Cote Jogasaki Kaigan 8

Côte Jogasaki

Le littoral suspendu d'Izu

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

La côte Jogasaki se situe à Ito sur le flanc nord-est de la péninsule d'Izu. Elle se découvre via un sentier pédestre balisé qui longe d'impressionnantes formations rocheuses et traverse également la mer grâce à un pont suspendu à vingt-trois mètres de hauteur. Les visiteurs sont rapidement séduits par la beauté scénique du paysage côtier qui s'offre généreusement devant eux.

Jogasaki Kaigan est le résultat naturel d'une lente érosion du littoral à la suite d'une éruption volcanique il y a plus de 4.000 ans du Mont Omuro, situé seulement à quelques kilomètres dans les terres. Elle figure parmi les plus belles côtes escarpées du Japon et présente un avantage pratique indéniable : sa proximité, à deux heures de Tokyo en transports en commun.

La visite commence dès la sortie de la gare par un agréable quartier résidentiel composé de belles maisons, de quelques boutiques d'artisanat ou de matériel de plongée et d'un café. On s'imagine aisément habiter ce coin tranquille à deux pas de la côte, qui possède en plus son avenue de sakura 🌸 à photographier chaque printemps. Bientôt on aperçoit le phare Kadowaki qui marque l'entrée principale du site. On peut gratuitement y grimper pour profiter d'une première vue en hauteur et en intérieur ; simplement de quoi repérer les lieux pour ensuite redescendre et continuer sur le sentier à travers les pins maritimes.

Le panorama sur l'océan Pacifique et les falaises délicatement dentelées est tout aussi magnifique que vivifiant. La promenade longe parfaitement le littoral et on sentirait presque la houle des vagues nous emporter, surtout lorsque l'on franchit le pont suspendu dans le vide. D’une cinquantaine de mètres de long et perché à plus de vingt mètres au-dessus du niveau de la mer, il constitue le point d'orgue de la visite. De jolies prises de vues sont à faire avec celui-ci se détachant de la côte rocailleuse. Il y a parfois un peu de monde, généralement les week-ends, mais il est toujours possible de trouver un endroit à l'écart pour s’asseoir et contempler le paysage. Les locaux l’ont d'ailleurs bien compris et l'on croise fréquemment quelques pêcheurs perchés à flanc de falaise.

Outre le train 🚅, le bus s'avère également une bonne option car il dépose les visiteurs quasiment en face de la mer, devant un joli parc fleuri et payant. À quelques mètres au nord, un chemin qui descend vers la côte permet de rejoindre rapidement l'entrée principale de Jogasaki. La balade entre les arbres, avec de temps en temps une très belle vue sur les rochers escarpés, est charmante. Pour les randonneurs, il existe d'autres itinéraires plus longs avec un tour détaillé de la côte, d'une dizaine de kilomètres par exemple, et qui permettent ainsi de visiter les quelques temples et sanctuaires alentours.

Sortie nature avant tout, les services sur place restent minimaux, avec quelques distributeurs de boissons et vendeurs de snacks à la descente du train ou du bus. Les visiteurs apprécient ainsi le caractère encore peu urbanisé des lieux, qui laisse la part belle à la beauté brute des paysages. D'aucuns feront d'ailleurs peut-être le parallèle avec nos belles côtes bretonnes.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Côte Jogasaki et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 04 décembre 2019