L'attaque des Titans (film) : l'outrage

Shingeki no Kyojin live

C'est peu dire que porter le phénomène L'attaque des titans au cinéma en prises de vues réelles empruntait un chemin glissant. La clé de sa bonne adaptation résidait évidemment dans les effets spéciaux : entre les titans et les déplacements en omnigear, la tâche s'annonçait pour le moins ardue.

Las ! Le Shingeki no Kyojin live de Shinji Higuchi se paye maladroitement le manga et l'animé originels, aussi bien que ses nombreux fans, en réussissant un double tour de force :

  • rater complètement sa scénographie et notamment le rendu catastrophique des géants (n'abordons même pas le cas de l'exécrable bande originale) ;
  • profaner le matériau original en réécrivant (très) mal les pourtant excellentes personnalités des protagonistes et surtout l'univers général, rendant une intrigue rythmée et calibrée totalement insipide et décalée.

Vite produit, le film est sorti en deux parties dans les salles japonaises : le 1er août puis le 19 septembre 2015. Le découpage conduit à une durée totale d'un peu moins de trois heures, donc tout à fait de quoi le synthétiser en un seul film conséquent si l'appel des ventes de doubles tickets n'avait pas résonné chez les producteurs.

Sans surprise pour une adaptation en film d'un produit de culture populaire japonaise, c'est d'abord le casting qui choque ouvertement. Haruma Miura (Eren), Kiko Mizuhara (Mikasa), Kanata Hongo (Armin) ou encore Satomi Ishihara (Hans) baignent dans une homogénéité : celle de l'interprétation pathétique, surjouée à outrance et servie par des dialogues puérils.

Leurs intégrations ne sont pas en reste, renvoyant tour à tour dans des décors en carton-pâte ou sur des incrustations ratées. Alors que tout le budget semble avoir été consacré au premier titan colossal (encourageant), le reste des effets visuels va jusqu'à renvoyer sans vergogne dans une costumade hiératique avec cascades consternantes dignes des plus mauvais sentai. En filigrane, on a rarement vu le cadre de Gunkanjima aussi mal exploité.

L'autre titanesque (!) sujet de méprise réside évidemment dans l'adaptation déplorable du formidable univers imaginé par Hajime Isayama. Son absence de fidélité lui fait prendre des libertés insensées entre les supposés temps forts que constituent les attaques des géants. Ici, le trio principal a changé d'orientation (Eren en beau-gosse / Mikasa de l'autre côté du miroir / Armin inexistant) ; là, on intègre des romances incongrues et un background futuriste fantasmé pour justifier de la nouvelle tangente sans âme.

En tout point, cette adaptation en films sonne donc comme une véritable insulte à L'attaque des titans, à oublier de toute urgence.

---

En plus des films, une série de 3 épisodes (30 minutes chacun) a été diffusée à la télévision japonaise le 15 août 2015. Vous comprendrez aisément notre souhait de ne pas nous l'être infligée :

Article intéressant ?
4.3/5 (23 votes)

Galerie photos

  • Attaque Titans Film 3
  • Attaque Titans Film 5
  • Attaque Titans Film 2
  • Attaque Titans Film 4
  • Attaque Titans Film 1

Informations pratiques

En japonais

進撃の巨人 (Shingeki no Kyojin)

Ressources

Site officiel (en japonais)

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées