

en gros Laurent vous ne réunissez pas les points positifs pour obtenir ce prêt. C'est ça qu'on veut vous dire.

Réponse utile ?
3,50/5 (12 votes)
23 mars 2021
18:47

Les banques japonaises n'aiment pas se casser la tête, et se retrouver en face d'un client qui aura peut-être quitté le pays d'ici là, sans revenus résiduels dans le pays. Le petit profit qu'elles pourraient réaliser sur une telle affaire pâlit au regard des risques potentiels, non pas tant de perte - en imaginant qu'elles prennent une hypothèque - mais de paperasseries internationales: vous retrouver, vous faire signer des papiers, faire face potentiellement à des protections juridiques dans le pays où vous habiterez alors, comprendre ce que vous leur direz - je présume que vous ne parlez, ni n'écrivez le japonais - le jeu n'en vaut absolument pas la chandelle pour elles ! Trouvez une autre solution, mais n'allez pas voir les yakuzas, vous pourriez y laisser un doigt, en plus des intérêts disproportionnés !

Réponse utile ?
3,43/5 (7 votes)
24 mars 2021
02:43

Bonjour,

Les banques japonaises sont assez conservatrices dans leur gestion du risque, d’où les critères habituels statut permanent et/ou spouse visa.
Pas de salaire au Japon (donc pas d’impôts payés ici) peut aussi être un point négatif.

Niveau crédit, SMBC est réputée un peu plus souple sur les prêts aux étrangers. Shinsei également mais j’ai eu des échos que meme des personnes établies depuis longtemps et ayant toujours été client Shinsei se sont vue refuser des crédits sur la base de leur nationalité.

Un commentaire complémentaire : vous mentionnez vouloir acheter une vieille maison. Sans avoir les détails, sachez qu’il est interdit au Japon de vendre des terrains agricoles a quelqu’un de nationalité étrangère donc verifiez bien que le terrain (tout ou partie) que vous souhaitez acheter n’est pas classifié comme tel.

Bon courage

Meilleure réponse à la question posée

Réponse utile ?
4,30/5 (10 votes)
Hilbert
24 mars 2021
05:14

Contrairement à la France, un bien immobilier au Japon va graduellement perdre de la valeur (ce qui peut en gagner c’est le terrain et le terrain uniquement).

Les banques japonaises ne peuvent pas utiliser une hypothèque pour couvrir leur risque.

Comme dit plus haut, sans attaches fortes avec le pays (travail, famille, visa resident permanent, etc) les chances d’obtenir un prêt au Japon sont quasi nulles.

Réponse utile ?
3,25/5 (4 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.