voyage-de-shuna

Le Voyage de Shuna, manga fondateur de Miyazaki

Si vous avez lu avec attention mes analyses des films de Miyazaki, il ne vous aura pas échappé que le légendaire réalisateur de films d'animation est également un dessinateur de manga de génie. Si sa plus grande œuvre papier reste évidemment Nausicaä, on doit également à Hayao Miyazaki plusieurs "one-shot" plus ou moins courts (souvenez-vous de Porco Rosso). Le Voyage de Shuna, publié en mai 1983, déroule sur près de 150 pages une aventure incroyable et fondatrice de nombreuses thématiques fortes du réalisateur. Malheureusement, le manga n'a jamais été traduit du japonais, mais on peut trouver la version originale シュナの旅 Shuna no Tabi sur Amazon.co.jp ou sur eBay.

Le Voyage de Shuna se présente comme une histoire passionnante, dans laquelle un prince va voyager vers l'ouest à la recherche de graines magiques, pour améliorer les conditions de vie de ses pairs. Présenté dans un petit format manga, il n'en est en réalité qu'une déclinaison puisque chaque page dévoile généralement une seule à deux grandes cases, dans lesquelles les bulles de dialogues se font rares et la narration omnisciente représente la plupart du contenu éditorial. Ainsi, Shuna no Tabi n'est pas un manga dans le sens moderne du terme mais plutôt une suite de tableaux sublimes à l'aquarelle, comme aime à les offrir Miyazaki.

Mais l'histoire nous offre également un point de vue passionnant puisqu'avec le temps, Le Voyage de Shuna s'est affirmé comme une œuvre à la racine de thèmes chers abordés dans la plupart des films du maître. C'est notamment lui qui fait, de manière évidente, les ponts entre Nausicaä d'un côté (Théa, la vallée et son univers en général) et Princesse Mononoke de l'autre (Shuna, Yakkuru, la vieille sage et le bonze). On y trouve aussi des accents qu'emprunteront Le Château 🏯 dans le Ciel et même ouvertement Les Contes de Terremer, réalisé par le fils Goro Miyazaki.

Évidemment, sa courte durée ne permet pas aux personnages et au scénario d'évoluer comme le font d'autres travaux de l'artiste. Mais on y trouve quand même des prémices fascinantes des dérives de civilisations humaines, jusqu'au pays des hommes-dieux. Rien que pour ses magnifiques planches et le voyage onirique qu'il propose, Le Voyage de Shuna s'avère indispensable à tous les fans de l'œuvre Miyazaki.

Dernière mise à jour le 15 septembre 2015