Travailler au Japon sans parler le japonais ?

19 réponses

Bonjour à tous,
Je sais, je suis très utopiste mais j'espère que certains auront des idées voir même ce que je recherche. Mon épouse est japonaise et on est de la région de yamanashi mais pour le moment nous vivons dans l'essonne à Paris. On tarde à partir vivre au japon car je sais pertinent que sans parler japonais çà va être dûr pour moi d'y travailler et il faut absolument qu'il y ait des rentrées d'argent (conséquentes) car on est propriétaire d'un appartement en france et on a également notre fille... Certes, on pourrait loger chez ma belle famille en attendant mais ce n'est pas la, la solution que je recherche.
Est ce que qqun aurait une idée s'il existe du travail et quel genre sans connaître la langue japonaise? Je parle couramment l'anglais. Orientez moi S.V.P et donnez moi toutes vos pistes. D'avance, merci.

Question intéressante ?
5/5 (4 votes)
Cette question et les réponses ci-après sont proposées par la communauté des Kanpai-chan dans le cadre du module Kotaete. Elles ne reflètent pas nécessairement le point de vue de la rédaction de Kanpai.

Kanpai vous suggère également ces articles

Réponses à la question

shootjapan
19 Janvier 2016
03:04

Yop,

Je suis marié, un enfant, je vis au Japon et je ne parle quasi pas Japonais dans mon quotidien. Tu as une pelleté d'écoles qui cherchent des non-Japonais pour enseigner ou discuter en anglais, voir en français. Bon, après c'est pas des rentrées d'argent énorme, mais ca paie les factures !

Enfin juste pour te dire qu'il est possible de bosser au Japon sans parler japonais.

Bonne chance et ouais, ca vaut le coup de s'expatrier.

19 Janvier 2016
03:29

Malheureusement, il est bien difficile de trouver du travail ( un vrai travail je veux dire) sans parler japonais.
Les personnes qui n'ont pas un niveau nécessaire ont généralement les options suivantes:
-Professeur de français/ d'anglais ( c'est la facilité mais les salaires ne sont pas conséquents les premières années)
- Restauration ( plonge ou serveur en général)
- Babysitting / ménage pour expat
- Grosses boîtes étrangères pour un travail qui ne requiert pas du japonais ( demande une expèrience très pointue dans le domaine recherché)
- Free-lance traducteurs/ interprètes ( nécessite un niveau d'anglais parfait)

Après il est difficile de te donner plus de détails, n'ayant aucune idée de tes expèriences professionelles ou tes études.

19 Janvier 2016
05:06

Je suis marié, ai un gamin et vis également au Japon.
J'ai une boutique d'export et je parle peu le japonais à mon grand regret... Mais assez pour me demmerder à la poste et lire le vocabulaire lié à mon taff. Quelques cours particuliers dans une association gratuite de japonais m'a servi pour apprendre quelque kanji-yomi.
Mais ça marche bien. Il faut juste trouver le filon et de bonnes affaires. Ainsi qu'un créneau et faire un investissement au début forcément...

Gwendoline
19 Janvier 2016
05:08

Bonjour,

Je pense que cela dépend du domaine. Car je travaille actuellement au Japon et je ne parle pas du tout japonais. Je travaille dans le domaine ingénierie robotique...Du coup déterminez votre domaine, ce que vous voulez faire exactement, et dirigez vous sur la recherche de travail de votre domaine.

Bon courage

Gwendoline

19 Janvier 2016
09:27

Bonjour

Sans parler japonais, pour trouver un bon boulot faut avoir des super diplômes et de l'expérience dans un domaine.

Moi j'ai juste une licence de japonais et pas d'expérience et j'ai trouvé dans une boîte japonaise où je suis le seul étranger car je parle couramment japonais avec tous les avantages. De plus je ne suis pas marié à une japonaise ce qui est plus dur pour se faire sponsoriser

Si tu n'as que l'anglais et pas de diplôme valable, le mieux cest de travailler à mi-temps dans un truc qui ne requiert pas grand chose et apprendre le japonais à fond, en plus en étant au japon ca peut aller vite.

Et si tu as l'anglais et le japonais tu pourras faire beaucoup plus de choses.

Je vois que beaucoup de personnes vivent au japon sans faire un effort d'apprendre le japonais, c'est très dommage et ça donne l'impression de ne pas vouloir s'intégrer.
Quand c'est un etranger qui est en France et qui parle pas français on lui reproche de ne pas s'intégrer.

Apprends le japonais sur place, force toi et ça t'ouvrira pleins de portes et tu t intégrera plus facilement et ça soulagera ta ton entourage pour la paperasse et ça te facilitera la vie niveau rapport avec les japonais.

20 Janvier 2016
03:38

Travaillant à domicile et m'occupant de mon fils il m'est difficile de prendre des cours plus que mes 2h/semaine, ce qui est peu je te l'accorde.
Mais dire que je ne fais aucun effort pour m'intégrer n'est pas correct.
On n'a pas tous la même vie.
À côté de ça je bosse le japonais seul également et je lis quelques mangas.
Je pense qu'il en est de même pour les autres : notre rythme de vie ne nous avantage peut-être pas par rapport à d'autres mais ça ne veut pas dire qu'on ne fait pas d'efforts.
Merci de le comprendre et d'arrêter de juger sans savoir.

19 Janvier 2016
13:24

Je ne peux pas apporter ma pierre à l'édifice n'habitant pas le japon, mais tout comme toi j'ai pour projet de tenter l’aventure. Contrairement à toi je n'ai pas d'épouse japonaise (pour le visa ça peut quand même bien aider :)) A priori comme le dit certains ça va dépendre beaucoup de tes compétences/diplômes.

Des petits boulots peuvent se trouve, mais encore il faut pouvoir avoir un visa, personnellement j'ai 35 ans je suis trop vieux pour un pvt, et les seuls moyens de visa sont donc le mariage ou alors se faire embaucher mais la société doit avoir vraiment besoin de tes compétences dans ce cas là.

A priori si j'ai bien compris niveau visa il n'y aura pas de problème pour toi, donc tout dépend des revenus que tu attends et de tes compétences et surement aussi de ton secteur il faudrait que tu en dises un peu plus sûrement. Dans ton cas je vois deux solutions : monter ta propre boite si tu es propriétaire tu as déjà peut être quelques fonds pour te lancer, il faut trouver bien évidement un concept qui tienne la route (ce n'est pas si simple). Ou bien alors effectivement suivant ton secteur tenter d'envoyer des cv pour tâter le terrain déjà.

Après comme la plus part l'ont déjà dit si faire des petits boulots ne te posent pas de problème (mais je n'ai pas l’impression que c'est ce que tu recherches) tu devrais pouvoir trouver.

Mais je te conseillerai tout de même d'apprendre la langue, tu as la chance d'avoir une japonaise à la maison en plus pour t’entraîner.

Pour ma part ne pouvant pas faire de pvt et étant un débutant en japonais, je me donne 3 ans pour faire quelques économies (ça ne mange pas de pain), tenter d'avoir le JLPT N2 et inonder ensuite avec mon CV. Je suis chef de projet Internet avec 15 ans d'expérience dans ce domaine en ayant bossé principalement dans le monde de la TV française, mais je ne pense pas qu'en envoyant mon cv maintenant j'ai des chances d'avoir un poste. Contrairement à toi je ne pense pas pouvoir opter pour les petits boulot car il me faut un visa ^^

Mais qui ne tente rien ne tente rien comme on dit, je te souhaite bonne chance en tout cas, mais à priori en ayant déjà le visa en poche et en ayant ta femme à tes cotés poru des cours accéléré en japonais la machine peut vite se mettre en marche.

19 Janvier 2016
13:41

Je m'éloigne du sujet mais 3 ans de japonais en france sans prof et en travaillant à côté et obtenir le jlpt2 cest très très très compliqué. De plus le jlpt2 ne garanti une place dans lentreprise, je e l'ai pas et je suis engagé. Et pour le jlpt 2 cest 1000-1500 kanjis, de la lecture rapide, de l'écoute rapide et beaucoup de vocabulaire. Et pour rechercher un travail il faut etre sur place et savoir parler pour l'entretien.

Postulant A sait bien parler japonais, utilise un minimum les formes de politesses et sait ecrire et lire mais n'a pas le jlpt2 (j'ai passé l'examen d'entrée dans l'entreprise sans différence vis à vis des japonais )

Postulant B possède le jlpt2 ( compréhension du japonais ) mais ne sais pas trop écrire et ne parle pas tres bien car n'a seulement révisé en grattant du papier et ne pouvant pas pratiquer comme il faudrait la langue car n'étant pas au japon. Et donc pendant l'entretient le postulant comprendra ce qu'on lui dira mais ne saura pas répondre naturellement. Le Japonais scolaire et celui de la vrai vie n'ont rien à voir.

C'est le postulant A qui aura le poste à coup sur car le plus important c'est la communication. Ayant passé 4h avec mon futur patron avant l'embauche je sais de quoi je parle.

19 Janvier 2016
13:46

désolé d'avoir lancé le hors sujet mais pour te répondre ça fait déjà un peu plus d'un an que je fais du japonais et j'ai une prof personnelle en fait, après j'ai dit tenté c'est un objectif que je me donne, rien ne dit que j'y arriverai mais même si c'est pas simple ça ne me parait pas impossible.

Et je suis tout à fait d'accord avec toi sur l'annalyse du postulant A et B je ne compte pas que sur le japonais mais sur certaines de mes compétences qui pourront peut être faire la différence par rapport au postulant A, sinon bien entendu le A aura la priorité c'est pour ça que dans mon cas je ne pars pas du tout gagnant, mais pour autant ça vaut le coup de faire des efforts et d'essayer.

Je fais des économies aussi pour le fameux 'au cas où' mais j'ai gardé en tête aussi l'option de faire une école sur place qui me permettrait de perfectionner la langue et d'avoir un pied sur place pendant quelques temps pour passer des entretiens aussi qui faciliterait les choses

Mais désolé on s'éloigne du sujet principal à cause de ma réponse précédente :s je m'arrêtes là

20 Janvier 2016
05:52

bonjour
je dirai que c'est limite mission impossible, vous ne pourrez pas communiquer avec les habitants et serez donc condamné à demander à votre femme de traduire à chaque fois.
je suis moi même marié à une japonaise et travaille ici et j'ai vite compris que la connaissance de la langue était absolument indispensable dans tous les domaines de la vie quotidienne;
pour info niveau de connaissance des langues étrangères dans l'archipel :anglais, 10%, français 1%
ramené à la population totale du pays vous risquez de vous sentir très isolé
je ne cotoie que des japonais dans ma petite ville de la préfecture de saitama et n'ai donc pas d'informations particulières concernant des personnes étrangères ne parlant pas la langue
je ne prétends pas parler un japonais universitaire mais mon niveau me permet de communiquer de façon basique, une fois qu'on appris les base de la grammaire (en définitive très simple) on n'a plus qu'à apprendre le vocabulaire, pour ce qui est de l'écriture la connaissance des hiragana et des katakana permet de s'exprimer et de lire à peu près ce qui est écrit, kanji inutiles, à part quelques uns
ceci étant la situation serait identique en france, impossible d'y vivre si vous ne parlez pas le français
les offres d'emploi pour étrangers impliquent obligatoirement la connaissance de la langue, je ne comprends pas que votre épouse ne vous ai pas expliqué tout ça par contre, comment faites vous pour communiquer ensemble?
bonne journée sous la neige du Kanto, enfin, ça s'est un peu dégagé là

M-F
20 Janvier 2016
07:41

Bonjour,

Si vous avez un travail en France, alors vaut mieux y rester, car au Japon, adieu les vacances et le reste!

20 Janvier 2016
08:06

C'est un peu restrictif comme analyse, tout dépend du travail que l'on fait, pour ma part je ne pourrais pas avoir une qualité de vie identique en France (pays hypertaxé et salaires trop bas)

M-F
20 Janvier 2016
08:28

Si c'est à moi que vous vous adressez, vous avez raison, ce n'est pas une analyse. Juste que les Français tiennent à leurs congés , RTT, allocations familiales… Vous faites partie des exceptions, et ne travaillez pas dans une boite japonaise alors?

20 Janvier 2016
10:08

Bonsoir, oui, tout à fait, ceci étant je pense que les plus de 3 millions de français qui sont sans emploi seraient prêts à sacrifier un peu de leur temps libre en échange d'un travail, idem pour ceux qui travaillent, qui sont payés au lance pierre et qui doivent en plus cotiser pour ceux qui n'ont pas de travail... D'après ce que je vois ici je n'ai pas le sentiment que les expats se plaignent de leurs conditions de vie, bien au contraire, ils retourneraient en France sinon. Il ne faut pas non plus présenter le Japon comme un pays inhumain en la matière, il ne faut pas exagérer non plus.
Vous avez travaillé combien de temps et dans quel domaine ici?

M-F
20 Janvier 2016
11:47

Pour moi, l'expat est la personne envoyée par sa boite au Japon… ceux là sont bien lotis, avec appart. de fonction etc.
ça fait plus de 30 ans que je vis au Japon, je suis à mon compte depuis pas mal de temps. J'ai travaillé dans l'hôtellerie etc., on trouve des "arubaito" j'ai de nombreux amis français et Japonais qui ont des problèmes dans le travail à tous les niveaux.
Je n'ai pas dit que le Japon était inhumain et je n'ai rien exagèré, mais il y a beaucoup moins d'avantages qu'en France et surtout beaucoup plus d'heures de présence à fournir.

20 Janvier 2016
12:13

oui, tout à fait, de toute façon les expats envoyés par leur boite pourraient aussi bien aller à Bangui ou à Macao, ils ne sont qu'en mission et n'ont pour ainsi dire aucun contact avec la population ou les gens qui sont ici par choix et ne restent généralement pas très longtemps.
pour ce qui est des conditions de travail au Japon les gens ont assez d'éléments pour se faire une idée de la vie qu'il auront ici, je considère donc qu'ils décident de venir en pleine connaissance de cause

20 Janvier 2016
16:46

C'est comme si vous demandiez :
qu'avec l'anglais puis-je travailler facilement en France? Je ne suis pas sur qu'en ne parlant pas français on trouve facilement en France . Au japon c'est la même chose voir pire, si on a pas un minimum de japonais pour se débrouiller on se retrouve vite dépasser.

21 Janvier 2016
02:35

c'est tout à fait ça, an niveau de l'intérêt pour les langues étrangères c'est kif kif avec la France
ceci étant, et je le répète, si votre femme est japonaise elle ne devrait pas avoir trop de mal à vous apprendre la langue, faut pas exagérer non plus, à partir du moment où on fait abstraction des aspects compliqués comme les formules humbles ou polies on apprend vite, de toute façon c'est pour communiquer, pas pour faire de la littérature et les japonais s'en accommodent, c'est le cas pour moi, je leur précise que je parle le chotto nihongo et ils se calent sur mon niveau, je n'ai jusqu'à présent jamais eu trop de problèmes pour me faire comprendre
les travailleurs sud américains (brésiliens et péruviens surtout) arrivent à maitriser des rudiments de langage en très peu de temps alors qu'ils n'ont pas le même niveau universitaire que le notre, ce sont souvent des analphabètes dans leur pays d'origine.
personnellement je ne comprends pas cet épouvantail de l'apprentissage des langues étrangères en France, peur ou flemme je ne sais pas trop mais c'est très mal vu à l'étranger et pas seulement au Japon

21 Janvier 2016
10:03

Même les sans papiers et sans travail ils apprennent le japonais car ils savent que c'est grâce à ça qu'ils s'en sortiront.( j'ai vu un pakistanais dans une émission parler super bien japnnais ) Le pire c'est qu'ils n'ont personne pour les aider, et ils doivent se débrouiller tout seuls pour tout. Quand on veut on peut surtout avec un environnement plus que favorable.

Ajouter une réponse
Pour en apprendre plus sur le Japon, consultez les eBooks Kanpai

Avec toutes ses spécificités, le Japon est une destination un peu à part. Préparer son voyage peut s’avérer compliqué et l’on se retrouve parfois un peu perdu(e).

Fort de plus de 10 ans de voyages au Japon, l’auteur livre ici toutes les informations à connaître pour organiser votre séjour au Japon dans les meilleures conditions, de la préparation à l'arrivée sur place, en passant par la sélection des visites jusqu'à la constitution de votre itinéraire.

Les deux systèmes syllabaires appelés "Kana" sont à la base de l’écriture nippone et il est indispensable de les connaître sur le bout des doigts pour commencer à lire et écrire le japonais.

C’est pourquoi nous avons souhaité développer notre propre méthode précise et complète, qui vous permettra d’apprendre les Kana japonais rapidement et de bien les retenir sur le long terme.