Abashiri (Hokkaido), point de vue sur la ville depuis l'observatoire du mont Tento

Abashiri

La ville sur la mer d'Okhotsk à Hokkaido

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Abashiri est une cité côtière de la mer d'Okhotsk située au nord-est de l'île d'Hokkaido au Japon. Réputé pour son phénomène de banquise dérivante baptisée ryuhyo qui se forme chaque hiver, ce port de pêche abrite plusieurs sites culturels dont le fascinant Musée de la prison. La région comprend également 5 lacs où l'on peut observer la flore et la faune locales.

Le nom de la ville d'Abashiri ne dit peut-être rien à la majorité des voyageurs, en revanche ses paysages naturels uniques sont souvent utilisés pour faire la promotion touristique de l'archipel. Ainsi, les Japonais reconnaissent le phare noir et blanc du cap Notoro qui a été repris il y a quelques temps dans une publicité largement diffusée. De même, la mer de glace qui se forme chaque hiver dans la baie figure parmi les images caractéristiques d'Hokkaido, l'île la plus septentrionale et froide du Japon.

Abashiri (Hokkaido), point de vue sur le cap Notoro et son phare

La banquise de mer Ryuhyo

Au nord-est d'Hokkaido, à plusieurs centaines de kilomètres de Sapporo et d'Asahikawa, la cité côtière d'Abashiri regarde en direction du large, face à l'immensité de la mer d'Okhotsk qui s'étend jusque sur les rives russes.

Chaque hiver, du mois de janvier à la fin mars, on y observe la formation de la banquise de mer, baptisée 流氷 ryuhyo en japonais ou drift ice en anglais. Ce phénomène naturel se caractérise par l'eau salée qui gèle à la surface et forme ainsi des plaques de glace plus ou moins épaisses qui dérivent au gré des vents. Ce spectacle majestueux et assez rare dans le monde attire les touristes jusqu'à Abashiri, qui propose alors 2 façons de contempler ce paysage blanc :

  • soit à bord du navire brise-glace Aurora pour une traversée insolite à travers la banquise dérivante ;
  • soit à bord du train 🚅 scénique Ryuhyo Norokko qui longe lentement la côte jusqu'à la gare de Shiretoko-Shari.

Par ailleurs, ceux qui ne seraient pas sur place à la bonne période sont invités à découvrir le Musée Okhotsk Ryuhyo qui reproduit dans une salle souterraine et par -15°C un morceau de bloc de glace. Cependant, on ne recommande pas cette visite peu intéressante et qui ne justifie pas son tarif à l'entrée. Les alentours du musée valent en revanche le détour car ce dernier est situé aux étages inférieurs du bâtiment d'observation du mont Tento qui domine la ville.

Abashiri (Hokkaido), point de vue sur le lac Notoro depuis l'observatoire du mont Tento

L'observatoire Tentozan et ses musées

Le mont Tento (ou Tentozan) culmine à 207 mètres d'altitude et offre un superbe panorama dégagé à 360° sur Abashiri, notamment :

  • le tissu citadin entouré par les lacs Abashiri et Notoro ainsi que la mer d'Okhotsk ;
  • et côté terre, les chaînes de montagnes de Shiretoko et d'Akan qui se dressent à l'horizon.

En plus d'être qualifié de lieu à la beauté scénique, l'observatoire Tentozan héberge à ses pieds les principaux musées de la ville à visiter. On n'hésite pas une seconde pour découvrir le site remarquable de l'ancienne prison d'Abashiri. Construit en 1890 et en service jusque dans les années 1980, cet établissement fut le premier pénitencier de haute sécurité du Japon, destiné aux détenus les plus dangereux du pays et aux opposants politiques.

Au fur et à mesure que l'on parcourt le musée, on s'imprègne des conditions d'incarcération difficiles de l'époque. En effet, les détenus servaient de main-d'œuvre bon marché et des milliers d'entre eux ont ainsi participé au chantier de construction de la route entre Abashiri et Asahikawa. Les mises en scène réalistes des prisonniers ainsi que des surveillants, reproduits en statues de cire à taille réelle, permettent d'imaginer facilement leur vie quotidienne en collectivité et isolée du reste du monde. On peut également apprécier l'architecture des différents bâtiments de la prison, notamment la disposition en étoile des cellules.

Le Musée des peuples du Nord est le second site culturel que l'on conseille de découvrir. Son exposition plutôt bien réalisée présente la culture autochtone des Aïnous ainsi que celles des autres ethnies des régions arctiques, comme les Inuits d'Amérique du Nord et les Samis des pays scandinaves.

Abashiri (Hokkaido), musée de la prison d'Abashiri

La région des 5 lacs côtiers

Le territoire d'Abashiri est par ailleurs encadré par 5 lacs qui servent de réserves naturelles aux oiseaux sauvages et à quelques espèces florales protégées. On liste :

  • le lac Notoro au nord-ouest ;
  • le lac Abashiri au sud,
  • les lacs Mokoto et Tofutsu à l'est ;
  • ainsi que le lac Saroma à l'entrée ouest de la ville.

On y apprécie les randonnées pédestres en été, les points de vue en hauteur offerts et l'environnement naturel omniprésent.

Avec une population d'environ 35.300 habitants, Abarishi est la dernière ville facilement accessible en train ou en avion ✈️ à l'extrémité nord-est de l'île d'Hokkaido. En plus de ses propres sites touristiques, elle sert également de porte d'entrée pratique vers les parcs naturels d'Akan Mashu et Shiretoko. Les spécialités locales à déguster sont les fruits de mer et les poissons 🐟 pêchés dans ses eaux froides (saumon, oursin, crabe, etc.) ainsi que les produits laitiers issus de ses élevages de vaches.

⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Abashiri et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 15 juin 2022