Yoshida-jinja (Kyoto), grand Torii à l'entrée du sanctuaire

Yoshida-jinja

La balade en forêt en plein cœur de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Yoshida-jinja est un sanctuaire shinto perché sur une petite montagne de la chaîne Higashiyama, à l'ombre des arbres et situé à l'est de Kyoto. Peu connu des touristes, il est essentiellement fréquenté par les locaux lors de fêtes et rituels traditionnels qui rythment leur vie quotidienne.

Le sanctuaire du mont Yoshida est construit en 859 par la famille Fujiwara pour apporter protection à la capitale impériale de l'époque Heian-kyo (future Kyoto). Il est ainsi dédié à Kasuga-no-kami, la divinité tutélaire du clan Fujiwara et transférée depuis le grand sanctuaire Kasuga Taisha de Nara. Par ailleurs, se rendre au Yoshida-jinja reviendrait à prier pas moins de 3.000 kami en même temps.

Yoshida-jinja figure par la suite sur la liste établie par l'empereur Murakami (926 - 967) comme l'un des sanctuaires les plus influents de l'époque Heian (794 - 1185) où les messagers du pouvoir impérial sont envoyés pour informer les divinités kami des nouvelles importantes du monde humain. On trouve par ailleurs la tombe de Fujiwara no Anshi, impératrice et épouse de Murakami, au sein de l'enceinte sacrée.

Le site est également reconnu pour être le lieu où le prêtre Yoshida Kanetomo (1435 - 1511) a fondé la doctrine shinto Yoshida (ou shinto Yuiitsu) au sein de laquelle il considère la mythologie shintoïste comme indépendante et équivalente au bouddhisme.

Yoshida-jinja (Kyoto), vue sur le bâtiment principal Honden

Un sanctuaire d'importance impériale oublié des touristes

Situé à l'origine sur les futures terres de l'Université de Kyoto, le site est déplacé légèrement plus au sud sur la montagne, à la suite de la guerre d'Onin (1467 - 1477). Caché par la forêt et en retrait des grandes avenues de la ville, Yoshida-jinja ne se montre pas forcément facile à trouver. On peut errer quelques minutes dans les allées qui mènent à la montagne avant de repérer l'entrée du sanctuaire, pourtant bien visible avec ses hautes portes torii ⛩️ vermillons.

C'est l'une des raisons pour lesquelles, malgré son importance religieuse et sa localisation voisine du Heian-jingu et du Ginkaku-ji, le sanctuaire Yoshida reste peu très peu fréquenté par les touristes. Le site est en revanche bien connu des locaux qui viennent en nombre assister :

  • aux fêtes traditionnelles comme Setsubun (début février) ou pour le Nouvel An ;
  • ainsi qu'aux cérémonies shinto du quotidien comme les mariages.

En dehors de ces temps forts, on ne croise quasiment personne et la quiétude envahit les larges allées du sanctuaire.

Yoshida-jinja (Kyoto), accès au pavillon Daigengu

Pavillons et torii vermillons à l'ombre des arbres

L'enceinte du Yoshida-jinja comprend de nombreux petits pavillons vermillons éparpillés dans la forêt. Le bâtiment principal honden est édifié dans le style architectural Kasuga-zukuri. On retient également le pavillon octogonal Daigengu qui n'est visible au public que quelques jours par an.

Sa visite se montre particulièrement agréable en été pour bénéficier de l'ombre des arbres et à l'automne 🍁 lorsque les feuilles de ces derniers rougeoient. Quelques cerisiers 🌸 fleurissent au début du printemps.

On recommande la découverte de la montagne Yoshida pour ceux qui restent plusieurs jours sur Kyoto ou qui recherchent un peu de nature et de tranquillité. L'occasion de faire une petite randonnée en plein cœur de Kyoto.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Yoshida-jinja et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 10 septembre 2021