Apprendre à écrire les Kanjis avec Minna no Nihongo ?

4 réponses

Bonjour,
Je suis novice dans l'apprentissage du japonais. Je possédais quelques bases par ci par là mais je n'avais jamais réellement pris de cours jusqu'à lors. Cette année je me suis donc lancé dans l'apprentissage du japonais en option (niveau A2 à la fac, ça ne parle pas de niveau JLPT ici).
Mais n'ayant que 2 heures par semaine j'étudie également par moi même à côté.
Depuis début septembre j'y consacre plus de 12h par semaine.
J'utilise à la fois le Manekineko et le minna no nihongo.

Mais voilà ma question : dans le livre minna no nihongo traduction & note grammaticale, énormément de mots de vocabulaire sont donnés avec les Kanjis. Ma question est que pour une progression optimale et dans le but de passer le JLPT 4 en décembre 2019, est-il recommandé d'apprendre à écrire (et non pas seulement les lire et les reconnaître) les kanjis donnés à côté du vocabulaire à chaque fois ? Ou bien vaut-il mieux se contenter de l'apprentissage du vocabulaire en hiragana et apprendre les kanjis avec une méthode annexe comme le kanji kakitai par exemple ?

D'un point de vue personnel je préciserai tout de même avoir des facilités d'apprentissages pour les langues et plutôt une bonne capacité de mémorisation et de charge de travail (ex étudiant en médecine).

En vous remerciant par avance,
Cordialement,
Yanj.

Question intéressante ?
/5 ( vote)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des membres Kanpai dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.
Par Yanj Publié en octobre 2018 Thématiques associées :

Articles liés

Réponses

C4t
04 octobre 2018
22:38

Je prends des cours de japonais avec le Minna no Nihongo comme support. Le problème avec les listes de vocabulaire, c'est qu'un mot sera composé de plusieurs kanjis et certains peuvent être de haut niveau (caractère N2 par exemple). En soi et nombreux diront pareil, il est mieux/plus facile d'apprendre les kanjis à travers les mots de vocabulaire, et non apprendre un caractère isolé et ses différentes lectures.

Mais pour structurer son apprentissage, surtout quand on débute, je pense qu'il est pertinent d'avoir un manuel dédié à côté. Le Kanji Kakitai est très bien et couvre jusqu'au N4. Je l'ai, j'ai aussi le Kanji to Kana mais je ne le trouve pas très digeste (lecture écrite en rômaji et non en hiragana). Pour travailler les kanjis spécifiquement pour le JLPT, il existe des livres exprès pour ça (Kanji Master...).

Réponse utile ?
2,78/5 (9 votes)
05 octobre 2018
01:20

bonjour
je vous conseille dans un premier temps de bien maitriser l'écriture en kanas dans la mesure où vous en êtes seulement au stade de l'apprentissage donc n'avez théoriquement pas à lire le japonais dans le cadre de votre vie quotidienne
vous serez ensuite toujours à temps d'apprendre les kanjis, en fait tout dépend de l'usage que vous ferez de la langue.
pour ce qui est de la facilité d'apprentissage d'une langue j'en parle personnellement 4 et ai des bonnes connaissances de 2 autres mais cela n'est pas applicable au nihongo, du moins pour ce qui est de l'écrit, entendu que je vis majoritairement dans ce pays depuis bientôt 10 ans et que je suis résident permanent depuis 2 ans.
je n'ai pour ma part jamais réussi à apprendre cette langue, du moins au niveau que je le souhaiterai, tout ce que je sais se fait par imprégnation au contact des locaux, ma belle famille et mes relations ici étant japonais je n'ai de toute façon pas trop le choix
bon courage

Réponse utile ?
2,64/5 (11 votes)
05 octobre 2018
17:58

Très bien, je vous remercie tous les deux pour vos réponses :)
Je me contenterais donc du vocabulaire dans un premier temps et de seulement savoir reconnaître les mots sous forme de Kanji pour ensuite revenir plus tard à leur écriture.
Merci !

Réponse utile ?
4/5 (4 votes)
05 octobre 2018
20:21

Bonjour Yanj,

Si ton objectif est de passer le JLPTN4 dans un peu moins d'un an et demi, il y a un manuel fait exprès pour ça qui est très bien mais en anglais : le nihongosoumatome (日本語そうまとめ) N5 et N4. Bien sûr, le Minna et le Manekineko aident bien pour la grammaire. Au JLPT, tu n'as pas à écrire ou à composer : c'est comme un QCM. Tu peux trouver des sample sur la page dédiée au JLPT pour te donner une idée. Il y a une centaine de kanji à reconnaître pour le N5, dans les 300 en plus pour le N4. Du vocabulaire aussi (pas moins de 600 mots rien que pour le N5, la plupart avec les kanji du niveau en question). Je ne me souviens plus trop combien il y en a pour le N4. Il y a la grammaire à maîtriser, et pour celle ci, le soumatome est super bien fait. Concis, clair, il permet de bosser une page par jour pour le N5. Un peu plus à mon avis pour après. Le kanzen master est bien aussi mais d'après un ami, plus indigeste et plus complexe que le soumatome. Il y a aussi toute une section consacrée à la compréhension orale. Donc les conseils sont bons : apprends à maîtriser parfaitement les kana déjà c'est la base, puis le vocabulaire par niveau de JLPT, les kanji dans le vocabulaire aussi, il y a plein de sites web qui te donnent des listes, il y a Memrise ou Anki pour mémoriser un max (perso j'utilise Anki, mieux adapté de mon point de vue), la grammaire dans les manuels que tu possèdes devrait suffire (je ne sais pas à quel niveau mène le Manekineko mais j'ai lu que le MNN1 correspondrait au niveau N5 et le MNN2 au N4) enfin pour l'oral, les CD suffisent (il y en a dans le MNN et dans le soumatome). Ceci dit, selon ton objectif par la suite, apprendre à les écrire pourrait te permettre aussi une meilleure mémorisation. Voili voilou. Et bon courage !

Réponse utile ?
3,67/5 (6 votes)

Ajouter un commentaire

Inscrit sur le site ? Identifiez-vous, sinon inscrivez-vous !
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
La publicité est interdite. Un lien vers votre site / blog est autorisé uniquement s'il se justifie dans votre réponse, auquel cas un lien retour vers Kanpai.fr est exigé.