mc-donalds-japon

Le complexe du Gaijin

Gaikokujin au Japon : interdit de McDo, forcé au futon !

Au cours de mon voyage d’un mois au Japon cet été, j’ai publié plusieurs messages et photos chaque jour sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook et Google+. Tranches de vie, anecdotes, ressentis, photos prises sur le vif au gré de mon voyage… bref, un peu de tout mais toujours dans l’optique de vous montrer la vie japonaise vue de l’intérieur et certaines remarques candides que l’on peut se faire en tant qu’occidentaux.

En japonais, "gaijin" signifie "étranger"

Dans l’écrasante majorité, ces témoignages et photos ont reçu des réponses très positives, amusées ou intéressées au sujet de ce que j’ai partagé. J’ai la fierté de constater que la communauté qui gravite autour de Kanpai, qu’elle ait déjà voyagé au Japon ou non, montre beaucoup d’intérêt autour des impressions en direct et carnets de voyage. Et surtout, qu'elle n'hésite pas à me corriger ou à me compléter lorsque j'aborde un sujet que je ne maîtrise pas. C'est à cela que ça sert !

Mais comme dans chaque communauté, se cachent quelques aigris qui ne manquent pas de vous sauter dessus à la moindre opportunité. Heureusement, ils sont très minoritaires parmi vous. Leur donner du crédit n’est certainement pas dans mes habitudes, mais deux messages en particulier m’ont intrigué et je vous propose d’ouvrir une réflexion un peu plus large sur leurs bases. Je ne cite volontairement pas les auteurs pour ne pas en faire des cibles. Voici les deux trolls en question :

  • à propos de cette photo de l’appartement Hundred Stay Shinjuku qui vous montrait la vue : « ouais par contre, être au Japon et ne pas dormir sur un futon, j’aurais du mal… »
  • à propos de cette photo d’un sandwich Mc Donald’s exclusif et goûté au Japon : « Être au Japon et aller au MacDo... :facepalm: »

Évidemment, je suis ouvert à toute discussion autour du voyage au Japon, je ne prétends pas tout connaître et d’ailleurs je demande régulièrement son avis à la communauté Kanpai sur tel ou tel sujet. Ce qui me gonfle (et je ne suis pas le seul vu mes échanges avec les expatriés francophones à Tokyo), ce sont ceux qui veulent être plus royalistes que le roi et taclent de manière abrupte dès qu’on ne colle pas à leur petite vision étriquée.

Si je comprends bien, il est honteux de manger McDo ou de dormir dans un lit occidental au Japon ? Je n’ai pas à me justifier de quoi que ce soit, je fais bien ce que je veux tant que je n’empiète pas sur la liberté des autres (en particulier à l’étranger), or ce n’est absolument pas le cas dans ces deux exemples. Le pire, c'est que je dors très bien sur un futon et que j'adore la nourriture japonaise, preuve en est que j'ai posté des dizaines de photos de plats japonais pendant et depuis mon voyage.

Le fond de ces messages est plus large. Il implique qu’on ne devrait pas retrouver quoi que ce soit d’occidental lorsque l’on vit au Japon. Dans cette logique, je ne devrais pas m’acheter une boisson dans l’un des millions de distributeurs estampillés Coca-Cola, ou rentrer dans un magasin qui diffuse du Beyoncé ? Ni boire du vin, manger du fromage ou une pizza... la liste peut être très longue et les occurrences encore bien plus nombreuses.

Certains fanatiques, qu’ils y soient déjà allés ou non, pensent que lorsqu’on voyage au Japon on devrait donc vivre d’une manière traditionnelle japonaise. C’est nier que le Japon ne vit plus à l’époque d’Edo. C’est oublier qu’on ne sera jamais Japonais et que les jeunes générations nippones elles-mêmes cassent beaucoup de codes. C’est aller en contre-sens de l’évolution de la société japonaise qui, comme un exemple frappant, construit de moins en moins de pièces en tatami dans les appartements et maisons vendues aujourd’hui.

Plus personnellement, c’est s’interdire d’aller au McDo et se priver de goûter les « Mc Sushi 🍣 » : Ebi, Icon Chickens, Mc Pork, etc. Sans compter que vue l’implantation des Mc Donald’s et autres Starbucks au Japon, je ne pense pas qu’ils soient là juste pour les étrangers…

Si j’ai envie de me moucher, de me faire un burger lorsque je suis au Japon, je n’ai besoin de demander l’autorisation à personne et, pour rester poli, je me moque clairement de ceux qui ne sont pas d’accord. Depuis bientôt dix ans que je voyage au Japon, je respecte toutes les règles et ne me fais pas remarquer. Ce ne sont pas deux ou trois petits trolls qui vont m’expliquer comment me comporter.

Ça ne m’empêche pas d’adorer dormir sur un futon, mais manger du Nutella le matin à la place du nattô n’est pas incompatible avec les sols en tatami !

Que l'on soit d'accord ou non, que l'on trouve ça déplorable, c'est factuel : on ne changera pas l'évolution naturelle du Japon.

Par Kanpai Publié en août 2011 - mis à jour en juin 2015