wanda07

Shadow of the Colossus, réflexions sur la fin

Explication du scénario

Bien entendu, les paragraphes et les images qui suivent sont réservés à ceux qui ont terminé Shadow of the Colossus / Wanda to Kyozô. Cette page contient de très gros spoilers concernant l'intégralité du jeu, sa fin, ses tenants et ses aboutissants. Si vous n'avez pas terminé le jeu, ne parcourez même pas ce article, car les photos pourraient vous gâcher l'immense plaisir de découverte des colosses à venir.

Une petite précision sur les noms avant de commencer (car les cinématiques du jeu ne donnent presque aucun nom). Wanda est le protagoniste du jeu. Il se déplace sur son cheval Agro. Sa promise qu’il veut délivrer de la malédiction s’appelle Mono. Le démon qu’il invoque (qui l’invoque ?) est Dormin. Le prêtre qui les scelle à la fin est Lord Emon. Les protagonistes d’ICO sont Ico et Yorda.

---

À l’origine de Shadow of the Colossus, il y a Nico, la première version du jeu finalement sorti, dans lequel les « wanderers » sont trois (cf. photo en haut de cette page). « Nico » est un jeu de mots entre le « ni » japonais, qui signifie « deux », et ICO. Dans cette version de Shadow of the Colossus, les protagonistes ont des cornes (comme le bébé à la fin du jeu et comme le garçon d’ICO) et des masques 😷 (comme celui du prêtre de Wanda sur son cheval blanc, qui scelle Wanda et Dormin à la fin). Finalement, le jeu met en scène un protagoniste seul, s’inscrivant parfaitement dans la trame scénaristique définitive (solitude, isolement, désespoir, etc.) et sans cornes. Ce n’est qu’à la fin du jeu qu’il les obtiendra, mais nous y reviendrons.

Quelques versions plus tard, Shadow of the Colossus devait proposer quarante colosses. D’où des rumeurs de suite prévue sur PS3 dans un premier temps, finalement contrées suite à l'annonce du remake HD et du développement de The Last Guardian.

L’un des grands intérêts scénaristiques de Shadow of the Colossus est le fait que sa trame se dévoile de manière très sporadique. Au cours de l’introduction contemplative, on apprend seulement la motivation de Wanda selon laquelle il fera n’importe quoi pour réveiller Mono, en particulier qu’il est prêt à un sacrifice (qui aurait pu penser qu’il le serait lui-même, malgré les stigmates qui apparaissent sur lui au fur et à mesure du jeu ?). Toutefois, ce n’est qu’à la fin du jeu que l’on découvre ses actions pré effectuées afin de délivrer sa belle. Ainsi, l’on apprend qu’il a volé l’épée sacrée de son village et qu’il s’est enfui vers ces terres interdites. Dormin a été scellé dans le temple pour une raison précise, et Wanda sait que ses actions sont largement condamnables, comme elles le seront à la fin.

Donc, contrairement à ce que l’on peut penser, Dormin ne s’est pas tout à fait servi du protagoniste. Tout du moins, ils se sont servis l’un de l’autre, leur marché est mutuel et réfléchi. Pour Wanda, peu importe ce qu’il peut arriver, même à lui-même, du moment que Mono est ramenée à la vie. Et malgré ce que l’on s’imagine au cours du jeu, Dormin ne triche pas. Il se sert du corps de Wanda pour retrouver son propre corps, ce que ce dernier avait donc accepté implicitement. De plus, il réveille Mono à la fin, comme il l’avait promis. L’on peut même, en extrapolant, imaginer que Wanda était au courant des intentions de Dormin dès le départ. Il connaissait le pouvoir de l’épée et le lieu interdit où l'on peut réveiller les morts (cf. introduction du jeu), alors pourquoi n’aurait-il pas été au courant que son propre sacrifice était nécessaire ? En fait, les cinématiques du jeu jouent sur le non-dit, du coup le joueur s’imagine que Wanda n’était pas au courant et se fait avoir, mais ce n’est pas le cas. Shadow of the Colossus est une réflexion sur le destin, alors que Wanda refuse la malédiction de Mono et se crée la sienne pour sauver sa belle.

À la fin du jeu, alors que Dormin va investir son corps sous peu, les stigmates de Wanda sont à leur paroxysme.

À la question de savoir à présent si Shadow of the Colossus est la préquelle ou la suite d’ICO, deux théories s’affrontent. Pour la première, l’on pose que Wanda soit tout simplement Ico. Amoureux de Mono au cours de Shadow of the Colossus, il l’oublie en redevenant un bébé et en obtenant, du même coup, les cornes qui sont celles d’Ico et qui sont craintes dans le premier jeu (y sait-on qu’elles représentent Dormin ?). Wanda et Mono vieillissent tous les deux dans le jardin secret, chacun ignorant qui est l’autre. Wanda est donc renommé Ico. Mono, en prenant de l’âge, voit sa chevelure se blanchir, et devient Yorda. L’on peut continuer en imaginant qu’ils aient pu s’échapper de ces terres, ou mieux encore, que quelqu’un ait investi le temple et les ait séparés, d’où le fait qu’ils ne se connaissent pas au début d’ICO. En tout cas, cette théorie est crédible compte tenu des rapprochements environnementaux des deux jeux et de la phrase d'Emon à la fin : « puisse-t-il se racheter un jour ».

Toutefois, nous rejoindrions plutôt l’idée selon laquelle Shadow of the Colossus n’est ni une suite ni une préquelle à ICO. Après tout, UEDA avait affirmé vouloir développer l’univers que l’on voit à l’horizon des remparts d’ICO et qui, cela confirmerait, ressemble étrangement à l’univers de Shadow of the Colossus. À chacun d’imaginer les rapports entre Ico/Yorda et Wanda/Mono. Reste que les scénarii des deux jeux renvoient clairement à cette idée valeureuse de l’homme et à la sagesse de la femme, ainsi qu’à la force aveugle de l’amour, pour le meilleur comme pour le pire.

Le démon retrouve un corps, celui de Wanda, que l'on peut jouer au cours de la séquence finale.

Dernière mise à jour le 30 janvier 2018