Entrée Yasaka Koshin-do à Kyoto

Yasaka Koshin-do

Le mini temple coloré de Kyoto

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Yasaka Koshin-do est un temple situé dans le quartier touristique de Higashiyama, à l’est du centre-ville de Kyoto. Construit durant la période Heian (794 - 1185), le site est aujourd'hui populaire non pas pour son histoire mais pour son aspect esthétique : très coloré, il est devenu ces dernières années un spot parfait pour faire de belles photos à destination des réseaux sociaux.

Défini comme temple bouddhiste, Yasaka Koshin-do est en fait dédié à Shomen Kongo alias Koshin-san, un guerrier protecteur issu d'une croyance taoïste baptisée Koshin. Ce courant s'est ensuite intégré au fil du temps aux principales religions du Japon : le shintoïsme et le bouddhisme. Koshin-san aide les plus pauvres qui luttent au quotidien et punit les méchants. De plus, le site vénère également les trois singes Sanzaru de la sagesse. Ainsi, on retrouve chacun des singes représenté dans une position différente qui signifie "ne pas voir le mal, ne pas entendre le mal, ne pas dire le mal".

Les photogéniques boules de tissu coloré, baptisées Kukurizaru, sont sans conteste l'attraction majeure des lieux. Suspendues en masse et sur de nombreuses guirlandes accrochées partout dans l'enceinte du temple, elles forment des magnifiques murs bariolés qui servent alors de décor "instagrammable" parfait pour publier une belle image sur les réseaux sociaux ou se faire dresser le portrait. Les Japonais n'hésitent pas d'ailleurs à s'y rendre, habillés en yukata 👘 traditionnel pour se faire photographier.

Ces petites sphères remplacent les classiques plaquettes en bois ema pour formuler les vœux. Selon la croyance taoïste, pour qu’une prière se réalise il faut faire "don" d’un de ses désirs à Koshin-san. En effet, si les souhaits ont du mal à se réaliser, c’est parce que l’Homme a trop d'envies. Grâce au Kukurizaru, on va pouvoir enfermer l'un de ses désirs dans la boule, écrire une résolution en échange sur le tissu puis l’accrocher à une guirlande disposée, afin que le dieu guerrier puisse récupérer le désir et réaliser le vœu.

C’est en descendant la typique ruelle de Ninenzaka, juste après la pagode du Hokan-ji et au milieu des restaurants et des boutiques de souvenirs, que l’on découvre l'entrée discrète mais haute en couleurs du Yasaka Koshin-do. En journée, il est rare de pouvoir se retrouver seul dans l'enceinte du temple, d'une surface assez restreinte. L’endroit est pris d’assaut par les jeunes femmes, les couples et les touristes en quête de belles et originales photos. La popularité du temple s'explique également par sa localisation, facile d'accès et à deux pas du très fréquenté Kiyomizu-dera.

Même si le site en lui-même ne figure pas parmi les temples incontournables de Kyoto, il reste assez sympathique d'observer quelques minutes les gens graviter autour des guirlandes de Kukurizaru comme des abeilles dans un champs de fleurs. En hiver, Yasaka Koshin-do se révèle être toujours magnifique sous la neige et, pour l'occasion, peu fréquenté.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Yasaka Koshin-do et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 05 juin 2020 Yasaka Koshin-do