Musee National Kyoto 7

Musée national de Kyoto

Plus de 6.000 trésors religieux de la ville

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Le musée national de Kyoto est un complexe de deux bâtiments d'exposition et d'un jardin, situé au sud-est de l'ancienne cité impériale. Dédié à l'histoire japonaise, il est également connu pour posséder les originaux de nombreuses statues et autres œuvres des temples et sanctuaires de la ville, en vue d'en assurer une meilleure conservation.

Construit en 1895, le musée national de Kyoto ouvre ses portes au public en 1897. Actuellement, il se compose de deux pavillons principaux :

  • Meiji-Kotokan, la bâtisse d'origine aux fameuses briques rouges qui abrite la collection temporaire ;
  • Heisei-Chishinkan, à l’architecture contemporaine et inauguré récemment (en 2014) qui accueille la collection permanente.

Ces deux bâtiments, d'aspects différents voire opposés, témoignent directement de plus d’un siècle d’histoire au niveau architectural. En effet, l’édifice originel du lieu dessiné par Takayama Tokuma, un architecte de la maison impériale, fait penser au style néo-Renaissance. À la fin du XIXe siècle, le Japon venait de s’ouvrir sur l’Occident et le style européen était à la mode ; à l'image donc du Meiji-Kotokan, devenue Propriété Culturelle Importante en 1964.

Le monument Heisei-Chishinkan s'affiche, quant à lui, comme un chef-d’oeuvre d’architecture moderne, bâti sous la direction du célèbre architecte Taniguchi Yoshio à qui l’on doit également l’extension en 2004 du MOMA de New-York, et tout récemment la façade de Ginza Six à Tokyo.

Un musée dédié à l'art japonais

Différentes expositions se succèdent toute l’année, avec très régulièrement l’art et l’histoire de Kyoto comme thématique principale. Par exemple en 2017 pour ses 120 ans d'existence, le Musée a proposé une grande partie du travail du célèbre peintre japonais du XVIe siècle, Kaiho Yusho, réputé notamment pour la décoration du Kennin-ji, le plus vieux temple Zen de la ville. À noter que les photos sont interdites à l'intérieur.

Au rez-de-chaussée du Heisei-Chishinkan, l'exposition permanente dévoile plusieurs peintures et sculptures originales provenant de différents lieux bouddhistes et shintoïstes de Kyoto. Ainsi confiés par souci de conservation, les originaux des statues gardiennes du temple Otagi-Nenbutsuji sont hébergés dans l'enceinte muséale ; des reproductions les remplacent à l’entrée effective du site.

Parfois en période touristique creuse, en général l'hiver, le musée est placé en maintenance et aucune exposition n'est malheureusement disponible. Seuls les espaces extérieurs restent accessibles au public, avec des frais d'admission bien évidemment réduits. Cela n’en reste pas moins intéressant car le jardin possède quelques œuvres passionnantes à contempler, telles que des statues, des pierres de fondation de lieux importants, mais également l’une des vingt-et-une sculptures existantes au monde du très célèbre Le Penseur d'Auguste Rodin. Certes, il détonne un peu parmi les objets d'art japonais mais au final, lorsque l'on prend un peu de recul depuis la fontaine, on se rend compte qu'il se marie très bien avec le style architectural à la française du Meiji-Kotokan.

Ce Musée reste un incontournable pour tous les amateurs d’art et d’histoire japonaise. Les nombreuses œuvres exposées, tout comme la beauté architecturale du complexe, satisfont pleinement les visiteurs. Il sera à combiner par exemple avec le temple Sanjusangen-do, situé à quelques mètres.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Musée national de Kyoto et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 13 octobre 2020