Bouteilles de saké Hideyoshi de la fabrique Suzuki (Akita)

Fabrique de saké Hideyoshi-Suzuki

L'une des plus anciennes brasseries d'Akita

L'avis Kanpai
Ajouter à mes lieux favoris
Déjà visité

La fabrique Suzuki est une brasserie de saké locale installée dans la petite ville de Daisen, au cœur de la préfecture d’Akita dans le nord du Japon. Depuis 1689, elle produit le saké Hideyoshi réputé dans toute la région. Ouverte chaleureusement au public, la bâtisse d'époque se visite sur réservation et avec une dégustation des meilleurs alcools de riz de la maison.

Le bâtiment qui abrite la fabrique Suzuki date de la période Meiji (1868 - 1912). Il a fière allure avec sa devanture traditionnelle en bois et la boule de branches de pin baptisée sakabayashi qui indique bien qu'il s'agit d'une brasserie de saké. En son sein, les visiteurs découvrent un joli et petit jardin japonais qui comprend un arbre aussi vieux que le lieu, ainsi que quelques beaux objets d’archéologie qui illustrent les origines de l'établissement.

L'histoire débute en 1689 lorsqu'un jeune homme, qui apprécie la qualité de l’eau et celle du riz des rizières d’Akita, s’installe sur ces terres pour produire du saké. Bien plus tard, en 1848, le seigneur de la région décide d'organiser un grand concours afin de déterminer le meilleur saké de la province. Bluffé par celui de la maison Suzuki, il se serait exclamé "Hidette-Yoshi!", ce qui signifie "Extrêmement bon !". Depuis, la fabrique commercialise son saké sous le nom de Hideyoshi.

Au cœur du processus de fabrication de saké

La visite guidée de la brasserie est assurée par un employé anglophone qui se prête avec plaisir à l’explication de tout le processus de création du fameux saké Hideyoshi. De cette façon, on découvre les lieux par la chaîne de production artisanale :

  • Les grains de riz sont d’abord polis afin d’enlever leur couche externe qui détériore la saveur de l’alcool ;
  • Ils sont ensuite lavés puis cuits à la vapeur dans de larges bassines ;
  • Après avoir été refroidi, le riz est étalé sur une table dans une pièce chauffée à 34°C ;
  • La fermentation intervient par l'ajout d'une enzyme spéciale, appelée koji, obtenue par la culture d'un champignon particulier ;
  • Au bout de trois jours, le riz fermenté a produit suffisamment de sucre pour fabriquer du saké.

Les salles dédiées à la fermentation restent interdites d'accès mais l'on aperçoit à l'entrée les immenses cuves qui accueillent le riz. De même, on est impressionnés par les fûts de stockage qui peuvent contenir jusqu'à 8.000 litres de saké chacun. On réalise alors tout le travail de production.

Le plaisir d'appendre en dégustant

Cet alcool japonais plutôt doux, que l'on rapproche volontiers du vin français, n’est pas forcément du goût de tout le monde. La fabrique Suzuki donne l'occasion à ses visiteurs d'un jour de connaître un peu plus les subtilités de cette boisson traditionnelle, par le biais de la dégustation de plusieurs types et gammes de saké. De la version ordinaire, déjà tout à fait correcte, à celle d'un grand cru, le guide délivre les clés pour former son palais afin de mieux apprécier les différentes saveurs.

Sur les conseils des employés de la boutique de l’atelier, il est possible d’acheter, directement sur place, quelques bonnes bouteilles à offrir ou à ramener en souvenir de voyage. La brasserie produit une gamme variée de saké dont du pétillant. On retrouve également le saké Hideyoshi dans les commerces, bars et restaurants de la région.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Attention : il est important de préciser, pour ceux qui viendraient par eux-mêmes en voiture 🚙, que la moindre consommation d’alcool avant de prendre le volant n'est pas recommandée au Japon. En effet, le taux d’alcoolémie toléré est de 0,0% pour les conducteurs. Un seul petit verre de saké, même pour la dégustation, n’est donc pas possible pour celui ou celle qui tient le volant.

La région du Tohoku compte de nombreuses brasseries artisanales de saké et la fabrique Suzuki participe à l'excellence de la production qui espère s'exporter au-delà de l'archipel, tel un message d'espoir après les évènements de mars 2011.

Cette fiche de visite a été réalisée dans le cadre d'un séjour organisé et financé par les préfectures de Akita et Aomori pour la destination #feeltohoku. Kanpai a été invité et guidé mais conserve une liberté totale dans sa publication éditoriale.
⬇️ Plus bas sur cette page, découvrez nos conseils de visite à Fabrique de saké Hideyoshi-Suzuki et autour.
Par Kanpai Dernière mise à jour le 31 décembre 2019