La vie et le travail entre la France et le Japon ?

14 réponses

Bonjour à tous,

Je m'appelle Nicolas et j'ai 30 ans. En 2015 je suis tombé amoureux d'une japonaise, tout est allé très vite, nous nous sommes mariés et avons eu un petit gars qui a maintenant près d'un an et demi.

Avant de la rencontrer je n'avais jamais été au Japon et ne parlais pas Japonais. Depuis j'ai été 5 fois au Japon et prévois d'y retourner en mai et, même si j'ai bien progressé en Japonais en prenant des cours et par moi-même, je ne suis pas encore exactement bilingue ;) Ce qui fait, qu'à chaque fois que je vais au Japon, je me sens frustré car j'ai du mal à vraiment partager à fond des choses avec la famille et les amis de ma femme qui sont pourtant très ouverts. Je pense surtout à ma crevette, j'aimerais qu'il puisse profiter à fond de sa double culture avec des parents capables de l'emmener vivre au Japon et en France. Je pense aussi à plus tard, si jamais il rencontre une japonaise et que je dois faire à speech à son mariage ce genre de choses ;)

Bref, j'aimerais me mettre dans une position qui pourrait m'amener plus naturellement à vivre et à travailler au Japon. Car bien-sûr je ne compte pas débarquer au Japon "comme ça" sans préparation ni pantalon. Je travaille comme digital product manager, suis pour le moment spécialisé dans l'édition numérique et j'aimerais travailler au Japon à un poste équivalent mais dans d'autres secteurs. Dans des entreprises internationales comme Rakuten par exemple. Je connais quelques personnes à Tokyo, notamment les amis et la famille de ma femme mais mon réseau est encore assez petit pour envisager sereinement ce saut dans l'inconnu.

Y en a t-il parmi vous qui soit ou ai été dans une situation similaire ? Ça m'intéressait beaucoup de connaître votre expérience, la manière dont vous avez développé votre réseau, les pistes que vous avez exploré. Et pourquoi pas vous rencontrer pour en discuter, je suis toujours intéressé pour rencontrer de nouvelles personnes ;)

Merci pour votre attention !
Nicolas

Question intéressante ?
4.45/5 (11 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

Synt
22 Janvier 2018
22:32

Oulala! Attention tu risques d'affoler Adrien le pitbull et il va encore se mettre à aboyer et mordre...
Je te conseille d'attendre quelqu'un qui réponde vraiment à ton post.

tric
24 Janvier 2018
08:19

lol, j'ai pensé à la meme chose. Le mec va venir parler de son visa et que ca se merite, etc etc...

22 Janvier 2018
22:35

Je serai patient, je ne veux affoler personne ;)

David in Setouchi
23 Janvier 2018
01:56

J'étais dans une situation très vaguement similaire à la tienne.

Aucun intérêt pour le Japon a priori, mais j'ai rencontré et épousé une Japonaise. Et une chose menant à une autre, je me suis installé au Japon presque sans m'en rendre compte.

Quand nous nous sommes rencontrés, nous vivions tous deux à Paris, mais nous en avions tous deux marre de vivre dans cette ville. Nous sommes donc installés dans mon Sud-ouest natal deux ans plus tard. Mais voila, impossibilité de trouver un travail satisfaisant pour moi (prof d'anglais et FLE, mais pas dans l'éducation nationale).
En parallèle je suis tombé aussi amoureux de sa région natale (le Mer de Seto) où nous nous rendions une ou deux fois par an.

En écumant le web pour voir ce qu'il s'y dit en français et en anglais à propos de la région, j'ai rencontré quelques personnes y vivant, dont un Canadien qui y avait une école de langue. Six mois plus tard, il m'offrait un boulot dans sa boîte, et je suis donc arrivé au Japon sans préparation, mais avec des pantalons. :-) (je suis de l'avis que pour ce genre de choses, plus on prépare moins on fait ;-) ).

C'était il y a six ans. Aujourd'hui, je suis prof d'anglais dans l'université de la région (le boulot dans la boîte de langues s'est bien passé au début, très mal ensuite, essentiellement parce que le patron était en fait un con), deux enfants, et très content de là où je suis.

Vraiment, si tu es marié à une Japonaise, si en plus elle vient du Kanto, tu n'as pas beaucoup de soucis à te faire. Tu trouveras un boulot tôt ou tard, pas forcément celui que tu veux, pas forcément payé comme tu veux (mais c'est le lot de tous les immigrés, ici ou ailleurs, changer de pays c'est aussi souvent devoir accepter de baisser en statut social), mais il n'y a pas de raison.

Mon conseil c'est d'essayer d'entrer en contact avec des gens vivants au Japon et gravitant dans des milieux qui t'intéressent, soit personnellement ou professionnellement (internet est un outil fabuleux pour ça) et de voir où ça mène.

Les grandes boîtes comme Rakuten (si tu penses pouvoir bosser pour eux, tente ta chance, ils veulent s'imposer à l'international et j'ai cru comprendre qu'ils recrutent pas mal dans ce sens) ont des offres d'emplois postées sur leurs sites, linkedin et ailleurs.

N'hésite pas à faire un voyage ici non pas pour les vacances mais pour rencontrer des gens (que tu auras rencontré en ligne plus tôt), etc.

En espérant que ça t'aide.
Bonne chance

23 Janvier 2018
20:01

Merci beaucoup David pour ton message !

Ton expérience est très intéressante et fait plaisir à entendre. Tu as choisi une belle région pour t’installer. Tes enfants parlent français ?

Une grande partie de moi pense en effet que plus je vais prendre de temps pour me préparer, plus je vais en fait repousser le moment où il faudra me jeter à l’eau. C’est la fameuse loi : « Plus on dispose de temps pour faire un travail, plus ce travail prend du temps, sans que le résultat soir forcément meilleur ». Dans ce genre de projet c’est par le réseau, les rencontres, le hasard… que des choses peuvent se passer, et pour cela rien de mieux que d’être sur place. Le problème est qu’avec mon fils je ne veux pas me risquer à débarquer sans un plan un peu plus construit et encore moins sans pantalon.

Bref je pense que je vais continuer de prendre le temps de me préparer un peu tout en essayant que ça dure le moins longtemps possible, et de suivre tes précieux conseils.
S’il t’arrive de te rendre dans la capitale Japonaise fais-moi signe ;)
Bonne continuation à toi,
Nicolas

David in Setouchi
24 Janvier 2018
05:36

De rien. :-)

Oui, mes enfants parlent français (enfin, mon fils ne parle pas encore trop trop ni en japonais, ni en français, mais ça vient. :-) ).
Le truc, si tu te poses des questions là dessus, c'est de ne parler que français à la maison (je peux développer si tu en as besoin).

Sinon, vivre à l'étranger, c'est accepter que les choses soient différentes. Ça veut pas dire qu'elles sont meilleures ou pires, juste différentes (certaines sont objectivement meilleures ou pires, mais là n'est pas le propos, c'est surtout une question de ressenti).
On traverse en général plusieurs phases où on aime tout, puis rien, puis finalement on trouve un juste milieu.

L'histoire de chacun est différente, mais souvent, quand on quitte un pays (quand on a le choix de ses mouvements) c'est parce que la phase négative est trop forte (ou pas, mais on ne s'y attendait tellement pas que l'on ne s'en remet pas).

Dans le cas du Japon, je vois surtout ça avec les "fans du Japon" (comment peut-on être un fan d'un pays ? J'ai jamais trop compris, mais ça implique je pense de gros raccourcis ici ou là) qui idéalisent le pays, parfois pendant des années, avant de s'y installer. Et une fois sur place... Vivre dans un pays n'est pas le visiter. Et puis le Japon n'est pas un pays magique ni spécial, il est comme tous les autres, avec ses côtés chouettes et ses côtés pourris. Mais surtout, notre propre vie est différente de chez nous, forcément différente. Il faut être prêt à l'accepter.
Et souvent, autour de moi, les gens qui vivent ici depuis 10, 20 ans, voire plus, sont souvent ceux qui n'avaient pas d'a priori pour le pays, qui ne l'ont jamais idéalisé, ni rien. Bien sûr, il y a toujours des exceptions dans un sens ou dans l'autre.

23 Janvier 2018
02:50

Attention moi c'est Adrian, pas Adrien ;)

Ne pas pouvoir partager a fond a cause de la langue c'est "normal" si on peut dire. Maitriser le japonais prend pas mal de temps, même en passant par une bonne fac (d'ailleurs les profs nous disaient 5ans de travail intensif pour atteindre une certaine maitrise). Il y a eu pas mal de question sur le même sujet ces derniers temps tu devrais y faire un tour.
De mon humble avis, il faut essayer, mais avoir en tête que les relations humaines, les conditions de travail...etc peuvent vous dégouter de la vie sur l'archipel.

23 Janvier 2018
20:12

Hello Adrian !
Je ne serais pas honnête avec moi même si je te disais que je n'avais aucune crainte sur la manière dont les Japonais sont au travail, ni même dans la manière dont ils envisagent l'amitié ou ce type de rapports humain.
Un ancien collègue qui travaille maintenant au Japon m'a bien dépeint les choses. Après plusieurs années passées à Tokyo, il est d'ailleurs dégoûté et veut partir vivre au Canada.

Mais malgré tout ce que j'ai pu entendre je reste motivé, je ne sais pas ce qui tourne pas rond chez moi ;) Encore faut-il que j'arrive à me trouver le petit coin de Paradis que je m'imagine.

Tu as personnellement été dégoûté de la vie au Japon ?

30 Janvier 2018
02:23

Dégouté ? non je n'irai pas jusque là quand même x) C'est la façon dont les japonais conçoivent les relations humaines qui a fini par me souler. On te considère jamais comme un égale dans cette société super hiérarchisée. Les relations sont rarement sincères, elles manquent aussi de profondeur et de chaleur. Je ne vais pas rentrer dans les détails car il faudrait une thèse de sociologie pour parler de tous les tenants et aboutissants...

Chamalow
23 Janvier 2018
21:50

Bonjour,
Je suis un peu dans la même situation que toi mais sans avoir d'enfant pour le moment.
Par curiosité, l'enfant vit avec sa mère et toi en France ? Ce n'est pas trop difficile pour toi ?

MD FOOM
23 Janvier 2018
23:26

Salut je suis marié à une Japonaise, on a un petit garçon de 3 mois et je vis dans le Kansai, depuis 3 ans.
Avant de venir vivre au Japon j'ai appris la langue pendant 2 ans histoire d'avoir un japonais "rapidement perfectible" une fois sur place…et j'apprend toujours...
De par mon constat/expérience ce que je peux te dire c'est que si tu veux avoir des chances de trouver un boulot intéressant il faut parler absolument parler japonais (JLPT N3+), parfois même anglais, et avoir une bonne expérience professionnelle dans son domaine.
Sinon tu risques de te mettre à galérer de baito en baito peu gratifiants et payés au lance-pierre et tout ça risque de te foutre la haine du Japon.

MD FOOM
23 Janvier 2018
23:37

Pour rajouter un commentaire, je pense que tous les gens qui ont la haine envers le Japon(ou n'importe où/ n'importe quoi général d'ailleurs) devrait plutôt se remettre en question...mais bon c'est toujours plus simple de rejeter la faute ailleurs...
Critiquer est une chose(car nulle part n'est parfait, moi aussi je râle souvent, en est humain quoi) mais en faire la cause de tous ses malheurs à en vouloir en dégouter les autres, c'est là que ça devient malsain...

Verojapon
24 Janvier 2018
00:26

Bonjour Nicolas

Je pense que vous pouvez y arriver toi et ta femme.
Mais je te conseille d attendre que ton enfant soit en âge scolaire (5 ans environ )
Une année en maternelle lui permettra de. S adapter au langage et à l ambiance avant d attaquer le primaire.
Deuxième raison si tu y va avant cette période et que ta femme doive travailler pour vous aider financièrement les premiers temps ,il est parfois impossible selon l endroit où l on habite de faire garder son enfant’en Plus de cela ça coûte
Très très cher’surtout Dans le Kaneto.
Ces quelques années avant votre départ te permettront d étudier à lire et à écrire les kanji’s surtout pour le travail
À approfondir ton anglais si nécessaire niveau pro et à mettre de l argent de côté.

Après cela je suis très confiante pour toi et toute ta famille
Vero

24 Janvier 2018
02:32

salut
j'étais plus ou moins dans la même situation que toi mis à part le fait que j'avais déjà une activité en rapport avec le Japon avant même de me marier.
l'installation ici s'est donc faite très simplement dans la mesure où je n'ai eu qu'à transférer mon entreprise.
on a fait le choix mon épouse et moi de mettre un enfant en route dès que nous nous sommes installés ici, son éducation est donc à 99% japonaise puisque c'est le pays dans lequel le petit hafu grandira ;)
pour ce qui est du monde du travail tout dépend de ta capacité à t'adapter, certains s'y font, d'autres pas...
les autres confirmeront mais les français qui ont eu une expérience dans des pays anglo saxons s'adaptent mieux car le système au Japon est à l'américaine, sélection par l'argent, beaucoup de services privés, prise en charge de l'état minimale, classes sociales bien séparées qui ne se fréquentent pas etc etc...
ce sont surtout ceux qui passent leur temps à comparer ce qu'ils avaient en France avec ce qu'ils ont au Japon (ou n'ont pas) qui finissent souvent par retourner chez eux.
la connaissance de la langue est nécessaire, bien sur, mais ne focalise pas là dessus, l'important ici est avant tout d'avoir des revenus relativement élevés car la vie y est relativement chère, t'auras toujours le temps d'apprendre la langue par contre les factures tu les recevras dès que tu seras installé ici :D
oui, créer un réseau est nécessaire, pas forcément avec la petite communauté française par contre car il y a pas mal de rapaces parmi eux, pour ma part je n'ai de contact réguliers qu'avec un ou deux français évoluant dans mon domaine d'activité, les autres sont des américains, australiens, anglais, taiwanais, singapouriens, mes amis sont eux tous japonais
je travaille à la "campagne" même si c'est la grande banlieue de Tokyo mais descends dans la métropole au moins deux à trois fois par semaine en fonction de mes rdv professionnels (sauf quand il neige comme avant hier), n'hésite pas à me contacter lorsque t'es dans le coin
bon courage

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.