Seikado (Kyoto), boutique et galerie d'exposition

Seikado

L’artisanat en étain de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Seikado est une entreprise familiale spécialisée dans l'artisanat en étain, située à Kyoto au Japon. Fondée en 1838, la maison est réputée pour son excellent savoir-faire en matière de création d'objets d'art et du quotidien en métal. Son président actuel et représentant de la 7e génération de la lignée d'artisans, Genbei Yamanaka, accueille les clients dans une magnifique petite boutique et propose aux amateurs de créer une pièce originale dans son atelier.

🚧 En cours de rénovation

Participer à une séance d'atelier de fabrication d'un objet en étain sera possible à partir de l'été 2023.

Kyoto est une ville fascinante qui le doit en grande partie à son statut d'ancienne capitale impériale, baptisée Heian-kyo dans l'Antiquité. Pour satisfaire la noblesse alors au pouvoir, de nombreux artistes talentueux s'installent dans la cité et soutiennent le développement d'un patrimoine architectural, culturel et artistique unique au Japon.

Depuis, ces savoir-faire artisanaux continuent de rayonner et Kyoto ne faillit pas à sa réputation de capitale japonaise traditionnelle en mouvement. La maison Seikado en est une illustration parfaite : établie en 1838, à la fin de la période Edo (1603 - 1868), cette famille d'artisans d'art spécialisée dans l'étain a traversé avec brio les époques et ne montre aucun signe d'essoufflement, bien au contraire.

Fournisseur à la cour impériale et auprès des temples et sanctuaires du pays, l'atelier Seikado profite aujourd'hui d'une grande renommée, notamment en matière de création d'articles religieux comme les coupelles qui servent aux offrandes, ainsi que la fabrication d'ustensiles pour la cérémonie du thé Chanoyu réalisée manuellement à partir d’étain, de cuivre, de laiton et d'argent.

Seikado (Kyoto), devanture de la boutique

Boutique et galerie d'artisanat d'art à Teramachi

En plein centre-ville, la galerie d'art Seikado est idéalement placée au sein d'une boutique à l'architecture sobre et traditionnelle, installée le long de l'avenue Teramachi-dori parallèle à Kawaramachi-dori, entre la mairie et le palais impérial Kyoto Gosho. Cette vitrine ouverte au public permet d'admirer les principales créations de Seikado ainsi que les collaborations faites avec des artistes japonais et internationaux. Les expositions changent régulièrement au fil des collections.

On découvre l'intérêt de certains alliages de métaux d'un point de vue fonctionnel, afin de mieux conserver la fraîcheur ou la chaleur du contenu. Les sceaux à champagne, les carafes à saké japonais (nihonshu 🍶) et les verres à bière 🍺 sont ici de véritables œuvres d'art. On se rend compte du talent de la maison qui réussit à dépasser les contraintes techniques pour uniformiser l'assemblage des matières et réaliser des formes, des textures et des motifs variés sur chacun de ses produits.

On trouve également des objets du quotidien que l'on peut facilement acheter et utiliser chez soi comme :

  • des supports à encens ;
  • des vases ;
  • des verres et des assiettes de différentes tailles ;
  • ou encore des boîtes de thé finement travaillées.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les techniques de fabrication de l'artisanat en étain, il sera possible à partir de l'été 2023 de visiter l'atelier Seikado situé un peu plus loin, à une quinzaine de minutes en voiture 🚙.

Seikado (Kyoto), exposition d'un service en étain

Atelier de création d'un objet en étain

Genbei Yamanaka, l’actuel héritier de Seikado, a en effet décidé d'ouvrir ses portes afin que les curieux puissent s’essayer à la création d'un petit article en métal. Au sein de son atelier de fabrication, une grande table accueille un groupe de 4 personnes maximum par séance, dont le but est la transformation manuelle d'une simple plaque d'étain en un objet fini et dont on peut se servir tous les jours, par exemple une coupelle de saké.

Le maître-artisan, qui représente la 7e génération de sa famille, commence par présenter brièvement la naissance de la maison Seikado et pourquoi leurs réalisations ont toujours su répondre aux demandes de chaque époque. Après la théorie, on aborde ensuite la partie pratique avec en support quelques explications sur des notions primaires en ferronnerie et des exemples d'articles finis exposés qui permettent de mieux appréhender l’univers et le résultat attendu.

Muni d'outils de base, chaque participant se met à façonner l'objet choisi dont la forme générale souhaitée apparaît rapidement. On continue le travail en gommant les imperfections de la matière puis on termine par les finitions qui consistent à réaliser une texture et/ou un motif en frappant la surface avec différents petits marteaux. Monsieur Yamanaka suit la création de chacun de son œil d'expert et vient avec plaisir en renfort ou bien si l'utilisation d'une machine s'avère nécessaire.

L’expérience de création d’une coupelle à saké en étain se montre vraiment intéressante et originale, particulièrement pour celles et ceux qui apprécient les métiers manuels et artistiques. À noter que cet atelier se déroule en japonais et sur réservation au préalable à partir de l'été 2023 ; la présence d'un guide-accompagnateur à Kyoto peut être une bonne solution pour y assister en tant que visiteur non-japanophone.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la ville de Kyoto pour la promotion du saké de Fushimi. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Seikado et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 16 septembre 2022