jlpt

JLPT : passer le test de japonais (N1 à N5)

Examen Nihongo Nôryoku Shiken

​Il existe plusieurs tests d'aptitude en Japonais, à la manière des TOEIC et autre TOEFL pour l'anglais. Le plus célèbre et reconnu reste sûrement le JLPT. Bien connu de tous les étudiants et ceux qui apprennent le japonais, pas grand monde n’est pourtant abreuvé d’informations à son sujet. Même sur Internet 📶, à part quelques pages et des forums spécialisés, peu de sites abordent le test. Je vous propose donc un article dédié à cet examen, son fonctionnement, la préparation et l’inscription, ainsi qu’un petit compte-rendu de mon passage perso.

Qu'est-ce que le JLPT ?

Le sigle JLPT signifie « Japanese Language Proficiency Test » ou, de son titre original, 日本語能力試験 « Nihongo Nôryoku Shiken » qui signifie « examen des compétences en langue japonaise ». Il n’a pas de nom français. C’est un test international qui se déroule simultanément dans plusieurs dizaines de pays, une fois par an : le premier dimanche de décembre (au Japon et en Chine, il existe une session supplémentaire en juillet). On peut le rapprocher du TOEFL pour l’anglais, là où le test BJT (un autre test de japonais à niveau unique et plus axé business, à passer au Japon, en France ou en Asie) ressemblerait plutôt au TOEIC. Un JLPT validé donne droit à un diplôme international qui peut être demandé pour s’inscrire dans une université japonaise, par exemple. Établi en 1984, il est organisé au Japon par JEES (Japan Educational Exchange and Services) et par la Fondation du Japon / The Japan Foundation ailleurs dans le monde.

Bien qu’ayant étudié le japonais à la fac, je n’avais jamais passé le JLPT. Du coup, je m’y suis inscrit cette année pour tester mon niveau (sans réviser, je précise) en prévision de mon prochain voyage au Japon en mars. Je voulais voir ce que je pouvais donner après plus de 5 ans sans véritable cours / apprentissage du japonais et une pratique somme toute très irrégulière. Le japonais n’est pas, en effet, au centre de ma vie et, en dehors des voyages, de quelques films et drama japonais pour l’écoute, je n’ai malheureusement plus franchement de contact avec cette langue depuis un bout de temps. L’expérience était donc aussi amusante qu’intéressante. C’était ainsi l’occasion de repasser un examen sur table et de retrouver quelques « Goldorak », des aspirants otakus qui gravitent comme des mouches à m…iel autour de tout ce qui touche au japonais, heureusement de plus en plus rares au fur et à mesure qu’on augmente de niveau. Oui, l’otaku européen est vite découragé une fois qu’il s’aperçoit que l’apprentissage du japonais demande plus de boulot que de mater l’épisode 147 de Naruto Shippuden pour la douzième fois.

Go! Go! Nihon

Si vous avez comme projet d’apprendre le Japonais à long terme et de passer le JLPT au Japon (en Juillet ou en Décembre), l’agence Go!Go!Nihon vous offre un service personnalisé et gratuit en Français pour l'inscription en école de langue et la recherche de logement sur place. N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus.

5 tests différents classés selon le niveau

Pour revenir au sujet, le JLPT est un QCM standardisé à la forme Minna no Nihongo, décliné en 5 niveaux que le candidat choisit au moment de l’inscription. On « prétend » donc à niveau et, si l'on est plus studieux que moi, on s’y prépare pour le passer. Voici le détail officiel des 5 grades :

  • le N5 (ex-niveau 4) est destiné aux débutants, il correspond à une connaissance des règles de bases de grammaire, à une conversation simple et à la lecture de phrases simples. Le test de niveau 4 demande la connaissance d’environ 80 kanji, 600 mots de vocabulaire et 150 heures d’apprentissage ;
  • le N4 (ex-niveau 3) est destiné aux médians, il correspond à un niveau suffisant pour une conversation de tous les jours et la lecture de phrases assez simples. Le test de niveau 3 demande la connaissance d’environ 230 kanji, 1.250 mots de vocabulaire et 300 heures d’apprentissage ;
  • le N3 (inédit) vient compléter le fossé de difficulté qui existait auparavant entre les ex-niveaux 3 et 2. On lui attribue environ 600 kanji, 3.000 mots de vocabulaire et 450 heures d'apprentissage ;
  • le N2 (ex-niveau 2) est destiné aux intermédiaires, il correspond à un niveau de grammaire assez avancé, conversation, lecture et écriture de sujets courants. Le test de niveau 2 demande la connaissance d’environ 1.000 kanji, 6.000 mots de vocabulaire et 600 heures d’apprentissage ;
  • enfin, le N1 (ex-niveau 1) est destiné aux avancés, il correspond à une maîtrise parfaite de la grammaire qui permet de suivre des cours dispensés en japonais, ou encore de lire le journal. Le test de niveau 1 demande la connaissance d’environ 2.000 kanji (tous les jôyô kanji, finalement), 10.000 mots de vocabulaire et 900 heures d’apprentissage.

Pour information le "N" signifie "Nihongo" et "New", selon l'explication officielle du JEES (Japan Educational and Exchanges Services).

Les épreuves en détail pour les niveaux N3 à N5

Le déroulement des épreuves des N3, N4 et N5 est le suivant :

  • D’abord, un test de vocabulaire : durées respectives de 30, 30 et 25 minutes.
  • Ensuite, un test de grammaire et lecture de kanji : durées respectives de 70, 60 et 50 minutes.
  • Enfin, un test de compréhension orale diffusé sur banque magnétique ou numérique : durées respectives de 40, 35 et 30 minutes. Pour info, seul le N5 aura des réponses pictographiques.

Les épreuves en détail pour les niveaux N1 et N2

Le déroulement des épreuves des N1 et N2 est le suivant :

  • D’abord, un test de vocabulaire et lecture (kanji et grammaire) : durées respectives de 60 et 50 minutes.
  • Enfin, un test de compréhension orale : durées respectives de 110 et 105 minutes.

Durée totale du JLPT par niveau

En conséquence, voici la durée totale de l'examen pour chaque niveau :

  • N1 : 170 minutes
  • N2 : 155 minutes
  • N3 : 140 minutes
  • N4 : 125 minutes
  • N5 : 105 minutes

Le nouveau système de points du JLPT pour tous les niveaux (N1 à N5)

Le système de points est celui qui a connu le plus de changements avec le renouvellement du JLPT en 2010. Désormais, tous les niveaux ont un score total calculé sur 180 points. Dans les niveaux N3 à N5, chaque épreuve vaudra 60 points. Dans les niveaux N1 et N2, l'épreuve écrite vaudra 120 points et l'orale 60 points. Attention : il y a désormais un score minimum à atteindre par épreuve, et non plus au total. Il est donc possible de se faire éliminer à cause d'une épreuve, même si on a parfaitement réussi l'autre / les deux autres.

Réviser et se préparer pour obtenir le diplôme du JLPT

Le résultat du JLPT est communiqué par courrier courant mars (ou en février pour le Japon), accompagné le cas échéant du diplôme. À titre indicatif, on considère que c'est à partir du N2 que le JLPT commence vraiment à avoir une valeur internationale, par exemple pour obtenir un stage, postuler dans une université ou un job au Japon.

Depuis longtemps, on m'a rebattu les oreilles avec l'idée que ce JLPT était un test facile à décrocher en révisant bien, et que pas mal de Japonais, malgré le fait que le pays soit un des plus alphabétisés au monde, n’obtiendraient pas l'ex-niveau 1 à cause de leur perte de connaissance graduelle de l’écriture des kanji (merci les keitai et autres traitements de texte). En gros, que le JLPT est un examen pour bachoteurs et pas forcément pour des bilingues courants et fluides. Globalement, c’est assez vrai. On s’en sort très bien dans la vie quotidienne au Japon avec « seulement » 1.000 kanji dans la caboche. Donc pour les N1, le débat sur l’intérêt réel du test reste ouvert.

Ceci dit, cela nous permet une transition plus ou moins habile vers les ouvrages vous aidant à préparer et réviser le JLPT. Nous vous conseillons nos eBooks de révision, très synthétiques de tout ce qu'il faut savoir pour passer chaque niveau :

  • Préparer le JLPT N5 : 80 kanji, 600 mots de vocabulaire, formes grammaticales pour les débutants
  • Préparer le JLPT N4 : 230 kanji, 1.250 mots de vocabulaire, formes grammaticales pour les faux débutants
  • Préparer le JLPT N3 : 600 kanji, 3.100 mots de vocabulaire, formes grammaticales pour les intermédiaires

Passer le JLPT en France (Paris / Lyon / Strasbourg)

En France, l'inscription au JLPT coûte 70€ (niveaux N4 et N5) ou 80€ (niveaux N3, N2 et N1), des tarifs qui ont pris de 20 à 30€ en 2015. Les dossiers sont à remplir et à remettre en septembre/octobre. Consultez le site de l'INALCO Paris (anciennement Langues’O) qui décrit l'épreuve et offre pas mal de renseignements pratiques : JLPT INALCO. On peut passer le test à Paris, à Lyon, à Strasbourg ou à Bordeaux :

  • Paris - Maison des Examens, 7 Rue Ernest Renan, 94110 Arcueil (juste en face de la station RER B Laplace, ne fonctionne pas avec un simple ticket de métro) :
  • INSA de Lyon : Avenue des Arts, 69100 Villeurbanne. Tél : 04 72 43 82 29
  • Université de Strasbourg : 4 Rue Blaise Pascal, 67400 Strasbourg. Tél : 03 68 85 00 00
  • Université Bordeaux Montaigne : esplanade des Antilles 33607 Pessac Cedex. Tél : 05 57 12 62 66

Sur place

Comment dit-on en japonais ?

日本語能力試験

Dernière mise à jour le 22 août 2019