Où passer 4 jours paisibles au Japon ?

3 réponses

Bonjour à tous, je vais prochainement passer 2 mois à Tokyo ( Octobre / Novembre ) pour des vacances, et je voudrais en profiter pour partir 4 ou 5 jours quelque part au Japon pour profiter d'une atmosphère paisible et dépaysante. Je partirais en avion de Haneda mais... vers où ? J'ai donc ici besoin de vos conseils, et pour ceux qui connaissent ces régions, qu'ils me partagent leurs impressions car j'hésite entre ces destinations :

-Péninsule de Noto / Wajima
-Miyake Jima
-Yonago/Izumo (Ouest de Honshu)
-Kushiro / Nemuro (Est de Hokkaido)
-Kochi (Sud de Shikoku)

Merci beaucoup ! (^_^)

Par KazekoN Publié en août 2013 Thématiques associées :
Question intéressante ?
/5 ( vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Les 3 réponses à la question posée

19 août 2013
23:41
La péninsule de Noto et Wajima vont combler vos attentes ! Paisible est le bon mot ! J'y ai trouvé beaucoup de simplicité et de naturel. On a vraiment l'impression d'être au bout du bout du monde ! Les touristes étant rares, les japonais recherchent davantage le contact et sont très curieux. C'était un moment très rural même si la mer est présente partout (Wajima c'est minuscule) Sur la péninsule, vaut mieux avoir une voiture bien sûr. Mais je me suis débrouillée en car, même s'il y en a très peu. Faut bien organiser ses horaires. Si vous cherchez une coupure totale -mais vraiment totale- avec le tumulte de la vie urbaine, c'est là qu'il faut aller... Bon voyage !
Réponse utile ?
4/5 (2 votes)
20 août 2013
09:16
Merci beaucoup votre commentaire m'a été bien utile, car je pensais que c'etait une région assez inhospitalière, mais je vais me renseigner davantage sur le coin ! Merci merci
Réponse utile ?
/5 ( vote)
20 août 2013
11:55
Je ne parle pas japonais, et eux pas un mot d'anglais, donc les échanges, à l'oral, ont été restreints. Mais j'ai ressenti beaucoup de sympathie spontanée, le désir de m'aider et de me montrer ce qu'ils ont de mieux. Est ce assez pour en faire une généralité ? En contrepartie, il ne faut pas craindre d'être un objet de curiosité ! Bref -en ce qui me concerne- une coupure radicale avec l'anonymat et l'agitation des grandes villes et un très bon souvenir.
Réponse utile ?
4/5 (2 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.