Shosei En 2

Shosei-en

Le jardin déporté de Higashi Hongan-ji

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Shosei-en est un jardin japonais rattaché au temple Higashi Hongan-ji, situé à Kyoto à proximité de la gare JR. La balade tourne autour d’un grand étang surmonté par plusieurs ponts et maisons de thé remarquables.

Il faut remonter au IXe siècle, en début de période Heian, pour retracer les origines de Shosei-en. À cette époque où l'étang constituait son attrait principal, il fut bâti autour de la résidence du prince Minamoto Notoru, fils de l'Empereur Saga. Ce n'est qu'en 1641 que le shogun Tokugawa Ieyasu attribua ses terres au temple Higashi Hongan-ji, auquel il est toujours rattaché aujourd'hui.

Deux ans plus tard, ses responsables commandèrent à l'intellectuel Ishiyama Saijo et à l'artiste Kobori Enshu la composition et l'élaboration du jardin tel qu'on le connaît aujourd'hui. Malheureusement, Shosei-en connut deux graves incendies en 1858 et 1864, au cours desquels la plupart des bâtiments furent brûlés, avant d'être restaurés dans les années suivantes. En 1938 le lieu fut déclaré "Site historique national".

L'agencement de Shosei-en tant que jardin japonais a ceci d'étonnant qu'en s'y baladant, on a presque plutôt l'impression de visiter un parc. Organisée autour d'un vaste étang, l'architecture générale complète ce dernier avec une grande esplanade d'herbe relativement peu courante. Dans toutes les directions, cet espace distribue sur un ensemble de petites attractions raffinées qu'il convient d'apprécier avec délicatesse.

En apparence discret, le jardin s'étend tout de même sur une superficie de 33.000 mètres carrés. Il est aujourd'hui, dans un décor contrasté, cerné par quelques immeubles alentour (dont la fameuse Kyoto Tower) et agrémenté du bruit des véhicules dans une ancienne capitale qui les subit toujours plus. En conservant un minimum de concentration et puisqu'il reste encore relativement préservé du tourisme de masse, Shosei-en offre déjà quelques beaux panoramas à découvrir.

Le lieu est notable pour sa collection de maisons de thé, dont les sublimes 滴翠軒 Tekisui-ken et 臨池亭 Rinchi-tei, bâties en bordure d'étang et qui remontent à 1884. On lui compte aussi plusieurs édifices de pierre (de magnifiques lanternes, une petite pagode à 9 étages et quelques ponts discrets), ainsi que deux ponts plus marquants :

  • 侵雪橋 Shinsetsu-kyo, un large édifice de bois ;
  • ou encore 回悼廊 Kaitoro, le pont couvert aux accents chinois.

Comme beaucoup de jardins, le spectacle de Shosei-en se décline fortement en fonction de la saison. Bénéficiant de nombreuses floraisons successives ou, si la chance intervient, d'un tapis de neige au cours de certains hivers, c'est peut-être en été qu'il est le moins agréable : bardés de moustiques, les alentours de son grand étang drainent également d'autres espèces sauvages parmi lesquelles des serpents peu accueillants !

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Shosei-en et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 26 février 2020