Débouchés en pharma/cosméto au Japon ?

8 commentaires

Bonjour à tous,

Diplômée en 2020 d'une école d'ingénieur en Bio, je souhaite m'installer au Japon.

Je suis plutôt orientée pharma cosméto et m'apprête à faire un stage en industrie pharma en production/qualité.

J'ai pu voir des offres d'emploi au Japon pour étrangers en tant qu'attachés de recherche clinique (ARC ou Clinical Research Associate) qui demandent une expérience dans le domaine , mais pas énormément en production pharma.

Sachant que mon diplôme me mepermet de travailler en tant qu'ARC si je choisis les bons stages, devrais-je des maintenant m'orienter vers ce domaine si je veux travailler dans le domaine pharma au Japon ? Ou devrais-je rester en prod/qualité qui peut peut-être ouvrir des débouchés plus variés dans le domaine de l'industrie ?

Je ne connais pas vraiment le domaine pharma au Japon, j'aurais besoin d'aide pour m'orienter !

Merci à tous !

Question intéressante ?
5/5 (1 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par Minibrune Publié en février 2019 Thématiques associées :

Articles liés

Réponses

23 février 2019
23:31

Il existe une association des entreprises pharmaceutiques au japon: http://www.jpma.or.jp
Sinon sachez que:
1- en tant que débutante gaijin et de surcroît femme (on oublie surtout le politiquement correct au Japon sinon pas la peine de partir!) aucune chance dans une boite japonaise.
2- sauf expertise pointue ou post-doc tres peu de chance de décrocher un contrat dans une boite gaijin qui n’a que peu de chance d’obtenir un visa pour vous
3- mais, des chances raisonnables de trouver un stage ou mieux, un VIE chez par exemple Sanofi ou Bio-merieux
4- tenter une année de PhD ou équivalent dans une fac japonaise qui, si vous parlez Japonais niveau N2, vous ouvrira des portes en local

Dans tous les cas demandez vous bien pourquoi vous voulez vous établir la-bas. Si c’est uniquement comme on attend toujours parce que « j’aime la culture et la spiritualité » il y a des risques de désillusions majeures! Le Japon c’est pas cool du tout mais très exigeant. Si c’est mûrement reflechi en ayant conscience que ca sera dur et pas drôle tous les jours, ca peut bien sûr être enrichissant!
頑張れ!

Réponse utile ?
3,33/5 (9 votes)
25 février 2019
08:27

J'ai déjà une expérience de travail là-bas, c'est un projet mûrement réfléchi :D
Après l'important pour moi n'est pas tant de bosser forcément en pharma que de m'installer là-bas. Si je ne trouve pas dans ma branche, autre chose pourrait me convenir, quitte à être serveuse ou même plongeuse haha :)

Réponse utile ?
1/5 (1 votes)
25 février 2019
12:24

Si vous ne décrochez rien en ARC il faudra quand même chercher un vrai job car l'immigration ne délivrera jamais un visa de travail pour être plongeur(se) ou serveur(se) et d'ailleurs ces métiers n'entrent dans aucune des catégories de visa de travail.

Réponse utile ?
2,33/5 (3 votes)
25 février 2019
14:18

Si c'est pour un boulot comme ça je pensais à un PVT bien sûr :) Mais ça sera le dernier recours dans tous les cas !

Réponse utile ?
/5 (0 votes)
25 février 2019
13:17

Prête à accepter n’importe quel job pour rester au Japon en général ca ne mène nul part.
Si vous avez une compétence pointue en bio peut-être qu’une entreprise étrangère fera l’effort de monter un dossier de Visa mais rien n’est sur, loin de la car le Japon est pourvu de jeunes diplômés dans le domaine. Hors des boites françaises ou éventuellement suisses ça paraît compliqué car votre plus serait la connaissance du Français si vous travaillez en relation avec le Head Office et la encore je vous conseille le statut de VIE qui si vous êtes Bac+5 peut s’ouvrir à vous. Mais la le point principal ca sera la compétence technique, le côté « j’adore le Japon » n’impressionne aucun recruteur (pour info j’ai moi-même recruté des VIE). Par contre si ca se passe bien l’entreprise pourra bien sur vous offrir un poste.
Regardez une société comme L’oreal qui a des labos de recherches au Japon.

Réponse utile ?
5/5 (1 votes)
25 février 2019
14:19

Je me renseignerai le temps venu, notamment avec les VIE :)

Réponse utile ?
/5 (0 votes)
Bachstelze
24 février 2019
05:50

Les offres d'emploi "spécial gaijin" sont rares et correspondent à des besoins très précis (d'où la nécessité d'avoir de l'expérience dans le domaine concerné). L'immense majorité des employés sont recrutés par le circuit classique, où tous les nouveaux diplômés (hommes ou femmes, japonais ou pas) sont sélectionnés de la même façon. Cela signifie en particulier qu'il faut avoir un niveau de japonais plus ou moins équivalent à celui d'un étudiant japonais, et se trouver au Japon pour faire toutes les démarches.

Dans ton cas, il semble qu'aucune des deux conditions ne sout remplie; dans ce cas la solution classique c'est l'école de langue au Japon, mais ça coûte.

Réponse utile ?
2/5 (7 votes)
25 février 2019
08:30

Mais en mettant de côté les moyens d'entrée dans le monde du travail, devrais-je à votre avis rester dans le domaine de l'industrie ou m'orienter vers la recherche clinique? Si vous avez des informations bien sûr ! :)

Réponse utile ?
3/5 (2 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.