je-aime-plus-japon

"Je n'aime plus le Japon..."

Français au Japon / expatriés

Je vous rassure, derrière ce titre un peu choc : je ne suis pas concerné par cette annonce ! Je remarque juste ici ou là quelques voix qui s'élèvent pour manifester le désamour qu'ils peuvent rencontrer à l'égard du Japon.

Cela peut avoir diverses sources ou causes, comme :

  • être expatrié depuis trop longtemps au Japon et avoir le mal du pays ;
  • ne pas réussir à s'accorder avec la vie en société sur place ;
  • avoir tant fantasmé le Japon qu'on tombe de haut en arrivant ;
  • ...

Pour certains, arrive un moment où les points négatifs prennent l'ascendant sur tous les petits bonheurs du Japon. Petit recensement non exhaustif des explications et "chocs culturels" évoqués par ceux que le Japon finit par énerver :

  • la surpuissance des concepts de "Honne" / "Tatamae", et les comportements qui en découlent : absence de débat / d'échange d'idées, respect absolu des procédures parfois jusqu'au grotesque, un sentiment d'hypocrisie qui peut sembler cruel...
  • pour ceux qui y travaillent, l'obligation sociale de passer de très longues journées au bureau quitte à ne pas être productif + la faible quantité de vacances hors Golden Week (surtout du point de vue franco-français).
  • ...mais aussi très peu, voire une absence totale de prise d'initiative, au-delà des postes de managers / chefs / directeurs.
  • le fait de n'être jamais totalement intégré : vous pouvez être totalement bilingue et transparent dans vos échanges sociaux avec les Japonais, on vous fera toujours comprendre que vous êtes 外人 / gaijin (encore plus fort qu'un étranger : une personne de l'extérieur) et cela servira à justifier parfois bien plus que les différences culturelles.
  • au moindre problème, les Japonais se protègent derrière un fatalisme constant, représenté par l'expression しょうがない / shô ga nai ("on n'y peut rien")...
  • le manque d'isolation et de chauffage central dans beaucoup de maisons non récentes : il y fait souvent trop froid en hiver et trop chaud en été.
  • les émissions de télé talk-show construites comme des publicités géantes. Par exemple, impossible de voir des starlettes goûter des recettes sur un plateau TV sans qu'elles miaulent おいしいいい / oishiiii ! ("délicieux !")...

Ces ressentis concernent évidemment les expatriés qui restent plusieurs années au Japon. Lorsqu'on y va en vacances ou pour quelques mois seulement, on n'y est généralement que peu confronté.

Par Kanpai Publié en février 2011 - mis à jour en avril 2016