Le culte Disney au Japon

La Reine des Neiges relance la machine

Le public japonais n'a certainement pas fait mentir l'incroyable succès occidental de La Reine des Neiges, le dernier film d'animation de Disney en date. Au 25 mai, soit un peu plus de deux mois après sa sortie cinéma sur l'archipel, Ana to Yuki no Joô ("Anna et la reine des neiges") s'apprêtait à dépasser les vingt milliards de Yens de recette, soit près de 17% de son revenu mondial. Il se place ainsi comme le cinquième film le plus rentable à l'international, dépassant Iron Man 3.

Dix des onze premiers week-ends d'exploitation de La Reine des Neiges au Japon lui ont fait truster la première place du box-office, totalisant ainsi près de 15,6 millions d'entrées. Ce Frozen a beau être encore dans sa vitesse de croisière, il s'inscrit déjà comme le quatrième plus gros succès de l'histoire du cinéma japonais, chamboulant un classement jusqu'alors solidement établi :

  1. Le Voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki (2001 - 30,4 milliards de Yens de recettes)
  2. Titanic de James Cameron (1998 - 26,2MM¥)
  3. Harry Potter à l'école des sorciers de Chris Columbus (2002 - 20,3MM¥)
  4. Le Château Ambulant de Hayao Miyazaki (2004 - 19,6MM¥)
  5. Princesse Mononoke de Hayao Miyazaki (1997 - 19,3MM¥)
  6. Odoru Daisôsasen 2 - Bayside Shakedown de Katsuyuki Motohiro (2003 - 17,35MM¥)
  7. Harry Potter et la chambre des secrets de Chris Columbus (2002 - 17,3MM¥)
  8. Avatar de James Cameron (2009 - 15,6MM¥)
  9. Ponyo sur la Falaise de Hayao Miyazaki (2008 - 15,5MM¥)

Note de juillet 2014 -- Record absolu pour un premier jour en vidéo pour La Reine des Neiges : 661.000 Blu-Rays vendus et 17 fois plus de téléchargements VOD que le record précédent ; 1.553.505 exemplaires écoulés la première semaine, explosant le record de Chihiro et ses 1,4 millions de copies en 2002.

Nous découvrirons dans les prochaines semaines jusqu'où ce dernier Disney parviendra à se hisser. À titre personnel, nous n'avons pas passé un si bon moment qu'espéré devant le film. L'effort technologique sur la neige et la glace m'a laissé une impression de statisme assez dérangeant pour 2014 et les chansons trop nombreuses n'ont cessé de casser le rythme. S'il ne fait aucun doute sur la séduction des plus jeunes, j'ai nettement plus apprécié Raiponce par exemple.

La bande originale de La reine des neiges connaît également un succès fulgurant : l'OST se serait déjà écoulée à 500.000 exemplaires, un chiffre plus atteint depuis Titanic en 1997 (le record au Japon étant détenu par The Bodyguard en 1992 avec 1,89 millions de CD vendus). La version japonaise de Let it go / Libérée, délivrée devrait donc rester elle aussi dans la tête de nombreux spectateurs sur l'archipel pendant un long moment :

Il faut dire que Disney part avec un bagage solide au Japon. La popularité de la marque à la souris ne semble qu'aller en s'accroissant depuis plusieurs décennies.

Prenez Tokyo Disney Resort par exemple, qui a récemment fêté son trentième anniversaire. Mine de rien, il s'agit de l'attraction touristique la plus fréquentée au monde avec 31,3 millions de visiteurs sur l'année fiscale 2013, explosant d'ailleurs le précédent record de 2012 de 13,8% ! À ce jour, le parc comptabilise ainsi 600 millions d'entrées. De quoi se permettre, dans une société japonaise frileuse sur les sujets sociaux, de célébrer le premier mariage gay alors même que l'union homosexuelle n'est pas reconnue au Japon.

Les produits dérivés Disney sautent aux yeux de tous lors d'un voyage au Japon, se positionnant sans mal à côté des productions maison telles que One Piece. Uniqlo, par exemple, inclut très régulièrement la famille Mickey dans ses collections temporaires de tee-shirts griffés. Les Japonaises en particulier semblent avoir un petit faible Mickey et Minnie, Stitch et leurs princesses en général.

Même la lingerie s'y met, provoquant par là même un petit tollé ces derniers mois... du côté occidental seulement. Car les Japonais, eux, semblent près à soutenir l'empire quoi qu'il en soit. Et peu importe si Simba Le Roi Lion, sorti en 1993, pompait allègrement Kimba Le Roi Léo (Jungle Taitei) imaginé dans les années 1950 par le dieu du manga Osamu Tezuka.

Il y a quelques semaines, nous vous proposions sur Kanpai un poisson d'avril (une prophétie ?) : le rachat du Studio Ghibli par Disney. L'article a suscité de nombreuses réactions et beaucoup d'entre vous ont manifesté une inquiétude quant à un possible rapprochement plus ténu encore que le lien Ghibli / Buena Vista. À l'heure où les pontes du studio japonais annoncent leurs retraites coup sur coup (Miyazaki et Suzuki en tête de file) sans entrevoir de réels successeurs, serait-il vraiment si dommageable que certains ne le pensent ?

Article intéressant ?
5/5 (5 votes)

Galerie photos

  • la-reine-des-neiges
  • anna-to-yuki-no-joo-frozen
  • lingerie-disney
  • le-roi-leo-roi-lion

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Trouvez un vol pour le Japon

Cuisine japonaise

Découvrez les confiseries japonaises (5% de réduction)

Thématiques associées

Pour aller plus loin

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées