Trouver un travail au Japon avec un JLPT 1 ?

36 réponses

Bonjour tout le monde !

Je me demandais si certaines personne savent si je peux trouver du travail au Japon avec mon JLPT 1 ? (Je le passe en décembre 2018, actuellement j'ai le JLPT 2). J'ai presque 5 ans d'expérience dans la restauration mais aucun diplôme d'étude supérieur, juste un CAP en restauration et donc je me disais que je pourrais chercher dans ce domaine.
Je voudrais partir en visa vacance/travail ou visa étudiant (si j'ai l'argent) début 2019/2020. Bien sur pendant les 6 mois où j'étais là-bas, je n'ai pas travailler donc je ne sais pas comment cela ce passe. Le directeur de mon ancienne école m'as dit que par contre je n'aurais pas de visa travail même en trouvant une entreprise, car les visa travails ne sont délivrer qu'aux personnes ayant un bac+3 minimum..

Et donc j'aurais voulu des avis des personnes vivant là-bas ou ayant déjà travailler au Japon.

Merci à vous :)

Question intéressante ?
5/5 (2 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

09 Avril 2018
19:31

J'ai souvent entendu dire en effet qu'il fallait un diplôme de l'enseignement supérieur, une Licence ou un Master ( un bac+5 étant toujours "mieux" qu'un +3 ). Mais il est souvent admi aussi que 10 ans d'expériences dans son domaine était tout aussi bien accepté avec les employeurs ( je ne sais pas si c'est ton cas ).

Si tu as le N1 tu es censé avoir le niveau Japonais Courant donc si en plus tu as des compétences spécifiques ( que peu de Japonais ont ) je ne vois pas ce qui pourrait réellement t'empêcher de décrocher un job.

09 Avril 2018
21:02

Merci beaucoup pour ta réponse malheureusement je n'ai pas dix ans d'expérience... c'est pour ça que je me suis dis que sans diplôme supérieur, je ne trouverais pas ...

09 Avril 2018
21:18

As-tu des compétences "spécifiques" qui seraient assez rare chez les Japonais ? Qu'est-ce qui ferait qu'un employeur te choisisse toi et pas un natif ?

Toujours selon les "on dit" il parait qu'un employeur Japonais aura toujours plus tendance à embaucher un Japonais qu'un étranger donc si tu n'as vraiment rien pour te démarquer, ça sera peut-être compliqué de trouver quelque chose en effet...

09 Avril 2018
22:08

Non je n'ai rien de spécifique comparé a un Japonais.. Après je travaille en restauration et donc je parle Anglais, Japonais et Français mais je ne pense pas que cela pourra me démarquer vis à vis de d'autre personne..

09 Avril 2018
22:59

Apres j'aurais plutôt tendance à dire qu'il ne faut jamais se fier aux statistiques. Ce n'est pas parce que c'est difficile que c'est impossible.

La vie est tellement imprévisible que tu peux très bien trouver du travail avec le bouche à oreille, en tombant sur un patron qui veut embaucher un Français...

Si partir au Japon est vraiment ton rêve alors fait le sinon tu vas le regretter toute ta vie. Il vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets. Dans mon cas je pars m'installer au Japon en Septembre et même si mon profil n'est pas "parfait" je tente le truc puis on verra bien ce qu'il se passera :-)

10 Avril 2018
18:18

Merci beaucoup ! Je suis déjà partie au Japon 6 mois mais en touriste et école de mangue donc je n'ai jamais travailler et j'aimerais en avoir l'occasion pour voir si vivre la-bas m'irais.

Tu pars avec quel visa ? Tu dois être impatient d'y être :)

10 Avril 2018
02:03

Faut obligatoirement un diplôme supérieur ou 10 d’expérience dans un domaine recherché. Si tu n’apportes rien du plus qu’un japonais puisse faire tu n’auras pas non plus de visa. Le jlpt n’est malheureusement pas un sésame pour trouver du travail au Japon. Et le jlpt ne reflète pas non plus le niveau de japonais. J’ai pu trouvé du travail au Japon sans jlpt mais avec une licence et un niveau de japonais assez bon pour bosser avec des japonais et parler en business jap. Les chinois qui ont le jpt1 mais qui n’alignent pas 3 mots ils yen a beaucoup par exemple. Au pire reprend des études pour avoir un diplôme de fac pour espérer trouver du travail au Japon.

L.S.
10 Avril 2018
11:14

Plutôt d'accord sur le JLPT, mais d'où sort le critère de 10 ans d'expérience ? Au Japon, pas plus qu'ailleurs, c'est la qualité de l'expérience qui compte, plus que sa durée. Et surtout c'est un coup de chance, d'arriver au bon endroit au bon moment. Tout ça me parait un peu trop réducteur...

10 Avril 2018
11:57

Le critère c’est le Japon qui le demande les 10 ans. Si en 10 ans t’es pas bon dans ton métier vaut mieux changer.

10 Avril 2018
02:51

Le bon coté de l'HR au Japon, c'est que les offres sont pléthores. Le mauvais coté, c'est que les règles sont beaucoup plus strictes que dans d'autres domaine, et, en restauration, il faut obligatoirement 10 ans d'expérience (accessoirement, ça n'est pas possible dans des restaurants japonais et c'est en cuisine, pas en salle) que l'immigration voudra documenté. L'autre option c'est la réception, mais il faut un diplôme supérieur. (Personnellement quand j'ai eu mon poste en réception ici j'avais le N2, ça suffisait).

Donc t'as 2 options pour travailler en HR:
1) Tu passes un diplôme supérieur AVANT de faire ton PVT et tu trouves un poste de 社員 en réception pendant. Les chances d'obtenir un visa travail depuis la France sont très très faibles, voire nulles.
2) Tu continues de travailler 5 ans, tu obtiens tes 10 ans d'expérience, et tu viens au Japon en PVT ou avec un visa étudiant. Même raison que ci-dessus, il faut être sur place, et commencer par un baito aide beaucoup en cuisine.

10 Avril 2018
03:03

En me relisant, je n'etais pas très clair. Quand j'ai eu mon poste j'avais le N2 et une master anglais en hotellerie-tourisme. Je ne peux pas dire si le contenu du diplome était important.

10 Avril 2018
18:20

Merci beaucoup pour ta réponse. Je réfléchis beaucoup en ce moment a me décider si je continue juste à continuer à gagner de l'expérience ou a passer un diplôme d'étude supérieur. (LLCE Japonais sûrement)

L.S.
10 Avril 2018
11:13

Je vais rejoindre ce que j'ai déjà dit sur un post précédent, mais faut bien distinguer deux choses.

D'une part, le JLPT est un "diplôme" qui est donné surtout à titre indicatif par le gouvernement japonais pour attester de la capacité en langue japonaise. Grosso modo, il faut considérer qu'avec le JLPT 2 on a un niveau de japonais courant suffisant pour pouvoir se débrouiller dans toutes les situations, lire le journal, et travailler. Avec le JLPT 1, on a le même niveau de langue (et uniquement de langue hein) qu'une personne qui a fait des études universitaires au Japon. Du coup ça permet de montrer de façon officielle qu'on parle bien la langue, mais c'est à peu près tout.

D'autre part, pour trouver du travail, c'est bien de parler la langue (à mon sens c'est un préalable nécessaire, mais c'est uniquement ma vision des choses, et cela peut varier avec les postes), mais ça n'est pas suffisant. Pour trouver du travail, que ce soit au Japon ou ailleurs, il faut avoir des compétences, les vendre, et trouver un employeur. Je suis peut-être très candide, mais je ne crois pas un seul instant qu'il soit absolument nécessaire d'avoir 10 ans d'expérience sous peine de quoi on ne regarde même pas notre dossier. Tout dépend des postes que tu vises, et surtout des postes qui sont proposés.

Comme un peu partout, il faut essayer au culot. Si tu as une expérience de plusieurs années dans la restauration, il faut tenter directement dans les restaurants français (ou étrangers de manière générale) à Tokyo, ou dans d'autres endroits du pays. C'est sûr qu'il ne faut pas être trop exigeant et viser exclusivement un type d'établissement, mais il faut balayer large et envoyer des dossiers un peu partout. C'est certain que le CV peut jouer, mais il y a aussi une bonne part de chance : si un restaurant a besoin de personnel à un moment et que tu arrives juste quand il faut, ça a des chances de fonctionner.

Sinon, tu peux toujours tenter de chercher dans d'autres domaines qui ne demandent pas nécessairement de diplôme universitaire (probablement plutôt dans la vente), et essayer de te renseigner du côté des associations de français au Japon pour voir si tu trouves des gens qui connaissent des gens qui connaissent des gens qui cherchent quelqu'un. Rien ne garantie que tu trouveras comme ça, mais ça vaut le coup de tenter.

Enfin, pour ce qui est du visa, comme je l'avais déjà dit, le mieux est probablement de voir directement avec l'ambassade histoire de tâter les chances d'en avoir un, et surtout pour discuter des conditions sur lesquelles il faut le plus travailler pour avoir des chances.

Bon courage en tout cas !

10 Avril 2018
12:00

C’est bien beau d’y aller au culot mais l’immigration le culot elle s’en fou un peu. Si tu rentres pas dans les critères d’obtention t’as beau avoir un contrat t’auras pas de visa donc retour à la case départ

10 Avril 2018
18:26

Merci beaucoup pour ta réponse très complète. En effet pour le moment je préfère y aller en étant sur d'avoir quelque chose et pas au culot. Je pense que qu'actuellement en y allant je pourrais du travail mais l'ambassade ne me délivera pas de visa. Je préfère attendre un peu et réfléchir. Encore merci :)

10 Avril 2018
11:36

Tu as aussi l'option du visa "époux"... La plupart te traiteront de profiteurs ou de ne je sais quoi mais si tu te maries avec une Japonaise, tu auras la possibilité de rester sur le territoire ce qui te permettra d'avoir le temps pour trouver du travail mais rien ne dit que tu trouveras non plus.

10 Avril 2018
11:59

En général ceux qui font ça ils tiennent pas 5 ans au Japon ou un jour ou l’autre ça fini en divorce avec retour en France

10 Avril 2018
18:23

Oui en effet des amis qui sont sur place au Japon m'ont dit que beaucoup de couple étranger/Japonais divorcer et que leurs relation ne durer pas longtemps.

10 Avril 2018
18:22

Je ne veux pas en venir la, si je dois rencontrer quelqu'un la bas et me marier ça sera par amour et pas par "nécessiter" ou pour avoir un visa.

11 Avril 2018
09:52

Oui, enfin, il faut déjà trouver une japonaise disposée à se marier avec un étranger dans l'unique but de lui permettre d'avoir un visa. De mémoire la facture est d'environ 10000/15000€ avec aucune garantie si l'immigration japonaise se rend compte de la combine et t'expulse pour fraude...
Les sommes versées seront bien entendu perdues.
Je te conseille d'oublier cette option lol

10 Avril 2018
23:05

Bonsoir
Les conditions de travail dans la restauration sont plutôt difficiles, les salaires peu élevés et la concurrence y est rude, déjà de la part des japonais et ensuite de celle des autres asiatiques, coréens et chinois surtout.
Je te conseille également de venir ici en PVT dans un premier temps pour voir un peu comment ça fonctionne, il faudra bien entendu prévoir un budget conséquent pour couvrir tes dépenses mais tu pourras également trouver des baitos pour peu que tu maitrises la langue au minimum.
Comme tu le sais surement le pays n'est pas particulièrement ouvert à l'immigration et les autorités définissent qui peut obtenir un visa de courte durée pour des emplois bien définis, par exemple en ce moment il y a des recrutements d'aides soignantes philippines pour les maisons de retraites et d'employés de combini vietnamiens, ils sont pris en charge et formés dans leurs pays respectifs avant de venir et sont logés dans des foyers. Rien de vraiment passionnant d'autant plus que les salaires sont bien entendu inférieurs à ceux des locaux. En fait on en revient toujours aux mêmes conclusions, venir travailler ici implique d'avoir une formation très pointue qui te permettra de percevoir un salaire élevé en le négociant auprès de ton employeur japonais car tu proposeras une compétence que d'autres n'ont pas. Si tu n'as pas de qualification particulière tu seras probablement plus exploité qu'en France car la notion de protection des travailleurs est beaucoup plus abstraite ici.
Pour ce qui est de la connaissance de la langue ils s'en fichent un peu, il y a beaucoup d'étrangers qui vivent déjà sur place et ont ce qu'on appelle le 'proper visa" c'est à dire qu'ils peuvent travailler directement sans que l'employeur éventuel n'ait à faire de démarches auprès de l'administration.
A toi de voir où est ton intérêt.
Bon courage.

M-F
11 Avril 2018
04:21

Bonjour,
En accord avec Byebyegaijin, il faut vraiment en vouloir pour travailler au Japon. Salaires médiocres, congés sans aucun rapport avec ceux en France, très peu de chance de monter en grade. J'admire votre determination! Gambatte ne!

11 Avril 2018
05:10

Ça c’est ceux qui sont prêts à tout pour travailler au Japon et ceux qui ont déjà un visa pour bosser style mariage et qui n’ont pas de diplômes et pas de compétences.
Quand t’as un diplôme et que l’employeur te veut et qui fait la démarche d’un visa de travail c’est une autre histoire. J’ai un salaire correct je suis en 3 eme année dans l’entreprise j’ai des responsabilités et je donne même des ordres Vu que j’ai plus de compétences que les autres j’ai parfois plus de choses à faire que les autres.
Si t’as un diplômes et des compertences même si au départ t’as pas un gros salaire un jour avec l’expérience de l’entreprise t’as un ticket pour changer et avoir un meilleur poste. Un boulot style baito car t’as pas envi de bosser en tant que salarié car t’as un visa époux et que tu fais un baito pour te payer des trips pendant que ta femme bosse car t’es un gros flemmard #youtubeur sur le moyen terme t’es content mais jamais tu réussiras au Japon

11 Avril 2018
10:13

oui, il faut faire la part des choses, aucun intérêt de venir ici si tu n'as pas un salaire confortable, c'est le principe de l'émigration, on va vivre dans un autre pays pour avoir une vie meilleure que dans le sien, à plus forte raison lorsqu'on va vivre dans un pays comme le Japon où la vie est plus chère qu'en France, les conditions de travail souvent pires qu'en France, la durée du travail plus longue qu'en France, les rapports hiérarchique pires qu'en France, la protection sociale inférieure à celle qu'il y a en France, les possibilités d'évolutions sociales plus limitées qu'en France... l'ascenseur social n'existe pas ici, le système féodal a régenté les relations entre japonais depuis des siècles et on comprend vite que la mixité ce n'est pas vraiment leur truc, y compris entre japonais donc t'imagines ce que c'est entre japonais et étrangers.
Oubliez aussi le visa d'époux, ici comme ailleurs les princesses n'épousent pas les bergers donc dans le meilleur des cas tu tomberas sur une laissée pour compte sans le sous qui attendra de toi que tu la prennes en charge lol
Adri a raison, ne prenez pas pour argent comptant les salades des youtubeurs qui vivent d'expédients, de baitos et surtout de l'argent envoyé par leurs parents, ils postent ensuite des videos racontant leur vie passionnante à Tokyo alors qu'elle est minable, ils vivent souvent dans des collocs , des foyers et n'ont pratiquement aucun contact avec les japonais. Et pour cause ils sont considérés comme des parasites ici.
C'est vraiment une chose que beaucoup de gens ont du mal à comprendre ici, l'impossibilité pour les français de bien prendre conscience de la réalité des choses au Japon

11 Avril 2018
13:15

En effet n’ayant jamais travaillé au Japon je peux pas comprendre les choses ou comment se déroule la vie. C’est pour ça j’aimerais faire un pvt, travailler et voir si vivre là bas et vraiment ce que je veux. Mais en effet j’ai eu beaucoup de retour et la vie la bas n’est pas tout rose.

11 Avril 2018
15:03

Et oui, t'as vu ça? vu d'ici on a vraiment du mal à comprendre la façon dont le pays est présenté en France, ça oscille souvent entre caricature et contes de fées
J'en parlais justement avec ma femme il n'y a pas longtemps, les médias français parlent de la télé japonaise en diffusant des extraits d'émissions des années 1980/90, l'argument étant de dire que les gens se plaignent du côté crétin des émissions diffusées en France ( à juste titre) et donc ils montrent qu'au Japon c'est souvent pire... le seul problème c'est que ce ne sont pas des émissions actuelles et l'info est donc faussée, un peu comme si Fuji TV ou la NHK montrait des extraits du Collaro show ou de Casimir en disant que la TV française c'était ça :D
Après oui les youtubeurs et compagnie qui se présentent comme des influenceurs alors qu'ils n'ont même pas de vrai statut social au Japon :)
Ex PVT devenus étudiants, puis assistants dans des écoles de langues avec visa étudiant pour conserver le visa, serveurs dans des bars à gaijin le soir pour s'arrondir les fins de mois, enfin, serveur, homme de ménage, un peu tout en fait :)
C'est ça l'image des français au Japon? des gens qui passent la serpière dans des bars glauques? ils sont sensés influencer quoi au juste?
C'est bien là le problème, ils ne sont connus que par leurs videos sur youtube, ici ce sont des illustres inconnus, je ne prétends pas connaitre toute la communauté française dans le Kanto, loin de là, mais si ces gens étaient célèbres en France ils seraient forcément un peu connus ici... ben non... :D Les gens regardent leurs videos et pensent que ce qu'ils racontent c'est la vérité, ils avalent toutes les couleuvres, enfin, là c'est carrément des boas à mon avis :D
Dans la série "plus c'est gros plus ça passe" on me parle aussi de français étant les rois de la vente de bonbons en ligne ou de l'organisation de soirées rencontres entre français et japonaises à Tokyo, là aussi, c'est totalement bidon, aucun indice de nature à corroborer ces affirmations.
Autre légende urbaine, tu dis plus haut que beaucoup de couples mixtes ne tiennent pas la distance et divorcent, aurais tu des statistiques précises à ce sujet? Ceux que je connais sont mariés depuis longtemps, ont des gosses et une vie que l'on pourrait qualifier de normale, en tout cas je n'ai pas le sentiment que le taux de divorce soit particulièrement élevé parmi eux, du moins comparativement aux couples français ou japonais.
Pour ce qui est de la connaissance de la langue n'en fais pas forcément une priorité absolue, je ne parlais pas un mot de japonais avant de venir ici et mon niveau est toujours très basique dans la mesure où la langue de travail dans mon domaine d'activité est surtout l'anglais.
En général les japonais s'adressent en anglais aux étrangers venant de pays qu'ils considèrent comme développés et les autres étrangers venant du reste du monde ils ne les calculent pas :D
Comparativement le turc qui vend les kebabs sur le parking de l'Unicus de Kamisato a un niveau de japonais supérieur au mien, le seul souci c'est qu'il faisait la même chose il y a 3 ans en arrière et fera également la même chose dans 3 ans, lui ou un autre dans la mesure où ils ont des visas limités, tout ça pour te dire qu'ici t'es plus jugé sur tes compétences et donc sur tes capacités à leur apporter des connaissances qu'ils n'ont pas plutôt que sur tes talents de décrypteurs d'hiragana, d'après ce que j'en ai vu des gens qui parlent japonais ils en ont déjà pas mal en stock :D
Voilà, n'hésite pas à me contacter si t'as besoin d'infos complémentaires ou de correctifs concernant des mythes, fables, délires mythomaniaques ou autres affabulations au sujet de ce pays

11 Avril 2018
11:31

En tout cas je te souhaite bonne chance pour le N1 en décembre. Moi j'ai eu le N2 au bout de 3 fois. J'ai bien cru que je ne l'aurais jamais tellement je l'ai trouvé dur. Je ne préfère pas imaginer la difficulté du N1.

11 Avril 2018
13:12

En effet le JLPT est super compliqué. Honnêtement même en bossant à fond si j’arrive à avoir le 1 décembre c’est un miracle ^^. Il y a vraiment un gros écart entres les deux.

11 Avril 2018
12:06

Tu peux peut-être demander le diplôme LLCE par validation des acquis. Si tu as un jlpt 1 tu auras peut être le niveau. Je ne connais pas trop cette licence tu as peut-être d'autres choses à apprendre.

Sinon tu peux essayer de rentrer en 2 ème ou 3 ème année. Je ne sais pas du tout si c'est possible sans bac du niveau inférieur mais tu peux te renseigner de ce côté là, on sait jamais.

11 Avril 2018
13:11

Je me suis renseigner auprès de l’université et non, même avec JLPT 2 je dois commencer par la première année et je dois avoir le bac ou équivalant pour y accéder.
Merci quand même à toi :)

Jeffds
14 Avril 2018
18:20

Salut,
Je suis a Osaka depuis 4 ans avec un visa de travail que j'ai obtenu après un PVT.
Je tiens à dire que j'ai juste un niveau BEP, ni 10 ans d'expérience, je parle japonais mais je n'ai pas de JLPT et je ne suis pas marié non plus.
Je ne veux pas trop m'étendre sur mon domaine professionnel mais je pense bien gagner ma vie (6M de yens par an) et je tiens quand même à préciser que je ne travaille ni dans l'enseignement ni la restauration, ni dans "le monde de la nuit"...
Juste pour dire que tout est possible.

14 Avril 2018
19:23

bonsoir, oui mais votre situation est plutôt minoritaire dans l'archipel, d'après ce que je vois autour de moi mieux vaut débarquer ici avec un bon niveau, ici comme ailleurs les meilleures places sont naturellement réservées au locaux et les possibilités d'évolution sont plutôt limitées pour les étrangers (aussi pour les japonais)
tout est possible certes mais à mon avis des gens qui gagnent 6 millions de yen / an avec un niveau BEP il ne doit pas en avoir des masses au Japon si j'étais vous j'écrirais carrément un livre sur ma success story :D
bon week end

15 Avril 2018
01:17

Y’a peut être aussi le fait des 6M par an quand tarrives avec une un contrat comme ça à l’immigration, tu sais qu’en impôt ça va rapporter. Même si tu n’as pas l’expérience ou les dliplomes tu contribues plus qu’un gars qui a tout et qui touche la moitié. C’est sûrement pour ça qu’il faut des diplômes et de l’expérience pour pouvoir prétendre à un salaire élevé et payer plus d’impôts. En tout cas bravo, moi aussi j’ai un bep mais j’ai réussi à aller jusqu’à la licence. J’espère qu’un jour aussi je pourrais avoir un salaire comme le vôtre même si le boulot que je fais avec toutes les responsabilités et le niveau technique que ça demande ainsi que les boulots annexes que personne ne peut faire me donnerait plus de salaire mais du fait de sa taille et du manque de main d’œuvre elle ne dégage pas assez de bénéfices.

15 Avril 2018
08:43

oui, en même temps il faut relativiser les choses, 6M de yen ça peut sembler beaucoup vu de France mais au Japon c'est un minimum, selon les endroits où t'habites il est même vivement conseiller de gagner plus :D
crédit ou loc de ta maison ou de ton appart, frais de scolarité de tes gosses, taxes diverses, controle technique de ta ou tes voitures, frais médicaux de ta famille etc etc... ça chiffre vite du moins si tu veux vivre avec un niveau de confort comparable à celui des japonais
ne te base pas uniquement sur ce qui rentre mais pense aussi à ce qui sort :D
bon dimanche

15 Avril 2018
08:51

Si c’est le seul salaire pour 4-5 personnes ouais mais pour un gars seul pas marier ou un couple avec enfant c’est suffisant. Seul je suis loin de gagner ça et je vis correctement.cest vrai que si je devais me marier je pourrais pas tout faire seul. Je suis à la campagne et 6m par an équivaut à 10 à Tokyo je pense. Je paye moins cher qu’un vieux une pièce à Tokyo pour un 54m2 neuf à 3min du boulot en voiture.

15 Avril 2018
09:49

oui, la situation géographique influe beaucoup sur le budget nécessaire mais mieux vaut calculer large, t'as vu le cout de la scolarité pour un gosse? Il y avait une émission à la télé et ils estimaient le total à environ 100000€, de la maternelle à l'université, enfin, après tout dépend de l'université aussi, celle où a étudié mon épouse à Tokyo facturait 15000€ par an
n'oublie pas que beaucoup de femmes japonaises arrêtent de travailler après la naissance de leur premier enfant et même avant pendant leur grossesse, pour ma part la mienne a basculé en télétravail car son employeur a absolument besoin de ses compétences mais d'après ce que je vois ici la pratique est relativement peu répandue
elle descend une fois par mois à Omiya pour faire un point sur les dossiers en cours, elle a un statut un peu bizarre, prestataire externe bénéficiant de tous les avantages sociaux de son entreprise, chose impensable en France à cause du code du travail.
si elle avait eu un poste d'OL comme les autres employées de la boite elle aurait été poussée vers la sortie :D
tu vois, on en revient toujours aux mêmes choses, principe de base au Japon lorsque tu es salarié: ne jamais se retrouver en situation de demande vis à vis de son employeur car dans 100% des cas il en profitera ;)
bon dimanche

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.