Wolverine au Japon : à quelques incohérences près

X-Men : le combat de l'immortel à Tokyo

Je ne vais pas m'étendre sur une plus ou moins longue critique de ce dernier film X-Men en date. Sorti au cinéma l'été passé et à la vente ces dernières semaines, Wolverine : Le combat de l'immortel est le sixième long-métrage tiré de la fameuse saga depuis 2000, et le deuxième à se focaliser sur son protagoniste musclé. Le film, vaguement tiré d'un comic de 1982, vient en préambule à X-men : Days of Future Past qui sort en mai 2014 (oui, celui avec Omar Sy) et à X-Men Apocalypse prévu pour 2016. Avec jusqu'à X-Force en prévision, et puisque ce Wolverine cuvée 2013 s'est avéré l'un des plus rentables de la série, la licence n'est pas prête de s'éteindre.

À mon avis, Le combat de l'immortel n'est pas un mauvais film, mais s'avère peu passionnant sur la durée. La faute à un rythme mal maîtrisé qui a tendance à traîner en longueur, en tout cas dans la version Extended et ses douze minutes supplémentaires. Mais surtout, pour les voyageurs au Japon et relatifs connaisseurs de la culture japonaise que nous sommes, Wolverine Samurai (comme il est appelé au Japon) use de quelques facilités et raccourcis qui peuvent nous hérisser le poil. Petit tout d'horizon des incohérences rencontrées dans le film.

Géographie et climat approximatifs, Shinkansen étrange...

  • L'explosion de la bombe atomique sur Nagasaki est montrée dans la partie ouest de la baie, or l'impact a eu lieu plus au nord, sur la rive est de la rivière Nakajima.
  • D'ailleurs, l'avion qui largue la bombe le fait à basse altitude alors qu'il se trouvait à trente-mille pieds (plus de neuf kilomètres), donc difficilement visible du sol. La bombe A n'explose pas une fois au sol comme montré, mais à environ cinq-cents mètres d'altitude.
  • Logan et Mariko prennent le train à Tokyo pour se rendre à Nagasaki au sud du Japon, sauf qu'ils le prennent à Ueno et depuis cette gare, les Shinkansen ne vont que vers le nord.
  • Les Shinkansen sont alimentés par des pantographes électriques et non des portiques qui soutiennent d'éventuels câbles (comme le montre cette photo). Il n'y a pas de hublot sur le toit, ni de système de signalisation par couleur.
  • Le climat au temple Zojoji et à Nagasaki semble être celui d'une fin de printemps / début d'été, puis soudainement il se met à neiger dans la dernière partie du film (qui ne se passe pourtant pas à Hokkaido !).
  • Logan, Yukio et Mariko arpentent les quartiers de Tokyo à pied comme s'il s'agissait d'un petit village ; ils se font notamment poursuivre de Zojoji à Ueno en passant par Akihabara en ce qui semble être quelques minutes à peine, alors qu'il faut plutôt une heure et demie de marche.
  • Enfin, en clin d'œil, Hugh Jackman fait 1,88m mais sa tête ne dépasse pourtant pas beaucoup par rapport à ses interlocuteurs ou à la population japonaise !

Ces petites erreurs ou déformations de la réalité ne sont pas graves en soi, et surtout monnaie courante dans le cinéma. Mais elles ont contribué à me faire sortir du film à plusieurs reprises.

Article intéressant ?
3.83/5 (12 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Commentaires

Mohamed
19 Décembre 2013
13:08

Je suis allé voir ce film et je suis en partie d'accord avec toi sauf pour le dernier point "Enfin, en clin d’œil, Hugh Jackman fait 1,88m mais sa tête ne dépasse pourtant pas beaucoup par rapport à ses interlocuteurs ou à la population japonaise !" Wolverine dans le comics ne mesure que 1m55 ! C'était donc pour rapprocher le plus possible Hugh Jackman de la taille réel de Wolverine bien que ça soit impossible ...

jbm
19 Décembre 2013
13:30

C'est pas vraiment les incohérences qui m'ont le plus frappé dans ce film. Il y a vraiment d'énormes trous dans le scénario et des ficelles assez grosses pour soulever un paquebot. C'est plus que monnaie courante dans les productions US depuis des années. En réfléchissant 2mn au déroulement de l'intrigue on relève à la pelle : des personnages qui visiblement se téléportent pour être aussi rapide, des aléas de jour/nuit qui se lève/tombe en 10s, un héros qui trouve où est caché le méchant comme ça pouf sans pourtant savoir où il est, des supers-magiciens qui ont des pouvoirs quand ça arrange le scénario et qui n'en on plus quand ça finirait le film prématurément etc. Ce X-men n'échappe pas à tout ça malheureusement.

Mithraw
19 Décembre 2013
13:41

Les incohérences dont tu parles, elles sont dans tous les films, habitant a Marseille, je suis mort de rire quand je vois Taxi, le mec passe passe du boulevard national aux quartiers sud de la ville en tournant a une rue lol ...

Pour la taille de wolverine, je pense que c'est fait exprès...

Et pour la bombe atomique, c'est toujours comme ça dans les films...

Après le rythme est un peu décevant oui ... Mais le fond est assez kiffant ^^

Jicé
19 Décembre 2013
22:35

Film décevant, comme le précédent, et imagination absente du scenario. Le film semble fait pour l'américain moyen qui ne connait que l'extérieur des usa par Las Vegas et ses reproduction caricaturées de monuments du monde entier.
Le film se passe au Japon, donc on a, des kimonos, des yakusas, des ninjas (mais pas trop méchants hein, faut pas déconner non plus), un robot géant, un samuraï (dont on se demande ce qu'il vient foutre là) et il manque juste godzilla, et là ça aurait été complet !
Sans parler de l'histoire, wolverine sauve un officier Japonais de l'explosion nucléaire de Nagasaki qui va essayer de le tuer pour lui voler sa force vitale et retrouve la jeunesse en qq secondes chrono.
Alors franchement quand je vois une telle daube, trouver de l'incohérence dans la gare de départ du shinkasen ou la météo sur Honshu, je rigole franchement.
Et les Japonais ont du bien rigoler aussi.
Pour le prochain épisode je propose que ça se passe en France avec super dupont comme ennemi, combat du haut de la tour Eiffel avec arrivée en train vapeur, et DS et solex à tout les coins de rue, pour la mode le beret s'impose avec la baguette sous le bras.

captainflem
20 Décembre 2013
01:03

Rien de 'choquant', si on considère que c'est monnaie courante et "même punition" pour la plupart des villes et pays étrangers dans lesquelles sont tournés des films. Et comme le dit Mithraw, c'est pareil pour tous les pays. Le souci des réalisateurs est surtout que ça ait un rendu visuel plus spectaculaire à l'écran, et tant pis pour le réalisme (en même temps, question réalisme, on parle d'un type immortel rempli de ferraille hein^^)
Mais c'est vrai que quand on connait bien les lieux, ça surprend (surtout la course poursuite à pied!!)

21 Décembre 2013
10:42

Bonjour,
J'ai bien ri en lisant le jeu des 7 erreurs de Gaël.
J'ai vu ce film dans l'avion en rentrant du Japon et en me disant que cela allait compenser mon manque à venir du Japon.
Euh, je ne suis pas assez specilalisee pour avoir vu tous ces détails. Le film m'a paru un ramassis de poncifs avec un catalogue de clichés énoncés par jice : les geisha, kimono, ninja and co. J'avais l'impression de voir un film publicitaire d'un office de tourisme japonais.
Cela m'a quand même fait plaisir de revoir des quartiers qui me plaisent et j'ai trouve que cela faisait une bonne vitrine pour le Japon.
L.histoire est un peu tirée par les cheveux mais c'est du blockbuster et il ne faut pas trop en demander.
Bonne journée,
Annie

François
25 Décembre 2013
16:53

Autant le coté cliché des situations et des lieux ne me surprennent pas (blockbuster les gars hein, c'est pas un documentaire) mais j'ai bien rigolé au moment ou les deux protagonistes se font nagasaki - tokyo dans la journée. En l'espace d'un changement de plan. L'art de l'ellipse ! :)

blackcat
29 Décembre 2013
22:49

En même temps c'est pas le rôle d'un blockbuster et encore moins un comics aussi réussi soit-il. Les décors dans le pays du Soleil levant vise seulement à dépayser le spectateur en apportant une touche d'exotisme. Il n y a qu'à voir les films Américains qui montrent la France comme un pays de l'ancienne époque avec ses vieux et leurs bérets tenant la baguette et les 2CV qui grouillent dans les rues.

Mise à part le réalisateur ou scénariste qui prend la peine de visiter lui même les lieux et éviter ainsi les erreurs de ce genre, peu de personne prennent le temps de le faire d'ailleurs c'est ce qui différencie les blockbuster des films indépendants entre autres.

cloonette
16 Janvier 2014
08:13

C'est un film (assez médiocre il est vrai compte tenu de la somme investie) qui parle de gens quasi immortels avec des pouvoirs surréalistes, ça n'est pas un DOCUMENTAIRE ! lol
Les réalisateurs utilisent des décors naturels mais se moquent complètement de la cohérence par rapport aux lieux réels.
C'est vrai pour les décors mais pour un tas d'autres choses. Quand vous connaissez votre métier, médecin par exemple, n'allez pas au cinéma voir un film qui se passe dans un hôpital, vous allez mourir de rire. Si les méthodes pratiquées dans les films étaient réelles, il y aurait beaucoup de mortalité hospitalière !
C'est valable pour tous les métiers: garagistes (comment font les voitures pour redémarrer ???), les profs, les photographes, les policiers (ils en prennent des risques débiles dans les films !) etc …
Allez, bon cinoche !

Ajouter un commentaire