Gokonomiya-jinja (Kyoto), pavillon de culte Haiden

Gokonomiya-jinja

La source d’eau miraculeuse de Fushimi

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

Gokonomiya-jinja est un sanctuaire shinto situé dans l’arrondissement de Fushimi au sud de Kyoto. Réputé pour abriter une source d’eau naturelle capable de soigner les maladies, le site spirituel consacre également l’impératrice Jingu pour un accouchement sans risque. Les visiteurs de passage s’émerveillent des façades authentiques et très colorées des pavillons de culte principaux.

Voisin du quartier des brasseurs de saké 🍶 de Fushimi, Gokonomiya-jinja mérite un détour pour :

  • son histoire qui fait écho au passé mouvementé de cet arrondissement méridional de Kyoto ;
  • ainsi que pour la décoration haute en couleurs des façades de ses bâtiments principaux.

La source d’eau Gokosui

Bien que les origines du sanctuaire restent floues, l'on date une 1ère fois son existence en 862 sous le nom de "Mimoro", lorsqu'une source d’eau pure fut découverte dans son enceinte. D’après la légende, la source naturelle dégageait un parfum exceptionnel et aurait contribué à la guérison miraculeuse de plusieurs personnes malades. L’empereur Seiwa (850 - 881) aurait ainsi décidé de renommer le sanctuaire "Gokonomiya-jinja" en référence à la fontaine sacrée baptisée Gokosui (御香水). Toujours en service, cette dernière se trouve devant le pavillon principal et les fidèles continuent de boire une gorgée de son eau parfumée afin d'espérer soigner leurs maux.

Plus tard, le daimyo Toyotomi Hideyoshi (1537 - 1598) choisit de déplacer le site spirituel dans l'enceinte du château 🏯 de Fushimi pour bénéficier de sa protection. En 1605, le shogun Tokugawa Ieyasu (1543 - 1616) ordonna le rapatriement du Gokonomiya-jinja à son emplacement initial. À noter que le sanctuaire fut également utilisé comme quartier général de l’armée impériale Meiji lors de la bataille de Toba-Fushimi (janvier 1868) pendant la guerre de Boshin (1868 - 1869).

Gokonomiya-jinja (Kyoto), chemin pavé du sanctuaire à l'automne

Une décoration en façade haute en couleurs

On accède à l'enceinte du Gokonomiya après avoir franchi la porte Omote-mon qui provient de l’ancien château de Fushimi. De taille imposante et sculptée dans le bois sombre, elle est habillée d’une longue corde sacrée shimenawa. De l'autre côté du seuil, un chemin pavé rectiligne indique la voie à suivre. Ce dernier fait d'abord passer les visiteurs devant le sanctuaire secondaire Momoyama Tenman-gu (桃山天満宮) encadré notamment par 2 ginkgos biloba d'un jaune éclatant à l'automne 🍁. Fondé en 1394, le pavillon est dédié à Sugawara no Michizane (845 - 903), un homme de lettres ainsi qu'une personnalité politique importante du Japon de l'époque Heian (794 - 1185).

Le pavillon de culte haiden trône au centre de l'esplanade principale du site. Reconstruit en 1625 grâce aux dons du daimyo Tokugawa Yorinobu (1602 - 1671), il arbore un magnifique dessus de porte baptisé karahafu (唐破風) qui illustre le récit mythologique de la Porte du Dragon Toryumon (登龍門). Il s'agit de l'histoire d'une carpe qui remonte une chute d'eau à contre-courant pour se transformer en un puissant dragon à son arrivée.

On apprécie la beauté de ces sculptures peintes avec des couleurs vives. Le travail de préservation de ces ornements se révèle tout à fait remarquable. Dans l'alignement du haiden et au bout d'un passage couvert bordé par de belles lanternes 🏮, on arrive devant le pavillon principal honden. L'édifice actuel qui date de 1605 arbore également des façades sculptées très colorées.

Gokonomiya-jinja (Kyoto), passage abrité vers le pavillon principal Honden

La visite de l'enceinte continue et l'on passe notamment devant :

  • le pavillon Ema-do ;
  • une scène de théâtre ;
  • un splendide palmier Cycas du Japon ;
  • ou encore le jardin de pierres dit sekitei (石庭) créé par Kinsaku Nakane et en hommage à Kobori Enshu (1579 - 1647), l'architecte de l’ancien jardin qui se trouvait en ces lieux et qui fut très apprécié de Tokugawa Iemitsu, au point d'élever Enshu au grade de daimyo.

En moins d'1 heure, la balade dans l'enceinte du Gokonomiya-jinja complète bien une journée d'excursion consacrée à la visite du quartier historique de Fushimi, au sud de Kyoto.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par la ville de Kyoto pour la promotion du saké de Fushimi. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Gokonomiya-jinja et autour.
Par Kanpai Mis à jour le 07 octobre 2022